Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Olivier Delouis. Le stoudite, le bénédictin et les Grandes Catéchèses. Autour de la traduction française d'un texte grec inédit. Revue des études byzantines, tome 61, 2003. pp. 215-228.

Olivier Delouis. Le stoudite, le bénédictin et les Grandes Catéchèses. Autour de la traduction française d'un texte grec inédit. Revue des études byzantines, tome 61, 2003. pp. 215-228.

Ratings: (0)|Views: 417|Likes:
Olivier Delouis

Le stoudite, le bénédictin et les Grandes Catéchèses. Autour de la traduction française d'un texte grec inédit
In: Revue des études byzantines, tome 61, 2003. pp. 215-228.
Olivier Delouis

Le stoudite, le bénédictin et les Grandes Catéchèses. Autour de la traduction française d'un texte grec inédit
In: Revue des études byzantines, tome 61, 2003. pp. 215-228.

More info:

Published by: Patrologia Latina, Graeca et Orientalis on Oct 08, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/01/2013

pdf

text

original

 
Le stoudite, le bénédictin et les Grandes Catéchèses. Autour dela traduction française d'un texte grec inédit
In: Revue des études byzantines, tome 61, 2003. pp. 215-228.
AbstractAlthough the text remains unedited in Greek, Florence de Montleau has published a French translation of Theodore Stoudite'sfirst book of Catecheseis, based on the transcription of a single Greek manuscript found in the late Julien Leroy's papers. Her work is most useful, and her translation is on the whole accurate and reliable. The book provides a vivid picture of the beginningsof Stoudite monasticism. The translator's notes rightly focus on Theodore's spirituality, but a historical commentary of thisimportant source is now needed.RésuméREB 61 2003 p. 215-228Olivier Delouis, Le stoudite, le bénédictin et les Grandes Catéchèses. Autour de la traduction française d'un texte grec inédit. —Bien que le texte reste inédit en grec, Florence de Montleau a publié une traduction française du premier livre des Catéchèses deThéodore Stoudite, fondée sur la transcription d'un seul manuscrit grec trouvée dans le dossier laissé par Julien Leroy. Le livreoffre un tableau vivant des débuts du monachisme stoudite. Les notes de la traductrice s'attachent, à juste titre, à la spiritualitéde Théodore, mais on attend maintenant un commentaire historique de cette source importante.Citer ce document / Cite this document :Delouis Olivier. Le stoudite, le bénédictin et les Grandes Catéchèses. Autour de la traduction française d'un texte grec inédit. In:Revue des études byzantines, tome 61, 2003. pp. 215-228.
 
