Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Collection Passion 115 Version PDF

Collection Passion 115 Version PDF

Ratings: (0)|Views: 186 |Likes:
Published by Domipjc

More info:

Published by: Domipjc on Jul 07, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

07/07/2011

pdf

text

original

 
 
Lettre d’information du musée régional du timbre et de la Philatélie,« Le Château », BP 51, 83340 Le Luc en Provence.
Juillet-Août 2011
Bonnes vacances
Durant l’été, traditionnellement l’activité philatélique marque une pause. C’est l’occasiond’effectuer les classements en retard en attendant la parution des nouveaux catalogues. C’estaussi l’opportunité de parcourir salons de collectionneurs et brocantes avec l’espoir de« dénicher » une pièce manquante ou de réaliser un « chopin ». Bonnes vacances donc etbonnes découvertes philatéliques et autres.Pour la rentrée, on note déjà un grand rendez-vous pour les marcophiles et amateursd’histoire postale avec l’exposition Marcophilex XXXV organisée par l’Union marcophile àAnnecy les 29 et 30 octobre. A cette occasion se tiendra une réunion publique de l’Académiede philatélie.Du 2 au 4 décembre, la principauté de Monaco accueille MonacoPhil 2011 organiséeavec le concours du Club de Monte-Carlo. Comme pour chaque édition seront présentées auMusée des timbres et des monnaies de Monaco « 100 raretés mondiales » avec des piècesconfiées par la reine d’Angleterre, dix musées postaux nationaux et les membres du club deMonte-Carlo. L’exposition collective sera consacrée à la philatélie anglaise (collections de lareine Elizabeth II et des membres de la "Royal Philatelic Society" de Londres).A noter encore au niveau de notre région philatélique le congrès et le « Championnat dephilatélie de la région Provence Alpes Côte d’Azur Corse » qui se tiendront à Tarascon les 22et 23 octobre.Enfin, une exposition de niveau I, sélective pour le championnat régional aura lieu àValbonne en avril ou mai 2012, parallèlement au Challenge Provençal 2012.En ce qui concerne le musée, après les « entretiens » de mai et une session d’informationsur les expositions en philatélie traditionnelle et histoire postale, un nouveau rendez-vous estfixé en décembre avec la traditionnelle « Journée du Cercle d’histoire postale ». Auprogramme une conférence et l’exposition des « coups de cœur » des adhérents du cercle. Ladate et le thème de la conférence n’ont pas encore été arrêtés.
Le musée
Collection Passion
 
2
La vie du Musée
ENTRETIENS DU MUSEE
Les entretiens du musée ont eu lieu le samedi 30 mai. Trois communications étaient proposées àune assistante composée de vingt à vingt cinq passionnés.
Valeurs déclarées pour l’étranger(incidences de la Première Guerre mondiale)
Les difficultés d’acheminer le courrier au cours de la Première Guerre mondiale ont eu desincidences sur le régime des valeurs déclarées, c’est ce qu’a démontré au cours de sa présentationJérôme Castanet.Il a d’abord rappelé les tarifs :Au 1
er
.7.1892, la lettre est à 25 c par 15 g. A cela s’ajoutent un droit fixe de 25 c et des droitsd’assurance de 10 c par 300 F ou fraction pour les pays limitrophes et pour les autres pays 25 c + 10 cpar office participant au transport maritime éventuel.Dans le tarif du 1
er
.10.1907, la lettre est à 25 c jusqu’à 15 g et 15 c par 15 g en plus. Le calculs’effectue par 20 g à partir du 1.5.1910. Les droits d’assurance par 300 F s’élèvent à : autant de fois5 c qu’il y a d’offices participant aux transports territoriaux et autant de fois 10 c qu’il y a d’officesparticipant aux transports maritimes.Ce changement de tarif a peu d’incidences pour les pays limitrophes, les droits d’assurance sontle plus souvent identiques. Par contre, il implique des modifications pour les pays non limitrophes.Le 4 août 1914, les armées allemandes envahissent et occupent rapidement le Luxembourg et laBelgique. Les Pays-Bas restent neutres.La conséquence postale immédiate est que le courrier qui, jusque là, transitait par voie terrestredoit prendre la voie d’Angleterre. Aussi, le Supplément du bulletin des postes de décembre 1915indique :- Pays Bas : majoration de 15 c par 300 F à 35 c par 300 F- Norvège : 35 c ; Danemark : 35 c ; Suède : 40 c ; Russie : 45 c et Roumanie : 50 c.La révolution russe interrompt tout trafic postal avec la Russie (sauf la Finlande) et la Roumanieà partir du 9 mars 1918.
 Etait présentée une lettre de France pour les Pays-Bas affranchie 2,40 F par 4 x 50 c et 40 c Mersonsoit 40 c de port + 25 c de droit fixe + (35 c x 5 tranches de 300 F).
La fin des hostilités ne marque pas le rétablissement immédiat de l’admission des valeursdéclarées. Celles-ci reprennent :- Voie de Belgique : 19 avril 1919- Voie d’Allemagne : 10 août 1920- Roumanie : envois à nouveau possible à partir du 1er novembre 1922- Russie : ?
 
3
Egalement expliqué par Jérôme Castanet le contrôle postal des plis chargés (ou recommandés).Pour cela, il s’appuyait sur les instructions aux commissions militaires de contrôle postal du 27 juillet1915. Le principe est qu’un employé des Postes assiste à toutes les opérations de contrôle, qui sonttoujours faites par un officier. A l’ouverture du sac, des lettres sont ouvertures et examinées UNE PARUNE. La lettre est alors soit saisie, soit « à laisser filer » et dans ce cas refermée et cachetée. Puis lesac est refermé.Un an plus tard : la lettre « à laisser filer » est refermée au moyen de bandes gommées trèsrésistantes portant la mention imprimée « Contrôle postal militaire », à l’exclusion de toute autre, untimbre « ouvert par l’autorité militaire » est appliqué à cheval sur l’enveloppe et la bande, de nouveauxcachets à la cire à l’empreinte du timbre de la commission sont apposés et le poids initial biffé, lenouveau poids étant mentionné en rouge.Les VD pouvaient être séquestrées. Dans le cas d’une lettre saisie par l’autorité militaire il yavait perte de l’indemnité.Tous les plis provenant de Suisse contenant des titres et des coupons devaient être accompagnésde justifications d’origine non ennemie. Cette disposition était réservée à la Suisse.Le contrôle postal après l’armistice connaît un assouplissement progressif. Il est surtoutéconomique. On relève à ce propos la création d’une CCP à Nice le 9 mars 1919 pour le contrôle deslettres recommandées et valeurs déclarées pour l’Italie.Fin du contrôle postal le 15 août 1919.Pour terminer Jérôme Castanet présentait un document pour l’instant inexpliqué une VD enfranchise adressée depuis l’Allemagne à un officier allemand prisonnier de guerre en Haute-Savoie.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->