Welcome to Scribd. Sign in or start your free trial to enjoy unlimited e-books, audiobooks & documents.Find out more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Programmation neuro 1

Programmation neuro 1

Ratings: (0)|Views: 50|Likes:

More info:

Published by: Kouassi Martinese Paraiso on Jun 17, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOCX, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/13/2013

pdf

text

original

 
Programmation neuro-linguistique
La
programmation neuro-linguistique
(
PNL
) est un ensemble de modèles et de techniquesdedéveloppement personneloriginaires desÉtats-Uniset destinés à améliorer la communication entre individus et à s¶améliorer personnellement. Elle peut être employéedans des cadres personnels, ou d¶entreprises. Le terme a été inventé par John Grinder etRichard Bandler dans lesannées 1970et, selon les créateurs, s¶inspire du travail d'autres  psychothérapeutes, dontMilton Erickson,Virginia Satir etFritz Perls.Richard Bandler en donne la définition suivante : « Étude de la structure de l'expérience subjective. »
John Grinder 
est un linguiste américain né en 1940. Il est le co-fondateur avecRichardBandler de laProgrammation neuro-linguistique(PNL) dans lesannées 1970.
Richard Wayne Bandler 
(né24 février ,1950) est unauteur   Americainet le co-inventeur (avecJohn Grinder ) de laProgrammation neuro-linguistique(PNL) et créateur de l'Ingénierie Conceptuelle du Génie Humain (ICGH) (Design Human Engineering (DHE)) et du Rematrissage Neuro Hypnotique(RNH)
 La PNL est classée comme pseudo-science.
Principes
y
 
Programmation
: Le mot programme fait référence à lensemble de nos automatismes, quilsagisse dautomatismes cognitifs, émotionnels ou comportementaux.
y
 
Neu
ro
: Le mot neuro fait référence aux neurones, à notre système nerveux central et notresystème nerveux périphériquequi établissent des corrélations, utiles ou nuisibles, entre nospercepts.
y
 
L
ing
u
istiq
ue
: Le langage nous permet de communiquer et de structurer notre pensée; ilvéhicule notre culture.
Selon la PNL, ce que quelqu¶un fait, une autre personne peut le faire (présupposé de la PNL).Ses créateurs se positionnent ainsi :« Nous ne sommes pas des psychologues, nous ne sommes pas non plus des théologiens oudes théoriciens. Nous n¶avons pas d¶idée à propos de la nature "réelle" des choses, et cela nenous intéresse pas particulièrement »
[1]
.Même si les fondateurs ne considèrent pas leur domaine d'étude comme une science, ilsutilisent un langage scientifique et font référence à des théories scientifiques pour justifier lestechniques qu'ils ont construites, ce qui, pour certains, justifie l'appellation de pseudo-science.En PNL on estime qu¶un accompagnement ne doit pas durer plus de six mois, au-delà de cettedurée le praticien PNL se devant d¶essayer autre chose ou d¶orienter le patient vers un autre professionnel plus adapté, voire vers un psychiatreen cas de problèmes lourds et résistants, de préférence en essayant d¶organiser un passage de relais des informations.
 
Objectifs
Son rôle :
y
 
«
Observer » des compétences et les approprier ;
y
 
les
«
décoder » ;
y
 
les
«
expérimenter » pour créer :
o
 
des modèles efficients.
C
es « modèles » constituent ensuite une base aidant à une démarche de progressionépanouissante.Les modèles visent à faciliter :
y
 
une connaissance de soi ;
y
 
un accès aux ressources présentes et déjà acquises par la personne;
y
 
la création de nouvelles ressources ;
y
 
la transposition dune ressource dun contexte (personnel par exemple) à unautre(professionnel par exemple).
La dynamique s¶articule :
y
 
