Welcome to Scribd. Sign in or start your free trial to enjoy unlimited e-books, audiobooks & documents.Find out more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword or section
Like this
3Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Equité sociale dans l'OCDE : Où se situe l'Allemagne ? Indicateurs de gouvernance durable 2011

Equité sociale dans l'OCDE : Où se situe l'Allemagne ? Indicateurs de gouvernance durable 2011

Ratings: (0)|Views: 472|Likes:
Published by IFRI
Cette étude analyse l’équité sociale des pays de l’OCDE, dont l’Allemagne, au moyen de plusieurs indicateurs. L’étude révèle que la pauvreté monétaire a augmenté en Allemagne, notamment la pauvreté infantile. Par ailleurs, le système éducatif allemand présente des carences, en particulier dans l’éducation pré-scolaire.

Malgré une forte dépendance économique aux exportations, l’insertion sur le marché du travail en Allemagne a progressé. Cependant, la répartition inégalitaire des revenus, la manière dont est abordée l’immigration dans le débat public et les discriminations fragilisent la cohésion sociale. En revanche, l’Allemagne se distingue en terme d’équité intergénérationnelle et de politique environnementale.

Après la publication de l’article de M. Grabka « Problèmes, défis et enjeux, du « modèle allemand » à l’exemple de la classe moyenne » dans l’ouvrage « Sortie de crise à l’allemande : Dynamismes et fragilités structurelles d’un modèle », le Cerfa publie une double Note du Cerfa qui prolonge l’analyse de la perception d'un déclin de la classe moyenne en Allemagne :

Note du Cerfa 83a, Les mythes sur le déclin de la classe moyenne en Allemagne, Roman Herzog Institut, Dominik H. Enste, Vera Erdmann, Tatjana Kleineberg

Note du Cerfa 83b, Equité sociale dans l’OCDE : Où se situe l’Allemagne ? Indicateurs de gouvernance durable 2011, Thorsten Hellmann, Daniel Schraad-Tischler, Robert Schwarz
Cette étude analyse l’équité sociale des pays de l’OCDE, dont l’Allemagne, au moyen de plusieurs indicateurs. L’étude révèle que la pauvreté monétaire a augmenté en Allemagne, notamment la pauvreté infantile. Par ailleurs, le système éducatif allemand présente des carences, en particulier dans l’éducation pré-scolaire.

Malgré une forte dépendance économique aux exportations, l’insertion sur le marché du travail en Allemagne a progressé. Cependant, la répartition inégalitaire des revenus, la manière dont est abordée l’immigration dans le débat public et les discriminations fragilisent la cohésion sociale. En revanche, l’Allemagne se distingue en terme d’équité intergénérationnelle et de politique environnementale.

Après la publication de l’article de M. Grabka « Problèmes, défis et enjeux, du « modèle allemand » à l’exemple de la classe moyenne » dans l’ouvrage « Sortie de crise à l’allemande : Dynamismes et fragilités structurelles d’un modèle », le Cerfa publie une double Note du Cerfa qui prolonge l’analyse de la perception d'un déclin de la classe moyenne en Allemagne :

Note du Cerfa 83a, Les mythes sur le déclin de la classe moyenne en Allemagne, Roman Herzog Institut, Dominik H. Enste, Vera Erdmann, Tatjana Kleineberg

Note du Cerfa 83b, Equité sociale dans l’OCDE : Où se situe l’Allemagne ? Indicateurs de gouvernance durable 2011, Thorsten Hellmann, Daniel Schraad-Tischler, Robert Schwarz

More info:

Categories:Types, Research
Published by: IFRI on May 04, 2011
Copyright:Traditional Copyright: All rights reserved

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

11/19/2012

pdf

text

original

 
 
 ______________________________________________________________________ 
 
Équité sociale dans l
’OCDE
 
Où se situe l
Allemagne ?
 
