Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Eau de Paris 1996

Eau de Paris 1996

Ratings: (0)|Views: 19 |Likes:
Published by fleg77
Comment l'eau est acheminée jusqu'à la capitale de France et comment on la traite pour la rendre potable aux parisiens.
Comment l'eau est acheminée jusqu'à la capitale de France et comment on la traite pour la rendre potable aux parisiens.

More info:

Published by: fleg77 on Jun 20, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

08/14/2011

pdf

text

original

 
Télérama
 
I
en a
coulé
de
I'eau
sous les
ponts
depuis
le
tempsoù I'onmouraitdu choléraoude
la
typhoideen consommantl'eaude
la
seine.
Aujourd'hui,
I'eau
du robinetestjavellisée,chlorée,ozonée...bref,
tout
à
fait
propre
à
Ia
consommationdu
sobre
citoyen,
à
en
croiretes
spécialistesde
la Sagep
(1),société
chargee
de
Ia
pmduire,ou
les
scientifiquesdu
Crecep
(2)'
laboratoire
assurantson
contrôlesanitaire.
Certaines
maternitéss'en
servent
mêmepour
préparer
les
biberons(aprèsune
filtrationsupplémentaire),c'estdire.
Pâris
consommeenmoyenne
700
o00
mètres
cubes
d'eau
parjour
-
presquedeux
fois
le volume
de
la
tour
Montparnasse
-,
soit
deux
centslitres
par
habitant
-
l'équivalentd'une
baignoire
remplieà
ras bord.Quand
on
penseaux
modestessept
litres
dont
se
contentaitle
Parisien
de
1830,
oupireautitre uniquedontdisposait
celui
de
1550
!
La
capitales'abreuvepourmoitié
avec
del'eaudesource,captée
à
centcinquantekilomètres
TéléramaParis
N"
200"
16
ootobte1996aientour,dans les
régions
de
Dreux
à
I'ouest,
Provins,Sens
et
Fontainebleau
au sud. L'autremoitié
provient
de
I'eau
de
rivière,
traitée
dansles usines
d'lvryet
Orly,
sur
la
Seine,et celle
de Joinville,sur
la
l\4arne.
Remontons
un instant
aux
sources,histoire
de
nousraftaîchirla mémoire.
.
Que
puisje
fâire
pour
les Patisiens
?
D,
aurait demandé
Napoléon
à Chaptal,à
une
époqueantédiluvienne.
u
Sire,
donnezJeurde
l'eau,
,,
réponditce
dernier.De là
date
la
constructionducanal de
I'Ourcq"
lvlais
c'est
gÉce
au
péfet
Haussmann(encore
lui
!)
et
à
I'ingénieur
Belgrand,
son directeurdes
eaui
et
égouts,
que
la
distributiondu
précieux
liquide
sort
véritablementde lapréhistoire.
On leur
doit
l'essentiel denotre alimentationet I'organisationdu double
réseau
actuel
:
I'un, nonpotable,estdestinéà
I'arrosage
des
jardinset
squares,
et aunetloyage des
rues.
L'autre,
potable,grâce
à
sonsystèmeen
formede mailles,peutcontinuer à désaltérer
Ie Parisien,
même
 
