Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
3Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Symbiose

Symbiose

Ratings: (0)|Views: 42 |Likes:

More info:

Published by: Kouassi Martinese Paraiso on Jun 17, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOCX, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

03/04/2013

pdf

text

original

 
Symbiose
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.La
symbiose
est une association intime et durable entre deuxorganismes hétérospécifiques  (espècesdifférentes), parfois plus
[1]
. Les organismes sont qualifiés de
symbiotes
, ou, plusrarement
symbiontes
(par utilisation de la traduction de symbiote en Anglais) ; le plus gros peut être nommé
hôte
.
te (biologie)
E
n biologie, un
h
ô
te
est un organisme qui héberge un parasite, un partenaire mutuel ou un partenaire commensal, lui fournissant, en général, le gîte et le couvert.
E
xemples : unecellulepeut être l'hôte d'unvirus, une légumineuse peut être l'hôte d'une  bactérie nitrifiante utile, un animal peut être l'hôte d'unver parasite, comme unnématode. Dans le cas du parasitisme, l'organisme hébergé peut provoquer des effets néfastes pour l'hôte.L'hôte doit s'adapter pour ne pas rencontrer le parasite (par exemple en modifiant soncomportement). Si la rencontre a eu lieu, l'hôte doit s'adapter pour se débarrasser du parasite(immunité).Un
hôte primaire
ou
hôte définitif 
est un hôte chez lequel le parasite atteint sa maturité; un
hôte secondaire
ou
hôte intermédiaire
est un hôte qui héberge le parasite seulement pour unecourte période de transition. Dans les cas destrypanosomes, causes de lamaladie du sommeil, leshumainssont les hôtes primaires, tandis que lamouche tsé-tséest l'hôte secondaire.
Origine Albert Bernhard Frank propose le terme de
 symbiotismus
en 1877
[2]
, termepeu à peu accepté par la communauté scientifique suite aux travauxd' Anton de Baryqui donne la définition la plus large de la symbiose enétudiant alors au microscope les stades de croissance et de reproductiondeslichensainsi que leur adaptabilité qui rend leur survie possible durant l'hiver
[3]
. Définissant le mot symbiose comme la vie en association (notiond'interaction biologique
 
) de différentesespèces
 
, cette notion incluait doncleparasitisme. Aujourd'hui, la notion de symbiose est restreinte auxassociations à bénéfice mutuel et, dans son sens strict, de type obligatoire,les symbiotes ne pouvant survivre séparément.
 
E
n ce sens, la symbiose n'est pas une association à bénéfices réciproques (« gagnant etgagnant ») comme habituellement énoncé
[4]
.
E
lle l'est dans le sens où « survivre c'est
 
transformer les inconvénients en avantages et éviter que les avantages deviennent desinconvénients
»
[5]
, pour éventuellement se survivre
[6]
.La symbiose est une association à caractère obligatoire ou non et à avantages et/ouinconvénients réciproques et partagés, entre partenaires ("locaux") avec des bénéfices("globaux") sont pour la nouvelle entité émergente
[7]
.La symbiose peut être de deux types :
y
 
l'ectosymbiose: le symbiote vit à la surface de l'hôte (ce qui inclut la paroi intestinale et lesconduits des glandesexocrines)
y
 
l'endosymbiose: le symbiote est situé dans l'espace intercellulaire, intracellulaire (intravacuolaire ou libre dans lecytoplasme)
Différentes catégories de symbioses
y
 
O
bligatoires :parasitisme,mutualisme.
y
 
N
on-obligatoire :commensalisme,coopération.
Différentes catégories de symbiotes[modifier
 
]
y
 
P
hytosymbiote ou phytobionte : symbiote végétal.
y
 
P
hycosymbiote ou phycobionte: symbiote algal.
y
 
M
ycosymbiote ou mycobionte: symbiote fongique.
y
 
C
yanosymbiote ou cyanobionte : symbiote bactérien (en l'occurence unecyanobactérie).
y
 
P
hotosymbiote ou photobionte : symbiote d'unautotropheparphotosynthèse.
E
xemples de symbioses[modifier
 
]
Le lichen est un exemple d'association symbiotique de deux espèces derègnesdifférents : unealgue  unicellulaire ou unecyanobactérie, et unchampignon.
y
 
Lelichenest une union entre une algue unicellulaire et un champignon: l'algue retire de larelation, un apport important en eau et en sels minéraux ainsi qu'un gîte. Le champignon,hétérotrophe, retire le glucose nécessaire à sa croissance que produit l'algue par laphotosynthèse 
y
 
