Welcome to Scribd. Sign in or start your free trial to enjoy unlimited e-books, audiobooks & documents.Find out more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
14Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Expérience marocaine gestion decharge

Expérience marocaine gestion decharge

Ratings:

4.8

(1)
|Views: 2,305|Likes:
Published by idrissisaid

More info:

Published by: idrissisaid on Sep 10, 2008
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

06/16/2013

pdf

text

original

 
SITUATION ACTUELLE ET EVOLUTION DE LA GESTION DESDECHETS SOLIDES AU MAROC/ EXPERIENCE PILOTE DE LA MISEEN PLACE D’UNE DECHARGE CONTROLEE A ESSAOUIRA
Par M. BENZAKOUR, R. SAISSI et G. DIDIER 
SITUATION ACTUELLE ET EVOLUTION DE LA GESTION DES DECHETSSOLIDES AU MAROCI.1. Problématique de la gestion des déchets solides au MarocI.1.1. Cadre législatif 
Les collectivités locales au Maroc connaissent, comme dans d’autres pays, uneaugmentation des rejets urbains, principalement des ordures ménagères. Les moyens limitésde nombreuses communes associées à un service non optimisé font que cette gestion estrarement bien assurée.Actuellement on se dispose que de la charte communale de 1976. Elle stipule que« l’assainissement solide et liquide relève des prérogatives des services publiques communauxet de leur gestion, soit par voie de régie directe ou de régie autonome, soit par concession ».C’est aussi à la commune de définir les programmes à réaliser en matièred’assainissement et ce, même dans le cas où ces services sont confiés à des organismesautonomes.
I.1.2. Production des déchets solides
Au Maroc, la production des déchets solides est en augmentation constante. Selon lesstatistiques les plus récentes, elle est estimée à 6,5 millions de tonnes par an.Ces déchets sont constituées essentiellement par de la matière fermentescibles (67%) et secaractérise par une taux humidité élevé (60 à 70 %), une forte densité (0,5) et un faible pouvoir calorifique (1000 kcal/kg).
I.1.3. Collecte et traitement des déchets solides
Sur la proportion collecté (85%) une faible part (2%) est recyclé ou mise en déchargecontrôlée. Le reste est mis en décharge (non contrôlée) sans aucune forme de contrôle ou detraitement.
Le concept de décharge contrôlée
est connu mais ne fait pas l’objet de pratique régulière. Lamajorité des décharges arrivées à saturation ou en cours d’exploitation présentent un risque pour l’environnement et nécessitent un plan de réhabilitation pour lutter contre les dégâts qui peuvent être engendrés par ces dépôts sauvages.
 
Le traitement des déchets par compostage
a été choisi comme le procédé de valorisation le plus adapté à la nature des déchets produits. Quelques villes ont disposé d’UTOM (Usines deTraitement des Ordures Ménagères) conçues pour fabriquer du compost. Le procédé ducompostage, utilisé en Europe, consisté en un broyage des déchets bruts, en leurs tri, en leursfermentation et ensuite en leurs stockage.L’ensemble de ces UTOM ne fonctionne pas actuellement à cause de :- la technique utilisée qui n’est pas adaptée à la nature des ordures ménagères du Maroc car les déchets produits au Maroc sont plus humides que ceux produits en Europe. Par conséquent un colmatage se produit à la phase de broyage.- Problème de gestion et manque d’entretien de l’UTOM,- Problèmes financiers : la filière de vente et d’utilisation du compost n’a souvent pas été bien mise en place
I.1.3.1. Evaluation des coûts
Les collectivités locales ne disposent, à ce jour, que du budget général de la commune(la taxe d’édilité étant diffuse dans ce budget).La plupart des communes rencontrent donc des difficultés dans la gestion des déchets car ellesne connaissent, pas ou très peu, les vrais coûts de la collecte et qu’elles ne peuvent paséquilibrer les charges d’élimination des déchets.Selon les études et enquêtes effectuées, les coûts suivants peuvent être dégagés (ONEP/DEA,1996):150 à 200 dhs / t Pour la collecte, le nettoiement et l’évacuation desdéchets4 à 10 dhs / t Pour la mise en décharge
I.2. Evolution actuelleI.2.1. De point de vue institutionnel et législatif 
Les problèmes dus aux diverses pollutions et nuisances causées par ces déchets seressentent de plus en plus. Ils ont fait naître une véritable prise de conscience au niveaunational (autorités, citoyens, ONG,…).La gestion des déchets solides est devenue l’une des préoccupations prioritaires de la politiqueenvironnementale au Maroc. Ceci a été illustré par :

Activity (14)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
hassna_twins liked this
Mariam Hatim liked this
Najwa Elboudrani liked this
Jalila Geo liked this
aillouss liked this
Rach Ben liked this
Rach Ben liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->