Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
3Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
423_09062011

423_09062011

Ratings: (0)|Views: 465|Likes:
Published by elmoudjahid_dz

More info:

Published by: elmoudjahid_dz on Sep 05, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/03/2013

pdf

text

original

 
Quotidien national d’information — 20, rue de la Liberté - Alger —
Tél. :
(021) 73.70.81 —
Fax :
(021) 73.90.43 — 55
e
Année —
Algérie :
10,00 DA -
France :
1 €
LA RENTRÉE SCOLAIRE AURA LIEU DIMANCHE PROCHAIN
PLUSDE8MILLIONSD'ÉLÈVESATTENDUS
Ligue I professionnelle (1
re
journée) match avancé
Aujourd’hui 19 h à Tizi Ouzou
JSK-MCAlger:showincertain
«
L’AUBE NOUS VÊT D’UNE ROBE BLANCHE 
», DE HAFSA SAIFI
Clarté de l’âmeretrouvée
 
 NOTES DE LECTURE
DES HUIT CHANTIERS DES RÉFORMES POLITIQUES
 Trois lois organiques portent sur le régime électoral, la représentation des femmes et le mandat parlementaire
DELA PAROLE À 
L’ACTE
DELA PAROLE À 
L’ACTE
La présence à la Conférence sur lepartenariat, la sécurité et le veloppemententre les pays duchamp duSahel et lespartenaires extrarégionaux d’experts et despécialistes qualifiés ; venus des quatrecoinsde la planète ne peut être qu’un motif desatisfaction pour l’Algérie.Cette présence, tient-on aussi à souligner ducôté dudépartement de M. Messahel, est laconfirmation de l’existence d’une volonté,qui a longtemps fait défaut, de renforcer lacoopération avec les pays duchamp.
C'est-à-dire l’Algérie, le Mali, le Niger et laMauritanie. Des pays qui se trouvent, de partleur position géographique, aucœur de laproblématique de la sécurité auSahel.C’est pourquoi aussi cette conférence traiteratrois grands thèmes liés directement à cettequestion.
CONFÉRENCE D’ALGER SUR LE PARTENARIAT,LA SÉCURITÉ ET LE DÉVELOPPEMENT
Bas:“Lasociéciviledoitexprimerlibrementlespréoccupationsdescitoyens”
TRIPARTITE
LACGESEUNIT ÀGUELMA 
Scientifiques algériensaux Etats-Unis
DES PLANSD'ACTION POURLA RECHERCHEMÉDICALEEN ALGÉRIE
P.4P.4P.7P.13P.3P.3P.23
CNES
M. MEDELCI À PARTIRDE BELGRADE
“L’Algérie réitèreson appelà undialogue inclusifen Libye”
P.24
Laven tedesmanuelsseferale1 1sep tembre
P.5
8 Choual 1432 - Mardi 6 Septembre 2011 - N°14299 Nouvelle série - www.elmoudjahid.com - ISSN 1111-0287
LA REVOLUTION PAR LE PEUPLE ET POUR LE PEUPLE
 
EL MOUDJAHID
2
Mardi 6 Septembre 2011
Sur les régions Nord, prédominance d'un temps ensoleillé etrelativement chaud notamment vers les régions de l'intérieur(Mascara, Chlef, Bouira ...).Les vents seront en général modérés (20/40 km/h) de secteurNord-est sur régions du littoral. La Mer sera belle à peu agitée.Sur les régions sud du pays, le temps sera généralementchaud et ensoleillé. Les vents seront faibles à modérés.Les températures (maximales-minimales) prévuesaujourd’hui seront comme suit :Alger (30°-18°), Annaba (27°-20°), Béchar (38°-22°),Biskra (36°-24°), Constantine (28°-16°), Djanet (40°-25°),Djelfa (30°-16°), Ghardaïa (38°-22°), Oran (32°-20°), Sétif (28°-14°), Tamanrasset (35°-22°), Tlemcen (32°-18°), Tindouf (44°-26°), El Oued (38°-24°), Adrar (46°-27°), Ouargla (40°-26°).
