Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
3Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
hebdo 628_WEB

hebdo 628_WEB

Ratings: (0)|Views: 1,585 |Likes:
Published by ch_dufresne

More info:

Published by: ch_dufresne on Oct 19, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

10/31/2011

pdf

text

original

 
Primaires
Les interventions
Page 2-3Outil militant
Convention d'investiture
Page 4
   d  e  s  s  o  c   i  a   l   i  s   t  e  s
 
1,5€
n°628du 22 au 28 oCtobre 2011
10, rue de Solférino75333 Paris Cedex 07Tél. : 01 45 56 77 52 – Fax : 01 47 05 27 70hebdo@parti-socialiste.fr
direCteur de La rédaCtion
 
et direCteur de La pubLiCation
 
David Assouline
rédaCtriCe en Chef
 
Stéphanie Platat
 JournaListe rédaCtriCe
Charlotte Collonge (76 58) •
photo
 
Philippe Grangeaud (76 00) • OlivierClément • CHAMUSSY/SIPA • THOMASCOEX/AFP •
maquette
 
Florent Chagnon
(79 44) •
fLashaGe et impression
 
PGE (94)Saint-Mandé
 
n° de Commission paritaire
 
:
 
0114P11223
 
issn
 
127786772“L’hebdo des socialistes”est édité parSolfé Communications, tiréà 23 500 exemplaires
Retrouvez l’agenda sur
parti-socialiste.fr
   d  e  s  s  o  c   i  a   l   i  s   t  e  s
Tous ensemblederrière notre candidat :François Hollande
ÉvénementConvention d'investitureà la Halle Freyssinet55, Boulevard Vincent Auriol75013 Paris
L’aGenda 
convention
 
