Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
4Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Indispensable 26 aout

Indispensable 26 aout

Ratings: (0)|Views: 1,060|Likes:
Published by ch_dufresne
Retrouvez le premier numéro du quotidien de l'Université d'été.
Retrouvez le premier numéro du quotidien de l'Université d'été.

More info:

Published by: ch_dufresne on Aug 26, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

08/28/2011

pdf

text

original

 
L’indispensable
Cette année La Rochelle enregistre unnombre record d’inscrits, commentexpliquer cet engouement ?
Nous sommes à un an d’une échéance majeure, les militants ont envie de se mobiliser. Ils se sentent concernés  par notre projet qui a été voté àl’unanimité. Ils ont hâte de voir ce programme discuté et affiné àl’occasion des débats avec tous les intellectuels, les syndicalistes, etc.que nous avons invités. Et puis endépit d’un contexte difficile, il y achez les socialistes une envie de se retrouver, de vivre un moment fraternel avant de partir aucombat parce que nous entrons dans une année de combat électoral très dense et très important  pour l’avenir de la gauche et du pays.
C’est également une édition un peu spécialeavec les Primaires…
Le nombre d’inscrits peut également s’expliquer  par là. Il y a un intérêt pour les Primaires, et  pour les candidats aux Primaires. C’est un procédé original pour nous, il y a donc une curiosité indéniable pour cette procédure.
L’indispensable, le quotidiende l’Université d’été 2011du PS et du MJS est réalisé parStéphanie Platat (rédactrice en chef),Charlotte Collonge, Lisette Gries(rédactrices), Florent Chagnon,Stéphanie Zoete (maquettistes),Philippe Grangeaud, Olivier Clément(photographes).
Comment s’est établi le programme cette année ?On a commencé le travail en avril endécortiquant le projet socialiste en35 angles d’attaque différents. Je souhaitaisnotamment qu’il y ait beaucoup d’atelierssur l’international. Ensuite, j’ai fait une listede plénières que j’ai soumise aux candidatset qu’ils ont acceptée. Pour les ateliers, jepropose une liste aux SN qui suggèrent desaméliorations. Mais le gros boulot fait parle secteur formation reste sur le choix desintervenants extérieurs fait avec les SN.Pourquoi est-ce important pour un militantd’assister à La Rochelle ?La Rochelle c’est un lieu exceptionnel deformation théorique et pratique.C’est l’occasion d’assister à des débats de trèshaute tenue pendant trois jours, c’est bien sûrla possibilité de côtoyer les responsables duparti et de discuter avec eux.La Rochelle c’est une rentrée politique dansune ambiance encore estivale et dans une villeaccueillante. C’est un des moments forts du PSdans l’année, et c’est toujours une expérienceultra enrichissante.
Université d'été
 « Un lieu exceptionnelde formation théoriqueet pratique »
Programme Auditorium
Projection15h30 - 16h30
 
« Mitterrand,du verbe à l’image »
de Lucie Cariès
La Plénière
 
17h30 - 19h30
« Les lendemains des printemps arabes »
sera animée parBertrand Delanoë, Jean-ChristopheCambadélis etAdeline Hazan
La présentation des Plénièreset les ateliers
page 2
Le programme du MJSLes séances de dédicaces
page 3
Infos programmeLes Plénières
page 4
 
26, 27 et 28 août 2011
Emmanuel Maurel
Secrétaire national à l'université permanente et aux universités d'été 
Plus de vingt heures de direct vidéo sur le site du PS,à suivre surparti-socialiste.fr/universite-dete
Vendredi26 août 2011
n°1
 