30° à Alger,46° à Adrar
Météo
Cematin,à10h
Conférence-débat sur«l’agronome au cœur des défisde la production alimentaireà l’échelle locale et mondiale»
L’Union nationale des agronomes organise, ce matin, à partir de 10 h, aucentre de presse d’
 El Moudjahi
, une conférence-débat sur le thème« L’agronome au cœur des défis de la production alimentaire à l’échelle locale etmondiale ». Cette rencontre sera animée par les cadres de l’UNA.
Ghlamallahaujourd’hui àAïn Témouchent
Bouabdellah Ghlamallah,ministre des Affairesreligieuses et du Wakf,effectuera demain, une visitede travail et d’inspection dansla wilaya de Aïn Témouchent.Au cours de sa visite, leministre inspectera plusieurs projets relevant de sonsecteur.
Nedjma lance leservice Gmail SMS
Nedjma enrichitsa gamme inéditede services et lance,en exclusivisonnouveau serviced’envoi de SMS :Gmail SMS. Ce service innovant, fruit d’un partenariatentre Google et Wataniya telecomAlgéire-Nedjma, permetà un client détenteur d’un compte Gmail d’envoyer desSMS gratuitement, à partir de ce comte vers les numérosNedjma. Après activation des paramètres d’envoi de SMSde son compte Gmail, le client, dispose d’un quota initialde 50 SMS gratuite. Pour chaque SMS reçu, le clientbénéficie de (05) cinq autres qui s’ajouteront aux SMS.Aussi, l’utilisateur peut, à tout moment désactiver leservice d’envoi de SMS en modifiant les paramètres deson copte Gmail. Le service Gmail offre également lapossibilité au client de bloquer la réception des SMS surson mobile.L’envoi des SMS via le compte Gmail et la réceptiondes SMS sur le mobile sont gratuits.
Le13septembre,à9h,ausièged’ALGEX
Journée d’information pourla promotion du «SIAFEL»
Al’occasion de la tenue du 1
er
Salon international de lafilière fruits et légumes qui se tiendra du 28 au 30novembre à Biskra, la SARL Licorne communication etALGEX organisent, le 13 septembre, à 9 h au sièged’ALGEX, une journée d’information pour la promotiondu « SIAFEL »
Cocktailnatoireenl’honneurl’équipedebasketballdeBoufarik
HSBC Algeria soutientles champions
HSBC Algeria organise le 11 septembre, à partir de 18h 30, à l’hôtel Hilton, un cocktail dînatoire pour honorerl’équipe de basketball de l’Itihad Boufarik plusieurs foischampionne d’Algérie (handisport).
8
e
SalonMed–IT
Conférence de pressele 6 septembre
Dans le cadre de la tenue du 8e Salon Med-IT 2011,une conférence de presse se tiendra mardi 6 septembre à10 h à la bibliothèque du palais de la culture Moufdi-Zakaria, en présence des partenaires officiels del’événement.
Muenationald’Artmoderne
Exposition de six peintresalgériens
Le musée national d’Art moderne et contemporainabrite une exposition de six peintres algériens.Le musée est ouvert du samedi au jeudi, de 12 h à 16 het de 22 h à 00 h (fermé le vendredi).
Du6au11septembre
Tlemcen, capitalede la culture islamique 2011
Le programme Tlemcen, capitale de la culture isla-mique, du 6 au 11 septembre à Tlemcen, se dérouleracomme suit :• Journées culturelles de la République d’Indonésiedu 7 au 10 septembre au palais de la Culture à ElImama.• Semaine culturelle des wilayas (Alger, Blida et Ti-pasa) du 9 au 12 septembre au palais de la Culture ElImama.• Pièce théâtrale
Les martyrs reviennent cette se-maine
de l’auteurTaharOuettarle 7 septembre à la mai-son de la cultureAbdelkader-Alloula.• Poursuite de l'exposition «Kalât Beni Hammad» aumusée desArts et Histoire.