Indicateurs de développement durable 2011
 
 ______________________________________________________________________ 
 
Thorsten HellmannDaniel Schraad-TischlerRobert Schwarz
Avril 2011
Comité d’études des relations franco
-allemandes
NNootteedduuCCeerrffaa8833bb 
 
 
L’Ifri est, en France, le principal centre indépendant de recherche,d’information et de débat sur les grandes questions internationales. Créé en1979 par Thierry de Montbrial, l’Ifri est une association reconnue d’utilité
publique (loi de 1901).
Il n’est soumis à aucune tutelle administrative, définit librement ses activités et
publie régulièrement ses travaux.
L’Ifri associe, au travers de ses études et de ses débats, dans une démarcheinterdisciplinaire, décideurs politiques et experts à l’échelle internationale.
Avec son antenne de Bruxelles (Ifri-
Bruxelles), l’Ifri s’impose comme un des
rares
think tanks 
 
français à se positionner au cœur même du débat européen.
 
Les opinions exprimées dans ce texte
n’enga
gent que la responsabilité des auteurs.
Cette Note a été publiée initialement parsous le titre :
Soziale Gerechtigkeit in der OECD 
 –
Wo steht Deutschland? Sustainable Governance Indicators 2011
, Gütersloh, Bertelsmann Stiftung, 2011.Elle est disponible sur le site 
 Cette « Note du Cerfa » est publiée avec le soutiende la Direction de la prospective du ministère des Affaires étrangèreset e
uropéennes et de l’Auswärtiges Amt.
 Directeurs de collection : Louis-Marie Clouet, Hans Stark
Traduction : Mathilde Duran-BeltranISBN : 978-2-86592-855-2 © Ifri
 –
2011
 –
Tous droits réservésSite Internet : 
 
Ifri-BruxellesRue Marie-Thérèse, 211000
 –
Bruxelles
 –
B
ELGIQUE
 Tél. :
 
+32
 
(0)2
 
238
 
51
 
10Fax
 
:
 
+32
 
(0)2
 
238
 
51
 
 
Ifri27 rue de la Procession75740 Paris Cedex 15
 –
F
RANCE
 Tél. : +33 (0)1 40 61 60 00Fax : +33 (0)1 40 61 60 60Email : ifri@ifri.org 
 
É 
quité sociale dans l’OCDE 
 
1 © Ifri
Auteurs
Daniel Schraard-Tischler est chef de projet depuis 2008 au sein duprogramme « Stratégies politiques fondées sur des donnéesprobantes » de la Fondation Bertelsmann. Il est responsable du projet« Sustainable Governance Indicators
» (SGI) et d’une
étude
comparative de grande envergure des pays de l’OCDE sur le thème
« Gouverner durablement ». Après des études en sciences politiques,en histoire et en langue et littérature allemandes (1999-2004), il atravaillé en tant que chargé de recherche à la Chaire Jean-Monnet de
politique européenne auprès de Wolfgang Wessel à l’Université de
Cologne, où il a aussi été reçu docteur en 2009. Ses axes derecherche portent principalement sur les études comparatives entrepays.Thortsen Hellmann est chef de projet au sein du programme« Stratégies politiques fondée sur des données probantes » de la
Fondation Bertelsmann. Il s’occupe en particulier des analyses
benchmarking nationales et internationales, spécialement dans ledomaine économique et dans le domaine du marché du travail.
À la suite de sa formation d’assistant commercial/gestionnaired’entreprise, il étudia de 1993 à 1997 l’économie politique àl’Université Wilhelm de Westphalie à Münster. Puis, alors qu’il étaitd’assistant au Centre de recherche économiq
ue appliquée deMünster (CAWN), il a été reçu docteur en sciences politiques à la
Chaire d’Ulrich van Suntum. Ses axes de recherche portent sur les
problématiques des politiques économiques régionales et despolitiques fiscales.Robert Schwarz collabore au projet « Sustainable GovernanceIndicators » de la Fondation Bertelsmann. Il a effectué de 2008 à
2010 un master à l’Institut universitaire des hautes études sur la paixà l’université Kyung Hee en Corée du Sud. De 2004 à 2007, il a
étudié les sciences po
litiques et l’histoire à l’université de Rostock en
Allemagne. Ses recherches portent sur les questions nationales dans
l’Allemagne et la Corée divisées, la politique et la société de Corée
du Nord, ainsi que la politique sociale dans un cadre comparatifinternational.

Activity (3)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
Borivan Ramirez liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->