Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more ➡
Download
Standard view
Full view
of .
Add note
Save to My Library
Sync to mobile
Look up keyword
Like this
13Activity
×
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
(Ebook CLAN9) Bernard Maris 2004 - Antimanuel D'économie (Anti-Libéralisme, Anti-Mondialisation, Pro-Keynésianisme)

(Ebook CLAN9) Bernard Maris 2004 - Antimanuel D'économie (Anti-Libéralisme, Anti-Mondialisation, Pro-Keynésianisme)

Ratings: (0)|Views: 2,556|Likes:
Published by hopllite

More info:

Published by: hopllite on May 22, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See More
See less

07/02/2013

pdf

text

original

 
Antimanuel d'économie
Février 2004
À l'économiste inconnu, mort pour la guerre économique, qui toute sa vie expliqua magnifiquement le lendemain pourquoi il s'était trompé la veille, à tous ceux, bien vivants, qui savourent le mot gratuité.
 
 
INTRODUCTION
: Faut-il rire des économistes? . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . ……………………… 003TEXTES: David Ricardo. John Maynard Keynes. Martin Heidegger.John Kenneth Galbraith. Alfred Jarry ……………………………………………………. 007
PARTIE 1 : PRINCIPES DE SCOLASTIQUE ÉCONOMIQUE
1. Science dure, science molle, ou science nulle? …………………………………………………… 010TEXTES: Friedrich von Hayek. Raymond Boudon . Bernard Guerrien .Laurent Cordonnier . Pierre Thuillier . Michel Houellebecq …………………………… 0182. La politique dans l'économie …………………………………………………................................. 022TEXTES: Serge Latouche. Laurent Cordonnier. Armand Farrachi . Joseph Stiglitz.Pierre Thuillier. Pierre Cahuc. Jacques Sapir……………………………………………. 0273. Le langage du pouvoir………………………………………………………..................................... 031TEXTES: George Orwell. John Maynard Keynes. Joseph Stiglitz . Pierre Thuillier.Frédéric Beigbeder. Armand Farrachi . Dominique Méda .George Orwell. Jacques Sapir ……………………………………………………………. 039
PARTIE 2 : LA GUERRE ÉCONOMIQUE
4. Marchés et concurrence............................................................................................................ 044TEXTES: Dominique Méda . Maître Dogen . Patrick Besson . Christian Authier.Jean Baudrillard . Adam Smith. George Orwell . Paul Bairoch.Michel Houellebecq . Jacques Généreux………………………………………………... 0615. Mondialisation et commerce international................................................................................. 066TEXTES: Michel Houellebecq . Paul Bairoch. Jonathan Swift . Montesquieu.Joseph Stiglitz . PNUD (Rapport 1998) . Montesquieu . Jean-Michel Harribey.......... 0756. Enron et les sept familles .......................................................................................................... 080TEXTES: John Kenneth Galbraith. Joseph Stiglitz. Pierre ThuillierGuy de Maupassant.................................................................................................... 085
PARTIE 3 : LE NERF DE LA GUERRE
7. L’argent ..................................................................................................................................... 088TEXTES: Michel Aglietta . André Orléan . Emile Zola. Jean Baudrillard . Alain Cotta .Pierre Thuillier . Patrick Viveret . Jean-Michel Harribey ............................................. 0998. La Bourse et les marchés financiers......................................................................................... 105TEXTES : John Kenneth Galbraith. Emmanuel Todd. Joseph Schumpeter .Emile Zola............ 113
PARTIE 4 : LE BUTIN
9. Le partage.................................................................................................................................. 116TEXTES: Michel Houellebecq . Frédéric Beigbeder. Dominique Méda.Armand Farrachi . Jean Baudrillard............................................................................. 12610. Qu'est-ce que la richesse? ...................................................................................................... 129TEXTES: Pierre Thuillier. Patrick Viveret. Jean-Michel Harribey . Albert Hirschmann .Armand Farrachi . Jean Baudrillard . Michel Houellebecq ............................................. 14111. L’autre économie..................................................................................................................... 144TEXTES: Jacques Duboin . Raoul Vaneigem . Jean Baudrillard . Michel Aglietta .André Orléan .John Maynard Keynes . Michel Houellebecq ...................................... 149
CONCLUSION
: Éloge de la gratuité.............................................................................................. 153
 