Institutculturelitalien
Inscriptions à partirdu 5 septembre
L’Institut culturel italien organise la nouvelle session2011/2012 des cours de langue italienne d’octobre à dé-cembre 2011.Les inscriptions débuteront le 5 septembre du di-manche au jeudi de 9 h à 13 h et de 14 h à 16 h.Journée portes ouvertes – samedi 17 septembre de 11h à 17 h au 4 bis, Yahia Mazouni – El Biar-Alger.Tél/fax : (021) 925191- 923873E-mail : amministrazione.iicalgeri@esteri.it
Alger
Eradication des bidonvilleset de l’habitat précaire
Une nouvelle opération d’éradication des bidonvilles et del’habitat précaire à Alger ainsi que le démantèlement des sites dechalets et la dédensification des cités populaires aura lieu les 5, 7et 9 septembre et consiste au relogement de 3.245 familles dansdifférentes cités et pour lesquelles un dispositif conséquent estprévu.Le 7 septembre : relogement de 1.092 familles descirconscriptions administratives de Sidi M’hamed, Bab El Oued,Zéralda, Hussein Dey, Dar El Beida et Rouiba.Le 9 septembre : relogement de 918 familles descirconscriptions administratives concernées de Sidi M’hamed,Bab El Oued, Hussein Dey et Baraki.
Du6au8septembreàAlger
Visite de S.E.M. Wang Gang vice-présidentdu comité national de la conférence consultativepolitique du peuple Chinois à Alger
A l’invitation de M. Mohamed Séghir Babes, président du conseil nationaléconomique et social, et président en exercice de l’association international desconseils économiques et sociaux et institutions Similaires (AICESIS), Sonexcellence S.E.M. Wang Gang, vice-président du comité national de la conférenceconsultative politique du peuple Chinois et président du conseil économique etsocial de Chine, effectue, à la tête d’une importante délégation, une visite de travailet d’amitié en Algérie, et ce du 6 au 8 du mois courant.Au cours de sa visite en Algérie, la délégation officielle du C.E.S de Chine serareçue en audience par de hauts responsables du gouvernement.Les deux parties procèderont, également, à la signature d’un mémorandumd’entente et de coopération devant constituer le cadre institutionnel consacrant lesobjectifs de coopération bilatéral liés au domaines identifiés par les deux parties.
Les7et8septembre,auPalaisdesnations
Conférence sur la luttecontre le terrorisme
Le Palais des nations du Club des Pins (Alger) abritera les 7 et 8 septembre uneconférence de haut niveau sur la lutte contre le terrorisme, la criminalitransnationale organisée et le développement économique.
Du28aoûtau16septembre
NassElKhirlancel’opération«uncartable=unsourir
A la veille de la ren-trée scolaire, le groupe« Nass El Khir » lancel’opération « un carta-ble = un sourire » pourla collecte d’articles sco-laires au profit d’enfantsdémunis. Ceux qui veu-lent contribuer à rendrele sourire à ces enfantsqui en ont tant besoinpeuvent contacter M.Mohamed Raouf Oua-mane au 05.60.16.02.06ou consulter le site :www.nesselkhiralge-rie.org.
Programme de l’ONCI(1
re
semaine de septembre)
L’Office national de la culture et de l’information (ONCI) propose leprogramme suivant :• Salle de l’ONCI, El Mouggar les 3, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 12, 13 septembre :projection du film « Invictus » de Clint Eastwood à raison de 3 séances par jour :14 h, 17 h, 20 h.• Salle de l’ONCI – Atlas soirée poétique, le 13 septembre, à 15 h : Lecturespoétiques animées par de jeunes talents.Programme des bibliothèques de l’ONCI• Bibliothèque Malek Benabi-Hammamet du 10 au 14 septembre exposition delivres à l’occasion de la rentrée scolaire.• Bibliothèque Dar El Anis – Ain Benian du 10 au 24 septembre exposition delivres à l’occasion de la rentrée scolaire.
