Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Memoires d'un Esclave - Frederick Douglass

Memoires d'un Esclave - Frederick Douglass

Ratings: (0)|Views: 122|Likes:
Published by Pensées Noires

More info:

Published by: Pensées Noires on Oct 13, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/17/2011

pdf

text

original

 
frederick douglass
mémoiresd’unesclave
traduction, notes et introductiondenormand baillargeon et chantal santerre
 
La collection « Mémoire des Amériques »est dirigée par David Ledoyenc
 
Lux Éditeur,

 www.luxediteur.comDépôt légal :
e
trimestre

Bibliothèque nationale du CanadaBibliothèque nationale du QuébecISBN
-

-

-
Ouvrage publié avec le concours du Conseil des arts du Canada, duprogramme de crédit d’impôt pour l’édition du gouvernement duQuébec et de la SODEC.
Raymond Baillargeon, Claude Brochu et Yves Laberge nous ont  fait des commentaires et des suggestions qui nous ont aidés àaméliorer notre traduction. Nous les en remercions chaleureusement.
 
Les notes en chi
ff 
res arabes sont des traducteurs. Les notes de Frederick Douglass sont marquées d’un astérisque.
Introduction
« Agitate! Agitate! »
Toute l’histoire des progrès de la liberté hu-maine démontre que chacune des concessionsqui ont été faites à ses nobles revendicationsont été conquises de haute lutte. Là où il n’y apas de lutte, il n’y a pas de progrès. Ceux quiprofessent vouloir la liberté mais refusent l’acti-visme sont des gens qui veulent la récolte sansle labour de la terre, la pluie sans le tonnerre etles éclairs : ils voudraient l’océan, mais sans leterrible grondement de toutes ses eaux.Frederick Douglass
E
n février 

, sur une ferme située près d’Easton
,au Maryland, dans le sud des États-Unis, une jeuneesclave appelée Harriet Bailey 
donna naissance à un gar-çon.
. Douglass pensait, sans en être certain, être né le

février

.On a depuis découvert un registre d’esclaves dans lequel sa naissanceest consignée : il permet d’assurer que Frederick Bailey est né en février

. Voir à ce sujet : Preston, Dickson J.,
Young Frederick Douglass :The Maryland Years 
, Baltimore, John Hopkins University Press,

. Lemystère entourant l’identité de son père, et qui semble l’avoir hanté savie durant, est demeuré entier.
. La ferme où naît Douglass (Anthony Farm) appartenait à Ed- ward Lloyd. Elle était située à une quarantaine de kilomètres de la plan-tation principale, la plantation Lloyd (ou Wye House). L’ensemble desterres d’Edward Lloyd s’étendait sur dix mille acres et comprenait treizefermes; plus de cinq cents esclaves y travaillaient et assuraient sa com-plète autarcie.
. Son nom de famille – Bailey – est peut-être dérivé d’un nom

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->