L'intestinhumain contient plus de 200 espèces de bactéries commeEscherichia coli, cette microflore représente chez un adulte plus d'un kilo de biomasse. Elles ont un rôle favorabledans la digestion, dans la régulation du système immunitaire et empêchent la colonisationpar des organismes pathogènes.
y
 
L
acacia cornigera
, un arbremyrmécophilene peut survivre quavec une colonie defourmis.
y
 
Les branches du
b
arteria
, naturellement creuses, offrent à une espèce de fourmis, les
tetraponera
, un confort sans égal.
M
ais en plus d'offrir un gîte, l'arbre propose aux fourmisune table garnie en permanence grâce aux bords de ses feuilles parsemés de glandes ànectar que celles-ci récoltent à longueur de journée. En échange des services rendus, lesfourmis offrent à l'arbre une protection pour contrer ses ennemis jurés : les mangeurs defeuilles. Les
tetraponera
possèdent, en effet, à l'extrémité de leur abdomen un redoutabledard venimeux, et de plus, elles éliminent les lianes et lichens qui viennent déranger leurarbre préféré.
 
y
 
Lestermitessont des insectes qui se nourrissent de bois, or ils ne peuvent pas digérerentièrement la cellulose seules. La dégradation total de la cellulose se fait grâce àl'association symbiotique avec des protistes, des bactéries et des archées.
y
 
Lavachepossède dans son estomac desbactéries symbiotiquescapables de digérer la cellulose.
y
 
Lemycorhize, est une symbiose entre les racines d'un végétal et un champignon.
y
 
La plupart deslégumineusespeuvent réaliser des symbioses avec des bactéries de type
Rh
izo
b
ium
 
L
es symbiotes
Les symbiotes sont des créatures à part entière, habituellement capables de survivreindépendamment de leur hôte pendant quelque temps. Généralement, ils sont de taille TP ouinférieure et très faibles sur le plan physique. Ils survivent en se joignant à un hôte, le plussouvent en lui accordant certains avantages en échange de la protection que leur offre uncorps plus vigoureux. Cette relation symbiotique profite généralement aux deux créatures(bien que le symbiote devienne parfois un véritable parasite).Le symbiote occupe une partie du corps de son hôte, limitant parfois, mais pas toujours, lenombre d'objets magiques dont il peut se servir. À l'instar des objets magiques intelligents, lessymbiotes ont une valeur d'
E
go qui reflète leur force de personnalité et leur puissance globale.De même, les symbiotes dotés d'une valeur d'
E
go importante prennent parfois le contrôle deleur hôte.La valeur d'
E
go des symbiotes est déterminée de la même manière que celle des objetsmagiques et est précisée pour tous ceux décrits dans cet appendice. Faites la somme de ses bonus d'Intelligence, de Sagesse et de Charisme (le cas échéant) pour fixer sa valeur de base.Ajoutez-y 1 point par particularité et 2 points par attaque spéciale.
E
nfin, ajoutez-y 4 points sile symbiote est un
E
xtérieur. Par exemple, un familier fiélon a une valeur d'
E
go de base égaleà 1 (12 en Intelligence), +1 (pouvoir d'éducation profane), +1 (pouvoir de lanceur de sortsexceptionnel), +1 (pouvoir de télépathie), +4 (parce qu'il s'agit d'un
E
xtérieur), pour un
E
gototal de 8. Aussi mauvais et malicieux soit-il, peu de personnages risquent de se soumettre àsa volonté. Par contre, la sangsue spirituelle a une valeur d'
E
go de base égale à 8 (Int 16, Sag14, Cha 16), +2 (attaque spéciale de décharge mentale), +4 (facultés psioniques de charme-monstre et suggestion), +1 (faculté psionique de détection de pensées), +1 (pouvoir detélépathie), pour un
E
go total de 16.Si l'hôte ne partage pas l'alignement et les buts du symbiote, il s'ensuit un conflit entre lesdeux créatures. De même, un symbiote doté d'une valeur d'
E
go de 20 ou plus se considèretoujours supérieur à son hôte et, là encore, un conflit s'ensuit si l'aventurier refuse de faire toutce que lui dit le symbiote.Dans ce cas, l'hôte doit effectuer un jet de Volonté (DD égal à l'
E
go du symbiote).
E
n cas desuccès, il parvient à imposer sa volonté au symbiote. Sinon, c'est l'inverse qui se produit. Cetétat de fait se poursuit une journée durant, sauf cas de force majeure, décidé par le MD(bataille d'importance, situation menaçant le symbiote ou la vie de l'hôte, etc.). Quand lesymbiote est le partenaire dominant de la relation, il contrôle directement les actions de sonhôte jusqu'à ce que celui-ci reprenne le dessus.

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->