Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Impactprivatisation Sur l Investissement Au Maroc

Impactprivatisation Sur l Investissement Au Maroc

Ratings: (0)|Views: 27 |Likes:
Published by Zakaria El Houbi

More info:

Categories:Topics, Art & Design
Published by: Zakaria El Houbi on Sep 28, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

09/28/2011

pdf

text

original

 
1
Royaume du Maroc
Direction des Entreprises Publiqueset de la Privatisation----
DEPP/DPO/DP/SOT 
IMPACT DE LA PRIVATISATIONSUR L’INVESTISSEMENT AU MAROCIntroduction
Les quinze dernières années ont été marquées au Maroc par uneintensification des efforts de libéralisation économique et de renforcementde la place du secteur privé dans l’économie nationale. Parallèlement auprogramme de réforme économique et sociale ayant visé à la fois leprocessus d’allègement des procédures administratives pour favoriserl’investissement, les jalons de la politique de désengagement de l’Etat ontété établies depuis 1989 avec la promulgation de la loi n° 39-89 autorisantle transfert d’entreprises publiques au secteur privé. Les opérations deprivatisation ont effectivement commencé en 1993.
I. Cadre légal et objectifs de la privatisation
La privatisation est régie par la loi nº 39-89 autorisant le transfertd’entreprises publiques au secteur privé, telle qu’elle a été modifiée etcomplétée.Les objectifs du programme de privatisation tels qu’ils ont été clairementdéfinis par le Discours Royal du 8 avril 1988 sont multiples. Ils convergentprincipalement vers la modernisation de l'économie marocaine, par uneplus grande ouverture sur l'économie mondiale et une participation pluslarge du pays aux échanges internationaux, l'allégement des chargesbudgétaires en matière de soutien aux entreprises publiques, l'améliorationdes performances industrielles et financières des entreprises, laconsolidation du processus de régionalisation, l’élargissement del’actionnariat à de nouvelles catégories sociales, la multiplication desinvestissements créateurs d'emplois et de qualifications nouvelles et lastimulation de nouvelles générations d’entrepreneurs.
 
2
II. Données chiffrées sur les opérations de privatisation et d’octroi delicences Telecom entre 1993 et 2006II.1. Recettes de privatisation entre 1993 et 2006
Entre 1993 et 2006, les opérations de privatisation ont engendré unerecette globale d’environ 94 Milliards de DH. Le tableau ci-après retracel’évolution des recettes réalisées depuis 1993 :
Année Recettes réalisées (en MDH)
1993 2.222,61994 3.702,401995 1.508,901996 2.405,801997 5.923,51998 531,41999 269,62000 10.855,72001 23.387,82002 621,62003 14.181,12004 9.656,22005 13.797,62006 5.038,6
Total 94.102,8
Le montant total généré correspond aussi bien aux opérations de transfertde participations et entreprises publiques, y compris celles de la BanqueCentrale Populaire (BCP), que celles relatives à l’octroi des licencesTelecom.Pour les licences Telecom et les opérations liées à la BCP, les recettesgénérées ont atteint respectivement un montant de 11.217 millions dedirhams et 1.304 millions de dirhams, soit une recette totale de l’ordre de12.521 millions de dirhams. 
 
3
II.2. Recettes de privatisation par mode de cession
La majorité des recettes a été générée sur la base d’appels d’offres,comme le montre le tableau ci-après :
Mode de cession Total montant(Milliards DH)Pourcentage (%)
Appel d’offres 53,20 56,54Attribution directe 27,54 29,27Bourse 12,65 13,44Salariés 0,71 0,75Il est à noter que la taille moyenne des cessions réalisées par attributiondirecte est très inférieure à celles conclues par appel d’offres. Lesattributions directes ont eu lieu en effet, dans beaucoup de cas, lors de lavente de participations minoritaires de l’Etat.Au-delà de leur dimension financière (près de 94 milliards de dirhams), quiont eu un impact et des effets indirects appréciables sur la vie économiquenationale en contribuant au financement des dépenses de l’Etat, lesopérations de privatisation ont permis la libéralisation de certains secteurstels les télécommunications et ont favorisé un courant d’investissementsprivés d’envergure avec des retombées positives sur l’emploi et laproductivité. 
III. Impacts de la privatisation en matière d’investissement(1993-2006) : esquisse d’une analyse
Hormis l’impact micro-économique de la privatisation qui concernel’évolution des situations financière et concurrentielle de chaque entreprisetransférée au secteur privé, d’autres impacts à caractère macro-économiques ont été relevés.De manière générale, la privatisation a eu des effets positifs appréciablessur l’ensemble des entreprises cédées. Les acquisitions faites par despartenaires industriels de renom, marocains et étrangers, ont permis auxentreprises privatisées de s’insérer dans des stratégies de développementde groupe, d’accéder à de nouveaux marchés grâce aux réseauxinternationaux de partenaires stratégiques et d’améliorer leur savoir-faire etleur productivité, renforçant ainsi leurs positions concurrentielles.En plus de cet impact micro-économique de la privatisation, d’autresbénéfices d’ordre macro-économiques sont à relever.

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->