Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
4Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
[Alchimie] Hermès Trismégiste - Les XV Tablettes de Thoth

[Alchimie] Hermès Trismégiste - Les XV Tablettes de Thoth

Ratings: (0)|Views: 67|Likes:
Published by marioalves9633

More info:

Published by: marioalves9633 on May 03, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

03/26/2013

pdf

text

original

 
LES XV TABLETTES DE THOTH
TEXTE ATTRIBUÉ À HERMÈS TRISMÉGISTE
TABLE I
L’HISTOIRE DE THOTH, L’ATLANTE
 Je suis THOTH, l’Atlante, maître des mystères, gardien dela Mémoire ancestrale, Roi, Sage et Mage. Je suis celui quisurvit d’une génération à l’autre et qui s’apprête à entrerdans la Chambre de l’Amenti pour guider ceux qui mesuivront dans les souvenirs de la grande Atlantide. J’ai débuté cette série d’incarnations dans la grandemétropole de KEOR, sur l’île de UNDAL, à une époquetrès lointaine les mages de l’Atlantide vivaient etmourraient, non pas comme les petits hommes de cettepériode obscure, mais en renouvelant leur vie dans laChambre de l’Amenti ; là où la rivière de la vie couleéternellement vers l’infini.Cent fois dix j’ai parcouru la voie obscure qui même à lalumière et autant de fois j’ai traverl’obscuripourrégénérer mon pouvoir et ma force grâce à mon ascensiondans la lumière.Et maintenant, me voici à nouveau avec vous, pour untemps, jusqu’au moment le peuple de KEM (nomancien de l’Egypte) ne me reconnaîtra plus. Mais ilreviendra le temps je surgirai à nouveau, fort etredoutable, pour demander des comptes à ceux qui sontderrière moi.Alors, attention à toi peuple de KHEM. Si tu as dénaturémon enseignement je te précipiterai en bas de ton trône,dans les cavernes obscures d’où tu viens.Et toi qui m’écoutes ici, ne révèle pas mes secrets auxpeuples du Nord ni à ceux du Sud, sinon tu subiras aussimon châtiment. Souviens-toi et retiens ces paroles, parceque je reviendrai sûrement. Du plus profond des temps etde la mort, je reviendrai pour punir ou récompenser lesactes que tu as commis. Si ce texte est maintenant entre tesmains, c’est que tu es digne, mais ne trahis pas.Dans les jours anciens, mon peuple était grand, plusgrand que tout ce que peuvent concevoir les petits quim’entourent. Il possédait une sagesse ancienne puisant aucœur d’un savoir infini provenant de l’enfance de la terre.Sages parmi les sages, les enfants de la lumière étaientparmi nous. Ils étaient puissants, parce que leur pouvoirvenait du feu éternel.Mon père THOTME était le plus grand des enfants deshommes. C’était lui le Gardien du grand temple pouvait venir les hommes des races qui habitaient nos dixÎles, afin de rencontrer les Enfants de la lumière.Porte-parole de la Divine Triade et gardien de UNAL, ilsavait parler aux Rois avec LA VOIX QUI DOIT ÊTREOBÉIE.Puis arriva le moment où le gardien du Temple demandaque je comparaisse devant lui. Peu d’enfants des hommesont survécu à l’épreuve de son visage éclatant ; le mêmevisage que projettent les Enfants de la lumière lorsqu’ilsne sont pas incarnés dans un corps physique. Je fus choisi parmi les enfants des hommes pour recevoirl’enseignement du Gardien, afin d’accomplir ses desseinsqui mûrissaient dans le sein des Temps.Sans autre désir que celui d’atteindre la sagesse, c’est dansce Tabernacle que j’ai passé de l’enfance à la maturité etque j’ai reçu l’enseignement sacré de mon père sur lesmystères anciens, jusqu’au moment où le feu éternel de lasagesse vint s’installer en permanence en moi.Pendant une longue période, je fus assigné au Templepour apprendre encore et toujours plus de cette sagessedivine jusqu’au moment où il me fut possible d’approcherla lumière du grand feu.Le Gardien du temple me montra la voie de l’Amenti, lemonde derrière le monde ; là où le grand Roi siège sur sontrône de gloire.Devant cette grande sagesse, je me suis prosterné enhommage aux Seigneurs de la vie et aux Seigneurs de lamort et pour recevoir la Clef de la Vie qui permet d’entrerdans le cercle de la vie perpétuelle et qui libère de la mort. J’ai appris à voyager vers les étoiles jusqu’au point oùl’espace et le temps fusionnent. Et aps avoir bulonguement dans la coupe de la sagesse, j’ai appris àplonger dans le cœur des hommes afin d’y découvrir deplus grands mystères. Ma joie fut grande, parce mon âmene trouvait de repos et de satisfaction que dans cette quêteinfinie de vérité. J’ai traversé les âges pour découvrir le secret de ceux quim’entourent et les voir goûter à la coupe de la mort pourensuite renaître à la vie.Puis j’ai vu le voile de l’obscurité qui a recouvert leroyaume de l’Atlantide. Cette grande terre qui fut jadisune étoile éclatante devint une étoile secondaire. Peu àpeu, les pensées des Atlantes se tournèrent vers l’obscurité jusqu’au moment où le Gardien, dans son AGWANTI(détachement), prononça la parole qui appelait le pouvoir.En accord avec la Loi, le verbe du maître éclata en fleur.Du cœur profond de la Terre, les enfants de l’Amentientendirent son appel et avec leur LOGOS ils dirigèrentles mutations de la Fleur du feu qui brûle éternellement,afin que sa flamme change de direction.C’est alors que les grandes eaux recouvrirent la Terre etmodifièrent son équilibre. Il ne resta que le Temple deLumière, seul et intact, sur la montagne de UNDAL quiémergeait au-dessus des eaux et qui préservatemporairement ses habitants des fureurs des grandesfontaines.C’est alors que le Maître m’appela : « Rassemble monpeuple avec le grand Art que tu as appris avant lesgrandes eaux et transporte le dans le pays des barbarespoilus, dans les cavernes du désert pour accomplir le planque tu connais déjà. » J’ai alors rassemblé mon peuple et nous sommes montésdans les grands vaisseaux du Maître. Au matin nous noussommes envolés, laissant derrière nous le Temple dans
– 1 –
 