LE
STOUDITE,
LEBENEDICTIN
ET
LES
GRANDES
CATÉCHÈSES
Autour
de la
traduction
française
d'un
texte
grecinédit*
Olivier
DELOUIS
Summary:
Although
the
text
remains unedited
in
Greek,
Florence
de
Montleau
haspublished
a
French
translation
of
Theodore
Stoudite's
first
book
of
Catecheseis,
based
on
the
transcription
of
a
singleGreek
manuscript found
in
the
late
Julien
Leroy's
papers.
Her
work
is
most
useful,
and
her
translation
is
on
the
whole
accurate
and
reliable.
The book
provides
a
vivid
picture
of
the
beginnings
of
Stoudite
monasticism.
The
translator's notes
rightly
focus
on
Theodore's
spirituality,
but
a
historical commentary
of
this
important
source
is
now
needed.
Avec
la
parution
d'une
traductionpar
Florence
de
Montleau
du
livre
I
des
Grandes
Catéchèses
de
Théodore
Stoudite
(759-826)1,
voilà
peut-être
le
plus bel
hommage,
quinze
ansaprès
sa
disparition,
que
l'on
pouvait
rendre
au
P.
Julien
Leroy
(1916-1987),
codicologue
d'exception
et
spécialiste
incontournable
du
monachisme
stoudite,
qui
figure
à
ce
dernier
titre
en
bonne
place
parmi
ces
bénéd
ictins
qui
ont
contribué,
au
siècle
dernier,
à
renouveler
nos
connaissances
du
monachisme
ancien,
que
ce
soit
Jean
Gribomont
(1920-1986)
pour le
monachisme
des
premiers
siècles,
ou
Jean
Leclercq
(1913-1993)
pourle
monachisme occidental
médiéval2.
J.
Leroy
s'était
très
tôt
intéressé
aux
Grandes
Catéchèses
de
Théodore
et
il
avait
conçu
le
projet
-
aventurede taille
et
œuvre
d'une
vie,
qui,
hélas,
ne
lui
suffit
pas
-
de
mener
à bien
l'édition
critique
de
leur
ensemble.
C'est
au
cours
de
la
préparation
de
ce
travail
qu'il
donna,
dans
de nombreux
articles
et
une monographie,
des
conclusions
parfois
provisoires
tant
sur
la
tradition
manuscrite
des
Catéchèsesque
sur
l'organisation
du monastère de
Stoudios
à
Constantinople,
autant
d'études
*
Je
remercie
Mgr.
Paul
Canart
de
la
Bibliothèque
Apostolique
Vaticane
et
Paul
Géhin de
l'Institut
de
Recherche
et
d'Histoire
des
Textesà Paris
de
m'
avoir donné
accès
aux
archives
Leroypartagées
à
ce
jour
entre
ces
deux
institutions.
1.
Théodore
Stoudite,
Les
grandes
catéchèse
(Livre
I)
;
Les
épigrammes
(I-XXIX)
;
précédéesd'une
étude
de
Julien
Leroy sur
le
monachisme
stoudite. Présentation,traduction
et
notes
par
Florence
deMontleau
(Spiritualitéorientale
79),
Abbaye
de
Bellefontaine
2002
(=GC
I).
Autres œuvres
deThéodore
citées
en
abrégé
:
GC
II
=
Livre
II
des
Grandes
Catéchèses
:
A.
Papadopoulos-Kérameus,
Του
οσίου
Θεοδώρου
Στουδίτου
Μεγάλη
Κατήχησις, Saint-Pétersbourg
1904
;
PC -
Petites
Catéchèses
:
Ε.
Auvray,
Sancti
Patris
Nostri
et
Confessons
Theodori
Studitis
Praepositi
Parva
Catechesis,
Paris
1891
;
Ep.
=
Correspondance
:
G.
Fatouros,
Theodori
Studitae
Epistulae
(CFHB
SB
31),
Berlin
1991,
2
t.
Voir
aussi
note
13.
2.
Une
bibliographie
incomplète
des
travaux
de
J.
Leroy
a
paru
dans
Présence
d'En Calcat
95,
juin
1987,
p.
19-21.
Revue des
Études
Byzantines61,
p.
215-228
 