Décès du Général Julio Casas Regueiro
Ouverture du livre de condoléancesà l’ambassade de Cuba
L’ambassade de Cuba ouvrira un livre de condoléances suiteau décès du Général Julio Casas Regueiro, vice-président duconseil d’Etat, membre du bureau politique du particommuniste de Cuba et ministre de la Défense.Du mardi 6 au jeudi 8 septembre :Lieu : 22, rue Larbi Allik, Hydra.Horaire : 10 h à 12 h – 15 h à 17 h.
Sectionluttedelareténationale
Ouverturedesinscriptionsle 15septembre
En prévision du lancement dela saison sportive 2011-2012, lasection lutte de la Sûreté nationaleinforme l’ensemble des jeunes de6 à 14 ans (filles et garçons)désirant pratiquer cette discipline,que l’ouverture des inscriptionsest prévue à partir du 10septembre 2011 à 17 h 30, auniveau des salles suivantes :Salle OMS Zeghara(Bologhine)Salle de lutte Vauban(Hussein Dey)• Salle du stade Ferhani.• Salle OMS Semar.
PUB
 
N
ation
EL MOUDJAHID
3
Mardi 6 Septembre 2011
L
a présence à la Conférence surle partenariat, la sécurité et ledéveloppement entre les paysdu champ du Sahel et les partenairesextrarégionaux d’experts et de spécia-listes qualifiés ; venus des quatre coinsde la planète ne peut être qu’un motif de satisfaction pour l’Algérie. Cetteprésence, tient-on aussi à souligner ducôté du département de M. Messahel,est la confirmation de l’existenced’une volonté, qui a longtemps fait dé-faut, de renforcer la coopération avecles pays du champ. C'est-à-dire l’Al-gérie, le Mali, le Niger et la Maurita-nie. Des pays qui se trouvent, de partleur position géographique, au cœur dela problématique de la sécurité auSahel. C’est pourquoi aussi cetteconférence traitera trois grands thèmesliés directement à cette question. Ils'agira pour les participants de se pen-cher sur la lutte antiterroriste, la luttecontre le crime organisé et les voies etmoyens à même d'accompagner lespays du Sahel dans leurs stratégies dedéveloppement. Autant de thèmes quireprésentent autant de défis pour lacommunauté internationale et les paysde cette région du monde. D’où lesouci de tout un chacun d’arriver aubout de ces deux jours de conférenceà dégager une vision commune sur lepartenariat recherché. La nouvelle si-tuation qui prévaut en Libye est aussiune donne dont il faudra nécessaire-ment prendre en compte dans le prochefutur.L’évaporation dans la nature desstocks d’armes, suite au pillage des ca-sernes a forcément de quoi inquiéterles responsable en charge de la sécu-rité et ceux qui luttent contre le terro-risme transnational. Des voix se sontélevées pour tenter d’atténuer lescraintes exprimées, notamment parAlger etWashington quant à la menaceque fait planer la libre circulation decet arsenal militaire et ses consé-quences sur la sécurité des pays voi-sins, en affirmant « ne pas craindrequ'Al-Qaïda au Maghreb islamique(Aqmi) profite de la crise libyennepour se renforcer », ajoutant dans lesillage de ces propos que « des me-sures seraient prises pour éviter toutedissémination d'armes au Sahel ».Mais ces déclarations ne sont pas pourrassurer complètement les pays quisont touchés par les activités terroristeset criminelles de l’Aqmi.Lors des travaux, dont une partie,se tiendra à huis clos, il est certain queles représentants des quatre pays duchamp veilleront à sensibiliser lespartenaires en vue d’arracher leur en-gagement de les voir s'impliquer da-vantage sur le double plan de la lutteantiterroriste et celui du développe-ment de la région du Sahel, en particu-lier dans le financement de certainsprojets. Ainsi faut-il le rappeler, hor-mis l’Algérie dont l’aisance financièrelui permet de contribuer au finance-ment de projets de développementcommuns, en mettant la main à lapoche, rares sont les autres pays quisont en mesure de déclarer avoircontribué financièrement à la réalisa-tion de différents projets de dévelop-pement, à l'exemple de la routetranssaharienne. Or, est-il admis sansun développement économique de larégion du Sahel, l’Aqmi qui s’autofi-nance grâce à l’argent des rançons etcelui du trafic de drogue ne trouveraaucune difficulté à puiser dans le vi-vier local pour renflouer ses troupes.La misère et le sous développementsont les terreaux qui font le lit du ter-rorisme. C’est dire que les promessesdes partenaires extrarégionaux d’ac-compagner les pays du champ dansleur lutte contre le terrorisme maiségalement contre le crime organisé etle sous développement seront mises àl’épreuve, dès demain.