l’obscurité, juste avant qu’il ne sombre à son tour dans lesgrandes eaux ; jusqu’au jour où il réapparaîtra, lorsque lestemps seront accomplis.Vivement nous avons volé vers le soleil du matin, pouratteindre la terre des enfants de KHEM. En nous voyant,ils devinrent furieux et ils arrivèrent avec des lances et descouteaux pour combattre et détruire les enfants d’Atlantis. J’ai alors projeté un rayon vibrant qui les frappa de pleinfouet. Puis, je leur ai parlé avec des mots calmes etpaisibles pour leur faire voir la splendeur d’Atlantide etleur dire que nous étions les enfants du Soleil et sesmessagers.Envoûtés par la science magique ils se prosternèrent à mespieds et nous pûmes demeurer longtemps sur la terre deKHEM, très longtemps où j’ai accompli de grands travauxinspirés de la sagesse.Puis vint le jour où, obéissant aux commandements duMaître qui veille éternellement dans son sommeil, j’aicommandé aux enfants d’Atlantis de se déployer dansplusieurs directions pour se mêler au peuple de KHEM,afin que la sagesse éternelle sorte du sein des temps ets’élève à nouveau dans tous ses enfants.À partir de ce moment, les enfants de KHEM grandirentdans la lumière de la connaissance arrosée par la pluie dema sagesse. Le peuple de KHEM grandit lentement etétendit son territoire. Son âme s’éleva peu à peu.C’est à cette époque que j’ai ouvert un passage versl’Amenti, afin de régénérer mes pouvoirs et pour survivred’une époque à l’autre, comme un Soleil d’Atlantis, enconservant la sagesse et en préservant la moireancestrale.Avec le pouvoir qui neutralise la gravité, j’ai élevé au-dessus de ce passage une énorme pyramide. En son sein j’ai construit une chambre secrète d’où part un passagecirculaire qui mène presque au grand sommet.Là, dans son Apex, j’ai installé un cristal qui envoyait unrayon dans l’espace-temps afin d’attirer la force provenantde l’Ether et la concentrer sur le passage de l’Amenti. J’yai construit d’autres chambres que j’ai laissées vides maisqui cachent les clefs de l’Amenti.Périodiquement, lorsque le temps était venu, je retournaisdans l’obscure Chambre d’Amenti, profondément dans lesentrailles de la terre pour me présenter devant lesSeigneurs du pouvoir, face à face avec le Gardien, devantl’entrée du passage qui mène vers l’Amenti.Rares sont ceux qui affrontent ce passage qui descend verslobscure Amenti. Celui qui veut affrontercourageusement les royaumes obscurs doit tout d abordse purifier par un long jeûne et s’étendre dans lesarcophage. Ensuite je viens le rencontrer dans l’obscuritéabsolue et je lui révèle les grands mystères.À partir de ce moment, moi THOTH, Maître de la Sagesse,et je l’accompagne pour toujours. J’ai construit la Grande pyramide en m’inspirant de lapyramide naturelle des forces de la terre, afin qu’elle brûleéternellement et qu’elle demeure à travers les âges. Danssa forme, j’ai inscrit mon savoir de la Science Magique,afin qu’elle soit toujours disponible lorsque je reviens del’Amenti.Ainsi, lorsque je dormirai dans la Chambre de l’Amenti,mon Âme s’incarnera à nouveau parmi les hommes, souscette forme ou sous une autre.