Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Ronny Ambjörnsson - L'ouvrier rangé (1991)

Ronny Ambjörnsson - L'ouvrier rangé (1991)

Ratings: (0)|Views: 519 |Likes:
Published by EspaceContreCiment

More info:

Published by: EspaceContreCiment on Jul 04, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

07/04/2011

pdf

text

original

 
Ronny mbjörnssonUniversité'Umeâ-Suède
L'ouvrierrangé
C'estans e cadredeséchangese rechercheran-co-suédois nSciencesociales,noués entre iverspartenairesnstitutionnels,ont e Centre 'ethnolo-giefrançaise,uese situe a contributioncipropo-séeparRonny mbjörnsson,rofesseurl'Universi-d'Uméâ,urL'ouvrierangé.Outre 'intérête traductibilitéou d'intraductibi-litéque présentea notion e«skötsamhet(ondirait ussibiennrançais,u toutimplementussi,car les connotationse s excluentascomme esmotslebon ouvrier onscientumême,n telar-gonmoderne,conscientisé),chacunmesurera'in-térêtistoriqueu texteourtoutethnosociologiecomparéees classesouvrières,tmêmeourtouteethnosociologieolitique omparéees ocial-démo-cratiesuropéennes.ar entreempérancetecture,lecturetdiscussion,iscussion tprojetmilitant,en'estasseulement'itinéraireeformationes élitesouvrièresuédoisesuise trouvecirefait,ais eluiquimène a Suèdepatriarcale,i biendécrite utre-fois parLePlay,àcette«démocratie-cercled'études,dontarlaitOlofPalme,t dont e modè-le n'apasfinidefasciner 'Europeuvrière ésen-chantéeurêve ommuniste...Biendesquestions'entrouventosées,non eule-ment notreistoire,mais à notrerésent,nousFrançais,à nousEuropéens...Quelsusagesculturéis el'alcool,voiredel'alcoolisme,ans la vieouvrièreEnquels rapportsuxusages paysans,marchands,ntellectuels,ondainsQuelleplaceà latempérance,ommeisciplinetcomme lutte dansl'émergencedu MouvementouvrierCertainsmots,orsde latraduction,erdentnepartiemportantee leurcontenu upassaged'unelanguel'autre. e telsmotsnous ndisentongurla culturelaquellelsappartiennent.insidu motsuédois kötsamhet.lest rèsifficile,n faitmpos-sible,de traduiree mot.lsignifieobriété t assi-Quelsrapports,ans e Mouvementtdans a clas-se,entrea(les)culturess)de 'ouvrierangét elle(s)de l'ouvrierdérangeant(ondiraitmieuxrebelle)? Etquels rapportses unes et desautresaux culturesmilitantes'organisationQuellesplacesen ces dernières lalecture,ladiscussion,laréflexionthique, l'exemplarismedes mœurs sousquels signesreligieuxu/etoli-tiquesQuellesmarqueseligieusesiciprotestanteucatholique,e serait ussi bien illeursrthodoxeuislamiquesur espremiersncadrementsatriar-caux tpaternalisteses classesouvrières,uisur esencadrementsrganisationnelses MouvementsouvriersQuelsrapportse cesorganisations,yndicalesou/etartisanes,ocialistesunon,ommunistesunon,uxstructurescclésiales antécédentes u/etparallèles,à leursmessages religieux,à leursdemandesthiques,leursratiquesiturgiquesu/etcaritativesEncesquestionnementsomparatifs,'ethnologien'auraitasmoinsdonneru'àrecevoir e l'échan-geavec'histoire,asociologie,apolitologie,a lin-guistique,aphilosophieême,uisque'est 'unhis-torien esidées,tmême es idéesdu GrandNord,quenousvientet rticle. otre evue epourrait-elleêtre 'unde cesespacesd'échangeur'axede telles)ou telles)desthématiquesrécitéesu de telles)autres),car la listen'estasclose.MichelVerretduité,mais l a aussiune onnotationvec«digneeconfiance,«honnêtetét sérieux .Dans la classeouvrièreuédoise raditionnelleespremièresécen-niesduxxeiècle,ldésignencore nevie contrôléeetconsciente. ntendonsetteonscience es condi-tions evie,nécessaireouresituerarrapportla
Ethnologierançaise,XXI,991, I,Anthropologuesméricains.Regardssur la France
 
