Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
17Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
TM-Rapport de synthèse_version finale_20110516_TEF

TM-Rapport de synthèse_version finale_20110516_TEF

Ratings: (0)|Views: 3,316 |Likes:
Published by Marouane Harmach
Rapport du conseil de la concurrence sur le secteur des télécommunications
Rapport du conseil de la concurrence sur le secteur des télécommunications

More info:

Published by: Marouane Harmach on Jun 15, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

01/17/2013

pdf

text

original

 
Etude de concurrentiabilité du secteur de la téléphonie mobile
 –
Synthèse
1
/
36
 
ROYAUME DU MAROC-----PREMIER MINISTRE-----
CONSEIL DE LA CONCURRENCE
REALISATION D’UNE ETUDE SUR LA CONCURRENTIABILITE
 DU SECTEUR DE LA TELEPHONIE MOBILE
Rapport de synthèse
Version mai 2011
 
Etude de concurrentiabilité du secteur de la téléphonie mobile
 –
Synthèse
2
/
36
 
Sommaire
L
R
L
.
A
.
A
.
A
.
R
 
Etude de concurrentiabilité du secteur de la téléphonie mobile
 –
Synthèse
3
/
36
 
RESUMELibéralisation et régulation
. Le processus de libéralisation des télécommunications aété préparé et encadré par la loi 24-96, promulguée en 1997. La libéralisation du secteur
s’est
alors
accompagnée d’un développement important de la réglementation sectorielle qui
visait le développement des infrastructures et des ser
vices et la garantie d’une concurrence
effective et loyale. La Loi 55-01, promulguée en 2004 et modifiant et complétant la Loi 24-96,
visait à renforcer l’action de régulation en accordant plus de prérogatives à l’ANRT en
matière de respect des principes d
e la concurrence et a chargé l’A
gence de trancher leslitiges relatifs au respect des articles 6,7 et 10 de la loi 06-99 sur la liberté des prix et de laconcurrence. Cet élargissement des compétences de
l’ANRT
, pour application du droit de laconcurrence
dans le domaine des télécommunications, s’explique par la complexité et la
technicité de la régulation de la concurrence dans le secteur et par le non fonctionnementdu « conseil de la concurrence » et son rôle consultatif en cette période.
Des leviers derégulation ex ante de la concurrence ont été déployés
 par l’ANRT 
; mais
ils n’ont pas tous permis d’atteindre l’ 
objectif de promotion de la concurrence
.
Demande et offre
. La demande de consommation des communications téléphoniques aprogressé de façon spectaculaire durant onze ans (2000-2010)
suite à l’utilisation de plus enplus importante de l’information et de la communication dans les différents processus
économiques et sociaux de production et de consommation. Cette progression a été unfacteur important expliquant la faiblesse du degré d'intensité concurrentielle sur le marchéde la téléphonie mobile.
La forte croissance de la demande a permis de retarder laconfrontation entre les opérateurs pour changer la structure des parts de marché
. Et parceque le progrès, technique et de gestion, fait baisser les coûts et parce que
l’accroissement del’intensité de la concurrence fait tendre les prix vers les coûts
, le marché de la téléphoniemobile devrait offrir des quantités de plus en plus importantes à des prix de plus en plusfaibles. Cependant, au Maroc, le marché a offert des quantités de plus en plus importantesmais à
des prix très légèrement en baisse
:
si l’accroissement des quantités s’explique par
leprogrès et
l’accroissement important de la dema
nde,
la légère baisse des prix est  probablement due à
la faiblesse de l’intensité concurrentielle
. L
’offre du marché
de latéléphonie mobile
s’est
aussi très différenciée.
Structures et stratégies
.
L’analyse des structures
du marché de la téléphonie mobile au
Maroc a permis d’apprécier s
a taille, le degré de sa concentration et le niveau des barrières
structurelles à l’entrée.
Les caractéristiques structurelles défavorables à une concurrenceintense sont bien présentes
: une croissance soutenue de la demande, une forteconcentration et des barrières structurelles à l'entrée très élevées. Sur les segments dumarché prépayé avec des recharges de faibles montants
1
, chaque opérateur essaie de
ne pasêtre plus cher que le concurrent et de vendre autant que le permet sa capacité
.
Il s’agit doncd’une concurrence par les quantités
/prix. Sur d'autres segments, la variable stratégique est
la différentiation par l’innovation, la qualité
et l'image de marque : les opérateurs offrentdes services complexes et
la concurrence par les quantités/prix est alors secondaire
. Le coûtde production d'IAM est probablement plus faible que celui des autres opérateurs mais IAM
1
 
Le service de base a des caractéristiques stables et bien connues par des consommateurs ayant un faible
pouvoir d’achat.
 

Activity (17)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads
Georgi Merca liked this
Sophia Db liked this
Sophia Db liked this
Sophia Db liked this
Sophia Db liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->