Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Untitled

Untitled

Ratings: (0)|Views: 6 |Likes:
Published by api-74108165

More info:

Published by: api-74108165 on May 11, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

01/19/2014

pdf

text

original

 
Compte rendu subjectif et rapide d'hier (le 10/05/2011) augymnase occupéHier après-midi, au gymnase de la rue de la Fontaine auxrois, la mairie de Paris est venue donner ses réponses auxdemandes du collectif des Tunisiens de Lampedusa àParis.http://paris.indymedia.org/spip.php?article6787Il a été proposé une centaine de places pour 1 mois dansun foyer rue du faubourg saint Honoré, celui la-mêmedevant lequel il y a eu un rassemblement fasciste avant hier pour protester contre l'éventuelle venue de Tunisiens....Contrairement à ce qui était proposé lors de l'occupation deBolivar, les horaires du foyer seraient assouplies, c'est àdire qu'il ne serait plus question de dégager les lieux entre9h et 18h. La demande d'un lieu collectif va être examinée.On peut donc se dire que la lutte menée depuis maintenantpresque 15 jours par le collectif permet des avancées... Entout cas après débat les occupants sans-papiers dugymnase avaient décidé d'accepter les propositions.Le problème c'est que 100 ou 110 places c'est toujours trèsinsuffisant par rapport au nombre de ceux qui dormentdehors et qui chaque jour viennent rejoindre le lieud'occupation... A 19h, en plein pendant le rassemblementqui était appelé à Belleville pas des assos tunisiennes, les 2bus affrétés par la mairie de paris sont arrivés aux abordsdu gymnase. La plupart des gens étaient à la manifestation,ceux qui n'y étaient pas, surtout des gens arrivés trèsrécemment dans la lutte, sont allés vers les bus... qui ontcommencé à se remplir très vite. Peu à peu prévenus, lesgens ont quitté le rassemblement pour venir et il est apparurapidement qu'il n'y aurait pas assez de place pour tout lemonde. Pas mal de Tunisiens avaient peur de rejoindre lefoyer : certains avaient eu connaissance du rassemblementfasciste qui avait eu lieu devant et de plus tous ont
 
conscience que dans ce quartier ils seront très exposés auxcontrôles policiers, qu'ils ne seront pas les bienvenus et nepourront pas se fondre dans la masse.Peu à peu l'énervement est monté : l'un des conducteur dubus voulait partir maintenant car il avait fini son quotahoraire autorisé pour la journée mais la mairie de parisn'était pas là pour signer le bon de départ.Quand le représentant de la municipalité est enfin arrivé,c'est pour déclarer : "les bus ne partiront pas tant que legymnase ne sera pas vidé;"Des Tunisiens qui voulaient partir au foyer (enfin laperspective d'un lieu où se poser un petit peu, c'est à dire 1mois, sans s'attendre à être réveillé chaque matin par lesflics) ont commencé à dire "Et qu'est ce qu'on fait des autres? ils vont dormir dehors? Nous on va être bien et on valaisser nos frères dans la galère ?" Plusieurs personnes,surtout les quelques unes qui depuis 15 jours seconnaissent et partagent aventures, joies, galères et chaleur humaine sont descendues du bus et tout le monde estrentré en AG au gymnase.C'est alors déroulé un difficile apprentissage de ladémocratie directe pour le représentant de la mairie et l'éluedu 11ème qui sont autorisés à entrer dans les lieux.A ceuxqui disent que je ne sais quels radicaux manipulent lesTunisiens, ils pourront sans doute témoigner que ceux quiparlaient et décidaient étaient les 1ers concernés, sansmédiations ni représentants... Dans le feu de la discussion,on entend parler de 100 personnes pour le foyer dufaubourg saint Honoré et de 30 au foyer mazet dans le12ème, tous 2 gérés par l'association Aurore, avecassurance d'y rester jusque fin juin. Il y aurait aussipossibilité de chambres en surnuméraires. Il n'y aura pasd'évacuation policière du gymnase c'est sur mais il faut lerécupérer...Au milieu du brouhaha, des gens commencent à faire le

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->