68RonnyAmbjörnssonsociété t contrôlerespropresctions,nécessaireaussipour,ousformerganisée,éformeretteocié-etdévelopperapropre ersonnalité.'accèsausavoir t l'instructionurentes facteursentrauxecet déalde avie«rangée,bienégléeappelons-la ainsiquidemanièreénérale,marquéa socié-té suédoise.ociété u seindelaquelle,appelons-le,le mouvementuvrier étientespouvoirsouverne-mentauxepuise début esannées rente.On tenteraans leprésentssaide caractériserl'idéaldesobriétéuédoiselqu'ilapparaîtans esmouvementsetempérancetdanse mouvementouvrieru débutuxxeiècle.Les matériauxoncer-nentolmsund,ommunautéescieurs,ituéel'em-bouchure ufleuve'Uméa,ansegolfeeBotnie,en Suèdeseptentrionale.
IUnmodèleatriarcaluxixe iècle
Holmsundstune ommunautéeune.Elle s'est or-méeutour 'unecieriepropriété'unentrepriseeGöteborgJamesDickson&Co.)et d'unportumilieuuxixeiècle.On recrutaites travailleursanslespetitesxploitationsgricolesesrégionsôtièresauxenvironse l'embouchureufleuve insique,dansunemoindreesure,anses communes e'in-térieurnremontanters aLaponie.epersonnelebureaut amain-d'œuvreualifiéeenaientebeau-coupplusoin engénéral,usud-ouest ela Suède.Lesartisans,uiennombreroissant'installaientautouruport,enaientussiduSud,ainsiquelesdockers,lusmobilesueles ouvrierse la scierie.Cetteifférencellustraite caractèreuvert uportle va-et-vientesnavires,esanguest es coutumesétrangères,es contrastestlesnouveautés,nportobjetoutla foisd'attractiont de réserve.En tantuelieudetravail,eportnfreignaitesnormestablies.Hommestfemmes'y côtoyaientd'unenouvellemanière.côtédes serveusese caféet desvendeusesebière,n trouvaitesfemmes-chargeurs,ravaillantnéquipeur esnaviresarmilesmarinstrangers.eshommesterre'avaientaucuncontrôleurelleset le commissariaturald'Uméaédigeaitesrapportsepolicelarmantsleschargeursestaientbordplusquenécessaire,llespassaientarfoismêmea nuit.Mêmepoure visi-teurccasionnel,eporteprésentaitoralementnezonerisque.utrees débits eboissonslandestins,onytrouvaitnnombre roissantebrasseriesù,àen croireescomptesenduses administrationsas-toralest esrapportsréfectoraux,lsepassaitdeschosesascommelfaut: rires t«divertissementsdansants octurnes.L'administrationraignaitestroublest même eseffets 'entraînementes festivités ur lamain-d'œuvree la scierie. es directionsescompagniesde Holmsund t deSandvik,evillagevoisin,eoi-gnirentinsi ux autoritésour,èses années1870,imposeres interdictionse servirabière e week-end interdictionsoujoursontournées,ttoujoursrenouvelées,anifestationsntre ant'autres,e cesystèmee contrôlepatriarcal aractéristiqueemaintsspectsde lasociété uédoisepré-moderne.Lacompagniee Holmsunduiavait onstruitneégliseet uneécole,payaitesprêtresinsiquelesenseignantselle sechargeaitulogementuper-sonnel ixedans descorons,ubois dechauffe,essoinsmédicauxellegarantissaitussi unecertaineindemnité-maladiet veillaitcequeles mineurs emeurentasde faim n cas de décèsd'unparent.ncompensation,n demandaitux ouvriers'observer«une viecalmetrangée,conditionréciséeansle contrat e travailt valableaussi bien u travailqu'endehors.Sollicitude t contrôleont epair.Lacompagnieveillaitcequeles enfantserendent l'école tesécoles de lacompagnie'étaientasmoinsbonnesqueles écolescommunales,lutôtmeilleuresême.Maisonenvoyaites élèvesécalcitrantstobstinésubureau elacompagnie ourtreunis.Outrea sollicitudetecontrôle,e modèleatriar-cal estaractériséarequel'onpeut ppelera ver-ticalitét a différenciationle flot emesures oulede hautnbas et 'attentionstportée,npremierieu,nonassuregroupe,maisur esndividusui,d'unefaçonu d'uneutre,e sont aitemarquer.'esturune base individuelleueles indemnités-maladiessontversées tquelesmineurs btiennentnepen-sion.Les meilleursuvriersontouvent hoisisurletaspourxercer es tâcheslus ualifiées.e n'estpasnonplusn'importeui que'ondonneu travaill'hiver,lorsueeportstpris aresglacestqu'unegrandeartiee l'activitéetourneu'àmi-régime.De cetteaçon,a main-d'œuvrestdifférenciéet adifférenciationn elle-mêmeonstituen lément umodèleatriarcal.n neconsidèreasaforce uvriè-re commenecollectivité,t elle a dumal d'ailleursà seprésenterlle-mêmentantuetelle.L'égliseetl'école faisaientartientégranteumodèlepatriarcal.Mêmesi,deplusenplus,onemployaitesenseignantsiplômés,nepartiempor-tanteel'enseignementlafin es années1880étaitencore ssuréeardesprêtresdanse casHolmsund,
 