216
OLIVIER
DELOUIS
qui
durent
à
la
fois
sourdre de son
travail
d'éditeur
et
qui,
dans
l'esprit
du
cher
cheur,
devaient
in
fine
accompagner
son
grand
œuvre3.
Du
parcours
inachevé
du
bénédictin
témoignent
encore
ses
archives
personnelles
:
c'est
sur
elles
que
reposela
présente
traduction.
Avec
uncertainrecul,
on
mesure
mieux
aujourd'hui
l'influence considérableque
Leroy
eut
sur
l'historiographie
:
depuissa
mort,
aucun
byzantiniste,
au
moment
de
décrire
l'organisation
interne
dumonastère de
Stoudios,
n'a
pu
vraiment
ajouter
àses études,
et
le
concept
de
« fédération »
ou
de
«
confédération
»
stoudite
a
par
exemple
connu
une
fortune
critique
d'autant
plus
étonnante
qu'il
a
finalement
été
peu
discuté4.
S'il
y
eut
peu
de
débats
autourde
l'œuvre
monastique
de
Leroy,
c'est
certes
qu'il
y
montrait
une
virtuosité
forçant
le
respect,
maisaussi
qu'une
partie
deses
sources
demeurait
inédite,
rendant par
son
travail difficilement
verifiable
-
ce
à
quoi
ce
nouveau
livre
remédie
pour
partie.
L'historien
pouvait
du
moins
faire
à
Leroy
cette
critique
raisonnable
:
s'il
prit
en
compte
avec
talent
l'intégralité
de
l'œuvre
catéchétique
de
Théodore,
il
négligea ce
qui
eût enrichi
sa
réflexion
historique, la
correspondance5
-
singulièrement
oubliée
-,
ou
l'hagiographie
stoudite6.
Leroy
ne
mena
jamais
de
travail comparatif
avec
les
monastères
de
l'époque
dont
la
mémoire
nous
a
été
conservée7
et
ne
fit
que
peuappel
aux
sources
non
monastiques
qui
éclairent
égalementl'histoire
de
l'établissement
constantino-
politain.
Son
but était
autre
:
percer,
en
son
quotidien,
la
spiritualité
d'un
monachisme
oriental
pour
lequel
il
avait
une
profondeadmiration,
et
témoigner
d'une
période
où
la
vocation
cénobitique
arrivait
pour
lui
à
un
sommet. Sur
ce
point,
en
gardant
à l'esprit
la
perspective
qui
fut
la
sienne, force
est
de
reconnaître
qu'il
atteignit
pleinement
son
but8.
Il
ne
rentre
pas
dans
notre
propos
d'éclairer
la
tradition
manuscrite
qui
nous
a
fait
connaître
les
trois
livres
des
Grandes
Catéchèses.
L'ouvrage
inachevé
de
Leroy,
Études
sur
les
«
Grandes
Catéchèses
»
de
S.
Théodore
Studite,
qui
devrait
3.
Nous
citerons
désormais
en
abrégé
:
J.
Leroy,
La
vie
quotidienne
du
moine
stoudite,
Irénikon
27,
1954,
p.
21-50
(=
Vie
quotidienne)
;
Le
cursus
canonique
chez
saint
Théodore
Stoudite,
EphemeridesLiturgicae
68,
1954,
p.
5-19
(=
Cursus
canonique)
;
Un
nouveau
témoin
de
la
Grande
Catéchèse
de
saint
Théodore
Studite,
REB
15,
1957,
p.
73-88
(=
Nouveau
témoin)
;
La
réforme studite,
dans
//
monachesimoorientale
(OCA
153),
Rome
1958,
p.
181-214 (=
Réforme)
;
Les
Petites
Catéchèses
de
S.
Théodore
Studite,
LeMuséon
71,
1958,
p.
329-358
(=
Petites
Catéchèses)
;
Saint
Théodore
Studite,
dans
Théologie
de
la
vie
monastique.Études
sur la
Tradition
patristique
(Théologie
49),
Lyon
1961,
p.
423-436
(=
Saint
Théodore
Studite)
;
Studitisches
Mönchtum.
Spiritualität
und Lebensform
(Geist
und
Leben
der
Ostkirche
4),
Graz-
Vienne-Cologne
1969
(=
StuditischesMönchtum)
;
Études
sur
les«
Grandes
Catéchèses
»
de
S.
Théodore
Studite,
manuscrit
dactylographié, à
paraître
dans la
série Studi
e
Testi,
Rome
(=
Études).
4.
Par
exemple
T.
Pratsch,
Theodoros
Studites
(759-826)
-
zwischen
Dogma
und
Pragma
(BBS
4),
Francfort
1998,
p.
123-134 (=
Theodoros
Studites)
et
R.
Cholij,
Theodore
the
Stoudite.
The
Ordering
of
Holiness,
Oxford
2002,
p.
45
(=
Theodore
the
Stoudite).
5.
Un
exemple
du travail
réalisable
à
partir
de
la
correspondance
est
donné
par
la
remarquable
thèse
(inédite)
de
P.
Henry,
Theodore
of
Studios, Byzantine
Churchman,
Ph.
D.
diss.
Yale
University
1967
(=
Theodore
of
Studios).
6.
Liste
des sources hagiographiques
utiles
dans
T.
Pratsch,
Theodoros
Studites,
p.
xix-xxi.
7.
Sauf
via
la
figure
de
l'higoumène
Paul
de
l'Evergétis
:
voir
Un
nouveau
témoin
et
Études,
chap.
VHI,
«
La
tradition
indirecte
des catéchèses
studites
:
le
Catéchéticon
de
Paul
de
l'Evergétis
»,
p.
226-313.
8.
Cf.
le
remarquable
article
Saint
Théodore
Studite,cité note
3.

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->