Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
'Umar Ibn Abdel 'Aziz

'Umar Ibn Abdel 'Aziz

Ratings: (0)|Views: 28|Likes:

More info:

Published by: Bibliothèque : El-Muwahhîdin on May 19, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

10/16/2012

pdf

text

original

 
La vie de Umar ibn Abdel Aziz
Il était : ’Umar bin ’Abdil-Aziz ibn Marwan bin al-Hakam bin abil-
آ
s bin Umayyah bin Abdil-Shams bin Abdal-Manaf bin Qusay bin Kilâb. L’Imam, al-Hafidh, al-’Allamah, al-Mujtahidaz-Zâhid, al-’Abid as-Sayyid - Amir al-Mu-minin, Abu Hafs ; al-Qurashi al-Umawi al-Madani, et al-Misri, al-Khalifah [calife] az-Zâhid ar-Rashid...Sa naissance et son enfance Ibn Sa’ad a dit (après l’avoir placé au 3e niveau desTabi’inde Madinah) : sa mère était Umm’Asim bint ’Asim bin ’Umar bin al-Khattab. On dit qu’il est né en l’an 63 de l’Hégire.Al-Fallâs a dit :J’ai entendu al-Khuraibi dire : al-A’mash, Hisham bin ’Urwah et Umar binAbdil-Aziz sont tous né l’année où al-Husayn fut tué, à savoir en (l’an) 61H. Al-Khalifah binal-Khayyat et d’autres dirent la même chose.Damrah bin Rabi’ah a dit : "Umar bin Abdil Aziz entra une fois dans l’écurie de son père(alors qu’il était enfant), et un étalon le frappa à la tête, ce qui le blessa. Son père vint et se mità essuyer le sang sur sa tête... Dimam bin Isma’il rapporte de Abi Qabil qu’une fois Umar bin Abdil-Aziz pleurait lorsqu’iln’était encore qu’un enfant, sa mère lui envoya (une note) lui demandant "qu’est ce qui te faispleurer ?",il répondit "Je me suis rappelé la mort".Ce jour-là il avait mémorisé le Coran, et quand sa mère en fut informée elle pleura.Suyooti mentionne :Il mémorisa le Coran alors qu’il était très jeune, son père l’envoya à al-Madinah afin qu’il puisse apprendre chez les médinois. Il avait l’habitude de se rendre chezUbaydullah bin Abdillah et prenait sa science de lui. Lorsque son père décéda, Abdul-Malik (le calife de cette époque) lui demanda de venir à Damas où il le maria à sa fille Fatima.Abu Bakr bin Ayyash a dit :Umar bin Abdil-Aziz a accompli le Hajj avec le peuple plus d’unefois, la première fut en l’an 89H.Suhayl bin Abi Salih a dit :"J’étais avec mon père à Arafat à l’aube et nous nous sommes levés pour observer Umar binAbdil Aziz, il était à l’époque le Amir du Hajj, et je dis: "
ش
père ! Par Allah, je voiseffectivement qu’Allah aime Umar."Il dit : "Pourquoi ?"Je répondis : "A cause de ce que je vois d’amour en lui entrer dans les c?urs des gens, et tu asentendu Abu Hurayrah dire que le Messager d’Allah ( ) a dit : (Lorsqu’Allah aimeun de Ses serviteurs, Il appelle Jibril et lui dit : Allah aime untel, aime le aussi.)Abu Mu-shir a dit que Umar gouverna al-Madinah sous la direction de al-Walid de l’an 86H à93H.Ses Shuyukh et ses élèves:Il rapporta de :Abdullah bin Ja’far, as-Sa-ib bin Yazid, et Sahl bin Sa’ad qui lui offrit une coupe dans
 
laquelle le Messager d’Allah ( ) buvait. Il rapporta également de Sa’id bin al-Musayyib,’Urwah, Abu Salamah bin ’Abdir-Rahman, Abu Bakr bin ’Abdir-Rahman, Abdullah binIbrahim bin Qaridh, ’Amir bin Sa’ad, Yusuf bin Abdillah bin Sallam et beaucoup d’autres.Ceux qui ont rapporté de lui : Abu Salamah (qui fut un de ses shuyukh), Abu Bakr bin Hazm,az-Zuhri Ayyub as-Sakhtiyani, Humayd at-Tawil, Salih bin Muhammad bin Za-idah al-Laythi, son propre fils Abdul Aziz bin Umar, Uthman bin Dawud al-Khawlani et Yahya binSa’id al-Ansari et beaucoup d’autres.Abu Khuthayba a dit : al-Muffadal bin Abdillah nous rapporta de Dawud bin Abi Hind qui adit : "Umar bin Abdil-Aziz entra [où nous étions] par cette porte, c’est-à-dire une porte parmicelles du Masjid de Madinah, et un homme parmi le peuple dit ’Ce pêcheur [fâsiq] nous aenvoyé son fils pour nous enseigner al-Fara-idh (les lois de l’héritage) et les Sunan. Il prétendqu’il deviendra un calife après lui, et qu’il suivra la même voie que celle de Umar bin al-Khattab .’ Et Dawud continua :’Alors par Allah, il ne mourut pas avant que nous ayonsvu cela de lui.’"Al-Layth bin Sa’ad dit : Qadim al-Barabari m’a rapporté qu’il rappela à Rabi’ah bin AbiAbdir-Rahman une chose du jugement de Umar bin Abdil-Aziz (dans une affaire), et Rabi’ahdit : "C’est comme si tu insinuais qu’il (Umar) avait fait une erreur, par Celui dont mon âmeest entre Ses mains, il n’a jamais commis de faute, jamais."Al-Thawri rapporte de ’Amr bin Maymoun qui a dit : "Les savants qui étaient avec Umar binAbdil Aziz n’étaient que des étudiants."Mubashir bin Isma’il rapporte de Ja’far bin Burqan, de Maymoun bin Mihran qui a dit :"Nous sommes venus voir Umar Abdil-Aziz pensant qu’il aurait besoin de nous, mais nousremarquâmes que nous étions avec lui seulement en tant qu’étudiants."Ibn Ishaq cite cette parole de Abu Hakim : "J’ai entendu Umar bin Abdil-Aziz dire :’J’aiquitté al-Madinah et personne ne fut plus savant que moi, et lorsque je suis venu à Damas, j’aioublié."Son Califat [khilâfah]
 
