Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Albert Failler. Le texte de l'Histoire de Nicéphore Bryennios à la lumière d'un nouveau fragment. Revue des études byzantines, tome 47, 1989. pp. 239-250.

Albert Failler. Le texte de l'Histoire de Nicéphore Bryennios à la lumière d'un nouveau fragment. Revue des études byzantines, tome 47, 1989. pp. 239-250.

Ratings: (0)|Views: 19 |Likes:
Albert Failler

Le texte de l'Histoire de Nicéphore Bryennios à la lumière d'un nouveau fragment
In: Revue des études byzantines, tome 47, 1989. pp. 239-250.
Albert Failler

Le texte de l'Histoire de Nicéphore Bryennios à la lumière d'un nouveau fragment
In: Revue des études byzantines, tome 47, 1989. pp. 239-250.

More info:

Published by: Patrologia Latina, Graeca et Orientalis on Oct 08, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/01/2013

pdf

text

original

 
Le texte de l'Histoire de Nicéphore Bryennios à la lumière d'unnouveau fragment
In: Revue des études byzantines, tome 47, 1989. pp. 239-250.
RésuméREB 47 1989 France p. 239-250A. Failler, Le texte de l'Histoire de Nicéphore Bryennios à la lumière d'un nouveau fragment. — Le Marcianus gr. 509 (f. 93v-94)contient la copie d'un court fragment de l'Histoire de Nicéphore Bryennios (éd. P. Gautier, p. 89*-1038). La majeure partie de cetextrait constitue par ailleurs un emprunt presque littéral à Skylitzès, que le Marcianus reproduit plus fidèlement que le seulmanuscrit, aujourd'hui perdu, de l'Histoire de Nicéphore Bryennios. De l'examen des variantes on conclut que le Marcianusfournit, pour l'ensemble du passage, un texte meilleur que celui du manuscrit qui est à la base de l'édition.Citer ce document / Cite this document :Failler Albert. Le texte de l'Histoire de Nicéphore Bryennios à la lumière d'un nouveau fragment. In: Revue des étudesbyzantines, tome 47, 1989. pp. 239-250.
 
LE
TEXTE
DE
L'HISTOIRE
DE
NICÉPHORE
BRYENNIOS
À
LA
LUMIÈRE
D'UN
NOUVEAUFRAGMENT
Albert
FAILLER
P.
Poussines,
le
premier
éditeur
de
l'Histoire
de
Nicéphore
Bryen-
nios1,
était conscient des
déficiences
du
manuscrit
qu'il
transcrivait,
comme
il
le
confesse
à
la
fin
de
sa
préface.
Le
texte
qu'il
publia
en
1661
a
été
reprisen
1729
dans
le
corpus
de
Venise
et en
1836
dans
le
corpus
de
Bonn, sans
modifications
dans la
première
collection,
avec
des
changements
minimes,
dus
à
A.Meineke,
dans
la
seconde2;
en
1864,
la
Patrologie
grecque
de
J.-P.
Migne
reproduit
le
texte
de
l'édition
de
Bonn3.
Dans
le
nouveau
corpus d'histoire byzantine
a
paru,
en
1975,
une
seconde
édition
de
l'œuvre, due
à
P.
Gautier, qui
a
amélioré
le
texte
grâce
à
un
examen
plus
attentif
et,
pour
les
passages
empruntés par
Nicéphore
Bryennios
à
ses
devanciers,
grâce
à
uneconfrontation rigoureuse
avec
les
modèles4. Mais
la
disparition
du
seulmanuscrit
de
l'œuvre
qui
est
connu
à
ce
jour
et
qui
servait
de
modèle
à
la
première
édition limitait
nécessairement la
tâche
du
nouvel
éditeur.
1.
Nicephori
Caesaris
Bryennii
Commentarii
de
rebus
Byzantinis,
éd.
P.
Poussines,
Paris
1661.2.
Nicephori
Caesaris
Bryennii
Commentarii
de
rebus
Byzantinis, corpus
de
Venise,
VIII,
Venise
1729,
p.
1-98;
Nicephori Bryennii
Commentarii,
éd.
A.
Meineke,
Bonn
1836.
Après
avoir
inscrit ce
titre
sur
la
page
de
titre,
A.
Meineke donne
ensuite
à
l'œuvre
un
autre
titre,
qui
sera
repris
par
les
éditeurs postérieurs
:
Νικηφόρου
τοϋ
Βρυεννίου
βιβλία
S'
(p.
1).
3.
Nicephori Bryennii
Historiarum
libri
quatuor
:
PG
127,
Paris
1864,
col.
9-216.
4.
P.
Gautier,
Nicéphore Bryennios. Histoire.
Introduction,
texte,
traduction
et
notes,
Bruxelles
1975.
Le
titre
latin
de
l'ouvrage
revêt
une
forme différente
:
NicephoriBryennii
Historiarum
libri
qualluor.
Dans
la
suite
de
l'article,
lesréférences
au
texte
seront
faites
d'après
cette édition.
Revue
des
Études
Byzantines
47, 1989,
p.
239-250.
 