Nadia K.
CONFÉRENCE D’ALGER SUR LE PARTENARIAT,LASÉCURITÉ ETLE DÉVELOPPEMENT
Delaparoleàlacte
L
e terrorisme a-t-il toujours etfatalement l’initiative de l’ac-tion quand les Etats n’ont quela parade, la lutte pour le contrer ?Comment faire pour que le terro-risme, quand il est sur le point de semanifester dans l'horreur, trouve déjàdevant lui, avant lui, la lutte préven-tive structurée qui, à défaut de l’anni-hiler, le confine dans des espacesrestreints, réduisant du même coup sacapacité de nuisance ? Tout problèmecommence d’abord par son identifi-cation, son diagnostic…Un attentat alieu dans un endroit quelconque de laplanète et immédiatement, deux lec-tures prennent forme et donnent àl’événement, grâce aux médias, unretentissement planétaire. Qu’il sepasse en Occident, et les regards setournent vers les pays du Sud pourtrouver l’origine des soldats del’Apocalypse. Qu’il se passe dans lespays de la périphérie, et l’on parleimmédiatement des conditions poli-tiques internes au pays en questionpour expliquer le drame… Il y acomme un voile, un entêtement àvouloir expliquer et justifier la nais-sance des réseaux terroristes, voireleur motivation, et même à localiserleurs bases de repli uniquement à par-tir de critères réduits à leur plus sim-ple expression au point quel’intelligibilité du phénomène setrouve à chaque fois dénaturée, faus-sée… parce que coupable d’une sortede « délit de faciès ». Il y a long-temps que les groupes terroristes ontréussi leur interconnexion planétaire,collant de fait aux mutations techno-logiques que leur offre la mondialisa-tion.Au même moment, les Etatss’entêtaient à ne pas reconnaître cettedimension, ratant du même coup uneoccasion historique de replacer cecombat sur ses bases réelles. Il a falluque le drame s’exporte au-delà de laceinture, qu’il frappe au cœur mêmede l’opulence et de l’arrogance pourque, d’un seul coup, une sorte de ca-tharsis s’opère. Il a fallu que soientconfondus, arrêtés dans ces pays duNord, les indigènes du cru, coupa-bles de ces actes, pour que l’idéed’une violence transnationale, qui vaau-delà de l’origine ethnique ou na-tionale pour englober toutes les nato-nalités pour qu’on admette enfin quece terrorisme n’a rien à voir avec lanationalité mais se nourrit de paramè-tres dont la logique est inscrite aucœur même de la mondialisation. Il ya urgence à forger de nouveaux con-cepts qui tiennent compte de la muta-tion de cette hydre pour mieux définiret encercler cette réalité. L’Algériereste dans l’histoire comme l’un despremiers pays au monde à avoir attirél’attention des Etats sur cette recon-version du local au mondial. Certes,il y a, en derniere instance, toujoursun espace, un territoire, une géopoli-tique, en quelque sorte, à ces organi-sations terroristes… Mais les coupsque leur ont porté les Etats à l’échelleintra-muros ont « contraint » cesgroupes à se reconstituer, se reconfi-guerr à une autre échelle, régionale,internationale pour échapper à l’ex-termination qui se profilait… La luttede l’Etat algérien contre le GIA a étéune réussite sur le plan militaire.C’est parce que ce groupe était sur lepoint d’être anéanti qu’il s’est ralliésous le parapluie d’El Qaida, échap-pant du coup à sa mort locale pourressusciter dans un espace régional.Voilà, au moins, une raison pour défi-nir une bonne fois pour toutes leconcepr même de terrorisme !Au- jourd’hui des réponses collectives sedessinent. Prévue à partir de demain,la conférence sur le partenariat, la sé-curité et le développement entre lespays du champ et les partenaires ex-trarégionaux àAlger illustre parfaite-ment cette étape qualitative dans cettelutte à laquelle n’a cessé d’appelerl’Algérie. Comme dans toute guerrede