Habib bin Salim a dit :J’ai entendu an-Nu’man bin Bashir (radhiallahu’anhuma) dire:"Nous étions assis dans le Masjid, et Bashir était un homme qui avait l’habitude derassembler ses ahadith. Abu Tha’labah al-Khushani ( ) vint et dit:
ش
Bashir bin Sa’ad ! As-tu mémorisé un hadith de Messager d’Allah au sujet des gouverneurs?’ et Hudhayfah (ibn al-Yaman- ) était présent, assis à côté de Bashir, et donc Hudhayfahrépondit:’J’ai mémorisé une de ses khutbah.’Puis Abu Tha’labah s’assit, et Hudhayfah ( ) dit: Le Messager d’Allah ( ) a dit:«La prophétie demeurera parmi vous aussi longtemps qu’Allah le voudra. Puis Allah lareprendra lorsqu’Il voudra et elle sera remplacée par un califat qui suivra le chemin tracé parla prophétie, et qui demeurera aussi longtemps qu’Allah le voudra. Puis Allah le reprendra
 
lorsqu’Il voudra et il sera remplacé par une royauté oppressive qui demeurera aussilongtemps qu’Allah le voudra. Puis Allah la reprendra lorsqu’Il voudra et elle sera remplacéepar une royauté tyrannique qui demeurera aussi longtemps qu’Allah le voudra. Puis Allah lareprendra lorsqu’Il voudra et elle sera remplacée par un califat qui suivra le chemin tracé parla prophétie».Et il resta silencieux. Habib dit:’Lorsque Umar bin Abdil Aziz commença son gouvernement, Yazid bin Nu’man bin Bashirfaisait partie de ses compagnons, je lui ai donc écrit [une lettre] avec ce hadith pour le luirappeler, et j’ai dis:’J’espère que Amir ul-Mu-minin (i.e. Umar) est celui qui vient après les) régimes oppressifstyranniques’. Ma lettre fut donc amenée à Umar bin Abdil-Aziz, qui lui plut et l’étonna. Ce hadith a été déclaréhasan, il est rapporté par l’Imam Ahmad, Abu Dawud at-Tayalisi, etal-Bazzar dans leurMusnad, ainsi que at-Tabarani dansMu’jam ul-Awsat(avec seulement une partie), et Al-Haythami a dit : ses rapporteurs sont tous fiables.Juwayriya rapporte de Nafi’ : "Il nous est parvenu que Umar (ibn al-Khattab) a dit une fois:’Il y aura dans ma descendance un homme dont le visage aura une défiguration, il viendra etremplira la terre de justice.’Nafi’ a dit :’Je ne pense pas que ce soit un autre que Umar bin Abdil-Aziz.’" Sa’id bin Abdil-Aziz a dit :"Lorsque Sulayman [2] était gouverneur, il dit une fois à Umar bin Abdil-Aziz:
ش
Aba Hafs ! Nous avons gouverné avec ce que tu vois, et il n’y avait aucun moyen de savoirque cela se serait accompli, donc tout ce que tu vois comme étant un bénéfice pour le peuple,alors pars avec cela. (Donc) en fait partie le congédiement de ceux qui travaillaient pour Al-Hajjaj (Ibn Youssouf) et l’établissement des prières à leurs heures après qu’elles aient étéaccomplies en dehors de leur temps.’ (bien qu’il y avait d’excellentes affaires qu’il avait entendu de Umar concernant certaines deces situations).On dit qu’une fois, Sulayman a accompli le Hajj, et il vit beaucoup de gens dans un endroit, ildit donc à Umar :’Ne vois tu pas ces créatures dont Seul Allah connaît le nombre ?’ Et ilcontinua : "Aujourd’hui il sont sous ta protection, et demain ils seront tes ennemis (i.e. que tudevras leur rendre des comptes le Jour du Jugement)’puis, il se mit à pleurer abondamment.Je (Al-Dhahabi) dis :Umar était un ministre fidèle (à lui), mais il (Sulayman) tomba malade àDabuq pendant une semaine, puis mourut. Son fils Dawud était alors à l’expédition deConstantinople. [3]Yahya al-Ghusani a dit : "Umar avait l’habitude d’empêcher Sulayman bin Abdil-Malik d’exécuter les Hururiyah et lui disait:’Ils méritent d’être emprisonnés jusqu’à ce que leur repentir soit clair.’Un jour un Hurouri fut amené à Sulayman, qui lui dit :’hayh" (hé !),le Hurouri lui répondit :’Que devrais-je dire
ش
débauché fils de débauché ?Sulayman répondit :’Umar bin Abdil-Aziz est auprès de moi.Lorsqu’il (Umar) vint, il lui dit :’Ecoute ce que cette personne a à dire." Et le Hurouri répétace qu’il venait de dire, alors Sulayman demanda à Umar :’Que penses-tu qu’il faille faire delui ?’ Umar resta silencieux, il réitéra sa demande :’Je t’implore de me dire ce que tu pensesqu’il faille faire de lui’ Il répondit :’Je pense qu’il mérite que l’insulte de la même manière qu’il t’a insulté’.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->