240
A.
FAILLER
Les
éditeurs
de
l'Histoire
de
Nicéphore
Bryennios
n'ont
pas
connu
le
court
fragment
de
l'œuvre
qui
est
transcrit
dans
le
Marcianus
gr.
509,
un
manuscrit
de
Bessarion
copié
dans
le
troisième
quart
du
15e
siècle.
Ce
fragment
était
signalé
dès 1740
dans
le
catalogue
de
A.
Zanetti
et
A.
Bongiovanni
:
excerpta
quaedam
ex
historiis
jam
editis
Georgii
Pachy
merae,
&
Bryennii
Caesaris*.
Je
l'ai
trouvé par hasard,
au
milieu
d'extraits
plus
conséquents
de
l'Histoire
de
Georges
Pachy-
mérès,
qui
m'avaient
eux-mêmes
échappé
avant
la parution
du
nouveau catalogue
de
E.
Mioni6.
Signalons que
le
fragment
de
Nicéphore
Bryennios,
s'il
est
correctement
décrit
dans
le
nouveaucatalogue
du
Fondo
Antico,
risque
cependant
de
passer
encore
inaperçu, car
dans l'index
généraldes
manuscrits
grecs
de
la
Marcienne
il
est
malencontreusement
attribué
à
Manuel
Bryennios7,
l'écrivain
du
14e
siècle dont
on
conserve
quelques
dissertations
sur
la
musique
et
l'astronomie.
Le
nouveau
fragment
occupe
seulement deux
foliosdu
manuscrit
de
Venise
(f.
93v-94).
Son
insertion
à
cet
endroit est justifiée
par
le
contexte,
car
il
s'agit d'un
ensemble
de
passages
tirés
de
l'Histoire
de
Georges
Pachymérès
et
consacrés
à
l'avancée
des Turcs
en
Asie
Mineure.
Le
titre
du fragment
est
mentionné
dans
le
paragraphesuivant
:
il
indique
l'intention
que
poursuivait
l'auteur
de cette
collection
de
textes.
Mais
le
Marcianus
ne
livre
qu'une
part
minime de
l'œuvre
de
Nicéphore
Bryennios
:
cinq chapitres
(livre
I,
7-11)
sur
les
cent
vingt
que
totalisent
les
quatre
livres de
l'Histoire. Le
nouveau
texte
n'est
pas
non
plus sans
défauts.
Le
fragment
de
Venise
constitue
néanmoins
un
témoin
important,
car,
même
s'il
ne
permet
d'améliorer
que
modestement
un
passage
restreint
de
l'œuvre,
il
jette
une
lumière
nouvelle
sur
l'ensemble
du
texte
édité
par
P.
Poussines
d'après
un
manuscritdésormais
perdu,
que
P.
Gautier
a
baptisé
le
Tolosanus
deperditus.
Le
fragment
est introduit
par
la
suscription
suivante
:
έκτου
πρώτουτόμου
της
ιστορίας
του
καίσαρος
Βρυενίου,
περί
των
Τούρκων.
Celle-ci
ne
contient
aucune
information
nouvelle
sur
le
titre
général
de
l'œuvre.
Bien que
le
titre
ne figurât
plus
sur
le
Tolosanus,
dont
un folio
au
moins
était
tombé,
on
a
attribué
à
l'Histoire
de
Nicéphore
Bryennios
le
titre
que l'auteur
revendique
lui-même
à
la
fin
du
prooimion
5.
A.
M.
Zanetti
et
A.
Bongiovanni,
Graeca
D.
Marci
Bibliotheca
codicum
manu
scriptorum
pertitulos
digesta,
Venise
1740,
p.
273.
6.
E.
Mioni,
Codices
graeci
manuscripti Bibliothecae
Divi
Marci
Venetiarum.
Thesaurus antiquus.
II.
Codices
300-625,
Rome
1985,
p.
364.
7.
E.
Mioni,
Codices
graeci
manuscripti
Bibliothecae
Divi
Marci
Venetiarum.
Indices
omnium
codicum
graecorum,
Rome
[1985],
p.
223.
Sur Manuel
Bryennios,
voir
PLP,
1320.

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->