Welcome to Scribd. Sign in or start your free trial to enjoy unlimited e-books, audiobooks & documents.Find out more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
29Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Revue des Études Byzantines. Volume 41.

Revue des Études Byzantines. Volume 41.

Ratings: (0)|Views: 1,108|Likes:
La Revue des Études byzantines succéda en 1943 aux Échos d'Orient, dont le dernier fascicule (tome 39, nos 199-200, années 1941-1942) parut également en l'année 1943.
Les trois premiers tomes de la Revue des Études byzantines (1-3, 1943-1945) portent le titre Études byzantines.
Les 40 premiers tomes de la Revue des Études byzantines analysés dans ce volume de tables représentent plus de 13,000 pages de texte, soit une moyenne de 330 pages par volume.
La Revue des Études byzantines succéda en 1943 aux Échos d'Orient, dont le dernier fascicule (tome 39, nos 199-200, années 1941-1942) parut également en l'année 1943.
Les trois premiers tomes de la Revue des Études byzantines (1-3, 1943-1945) portent le titre Études byzantines.
Les 40 premiers tomes de la Revue des Études byzantines analysés dans ce volume de tables représentent plus de 13,000 pages de texte, soit une moyenne de 330 pages par volume.

More info:

Published by: Patrologia Latina, Graeca et Orientalis on Oct 08, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

08/15/2013

pdf

text

original

 
INTRODUCTION
La
Revue
des
Études
byzantines
succéda
en
1943
aux
Échos
d'Orient,
dont
le
dernier
fascicule
(tome
39,
nos
199-200,
années1941-1942)
parut
également
en
l'année
1943.
Les
trois
premiers
tomes de
la
Revue
des
Études
byzantines
(1-3,
1943-1945)
portentle
titre
Études
byzantines.
Les
40
premiers
tomes
de
la
Revue
des
Études
byzantines
analysés
dans
ce
volume
de
tables
représententplusde
1
3
000 pages
de
texte,
soit
unemoyenne
de
330
pages
par
volume.
Les
tables
sont
présentées
dans
cinq
index
successifs,
dont
le
contenu,
le
but
et
la
disposition
sont
brièvement
mentionnés
dans
l'introduction
:
1
.
Index
des
articles
et
notes
p.
9-36
2.
Index
des
ouvrages
recensés
37-145
3.
Index
des
matières
147-267
4.
Index
des
manuscrits
269-309
5.
Index
des
mots
grecs
31
1-338
Dans
les
cinq
index,
le
chiffre
gras renvoie
au
volume
de
la
Revue,
tandis
que
les
pages
sont
indiquées
en
chiffres
ordinaires.
L'index
3
(Index
des
matières)
a
été
établi
par
Jean
Darrouzès
;
les
autresindex
ont
été
dressés
par
Albert
Failler.
1.
Index
des articles
et
notes.
Sous
cette
rubrique
sont
relevés
non
seulement
lesarticles
proprement
dits,
mais également
les
notes
diverses,
quelles
qu'en
soientla
longueur,
l'importance
ou
la
matière.
Les
illustra
tions
figures,
planches,
plans, cartes)
sont
signalées seulement
lorsque,
se
trouvant
hors
texte,
ellesne
s'inscrivent
pas
dans
la
pagination
du
volume.
2.
Index
des
ouvrages recensés.
Sont
relevés,
avant
tout,
les
ouvrages
analysés
ou
décrits
à
la
fin
de
chaque
tome
de
la
Revue, dans
la
partie
proprement
bibliographique.
Sont
mentionnés également
les
ouvrages
qui
ont
fait
l'objet d'un
examen
ou
d'une
critique
plus
approfondis,
dans une
note
ou
un
article
indépendants.
Sont
encore
cités
les
ouvrages
analysés
dans
les
bulletins
de spiritualité
et
théologie
byzantines, de critique
textuelle,
de
catalogues
de
manuscrits
ou
de
numismatique.
Les
travaux
signalés
 
