Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
3Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
S’implanter à Madagascar(ONUDI - 2008)

S’implanter à Madagascar(ONUDI - 2008)

Ratings: (0)|Views: 3,817|Likes:
Published by HayZara Madagascar
Les possibilités de développement économique de l’île sont avérées : de multiples richesses naturelles existent, la population a démontré, au fil des vagues de croissance qui se sont succédées, sa capacité d’adaptation (dans les domaines de l’agriculture, du textile, des TIC ou du tourisme). Les grands projets créent des zones d’essor plus rapides, favorables à l’implantation de nouveaux opérateurs. Il nous a paru nécessaire, en cette période de changements, de faire le point de la législation, de la pratique des affaires, de donner les premiers éléments d’approche aux entreprises souhaitant démarrer une activité.
****************************
ONUDI 2008
Les possibilités de développement économique de l’île sont avérées : de multiples richesses naturelles existent, la population a démontré, au fil des vagues de croissance qui se sont succédées, sa capacité d’adaptation (dans les domaines de l’agriculture, du textile, des TIC ou du tourisme). Les grands projets créent des zones d’essor plus rapides, favorables à l’implantation de nouveaux opérateurs. Il nous a paru nécessaire, en cette période de changements, de faire le point de la législation, de la pratique des affaires, de donner les premiers éléments d’approche aux entreprises souhaitant démarrer une activité.
****************************
ONUDI 2008

More info:

Published by: HayZara Madagascar on May 24, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/12/2014

pdf

text

original

 
 1
S’implanter à Madagascar 
Diane BARTHE-ROYAubin SOMDAJulie TURCHETSous la direction de Véronique Pasquier,Chef de la Mission Economique de TananariveetPierre SéjournéAdjoint au chef de la Mission Economique de TananariveSous la direction de Patrick Gilabert,Représentant de l’ONUDI pour Madagascar, Maurice, Seychelles et ComoresetXavier RakotonirinaChargé de mission à l’ONUDIDocumentation arrêtée au 1
er 
mars 2008Clause de non responsabilité
Les Missions Economiques et l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel nepeuvent en aucun cas être tenues responsables de l’utilisation et de l’interprétation de l’informationcontenue dans cette publication qui vise à informer et non à délivrer des conseils personnalisés. Lesopinions exprimées dans ce document sont celles des auteurs et ne sont pas nécessairement celles desMissions Economiques et de l’Organisation des Nations Unies pour le Développement Industriel.
 
 2
 
 Avant-propos
Pour la plupart des Français, Madagascar est un pays familier et pourtant méconnu. Familier àcause d’une longue histoire commune et d’une langue partagée ; familier car chacun y a un amiou un parent. Les communautés malgaches en France et françaises à Madagascar sontnombreuses et actives ; le tourisme s’accroît rapidement et contribue à entretenir cetteproximité. Mais dans le domaine économique ce sentiment est trompeur : l’intérêt spontanémanifesté par les entreprises et par les investisseurs potentiels se présentant à la Missionéconomique est souvent doublé d’une certaine perplexité. Il est quelquefois difficile de savoir siun projet intéressera l’interlocuteur local, et s’il pourra le soutenir dans sa mise en œuvre. Il estparfois complexe d’avoir une visibilité sur un environnement légal et fiscal qui changerapidement. Madagascar est un pays ami mais étranger, et il importe de l’aborder comme tel,en s’entourant de cabinets-conseils, comme partout ailleurs.Les possibilités de développement économique de l’île sont avérées : de multiples richessesnaturelles existent, la population a démontré, au fil des vagues de croissance qui se sontsuccédées, sa capacité d’adaptation (dans les domaines de l’agriculture, du textile, des TIC oudu tourisme). Les grands projets créent des zones d’essor plus rapides, favorables àl’implantation de nouveaux opérateurs. Il nous a paru nécessaire, en cette période dechangements, de faire le point de la législation, de la pratique des affaires, de donner lespremiers éléments d’approche aux entreprises souhaitant démarrer une activité.Pour la rédaction de cet ouvrage un partenariat a été noué avec l’Onudi : ensemble, noussommes convaincus qu’une meilleure information permettra la naissance de partenariatséconomiques fructueux. Les équipes ont travaillé dans la même perspective pour effectuer cetravail minutieux. Elles ont été aidées par l’accueil favorable des Conseillers du commerceextérieur de la France et par les opérateurs dont vous retrouverez les commentaires pratiquesau fil du texte. L’ensemble a été revu par des experts juridiques et fiscaux sans l’aide desquelsles éléments fournis n’auraient pu être aussi précis.Bien entendu aucun ouvrage ne peut prétendre à l’exhaustivité ni constituer une sourcesuffisante pour un investisseur. Nous espérons cependant qu’il sera utile pour mieux fairecomprendre Madagascar aujourd’hui : avec un environnement juridique rénové, un programmeéconomique clair et une administration consciente de l’importance de bien accueillir les projetscréateurs d’emploi, le pays constitue une destination vraiment intéressante pour y créer uneentreprise.
Véronique Pasquier 
Chef de la Mission économique de Tananarive
 
 3
Remerciements
Nous tenons à remercier tout particulièrement le
Cabinet LEXEL Juridique & Fiscal et sonDirecteur M. Olivier RIBOT
, p
our son importante contribution au contenu de l’ouvrage, sesconseils avisés et sa relecture détaillée.Nous remercions les personnes suivantes, dont les précieux témoignages ont contribué à lavaleur ajoutée de l’ouvrage :
Monsieur Rakotoarison BODOLALAO
CABINET ACRAN
Messieurs Pascal FALL et Philippe CALLIER
BNI - MADAGASCAR
Monsieur Alain CHEVALIER
DIADEIS – MADAGASCAR
Messieurs Jean-Pierre et Olivier CUA
EPSILON
Monsieur Arnaud HAVARD
VITOGAZ – MADAGASCAR
Messieurs David MOUTOU et Richade MASSOUMALY
MADIMMO
Monsieur Bruno OCHS
SOGEA – SATOM
Monsieur Gérard PATTE
ATELIER DE HAUTE COIFFURE
Monsieur Johann PLESS
GROUPE KUDETA
Monsieur Maurice RATOVONJANAHARY
OMAPI
Nous remercions également, pour les informations fournies et les vérifications apportées :
BFV – SOCIETE GENERALE
CABINET DE CONSEIL D’ENTREPRISES
ECONOMIC DEVELOPMENT BOARD OF MADAGASCAR
ERNST & YOUNG
FIDAFRICA MADAGASCAR, MEMBRE DE PRICEWATERHOUSECOOPERS
GROUPEMENT DES ENTREPRISES FRANCHES ET PARTENAIRES
GROUPEMENT DES ENTREPRISES MALGACHES
MADAGASCAR CONSEIL INTERNATIONAL

Activity (3)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
Ken Che liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->