Introduction : Faut-il rire des économistes ?
« Nous nous sommes mis a rire, en nous rappelant les prédictions des économistes en 1914 : laguerre pas plus de quelques mois, les États n'ayant pas les moyens pour plus longtemps... »
Paul Léautaud, Journal, 27/01/1932Faut-il en rire? Oh non! Ils sont bien trop sérieux! Tellement sérieux que « l'économie, moi je n'ycomprends rien », avouent la plupart des gens. « Je n'y comprends rien »... N'est-ce point la phrase quel'on entend sans cesse lorsqu'on est confronté à un problème économique? Suivie aussitôt de: « Au fait,la Bourse... Vous pensez que ça va continuer à baisser? »Eh bien, nous allons chercher à comprendre.Que l'économie soit très compliquée paraît un gage de sérieux. Et si les économistes se cachaientderrière un jargon? Car de quoi parlent-ils au juste? Les physiciens débattent, entre autres, de la chutedes corps et de l'expansion de l'univers, les chimistes des explosifs, les biologistes des mutationsgénétiques, des OGM qu'ils fabriquent, du clonage et du sida... Mais les économistes? Sont-ils tellementdifférents des sociologues, des psychologues, des philosophes? « Et comment donc! » crient-ils alors,arguant des nouveaux quartiers de noblesse de leur discipline, sanctifiée par un prix Nobel. En vérité, ceprix est offert par la banque de Suède en l'honneur d'Alfred Nobel et n'est pas un vrai prix, décerné par laFondation Nobel. Mais cela n'y change rien! Ils ont des Nobel (1). Les économistes - des professeursd'université ou du Collège de France, des experts, analystes, des journalistes économiques qui font despages économiques et des suppléments - aimeraient beaucoup ressembler aux physiciens. Sont-ils pourautant de vrais savants? En tout cas, il s'agit d'hommes très importants, on le voit bien au moment desdiscussions du budget, des lois sur l'allongement du travail des actifs ou de la baisse des impôts pourcertains, des élections, des grèves, des crises. Ils sont même de plus en plus influents, si l'on en juge parl'explosion des suppléments et des émissions économiques. Même un hebdomadaire comme CharlieHebdo possède sa page économique!
(1) Mais il est vrai qu'il n'existe pas de prix Nobel de mathématiques, ce qui est dû à d'obscures raisons de jalousie ou d'adultère, Alfred Nobel détestant un certain mathématicien célèbre...
Théories économiques et café du commerce
« Les milliers de petits bassets tournebroches de la rôtisserie de la science. »
José Ortega Y GassetAlors, de quoi parlent les économistes? « Oikos Nomos »: de la gestion de la maison. De la « ménagère», d'où vient le « manager » des Anglo-Saxons. Pour mémoire, Sully était le « bon mesnager » du douxroyaume de France...Mon ami Alain, directeur d'une grande revue très appréciée des professeurs d'économie, grand amateurd'économie, dit toujours que rien ne l'amuse autant que les « théories » économiques, qui consistent àdire, avec quelques kilos d'équations et un jargon incompréhensible pour 99 % des économistesprofessionnels eux-mêmes d'ailleurs, ce qu'on raconte entre deux bourrades au café du commerce: «demain ça ira mieux, à condition que ça n'aille pas plus mal, si la confiance revient, et si les gens ontenvie de consommer et de travailler, pas vrai mon gars, remets-moi un canon.» L'une des grandesexcroissances de la casuistique économique de ces dernières années est la « théorie des incitations »(2). Elle a dû remplir quelques bibliothèques d'articles impénétrables et laborieux autant que sublimes,qu'on pourrait résumer ainsi: pour produire mieux, il faut de la confiance et de la transparence. Chapeau!Au Moyen Âge et jusqu'aux Lumières, la casuistique a fait vivre pendant des générations des milliers declercs dévoués à une « science » qui a fini par disparaître, tout comme il se peut que l'économiedisparaisse un jour. D'ailleurs, n'a-t-elle pas déjà disparu? Le meilleur économiste n'est-il pas le chef d'unÉtat quand il désarme un conflit social et rétablit la « confiance » de ses concitoyens dans l'avenir? Le

Activity (13)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads
wadoud651 liked this
Quarteto1111 liked this
ze_n6574 liked this
hilladeclack liked this
tradigeopo liked this
mazizsalah liked this
lepton100 liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->