Ô Hermès, le Trois fois né. Émissaire du Gardien sur laTerre, je ponds à tes commandements, afin queplusieurs de tes enfants puissent être élevés à cettedignité.Maintenant que je t’ai révélé ces mystères, il est temps que je retourne dans la Chambre de l’Amenti, en laissantderrière moi un peu de ma sagesse. Préserve-toi et gardeprécieusement le commandement du Gardien :LÈVES TOUJOURS PLUS HAUT TES YEUX VERS LALUMIÈREEt maintenant me voici à nouveau uni au Maître. Par madignité naturelle et mon vouloir je suis UN avec le grandTOUT CE QUI EST. Je vous quitte pour un temps. Gardez et vivez mescommandements et ainsi je serai avec vous pour vousaider et vous guider vers la lumière.Maintenant devant moi s’ouvre le Portail où je m’enfoncedans la noirceur de la nuit.
TABLETTE II
LA CHAMBRE DE L’AMENTI
La chambre de l’Amenti, chambre de la Vie et de la mortqui baigne dans le feu du Tout infini, repose dans le cœurprofond de la terre, loin en dessous du continent engloutid’Atlantide.Il y a très longtemps, perdus dans l’espace-temps, lesenfants de la lumière regardèrent le monde pour constaterque les enfants des hommes étaient emprisonnés par uneForce qui vient de l’au-delà. Ils savaient qu’ils pourraients’élever de la terre au Soleil s’ils parvenaient à se libérerde l’emprise de ce pouvoir obscur. Pour les aider, ilss’incarnèrent dans des corps qui ressemblaient à ceux deshommes.Les mtres dirent : « Nous sommes formés de lapoussière de l’espace et nous partageons la vie du Toutinfini. Nous vivons comme les enfants des hommes etpourtant nous sommes différents d’eux. »Ils utilisèrent leur pouvoir pour ouvrir de grands espaces,très profondément au cœur de la croûte terrestre, isolésdes enfants des hommes. Protégés par leurs pouvoirs etleurs forces, c’est ainsi qu’ils se protégèrent de la Chambrede la mort.Ils ouvrirent beaucoup d’autres espaces qu’ils inondèrentde la lumière d’en haut et y apportèrent de nouvellesformes de vies. Ils construisirent les Chambres del’Amenti pour se régénérer et vivre jusqu’à la fin éternelle.Il y eut 32 enfants de la lumière qui s’incarnèrent parmiles hommes pour les libérer de l’emprise des forces del’obscurité de l’au-delà.Dans les profondeurs de la Chambre de la vie, une fleurde lumière se mit à grandir et à prendre de la force pourrepousser la nuit. Au cœur de cette fleur émanait un rayond’un grand pouvoir qui donnait la vie, la lumière et lepouvoir à tous ceux qui s’en approchaient.Autour de cette fleur, ils firent un cercle avec 32 trônes oùles enfants de la lumière pouvaient s’immerger dans cetteradiance et se remplir de la lumière éternelle.Périodiquement, à chaque mille ans, ils trônent durantcent ans, avec leur premier corps de lumière afin qu’ilpuisse s’imprégner de l’Esprit de la Vie. C’est là que
– 2 –
 