L'ouvrierrangé69unpredicantechapelle.L'enseignementu caté-chismeouaitbien ûr nrôlemportantans a viedel'école,out omme'histoireiblique.a cathéchisa-tiondomiciliaireyanturvécuusqu'en1915(enSuède,'est epasteuruechaquennéetenchaquefamillenterrogeaitesparoissiensura catéchèseluthériennet ur es déauxe vieaugésusquedansledétail unetraditionuiremontaituxixeiècle),le rôle del'Egliseétaitdouble:communiquertcontrôlere savoir. t c'estacompagnieuiengaran-tissait'unité,uisque,ommenous 'avonsvu,c'estellequisechargeaite labase matériellebâtiments,salairestmpôts.Compagnie,glise,cole,c'est ur tparcette ri-nitéuesemodelaitoute a vie decetteetiteom-munautée'archipelui,u tournantusiècle,omp-tait npeumoinse 2.800âmes unecommunautéparmies milliers'autres nSuède à cettepoque.Mais lesplaintesécurrentesortéesur esmau-vaisesmœurs anseportmontrantuela«triniténeréussissaitas toujours.t cen'estasseulementdans eportu'onnotait ienesrelâchements.ureslieuxe travailmêmes,esnormes ixéesarecontratdetravail etlacatéchèse setrouvaientouventenfreintes.Plusieursois,esouvriersessèrentetravailourprotesterontre esmesuresonsidéréesommebu-sives.Ces actionsemblentvoirpontanéeslesouvriersaisantoutimplementagrèveesbras roi-sés-etenuger aressouvenirsecueillisarcritultérieurement,nneoignait assonvocabulaireorsdesconflitsnquestion.'estd'ailleurse tonde cesrevendicationslusueesrevendicationsntantuetellesuisoulevait'indignationladirection elacompagnie.Parmiesempileursotamment,outeneculture«sauvagesedéveloppaitritesnitiatiques,élé-brationstfêtes,menaçantadisciplinerofession-nelle.ontrôletrévoltepontanée,isciplinetnsu-bordinationecôtoientoncdans acommunautéesscieurs ansasecondemoitié u xixeiècleHolm-sund. adirectione acompagnieemblevoirolé-ertainsegrés'indiscipline,anses ritese célé-brationunouveau-venu,arexemple.Peut-êtreepatriarcatmplique-t-ilnecertaineosed'indocili-?).Maiselle nepouvaitvidemmentasaccepterlesactionseviolence,esgrèvesauvagesnimêmelesgrèvesuzèle.L'actionpontanéeestaitinsiproblématiqueourlesouvriersux-mêmes.equicommençaitponta-némentouvaintussieterminerelamêmeaçon.Ilsuffisaituequelques-unsaissentomberagrèvedu zèlepourue'actionoitompromise.asponta-néité esouvrierst adifférenciationatriarcaleou-vaient'ailleurs econjindreouroutenires inté-rêts e acompagnie.nrépondaitl'injusticearunrire,onarneevendication.arpouru'uneeven-dicationoitreconnue,lfautunsoutienrganisé.L'organisationsontouremandeadiscipline,ncontrôlendividueltcollectif esimpulsions.ettediscipline,a vieindustrielle'exigedisciplineeshoraires,iscipline'assiduité.ansla notion edis-ciplineerencontrentoncdesntérêtsontrairesuisecôtoient. 'estdans etissu'intérêtspposésueprennentorme,nSuède,emouvementuvriert emouvementetempérance.
ILutteolitiquetsobriété
Noussuivrons'abord emouvementetempéran-ce et lesidéauxdesobriétéui s'ydéveloppent,nexaminantaportéeritiquee cesdéauxur esopi-nionstabliesouchantesconditions etravailt devie.ls'agit'unprocessuselonguehaleine,ù unepenséengénèreneautre,udéveloppement'unprojetemi-conscientuenousappelleronseprojetradicalesobriété.Monobjectifstdetenterereconstituereprojet.Quellespenséesvaientoursans esogesdes bonstemplierst dans emouvementuvrieraissant eHolmsundQuelsétaientessujetsediscussiontcommentvoluèrent-ilsCommentesintérêtsmoraux econvertirent-ilsnntérêtsolitiquesQuesignifieesoûlerIlyanaturellementonnombreeréponsescettequestion.'ivresseeuttrenerévolte,nefaçonemontreronnsoumission,uanduelqu'uneutoussoumettre.'ivresseeutider'insoumise)àconser-ver onntégrité,ettearcelleevaleurumaineuelesconditionsocialesmenacent e luiravir.etteivrognerieerévolteeutvoirplusd'un enspoli-tique.'ethnologueirgittarykmanmontréansathèseedoctoratomment,anses années1880,unouvrierconscientisédeGöteborg xprimeoninsoumissionn sesoûlant. tiln'étaitertainementpasleseul.Unefractionelasocial-démocratieué-doise atoujoursardéesdistancesceptiquesonseulementnversaliguentialcoolique,aisnverssondéald'abstinenceotale.L'ivressepeutêtreussi unefaçond'allégernesituationrop esante.escontourse laréalité 'es-

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->