à partir dun
«
état présent » ;
y
 
aller vers un
«
état désiré » ;
y
 
en utilisant les
«
ressources » passées, présentes, et à venir (imagination) de la personne :
y
 
en utilisant des techniques héritées des thérapeutes américains (notamment MiltonErickson)
L
es présuppositions de la PN
L[m
odifier]
La PNL repose sur un certain nombre de
présuppositions
qui fondent et expliquent laméthoded'analyse et demodélisation. Les outils,modèlesainsi que l¶éthiquesous-tendant la PNL en découlent. En philosophie, une présupposition se distingue radicalement d'undogme.
C
es présuppositions ont été progressivement formulées et affinées lors des travaux dedéveloppement de la PNL. Elles résultent d¶un processus de choix pragmatique etreprésentent un cadre méthodologique ainsi qu¶une aide pour sa pratique quotidienne.Les présuppositions de la PNL se répartissent en deux grandes catégories. La premièrecatégorie est inspirée de la
sémantique générale
, la deuxième est inspirée de la
cybernétique
.( La
cybernétique
est unemodélisationde l'échange, par l'étude de l'informationet des principes d'interaction. Elle peut ainsi être définie comme la science des systèmesautorégulés, qui ne s'intéresse pas aux composantes, mais à leurs interactions, oùseul est pris en compte leur comportement global.)
 
L
a carte n'est pas le territoire
[m
odifier]
y
 
I
l existe une différence irréductible entre une présumée réalité et l'expérience par unorganisme de cette réalité (reprenant l'idée dePlaton,Korzybskicomparait ce rapport entre celui d'un objet et sa projection).
y
 
C
haque personne possède sa propre carte du monde - dont l'élaboration est déterminée parsamorphogenèseet son histoire personnelle.
y
 
A
ucun modèle du monde n'est plus "vrai" ou "réel" qu'un autre.
y
 
Plus que par le territoire ou la "réalité", les choix d'un individu sont limités par ses modèlesdu monde et les réponses possibles qu'il en connaît
[2]
 
y
 
D
es modèles donnant accès à davantage de choix, ou à des choix plus riches, peuvent serévéler fructueux.
y
 
C
hacun bâtit son modèle du monde au travers de son système nerveux.
o
 
Les cartes du monde sont similaires à des agencements de petits programmes neuro-linguistiques.
o
 
B
eaucoup de comportements résultent de séquences et de combinaisons depatternsou schémas neurologiques.
 
S
i le
 p
att 
e
rn
est présent alors le comportement n'est pas présent; si lepattern est absent, alors le comportement est absent
[3]
 
 
U
ne personne peut répondre à ses propres processus internes.
y
 
D
es patterns neurologiques consistent en des entrées de perceptions sensorielles et sontstockées au travers de nos systèmes de représentations (V
A
KOG = Visuel,
A
uditif,kinesthésique, Olfactif et Gustatif)
[4]
.
o
 
Les représentations générées par des sources externes (mémoires) et celles généréespar des sources internes (imagination) partagent la même neurologie et ont donc lemême impact comportemental.
y
 
La connaissance, le sens, les pensées, etc. sont le résultat de computations internes quiconsistent en chevauchements (synesthésies), corrélations (équivalences comportementales)et connections (associations) entre des systèmes de représentations.
o
 
Le changement et la communication sont le résultat d'altérations ou d'accès à cesconnections, corrélations ou chevauchements.
L'esprit et le corps forment un système cybernétique.
[m
odifier
 
]
y
 
Pour chaque pattern neurologique, il existe une manifestation comportementale co-occurrente et vice-versa.
y
 
 
ous ajustons la valeur du signal de l'information dans nos systèmes de représentation auxtravers d'altérations comportementales ou d'accès oculaires.
y
 
Les programmes neurologiques fonctionnent sous forme de boucles de
 f 
eed-b
ack 
(TOTE)plutôt que sous forme d'arcs reflex linéaires de stimulus-réponses.
y
 
Le comportement est plus orienté objectif (téléologique) plutôt que déterminé par lestimulus (déterministe).
y
 
U
n pattern d'association (ancres) peut être établi par une seule expérience par contrasteavec une répétition linéaire.
y
 
I
l existe une interaction
«
neuro-linguistique » profonde entre le langage et nos modèlesneurologiques du monde.
o
 
Le langage est un Méta-modèle de nos modèles du monde.
o
 
Le langage est un moyen de coder et de séquencer ces représentations sensorielles;il est donc une expérience secondaire (structure de surface) - un pas en deçà denotre expérience primaire (structure profonde).

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->