depuis le fond des âges, inconnus des hommes, ilsaccélèrent et éveillent l’Esprit de la vie. Ils reposent dansles Chambres de la vie laissant leur âme rayonner etimprégner les corps des hommes. Inconnus des raceshumaines, près du feu froid de la vie, les enfants de lalumière siègent et vivent éternellement dans la Chambrede la vie.D’une époque à l’autre, pendant que leur corps de lumièresommeille, ils s’incarnent dans le corps des hommes etleur enseignent comment sortir de l’obscurité pour allervers la lumière. C’est alors qu’ils s’éveillent et sortent desprofondeurs pour devenir des lumières infinies parmi lesmortels.Il en est de même de celui qui s’élève progressivement del’obscurité profonde de la terre inrieure et qui sepropulse lui-me hors de la nuit. Il se lire desChambres de l’Amenti pour éclore comme une fleur delumière et, avec sa sagesse, il enseigne aux hommes àdevenir des Maîtres de la vie et à se libérer de l’obscuritéde la nuit.Silencieux, étranges et redoutables, vêtus de leur pouvoir,différents et pourtant unis aux enfants des hommes, cesêtres attirent à eux la force de vie. UN AVEC LESENFANTS DE LA LUMIÈRE ils observent les limites quientourent les hommes et se tiennent disponibles pour lesaider à s’en affranchir lorsque la lumière arrivera à point.Au cœur de la flamme éternelle résident les sept seigneursde l’espace-temps qui aident et guident les enfants deshommes dans le passage qui traverse le temps.Au centre se trouve le neuf infini (9) qui prend la formed’un cercle entier qui projette son bras selon son intention,c’est lui le Seigneur des seigneurs. Redoutable dans saprésence voilée, il préside aux grands cycles cosmiques. Ilsurveille et mesure la progression des hommes.Autour de LUI, siègent les six Seigneurs des cycles : trois,quatre, cinq, six, sept et huit. Eux aussi sont libres descontingences de l’espace et du temps. Chacun a sa missionet son pouvoir pour diriger et aider la destinée deshommes. Ils ne sont pas de ce monde et pourtant ils sontles frères des hommes. Ils surveillent la progression de lalumière parmi les hommes et les soutiennent avec leursagesse.Durant mon périple au cœur de l’Amenti je fus conduitpar le Gardien qui était UN avec le grand Un. Une voixprofonde qui sortait de l’infini me dit :« Te voici devant moi THOTH, celui qui parmi les enfantsdes hommes détient le grand Art. Tu es Maître de la vielibéré dans les Chambres de l’Amenti. Tu es celui qui neconnaît pas la mort à moins de le vouloir, celui qui boit àla source de la vie jusqu’à la fin de l’éternité. Tu es CELUIQUI TIENT LA MORT AU BOUT DE SES MAINS.Soleil des hommes tu te régénères dans les Chambres del’Amenti où tu vas et tu viens selon ton désir.Tu reprends vie dans la forme que tu désires, Ô fils de lalumière parmi les hommes. Tu choisis le travail qui teconvient et tu poursuis ton oeuvre sans relâche sur lesentier de la lumière où tes pas te mènent toujours plus enavant vers la montagne de la lumière. Cette montagne quidevient toujours plus haute à mesure que tu t’enapproches tout comme le but devient plus grand à mesureque tu progresses.Sans cesse tu t’approches de l’infinie sagesse qui