longue haleine, cette lutte ouvriraplusieurs champs de bataille. Commedans toute carte d’état-major, la stra-tégie sera plurielle, différenciée etadaptée même si à la base, le soclereste inébranlable : éradiquer cetteforme de violence qui a pris des pro-portions inédites depuis que l’équili-bre planétaire a été rompu, depuisque les inégalités sociales au sein dessociétés sont devenues violentes, de-puis que les échanges internationauxsont devenus dans leur règle, systé-matiquement, inégaux, depuis que lesEtats du Nord ont, dans une manœu-vre cynique de tromperie collectivede leur population, transféré leurscrises socioéconomiques dans cer-tains pays qui ne disposent pas suffi-samment de ressort au sein de leursociété civile pour atténuer cette ondede choc… Le terrorisme ne s’acharnepas contre une population particu-lière, un Etat identifié ou un territoirebalisé… Ses légions se nourrissentdu sentiment d’injustice, de colère, defrustrations, d’exclusion. Bien qu’in-terconnectés mondialement, ils se re-déploient sur le mode de la secte, ensouterrain, tissant patiemment leurtoile, parfois, hélas sous le regardcomplaisant d’officines et d’organisa-tions légales internationales qui lesarment, les soutiennent, leur offrentgîte et couvert, et même une tribuned’expression…
M. Koursi
DES HUIT CHANTIERS DESRÉFORMES POLITIQUES
Troisloisorganiquesportentsurleré-gimeélectoral,lareprésentationdesfemmesetlemandatparlementaire
L
a session d’automne qui vient de s’ouvrir, considérée parde nombreux analystes comme étant une charnière dansla vie nationale, s’inscrit sous l’angle des grandes ré-formes politiques et législatives devant conforter l’édifice ins-titutionnel et juridique des mécanismes et instruments devantpermettre au pays d’être au diapason des ambitions du peupleet de ses acteurs nationaux.D’ores et déjà, et juste après l’inauguration de la sessiond’automne, le bureau de l'Assemblée populaire nationale a tenusa première réunion, consacrée à l'examen des propositions deloi, au nombre de 26, formulées depuis le début de la législa-ture.L'étude des propositions formulées par des députés fait res-sortir que l'ensemble des préoccupations de ces derniers ontété prises en charge par le gouvernement à travers les lois adop-tées ou les projets de loi devant être soumis au Parlement lorsde cette session ou encore ceux en élaboration au niveau dugouvernement, comme l’a indiqué un communiqué du bureaude l’APN, tout comme il a décidé d'examiner ultérieurementla possibilité d'intégrer les lois n'ayant pas été inscrites à l'or-dre du jour de la présente session, en fonction du rythme detravail et de la priorité accordée aux projets de loi relatifs auxréformes politiques qui revêtent un caractère urgent, ajoute lamême source.Donc au moins treize projets de loi sont inscrits à l'ordredu jour des travaux de la session d'automne 2011 dont le pro- jet de loi organique portant régime électoral, le projet de loi or-ganique portant cas d'incompatibilité avec le mandatparlementaire et celui relatif aux modalités d'élargissement dela représentation de la femme au sein des assemblées élues.Par ailleurs, les projets de loi relatifs aux partis politiques,aux associations et le projet de code de l’information sont ins-crits à l’ordre du jour d’un prochain conseil des ministres.Aussi, et dans ce contexte, les présidents des deux institu-tions l’ont rappelé dans leur allocution officielle d’ouverturede la session où plus d’une douzaine de textes de loi dont huitrelevant uniquement du chapitre du programme des réformespolitiques, initiées par le Président de la République, M. Ab-delaziz Bouteflika. Ce qui consacre effectivement le début dela mise en œuvre des