14h30-15h15 :
• Séance d’ouverture
15h30-17h30 :
• L’été européen ? La crise,l’euro
17h30-19h30 :
• Les lendemains
des printemps arabes17h30-19h30 :
• Revaloriser le travail,respecter les travailleurs
Demain
Plénières
Décrypter le projet du Front national
Aujourd’hui
Plénières Ateliers
15h30-17h30 :
• Décrypter le projet
du Front national
• Décrypter le bilanet le projet de l’UMP• 40 ans après Épinay• Nouvelles valeurs,nouveaux clivages• Être laïque aujourd’hui• Les droites en Europe :la nouvelle donne
17h30-19h30
• Quelle politiquediplomatiquepour la France ?• Une vraie politique salariale• Institutions et pratiquesdu pouvoir• Pour des services universels
et personnalisés
• Médias : pluralisme et qualité
des contenus
• Vers la société créative :une nouvelle politique
culturelle
Les Plénières
 « Revaloriser le travail,respecter les travailleurs »
Le sociologue Robert Castel analyseles deux conceptions antagonistes dela « valeur travail » entre la gauche et
la droite
 :
« Nous sommes dans une opposition très nette entre la valeur du travail, le " travailler plus pour gagner  plus ", qui est une grande caractéristique de la politique actuellement menée qui consiste en une valorisationdu travail à n’importe quel prix, à n’importe quel coût,et la conception de la gauche.Cette valorisation absolue du travail par la droite le désigne comme un bien. Et ne pas travailler reviendrait à être un misérable assisté qui vit aux dépens de " laFrance qui se lève tôt ". Il s’agit là de l’expression pure et dure d’une conception libérale du travail.
17h30 - 19h30 - Salle plénière
Pour les socialistes, le travail donne des droits aux travailleurs, une protection sociale, une garantie contre l’arbitraire. C’est cette conception qu’il faut retrouver dans la conjoncture actuelle. Le fait de travailler est certes une valeur, mais on assiste aujourd’hui avec la montée du chômage à une dégradation des conditions de travail. On pourrait supprimer le chômage si tout le monde acceptait de travailler à n’importe quelles conditions. L’absence de travail serait alors remplacée par des formes d’emploi dégradées. Tel est le grand paradoxe de notre société : on peut aujourd’hui être à la fois untravailleur et un assisté. C’est tout l’enjeu du RSA : des individus qui ne peuvent pas survivre de leur travail et qui dépendent de l’assistance publique. »
Les Ateliers
L'arrivée de Marine Le Pen à ladirection du Front national en a-t-ilchangé le programme ?
Le parti reste fondamentalement le même, avec ses thématiques habituelles que sont l'immigration,l'insécurité et l'identité nationale.Mais on note une montée en puissance d'autres thèmes existant dans le corpus idéologique du FN.Le volet social dans son rapport àla mondialisation est davantage développé, avec des thèmes comme la sortie de l'euro, les délocalisations, le libre-échange.Sur le volet politique, le discours se trouve davantage axé sur la défense des catégories populaires. 
Cette adaptation du discours engendre-t-il unchangement de cible électorale ?
 Je ne le pense pas. Le vote FN existe déjà dans les milieux  populaires. C'est le cœur de cible du FN qui se trouve renforcé. Aujourd'hui quand Marine Le Pen est à 18 - 20 %dans les sondages, elle fait 40 % chez les ouvriers. Son père a toujours fait des scores élevés dans les milieux 
15h30 - 17h30 - Atelier 1
 populaires mais elle se trouve renforcée dans cette catégorie qui souffre de la crise et entend ces thématiques.
Qui drague le FN de Marine Le Pen ?
La marque de fabrique du FN était tout d'abord son score  plus élevé dans le privé que dans le public. Aujourd'hui on note un lissage. Le discours anti-fonctionnaires,dénonçant la gabegie provoque toujours des réticences,mais en insistant sur la revalorisation des traitements des catégories C par exemple, en critiquant la politique du gouvernement sur le service public, en pointant que ce sont les catégories populaires qui risquent d'être sacrifiées, elle trouve un écho nouveau chez les fonctionnaires, marchant sur les plates-bandes de la gauche. Par son discours plus contrôlé, elle anotamment gommé des thèmes comme la Seconde Guerre mondiale, en dénonçant le machisme de lasociété, parce qu'elle est une femme, mère de famille,divorcée, on note une évolution de l'électorat féminin.Quand Jean-Marie Le Pen faisait 15 %, il réalisait 20 %chez les hommes et 10 % chez les femmes, son discours était trop dur de manière générale pour séduire l'électorat féminin, il empêchait le FN de progresser,chose qui a changé avec Marine Le Pen.
 Jérôme Fourquet
Directeur adjoint du département Opinion publique à l’IFOP 
9h30
• 2012 : Les premières mesures
de la mandature11h-13h
• Croissance durable,croissance partagée
15h30-17h30
• Mondes en crises,
les scénarios pour en sortir17h30-19h30
• Société précaire,société indignée
L’été européen ? La crise, l’euro
 Après être massivement intervenus au secours desmarchés, voilà les États européens aujourd’hui somméspar ces mêmes acteurs financiers de se désendetter. Après la Grèce, l’Irlande et le Portugal, plus aucunpays en Europe ne paraît à l’abri de nouvelles attaquesspéculatives.Qui doit payer la dette publique ? Quelles réponseséconomiques à ces crises ? Quelle solidarité au sein del’Union européenne ? Cette Plénière tentera d'esquisserdes solutions à la crise de l'euro.
15h30 - 17h30 - Salle plénière
96,881,760,19396,28083,2142,8119
La dette publique (% du PIB)
Source : Eurostat
 
 
À la Fédé.
 
