Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Le guru des gurus comme guide

Le guru des gurus comme guide

Ratings: (0)|Views: 19|Likes:
Published by Pierre-Albert Hayen
D'après Bhagavan Sri Sathya Sai Baba, le meilleur de tous les gurus est certainement votre propre guru-Dieu intérieur...
D'après Bhagavan Sri Sathya Sai Baba, le meilleur de tous les gurus est certainement votre propre guru-Dieu intérieur...

More info:

Published by: Pierre-Albert Hayen on Jul 15, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

07/15/2011

pdf

text

original

 
LE GURU DES GURUS COMME GUIDE
 Bhagavan a répété à maintes reprises que le guru était celui qui indique la direction vers Dieu. Bénis sommesnous que Dieu Lui-même soit descendu pour être notre guru. Souvenons-nous de ce magnifique discours de Bhagavan prononcé à l’occasion auspicieuse deGurupoornima en 1970 :
Gurupoornima est sacré pour de multiples raisons. Ce jour-là, le chercheur qui souffre d’une identification avec le fauxmonde objectif est initié à la réalité du ‘’moteur invisible’’en lui ; ce jour-là, ceux qui n’ont aucun désir de suivre lavoie spirituelle sont inspirés à rechercher la béatitude quecette voie conférera ; ce jour-là, les aspirants sont aidés àréaliser la conscience de l’Un, qui est connu sous denombreux Noms et de nombreuses Formes dans diverslangages et divers pays. Avec l’apparition du soleil, lemonde est baigné de lumière et de chaleur. Similairement, quand arrive Gurupoornima, lecœur est baigné de paix et de sécurité. Gurupoornima, ce n’est pas rien qu’une journée par anqui est déterminée par le calendrier. C’est tous les jours, lorsque l’esprit de l’homme (dont ladéité présidente est la lune) se remplit de fraîcheur agréable, complètement illuminé par lalumière du soleil (l’intelligence, le discernement).La contemplation de la mort est le fondement même de la discipline spirituelle. Sans elle,l’homme est certain de tomber dans ce qui est faux, en poursuivant les objets du plaisir sensuel et en s’efforçant d’accumuler les richesses matérielles. La mort, ce n’est pas unecalamité menaçante ; c’est le seuil de la clarté prometteuse de l’au-delà. Elle est inévitable.On ne peut pas la soudoyer pour la repousser, ni l’ajourner par des certificats de bonneconduite ou par des attestations des puissants. Dès qu’il y a naissance, la mort est la fininévitable. Mais il est possible d’échapper à la naissance et par conséquent, d’échapper à lamort. Car la naissance est la conséquence du karma. Faites du karma (actions) qui n’engendreaucune conséquence, aucun contrecoup qui devra être subi et vous n’aurez pas à renaître.Engagez-vous dans l’activité en tant que devoir ou engagez-vous dans l’activité en tantqu’offrande à Dieu et alors, cette activité n’engendrera aucun contrecoup.Le problème d’échapper à la mort et d’atteindre l’immortalité est le cœur même del’investigation. Quand Yajnavalkya proposa de se rendre dans la forêt pour y pratiquer l’ascétisme et de diviser ses biens entre ses deux femmes, Maitreyi voulut savoir, avantd’accepter sa part, si la richesse l’aiderait à réaliser la Vérité et à s’affranchir de la mort. Nachiketas demanda la même faveur au Dieu de la Mort. Prahlada enseigna la même chose àses camarades de jeu. Le Bouddha fut poussé par la vision d’un cadavre à résoudre le mystèrede la mort. Le vrai guru, c’est celui qui sensibilise à la gravité et à l’urgence de ce problème.Si vous entreprenez des actions en tant qu’offrandes à Dieu, vous n’exulterez pas dans laréussite et vous ne serez pas démoralisé par l’échec, car c’est Lui qui incite, c’est Lui qui aide,c’est Lui qui confère la joie ou la peine, quand Il veut et comme Il veut. Celui qui agit n’auraaucun attachement pour le fruit de l’action et il ne sera donc pas lié par ses effets. Ceci ne
 
laissera aucune trace sur sa personnalité qui le formera au-delà de la mort. Mais il y a des gensqui prétendent qu’il n’y a aucun Dieu du tout. L’usage même du mot Dieu est une preuvesuffisante pour ceux qui savent réfléchir qu’il doit y avoir un Dieu. Un mot apparaît pour représenter un objet qui existe ou une idée qui apparaît. L’arbre, la vache, l’oiseau, la forêtexistent et donc, ces termes sont courants. Chaque mot indique l’existence d’une chose. Unechose qui n’existe pas n’aura pas de mot pour la désigner. On pourrait dire que des motscomme ‘’skyflower’’ (fleur céleste) ou ‘’harehorn’’ (corne de lièvre) indiquent des choses quin’existent pas, mais ce ne sont pas des mots, ce sont des composés. Nous avons le ciel et nousavons la fleur. C’est le composé, le mot double, la combinaison qui n’existe pas. Idem pour lereste.Un mot exprime une expérience ; l’expérience est le fruit d’une soif, d’une envie ; l’envie provient du désir ; le désir surgit en tant que conséquence de l’impact de la nature sur lessens ; la nature est l’illusion qui recouvre l’Un et qui la fait paraître comme le multiple ;l’illusion ou Maya est l’artifice de Dieu, Sa
 Leela
, ‘’
Mama Maya
’’ (‘’Ma Maya’’, dit-Il dansla Gita !) Le guru authentique expose cette vérité au disciple qui est sérieux et efficient. Ce joyau de sagesse doit être gardé comme un trésor au fond du cœur et soigneusement protégécontre les vilenies des six voleurs intérieurs que sont la concupiscence, la colère, l’avidité, la passion, l’orgueil et la haine.Il y a deux types de jungle oùla bête et l’homme peuventcirculer. Il doit faire sonchoix. Il y a la jungle védiqueoù prévalent le calme et latranquillité et qui estempreinte de la majestéléonine des âmes réalisées, oùdans le silence qui filtre dansle cœur, les mystères de lanaissance, de la mort et de lalibération sont éclaircis. Et ily a la jungle non védique, oùla sauvagerie est endémiqueet où chacun se repaît del’autre. Là, vous avez desinstructeurs qui sont pris dansles enchevêtrements matériels et qui ont plus l’œil sur votre portefeuille que sur votre étatd’esprit et sur vos biens que sur votre destin.‘’Gu’’ signifie ‘’ténèbres’’ et ‘’ru’’ signifie ‘’lumière’’. Le guru chasse les ténèbres avec lalumière ; il transmet la sagesse qui déracine l’ignorance. Rendez-lui autant hommage qu’il lemérite, mais pas plus. Vous répétez le
 slokaGuru brahma gurur vishnuGuru devo maheswaraGurussaakshaath ParabrahmaTasmai sri gurave namah,

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->