Welcome to Scribd. Sign in or start your free trial to enjoy unlimited e-books, audiobooks & documents.Find out more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword or section
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Vocabulaire de Whitehead

Vocabulaire de Whitehead

Ratings: (0)|Views: 71|Likes:
Published by Didier Debaise

More info:

Published by: Didier Debaise on May 24, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

01/26/2013

pdf

text

original

 
Vocabulaire de Whitehead
 – 
Didier Debaise 1
Vocabulaire de Whitehead
La version définitive de ce manuscrit a été publié dans lacollection « Vocabulaire des philosophes », éditions Ellipse, 2007, ParisDidier Debaise
 
2
 Abréviations
Nous citons les textes de Whitehead sous les abréviations suivantes,accompagnées de la date de leur première édition et de la traduction françaiseexistante à laquelle nous nous sommes référés.
CN
: Concept of Nature (Le concept de nature)
 – 
1920, trad. fr. 1998.
SMW
: Science and the Modern World (La science et le monde moderne)
 – 
 1926, trad. fr. 1994.
RM
: Religion in the Making 
 – 
1926.
FR 
: Function of Reason (La fonction de la raison et autres textes)
 – 
1929, trad.fr. 1969.
PR 
: Process and Reality (Procès et réalité)
 – 
1929, trad. fr. 1995.
 AI
: Adventures of Ideas (Aventures d‘idées) – 
1933, trad. fr. 1993.
MOT
: Modes of Thought
 – 
1938, trad. fr. 2004.
 
Vocabulaire de Whitehead
 – 
Didier Debaise 3
Introduction
 Whitehead (1861-1947) appartient, avec Leibniz, à cette lignée particulière dephilosophes mathématiciens
1
. Professeur de mathématique à Cambridge, il écrit un
traité d‘algèbre universel, un autre sur les axiomes de la géométrie projective, pourensuite s‘intéresser à la logique et écrire avec B. Russel les
Principia mathematica 
(1910-1913)
.
 
Ses œuvres spéculatives viendront plus tard. Tout d‘abord,
Le concept de nature 
(1920) dans lequel Whitehead développe une forme très singulière dephénoménologie de la perception de la nature qui le rapproche de James, deBergson et par certains aspects de Husserl ; ensuite,
La Science et le monde moderne 
(1925) que Whitehead décrit comme une étude « critique des cosmologies »
2
et qui
lui permet d‘attribuer à la philosophie une fonction
: elle doit « harmoniser,refaçonner et justifier des intuitions divergentes relatives à la nature des choses.
Elle doit insister sur l‘investigation des idées ultimes et sur la prise en compte del‘ensemble des éléments qui fondent notre modèle cosmologique
»
3
; enfin,
Procès et réalité 
(1929), un « des plus grands livres de la philosophie moderne »
4
dont
l‘ambition est de «
 
former un système d‘idées générales qui soit nécessaire, logique,
cohérent et en fonction duquel tous les éléments de notre expérience puissent êtreinterprétés »
5
. Ce projet,
on n‘en
trouvera des correspondances que chez desphilosophes pré-kantiens comme Spinoza ou Leibniz.
1
 
On doit à Stengers d‘avoir mis en évidence l‘inscription chez Whitehead de la pensée spéculative à l‘intérieur d‘une
pratique de mathématicien. Ainsi, dans
Penser avec Whitehead 
, elle écrit : «
La démarche de Whitehead est celle d‘unmathématicien en ce qu‘elle est soumise à la condition sans laquelle les mathématiques n‘existeraient pas
: la confiance en
une solution possible […]. L‘art des problèmes désigne
la liberté propre au mathématicien en ce que la solution à construire
passe par la mise en indétermination active de ce que les termes du problème ‗veulent dire‘ […]. Le mathématicien est uncréateur, mais c‘est la solution à construire qui oblige sa créat
ion » ( 
Penser avec Whitehead. Une libre et sauvage création de concept,
Seuil, Paris, 2002, p. 27).
2
 
SMW 
, 13.
3
 
SMW 
, 13-14.
4
G. Deleuze,
Différence et répétition 
,
op. cit.
, p. 368.
5
 
PR,
p. 45.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->