quandune canalisationesten
panne
Cependant,sommes-nous
tout
à tait
à
t'aOri
de la
panne
sèche
?
La
sécheressea causé
cet été
quelques
flottementsdans l'alimentationd'eau
en
lle-de-Franceet obligé
les
préfectures
des
yvelines,de
l'Essonne,
de
la
Seine-et-Mameet du
Val-d'Oise
à
prendre
des
mesures
de restriction...
On
pourrait
imaginer
qu'uneinfrastructure
plus
quecentenaire,mêmeentretenue,
modernisée,
complétée
au
fil
du siècle,ne suffise
plus
à
l,avenir
à
hydrater
les
Parisiens.Paris
peut-ilmanquerd'eau
?
(Non, infirme
le
djrecteur
généml
de
la
Sagep,
M.
Ozanne, le
problèmene
sepose
pasde la mêmefaçonqu'à
l'époque
d'Haussmann-
,
Câr
heureusement,aujourd'hui,
lesbarrages-réservoirs
sont là,
bien
remplis.
ll
y
en
a
quatre,
régulant
en amontles
ressourcesdesurface,
situéssur
lYonne,
la
Seine, la Mame
et
l,Aube
:
leur
remplissage
en
hiver
et auprintemps
et
leur
vidange
enété et enautomnepermettentde
réduireles crues
commede
renforcerle
débitdes
rivières.De
plus,les
besolns
de
la
capitaleont
cesséde
croître
au
début
desannéesgO,ils
ont
mêmediminuéde
70
o/o.
Voilàqui
va
quï
est
long,
le
chenin
deI'oâu
:
ad|êminée
de
l,aque*rc
de
la
Vanne
$r
t
gl
lor
(photo
d,e
drtte),
l'ۉu
d,es
sources
du
Sud
est
slodée
dans
le
t&enrcl/
ds
Montsol|-
ris(photo
de
gauclre),
avant
d'anlverjusqtfànG
rubinets.
pollution
massivê
de
la
Seine.Si
les
pollutionsaccidentellessont
rares,les
pollutionschroniquessemblent
lesplus
redoutables
: les
nitrates,
dusaux engrais,
et
lespesticides,commel,atmzine,utiliséspar
les
agriculteursdepuis
lesannées
50,
ont fini
par
infiltrer
lessols.
Si
les rivièressont
traitéesdans
lesusines
de surface,cen'estpas
le casdeseaux
souterraines,
longtemps
considérês
comme
pures.Onse
contentede
leur
adjoindreun
peu
de chlorepour
préserverleur
qualitépendant
le
tmnsport.
La
Sagep,
quis'inquiète
de voir
grimper
le
taux
denitrates,notammentdansla
régon
deDreux,a
décidé
de
se
jeter
àl,eau,..
et
d,en
trâiter
certaines,
Tout
enencourageant
les
agriculteurc
à
de
nouvelles
prâtiques
écologiques.Pour
autant,on
aurait
tort
de bouder
l,eau
de
Paris.Ses
critèressanitairessontencore
plus
complètement
à
contre-courântde I'opinionla
plus
répandue...
.
On
a
corÊtate
ta
mêrne
ba,içse
de
la
consommaton
d'eau
(comme
d'étecticité
et d'essence)
dans
d'autres
villeseuropéennes
du
même
standîng!de
vie,
explique
M.
Ozanne.
A cela,p/usieuÆ
râisons.D'abord,
la
chasse
aux fuites,
qui
nous
a
permis
d'économiser
plus
d,un
dixième
de
la
producûon
en
dix
ans.
Et
puîs
t,évolutiondesmentalîtés
:
les
gens
font
plusattention,
et
la
nouvelle
génûation
d'appareitsména*e/sutitisebeaucoup
moins
d'eau.
,
La
sécuritéde l'approvisionnement
reste
toutefoisaucentre despréoccupationsde la
Sagep.
Les
réservoirsperchés
sur
les
hauteursde
paris
contiennentenpermanenceplus
d'une
journéedeconsommation.
Ajoutons
que
I'usined'Orlypossede
unedarse,
lac
artificielqui
lui
permetde stockerde I'eau,etque
I'usine deJoinville,encoreencoursdetravaux,en sera
également
pourvue,Quantà
celle
d'|vry,elle
est
reliée
à
la lvarne
et
au canalde
I'Ourcq
afinde
paljier
à
une
éventuellestrictsquene l'exigent
les normesfrançaises
et
européennes.Si
les
techniciens
des
laboratoires
de
contrôleconstataient
un
taux denitrate
de
48
milligrammes
par
litre
(la
norme
européenne
est de
50
mgn),l'eaun'arriverait
pasjusqu'à
notrerobinet.ldempour
un
tauxd'atrazinedépassant
O,1
microgramme
par
litre,..
En
somme,ça
reste
plutôtréconfortant,dansun
pays
l,accès
à
I'eau
potablen'est
paségalpour
tous.
CarI'eauparisienne
n'est
paschère:
13,40
F
lemètre cube(soitunpeuplus
d'uncentime
le
liùe),
alorsque
la
fourchette
fiançaiseva
de
10
F
à
20
F
etquelamoyenne
en
lle-de-Franceest deplus
de
16
F...
Selon
les
chimistes,elle
possède
le mêmesqueletteminérâlquelaplupârt
deseaux
desource,celui
de
cenainesolutionéquilibrée
du
type
bicarbonatée
calcique,
Evian
pourne
pasla
citer.
Toutesdeux
se ressemblent,
à
quelquesmilligrâmmesde nitratesparlitre
près,
comme...
deux
gouttes
d'eau.
ll
sembleraitqueles
pârisiensapprovisionnés
en eaude
rivièrene
soient
pasTéléramâParis
No
2OO
.
16 octobr€1996
t

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->