L'Université d'été du PS et du MJS, édition 2011, s'est ouverte avec le traditionnel « potde la Fédé » avec un invité de marque, Lionel Jospin. L'occasion pour Harlem Désir, Premier secrétairepar intérim, et Laurianne Deniaud, présidente du MJS, de saluer les militants venus nombreux cette année encore :
«
Les socialistes sont venus pour tenir un engagement devant les Français pour qu'enfin, en 2012, intervienne lechangement qu'ils méritent et qu'ils attendent
», a déclaré Harlem Désir.
L’homme de cour 
de Baltasar Gracian.
« C’est un grand classique qui vient d’êtreréédité en format poche, avec une longuepréface très érudite qui éclaire sous un journouveau ce livre que j’avais lu étudiante,qui m’avait fascinée et que je garde toujoursprès de moi pour en parcourir les maximes. C’est unesorte de bréviaire moral qui touche incroyablement juste sur tous les sujets qui comptent vraiment, au-delàdes vicissitudes de l’époque : la condition humaine, lesillusions de la vie en société, les pièges de la vie politique,mais aussi l’amitié, le bonheur. C’est un livre qui aide àrester lucide. »
Sur ma
pile
par Najat Vallaud Belkacem
Séancesde dédicaces
Espace Encan
La
photo
du jour
Le
MJS
fait
son université
Session média-training
Tout le week-end
• Répondre à une interview télé
10h-11h30 / 11h30-13h
dans la tente crystal• Débattre face à la droite
Session préparer un plan de campagne
10h-11h30 / 11h30-13h en salle Casoar
• Principes généraux de l’organisationde campagne
10h-11h30 / 11h30-13h en salle Tadorne
• Organiser l’action sur le terrain
10h-11h30 / 11h30-13hen salle Chanchardon
• S’organiser sur le Net
Session réseaux sociaux
10h-11h30 en salle Les Baleines
• Devenir influent (niveau débutant)
11h30-13h en salle Les Baleines
• Devenir influent (niveau expérimenté)
Session porte-à-porte
Tout le week-end sur le parvis15h30 en salle plénière MJS
Ouverture de l’Université d’été Jeune gauche, préparons lerassemblement
16h15 en salle plénière MJS
Mobiliser pour gagner, ils l’ont fait
17h45 en salle plénière MJS
Rencontre avec le Premier secrétaire parintérim Harlem Désir
19h sur le parvis
 Apéro « En 2011 on trinque, en 2012on gagne »
Le programme du jour
 Atelier 3 : « 40 ans après
É
pinay »
 Alors que la gauche a fêté il y a quelques mois le30
e
anniversaire de la victoire de François Mitterrandà l’élection présidentielle, Pierre Serne, historien etconseiller régional d’Île-de-France revient sur le bilande mai 1981 qu’il juge
« mitigé »
.
« La gauche n'a pas su rester au pouvoir durablement et n'a pas réussi àchanger la société en profondeur, malgré des mesures majeures sur la peine de mort, la dépénalisation de l'homosexualité et le PACS ou encore la réduction dutemps de travail et la parité »,
commente-t-il.
« Pour 2012, si la gauche et les écologistes réussissent à créer une dynamique unitaire autour d'un vrai projet d'alternative politique, chacun étant capable de faire les compromis nécessaires sans se renier et en se  gardant de toute tentation hégémonique, alors beaucoup de choses deviennent possibles »
,pronostique-t-il. Et de conclure :
« Il faudra savoir incarner et porter à nouveau un espoir de vrai changement. Dans ce cas nous pouvons espérer la victoire et un bel avenir politique. »
 Atelier 6 : « Les droites enEurope : la nouvelle donne »
 Jean-François Sirinelli, directeur du Centre d’histoire de Sciences Polivre son analyse des droites françaisesà l’échelle européenne :
« Comment, au bout du compte, l’Europe, en tant que construction et comme espace politique, interfère-t-elle sur le métabolisme des droites françaises ? À droite comme à gauche, les jeux de miroirs européens sont de plus en plus manifestes. L’ouverture de la France à l’Europe et les processus de globalisation entraînent actuellement des phénomènes de repli, voire de radicalisation, dont certaines droites et, afortiori, extrêmes-droites européennes sont les réceptacles et  parfois les vecteurs. Du coup, en France, les chocs en retour de tels phénomènes sont beaucoup plus sensibles à droite qu’à gauche, avec deux conséquences directement visibles : une porosité qui se fait jour, par endroits, entre les droites  parlementaires et l’extrême-droite ; un mécanisme de forces centrifuges qui apparaît au sein de l’UMP. L’intensité, pour l’heure assez difficile à quantifier, de ces deux ondes de choc est assurément l’un des paramètres essentiels du jeu politique dans les mois à venir. »
15h30 - 16h
• George Pau-Langevin
Représenter le peuple français 
16h - 16h30
• Manuel Valls
L'Abécédaire de l'optimisme 
16h30 - 17h
• J.-C. Cambadélis
Dis-moi où sont les fleurs ? 
17h - 17h30
• Daniel Schneidermann
Crise au Sarkozistan
17h - 17h30
• Hamou Bouakkaz
Aveugle, arabe et homme  politique, ça vous étonne ? 
17h30 - 18h
• Gilles Finchelstein
La dictature de l’urgence 
17h30 - 18h
• Henri Weber
La nouvelle frontière. Pour une social-démocratie du XXI 
siècle 
18h - 18h30
• Gaël Brustier, J.-P. Huelin
Voyage au bout de la droite 
18h - 18h30
• Bernard Cazeneuve
Karachi, l’enquête impossible 
18h30 - 19h
• François Kalfon, Laurent Baumel
L’équation gagnante 

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->