Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
6Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
mecami1

mecami1

Ratings: (0)|Views: 41|Likes:
Published by Melek Saadi

More info:

Published by: Melek Saadi on Jul 13, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

03/14/2013

pdf

text

original

 
Chapitre 1
 
 Les lois du mouvement d'un point
 Introduction
 
Lamécaniquedécrit et explique le mouvement des corps. Les lois de Newton, que nousallons aborder dans ce chapitre, permettront de prédire le mouvement d'un objet à partir de saposition et de sa vitesse initiale.
 
Notre étude sera cependant limitée à lamécanique classiquequi se base sur unereprésentation intuitive du mouvement : le temps est absolu et à chaque instant, on peutparfaitement définir la position d'un corps dans l'espace.Lorsque les vitesses sont proches de celle de la lumière
c ms
=
( )
310
81
.
, la mécaniqueclassique ne s'applique plus : il faut alors se placer dans le cadre de la relativité restreinte,développée par Einstein, et où les concepts usuels d'espace et de temps sont profondémentbouleversés.De même, à l'échelle microscopique (atomes, molécules, ...), la mécanique classique ne peutdonner que des images approximatives et parfois paradoxales : une description correctenécessite l'utilisation de la mécanique quantique où la notion même de position et de vitesseparfaitement repérables doit être abandonnée. (Par exemple, dans un atome, on ne peut parlerque de la probabilité de trouver un électron à tel ou tel endroit)
 
Le mouvement est unphénomène relatif : la trajectoire d'un mobile dépend del'observateur.Exemple : Cheval d'un manège animé d'un mouvement alternatif vertical par rapport auplateau du manège
 
Un mouvement ne peut donc être défini que par rapport à un système de référence(référentiel) choisi auparavant et auquel appartient l'observateur du mouvement.Pour les déplacements de courte durée au voisinage de la surface terrestre, la terre est un bonréférentiel.
 
Dans ce chapitre, nous nous limiterons à considérer despoints matériels, c'est-à-dire desobjets assimilables à un point. C'est par exemple le cas des solides en translation où tous lespoints suivent des trajectoires parallèles. Le mouvement d'un de ces points suffit donc pourdéfinir l'évolution mécanique.En revanche, si le solide a un mouvement de rotation autour de lui-même, tous les points nesont plus équivalents et la description en termes de point matériel n'est plus suffisante.
 I- Les causes du mouvement : notion de force
1- Généralités
 
Prenons l'exemple d'un ressort dont on tire une extrémité. On constate que :- le ressort prend la direction selon laquelle il est tiré- il se déforme dans le sens de l'action exercée- son allongement est proportionnel à l'intensité de l'action exercée.En résumé, l'opération consistant à tirer sur le ressort a donc un caractère vectoriel : on parlede force
r
.
 
 
De façon générale :On appelle force toute cause capable de modifier le mouvement d'un corps ou de le déformer.Une force est modélisée par un vecteur
r
possédant les caractéristiques suivantes :- Direction et sens identiques à ceux de l'action mécanique exercée.- Norme proportionnelle à l'intensité de l'effort.Unité : F s'exprime en Newton (N)
2- Interactions fondamentales
Au cours du 20
ème
siècle, on est arrivé à une compréhension des phénomènes étudiés enPhysique, au moyen de 4 forces ou interactions fondamentales :
 
Interaction gravitationnelleC'est la seule force qui se manifeste de façon simple à notre échelle. Son intensité est trèsfaible, mais elle agit sur toutes les masses et constitue ainsi la force dominante de l'Univers.Elle est responsable de la cohésion des astres et du mouvement des planètes.Quantitativement et lorsque les vitesses sont très faibles par rapport à la célérité de la lumière,la force gravitationnelle est donnée par laloi de Newton:
 rr
F Gm me
121212212
= −
où :-
G N kg m
=
66710
1122
...
est la constante universelle de la gravitation-
r
e
12
est un vecteur unitaire porté par l'axe qui joint les 2 masses et orienté de
m
1
vers
m
2
.Conséquence : Poids d'un corpsSi l'on néglige les effets dus au mouvement de la Terre, le poids
r
P
d'un corps peut êtreconfondu avec la force d'attraction universelle exercée par la Terre sur le corps :
 rr
P mge
 z
= −
g est l'accélération de la pesanteur :
 
g ms
=
98
2
.
au niveau du sol.
 r
12
 r
21
m
1
m
2
12
 r
e
12
 r
P
 r
e
 z

Activity (6)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
Youssef Amina Rahali added this note
you have a big mastaks look page 13 la differentielle de v et l'acceleration ne sont pas juste you maste (dvtéta/dt+vr*(d(téta)/dt))etéta= ((dvtéta/dt+ vr*(vtéta/r))etéta=((dr/dt)*(d(téta)/dt)+r*d(d(téta)/dt)+(dr/dt)*(d(téta)/dt))etéta =2 ((dr/dt)*(d(téta)/dt))+r(d/dt(d(téta)/dt))etéta Ok……….!!!
ogmios_94 liked this
franzcharles liked this
franzcharles liked this
franzcharles liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->