Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
La Grèce, étude économique de l'OCDE - Août 2011

La Grèce, étude économique de l'OCDE - Août 2011

Ratings: (0)|Views: 25|Likes:
Published by Jean-Michel Cedro
Une application «irréprochable» des réformes est une condition nécessaire pour que la Grèce puisse sortir de la crise et redresser ses finances, estime l'Organisation de coopération et de développement économiques.
Une application «irréprochable» des réformes est une condition nécessaire pour que la Grèce puisse sortir de la crise et redresser ses finances, estime l'Organisation de coopération et de développement économiques.

More info:

Published by: Jean-Michel Cedro on Aug 02, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

08/02/2011

pdf

text

original

 
 
Études économiquesde l'OCDE
 
GRÈCE
AOÛT 2011
SYNTHÈSE
 
 
 
 
©
OCDE 2010
 
3
 
Résumé
La Grèce s'est lancée dans un programme d'ajustement
 
ambitieux
pour sortir de lagrave crise économique qu'elle traverse en rétablissant la viabilité de ses financespubliques, en restaurant sa compétitivité et en jetant les bases d'une croissance saine etrobuste à long terme. Ce programme d'ajustement économique est mis en œuvre avec lesoutien technique et financier du Fonds monétaire international (FMI), de l'Unioneuropéenne (UE) et de la Banque centrale européenne (BCE), et – comme cela a été annoncéle 21 juillet 2011 – avec la participation des créanciers privés de la Grèce. Il vise à remédieraux causes profondes de la crise, et non à ses symptômes.
Ce programme peut réussir
. Sur la base d'hypothèses prudentes concernant lacroissance et les taux d'intérêt, et si les réformes budgétaires et structurelles sontpleinement mises en œuvre, le ratio dette/produit intérieur brut (PIB) pourrait atteindre unsommet en 2013, avant de retomber en dessous de 60 % au cours des deux prochainesdécennies. Le train de mesures annoncé le 21 juillet 2011 devrait ramener les taux d'intérêtsur la dette grecque à un niveau raisonnable, prévoit des mesures destinées à renforcerl'investissement et la croissance, et laissera à la Grèce le temps nécessaire pour mettre enœuvre des réformes qui amélioreront sa compétitivité et ses résultats à l'exportation.Malgré leurs coûts à court terme, les réformes réalisées ou prévues bénéficieront à la Grècependant de nombreuses années, dans la mesure où elles se solderont par des améliorationsen termes de croissance, de niveaux de vie et d'équité. Ce programme ne pourra porter sesfruits que si les coûts et les avantages de la réforme sont, de façon visible, largement etéquitablement partagés. Il est clair que la clé de la réussite résidera dans la mise en œuvrede ces réformes, qui devra être irréprochable.
Des réformes considérables ont été menées au cours de l'année passée.
Lesréductions du déficit public ont été d’ampleur sans précédent. Des réformes en profondeuront été lancées afin de renforcer la gestion des finances publiques, et de réorganiser lesystème de retraite. Une nette amélioration du système statistique est en cours. Desréformes du marché du travail permettront de renforcer l'emploi et de rétablir lacompétitivité internationale. Des réductions des lourdeurs administratives et des obstaclesà la concurrence favoriseront l'investissement, notamment l'investissement direct étranger(IDE). Bien que l'économie demeure fragile et que le chemin de la reprise soit encore long,l'expansion des exportations incite à penser que les réformes commencent à porter leursfruits.
Les autorités doivent poursuivre ce vigoureux processus de réforme, et continuerde s'employer à convaincre les marchés qu'elles sont capables de mener à bien desajustements économiques fondamentaux.
Elles doivent aussi convaincre la populationgrecque de la nécessité de mettre en œuvre les réformes nécessaires pour ramener lesfinances publiques sur une trajectoire viable tout en permettant une expansion soutenue del'économie grecque au cours des années à venir. Plus précisément, les autorités devraient :
 
Continuer à réduire le déficit afin de mettre un terme à l'augmentation de ladette publique, puis de l'inverser
. Il est urgent d’améliorer le recouvrement desimpôts.
 
Renforcer les privatisations et la mise en valeur des actifs publics
pour réduirele poids de l’endettement et le coût du service de la dette, tout en stimulant lacroissance.
 
Renforcer les réformes structurelles sur les marchés du travail et desproduits
pour améliorer la compétitivité et accroître le bien-être et les revenus.C'est là une évolution souhaitable en soi, mais une croissance plus soutenuepermettra aussi d'inverser l'augmentation de la dette publique.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->