réformes politiques annoncées le 15 avrildernier et pour lesquelles tous les acteurs de la scène politiqueet de la société civile ont été associés et appelés à apporter leurcontribution et ce, à la faveur de l’opération des consultationsnationales engagées en étroite coordination avec les servicesde la Présidence de la République.Ce qui a, également, permis au gouvernement de plancherdurant les périodes de congé, à la préparation du dossier desréformes et de lui donner l’architecture de projets de loi devantporter le projet de société dans sa nouvelle formulation confor-mément aux attentes exprimées par l’ensemble de sa compo-sition.Dans ce chapitre, la session qui comportera des projets deloi importants, à l’instar de ceux endossés en Conseil des mi-nistres, en évoquant les trois projets de loi organique relatifs aurégime électoral, à l’élargissement de la représentation desfemmes dans les assemblées élues et les incompatibilités avecle mandat parlementaire, considérés comme des priorités del’actuelle session. L’importance de traduire effectivement cestrois projets de loi et au sein du Parlement selon l’agenda éta-bli fixant les délais avant la fin de l’année en cours, renseignede la détermination du premier magistrat du pays de veiller àl’aboutissement du chantier des réformes et du déroulementdes choses suivant l’agenda fixé en prévision des échéancesélectorales attendues en 2012. Ces trois textes sont importants,comme l’ont évoqué les leaders politiques, tant ils sont de na-ture à approfondir le processus démocratique enAlgérie et ré-pondre clairement aux attentes de la société quant à sadétermination à accompagner les changements en tant que par-tenaire et acteur à part entière dans les mutations que connaîtle pays.Le contenu et les objectifs de ces textes, en rapport avecl’organisation des élections, la surveillance de leur déroule-ment et les conditions de garantie et de transparence, renseignede la continuité et du cheminement des étapes établies pouraller davantage vers plus de stabilité, plus de confortement dusocle de l’édifice institutionnel et par conséquent vers une af-firmation véritable de l’Etat de droit, d’une démocratie repo-sant sur le respect de la diversité politique et du multipartisme,ouvrant la voie aux conditions d’organisation et de déroule-ment des élections législatives du printemps et celles locales enautomne de l’année prochaine.D’autres textes de loi, comme ceux portant sur la révisionlégislative des partis politiques, les associations civiles et lecode de l’information, en relation directe avec l’organisationdes activités politiques, ont été examinés en Conseil des mi-nistres et vont probablement être endossés lors d’un prochainconseil, présidé par le Président de la République.Sur un autre plan, l’approbation du code de wilaya et l’an-nonce de son examen lors de cette session d’automne coule desource étant une équation indissociable avec le code de la com-mune qui a été approuvé par le Parlement dans sa session deprintemps.Et pour rendre effectifs ces projets de loi, les présidents desdeux institutions législatives ont réaffirmé la volonté et la dis-ponibilité des parlementaires à s’acquitter de leurs missions auservice des électeurs et de la société. S’exprimant chacun aunom de son institution, ils ont soutenu le caractère exception-nel et inédit de la session compte tenu de l’agenda et des ob- jectifs des textes de loi inscrits qui traduisent la réalité etaffirment la volonté sérieuse et sincère du Président de la Ré-publique visant la réalisation de réformes globales et radicales.
HouriaAkram
E
CLAIRAGE
Terrorisme : forger le concept

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->