6
REVUE
DES
ETUDES
BYZANTINES
dans
les
autres bulletins
bibliographiques
ont
été
exclus
de
l'index,
soit
parce
qu'ils
n'ont
qu'un
rapport
assez
lointain
avec
les matières
byzantines,
soit
parce
qu'ils
sont,
leplus
souvent,
l'objet d'une
simplemention.
Les
articles
de
périodiques
ou
les
notices
d'encyclopédies
recensés
dans
la
Revue
sont omis
dans
l'index,
saufen
certains
cas,
lorsqu'ils
ont
été
publiés
ensuite
en
volume
séparé.
Les
éditions
de
textes
anciens
sont
signalées
sous
lenom de l'éditeur,
et
non
de
l'auteur.
Près de 2
000
titres
ont
été
recensés
en
l'espace
de 40
ans.
Ces
ouvrages
sont
entrés
pour
la plupart
dans
lefonds de
la
bibliothèque
de
l'Institut.
A
ce
titre,
l'index
des
ouvrages recensés
constitueun
catalogue
partiel de
la
bibliothèque.
Les
titres
d'ouvrages,
ainsi
que
les
lieux
et
dates
de
parut
ion,
n'ont
pas
toujours
été
transcrits
par
les
recenseurs
avec
la
rigueur
désirable.
D'où
l'absence
ou
l'inexactitude
de
certaines
donnéesdans
le
présent
index.
Comme, d'autre
part,
nous
n'avons
pas
accès
aux
ouvrages
de
la
bibliothèque
à
l'heure
ce
volume
de
tables
est
mis
sous
presse,
il
n'a
pas
été
possible
de
pallier ces
carences.
3.
Index
des
matières.
L'index
des matières
relève
le
contenu
des articles
d'après
le
titre
principal
et
les
titres
éventuels
des
subdivisions,
de
sorte
qu'aucun
développement
important
n'échappe
à
l'attention.
Les
noms
propres
de lieux
et
de
personnes,
dont
il
n'est
pas
fait
un
relevé
systémat
ique,
ont
toujours
accompagnés
de
quelque
précision
géographique
ou
historique
(date, fonction),
tirée
du
contexte.
Dans
les articles
encyclo
pédiques
de
titulature
et
de
prosopographie,
un
choix
s'imposait
:
à
part
les
domestiques
des
scholes
et
les
logothètes,
les titulaires
ne
sont
pas
relevés
en
détail
;
mais
on
peut
se
reporter
à
la
liste
des
index
particuliers
de fonctions
(voir
p.
242-243).
Les
mots vedettes
sont
également
tirés
des
titres;
on
a
évité
les
termes
trop
généraux
(histoire,
littérature,
byzantin,
etc.)
et
développé
certaines
rubriques
(chronologie, éditions)
conformément
au
caractère
de
la
Revue.
Dans
l'index,
les
abréviations
ont
été
exclues,
à
l'exception
des
deux
suivantes
:
s.
(siècle)
et
n.
(note).
Sauf
pour
les
patriarches
et
quelques
sièges importants,
il
n'y
a
pas
de renvoi
systématique
du
nom
de
lieu
au
nom
de
personne.
La
mention
principale
d'un
évêque
se
trouve
à
son
nom
de
baptême;
pour
tous
les
autres
personnages,
y
compris
les empereurs,
il
a
semblé
préférable
de
prendre
le
nom
defamille.
A
l'intérieur
d'un
même
prénom,
l'ordre
est
déterminé
par
l'ordre
alphabétique
des
fonctions
(par
exemple
:
archevêque, évêque,
métropolite,
patriarche).
Les
églises
et
les
monastères
setrouvent
principalement
sous
le
nom
du
patron
et
sous
la
forme
française
:
Saint-Abercius, Saint-Alexis,
etc.
(p.
247-250).
4.
Index
des
manuscrits.
Sontmentionnés
les
manuscrits cités
dans
les
articles.
Sont
omis,
en
revanche,
les
manuscrits
que
les
recenseurs,
dans
les
comptes
rendus
ou
les
bulletins
bibliographiques,
se
contentent
de
citer
à
la
suite
d'un
auteurou
d'un
éditeur
de
textes;
si,
par
contre, le
recenseur
ajoute
quelque
information
ou
porteun
jugement
critique, le
manuscrit
est
inclus
dansl'index.

Activity (29)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
mihailosu2 liked this
Gelu Diaconu liked this
mila1405 liked this
Gelu Diaconu liked this
Sorin liked this
Valer Nica liked this
lila_v liked this
maildegoyena liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->