se cachedans le but. Ton passage dans les Chambres de l’Amentite rend libre de marcher main dans la main avec lesSeigneurs de ce monde et avec tous ceux qui apportent lalumière aux enfants des hommes. »C’est alors qu’un des Maîtres se leva de son trône et meguida à travers les Chambres des terres profondes etsecrètes de l’Amenti pour me dévoiler des mystèresinconnus de l’homme. Il me conduisit dans le passageobscur jusqu’à la Chambre ou siège la Mort noire. Cettegrande Chambre était vaste et, bien que dans l’obscuritéabsolue, elle était remplie d’une forme de lumièreimmanente.Devant moi se dressait un grand trône d’obscurité surlequel siégeait une figure voilée. Elle était plus noire quenoire, d’une noirceur qui n’était pas celle de la nuit. LeMaître s’arrêta devant elle et de la voix qui donne la vie, ildit :« Ô Maître de l’obscurité, berger qui montre la voie d’unevie à l’autre, JE TE PRÉSENTE UN SOLEIL DU MATIN.Ne plonges pas sa lumière dans l’obscuri. Rends-leinvulnérable au pouvoir de la nuit. Reconnais-le etaccepte-le comme un de nos frères qui se sont élevés del’obscurià la lumière. Laisses sa lumière s’épanouirlibrement dans la nuit, libère sa flamme de la servitude. »À ces mots, la forme obscure étendit la main d’où s’élevaune flamme claire et brillante qui repoussa le rideau del’obscurité et qui éclaira la Chambre. Tout l’espaces’embrasa comme si l’obscurité elle-même était lecombustible qui alimentait le feu. Des myriades de fleursde feu éclataient en gerbes pour allumer encore plusd’étincelles qui se répandaient dans la nuit en projetantune lumière diffuse.Entourées d’un voile d’obscuriqui leur servait decombustible éternel, ces étoiles de lumière brillaient sansqu’il soit possible de rassasier leur soif d’éclairer. Allant etvenant comme des lucioles au printemps, ellesremplissaient l’espace de Lumière et de Vie.C’est alors qu’une voie puissante et solennelle se fit ànouveau entendre :« Voici les lumières que sont les âmes des hommes, ellesgrandissent et décroissent à jamais, toujours vivantes dansle changement de la vie et de la mort.Lorsqu’elles ont monté en fleur et atteint le zénith de leurcroissance, je projette le voile de l’obscurité qui va lestransmuer en de nouvelles formes de vie.C’est ainsi qu’elles iront d’une époque à l’autre, sans cesseen croissance, d’une flamme à l’autre, pour illuminerl’obscurité avec un plus grand pouvoir, rassasiées et enmême temps non rassasiées par le voile de la nuit.C’est ainsi que l’âme de l’homme se déploie sans cesse engrandissant, rassasiée et pourtant non rassasiée parl’obscurité de la nuit.Moi, la Mort, je viens et pourtant je suis éprepuisque la Vie éternelle existe partout. Sur le cheminéternel, je ne suis qu’un obstacle qui est vite conquis pourla lumière infinie. Je suis le combustible du feu éternel.Éveille-toi, ô flamme qui brûle sans cesse à l’intérieur etqui conquiert le voile de la nuit. »C’est alors que toutes les flammes réunies éclatèrent etfusionnèrent jusqu’à ce qu’il ne reste rien d’autre que dela lumière solide. Alors la voie du maître se fit à nouveauentendre :
– 3 –

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->