d’investiture
22 ocob 2011
 
2 860 157
C'est le nombre de personnes quiont voté le 16 octobre confrmantainsi le succès de cette initiativedémocratique inédite.
disCours de françois hoLLande
Le Chiffre de La semaine
« Réenchanter le rêve français »
L’
 c
ArnaudMontebourg
« En trois mois, nousavons acquis un leader incontesté au terme d'unextraordinaire processusde rénovation du parti, cequi met un terme déniti aux sempiternellesquerelles dont nous avonstant soufert. »
Ségolène Royal
« François Hollandearrive nettement entête et recueille une grande légitimité quela droite ne peut pasmettre en cause. L'heureest à l'union, à la orced'accompagnement de cevaste rassemblement. »
Manuel Valls
« Contrairement à ce qui s'est passé en 2006, lerassemblement, l'unité,l'élégance, ce sont lesmots qui me viennent, se sont aits dès hier soir,c'était important pour lesFrançais qui sont inquiets pour l'avenir. »
Harlem Désir
« Je élicite FrançoisHollande pour sa largevictoire à cette Primaire (...)Par cette Primaire, nousofrons notre meilleur candidat à la France. »
 « Mesdames, messieurs,Les Primaires citoyennes viennentde livrer leur conclusion. C’est unsuccès démocratique considérable.Deux dimanches de suite, prèsde trois millions de Françaises etde Français se sont déplacés pourdésigner le candidat socialiste.Celui qui deviendra, en toutcas c’est l’engagement que jeprends, le prochain président dela République, si les Français endécident au mois de mai prochain. Je veux saluer toutes les électriceset tous les électeurs qui, librement,de métropole et d’Outre-mer,ont permis cette ormidablemobilisation. Je tiens à saluer, toutparticulièrement, les militantssocialistes qui ont organisé lescrutin ; dire à tous les élus degauche et même de droite quiont acilité la bonne tenue duscrutin, la gratitude qui est lamienne pour que nous ayons là un verdict impartial et transparent.Ce que nous venons de réaliser, àtravers ces Primaires citoyennes,est bien plus qu’un exemple, c’estun processus irréversible quis’imposera à toutes les amillespolitiques. Je prends acte avecferté et avec responsabilité du votede ce soir qui, avec plus de 55 % dessurages, me donne la majoritélarge que j’avais sollicitée. Cette victoire me conère la orce et lalégitimité pour préparer le grandrendez-vous de la Présidentielle.Ce résultat est la première étaped’un long cheminement que j’aiparcouru pendant des années.Il est le produit de la relation deconfance que j’ai nouée avecles socialistes et avec la gaucheinlassablement, pendant toutema vie politique. Ce rapportde confance s’est enrichi cesdernières années, par le travailque j’ai mené pour préparer unedémarche qui m’a paru être la plusappropriée, la plus adaptée auxenjeux que notre pays rencontre.Cette démarche, elle est ondée surla crédibilité, sans laquelle il nepeut pas y avoir de réussite durablepour un grand pays comme lenôtre. Elle est ondée sur la justice,et notamment fscale, sans laquelleil ne peut y avoir de cohésionnationale. Elle est ondée enfn surune grande espérance, celle que je porte et que je continuerai à brandir tout au long des prochainsmois, c’est-à-dire orir à la jeunesse de France, à la générationqui vient, une vie meilleure quela nôtre.C’est le rêve rançais que je veux réenchanter, celui qui apermis à des générations duranttoute la République de croire àl’égalité et au progrès. Et c’estpourquoi j’ai ait de l’école de laRépublique la grande priorité dece qui pourra être demain monprochain quinquennat. Je mesure la tâche qui m’attend.Elle est lourde, elle est grave, jedois être à la hauteur des attentesdes Français qui n’en peuventplus de la politique de NicolasSarkozy. J’ai vu les sourances,durant ces derniers mois, detrop de nos compatriotes ; j’aientendu les colères de ceux et decelles qui n’en peuvent plus ; lesinquiétudes d’un grand nombre,inquiétudes du quotidien : lechômage, la précarité, et puis aussiun logement cher et enfn unesanté qui devient de plus en plusinaccessible, mais j’ai égalementperçu les inquiétudes quientourent notre avenir commun :les désordres de la fnance, lesexcès de la mondialisation, lesinsufsances de l’Europe etles atteintes multiples à notreenvironnement. Je veux donnerà notre Nation, à ce grand paysqu’est la France, consciencequ’elle peut, qu’elle doit retrouverun projet qui lui donnera toutson sens et qui permettra denouveau d’avancer. Je veux être lecandidat du respect, du dialogueet de la démocratie, le candidat quidonne à voir une autre présidencede la République. Je n’ignore riende la dureté des combats qui nousattendent. La droite qui n’a rienà perdre, sau ce qui lui reste etqui lui est le plus cher, c’est-à-direle pouvoir, cette droite lutteraavec âpreté contre l’idée mêmede l’alternance. Mais je ne peuxmener ce combat seul, j’ai besoinde l’unité, du rassemblement,c’est-à-dire d’un Parti socialistesolidaire. Je suis un homme derassemblement. Je l’ai montré.Déjà après le premier tour, j’aipu, et j’en suis fer, obtenir lessoutiens de ceux qui avaient étécandidats et qui ne pouvaientpas être présents au second tour : Jean-Michel Baylet, au nom desradicaux de gauche ; Manuel Valls ; Ségolène Royal, qui utnotre candidate en 2007 et ArnaudMontebourg à titre personnel. Et cesoir, je veux dire à Martine Aubryque j’ai particulièrement appréciéla dignité qui a été la siennelorsqu’elle a constaté le résultat. Je veux lui dire tout mon respect ettout le besoin qui est le nôtre depouvoir travailler ensemble.Nous serons donc tous unis danscette grande aventure qui nousattend, dans ce long chemin que j’ai commencé à parcourir et quine s’arrêtera que le 6 mai 2012.Ce soir mesdames et messieurs,Françaises et Français, j’ai reçuun mandat d’une partie d’entre vous, un mandat impérieux :celui de aire gagner la gauche. J’y consacrerai toutes mes orces,toute mon énergie et j’ai la volonté de réussir le changement, je erai en sorte d’y parvenir, enconvainquant de la justesse denotre démarche, de la orce denotre projet, de açon à ce queles Français n’attendent pasplus longtemps l’alternance,le changement, dont ils onttant besoin. Vive la République et vivela France ».François Hollande
 
disCours de martine aubry  ambianCe
La raîcheur de la nuit ne les a pasdécouragés.
« On voulait être à la maisondes socialistes pour encourager notre candidat à l’élection présidentielle »
,explique Benjamin, 34 ans. Avec sa banded’amis, il a ait la ermeture de son bureaude vote parisien et a flé vers Solérino dès20h.
« Je voulais être de la fête, c’est quand même incroyable de voir tous ces gens qui ont voté. C’est une leçon de démocratie donnée à la droite »
. Quand, aux environsde 21h, la victoire de François Hollandene ait plus de doute, un seul rerainrésonne dans la cour de Solérino,
« Tous ensemble, tous ensemble, socialistes »
.
« L’important maintenant est de se réunir,
 conclut Benjamin,
 pour soutenir notre candidat, celui que le peuple de gauche adésigné pour aller battre Nicolas Sarkozy et la droite au mois de mai prochain. »
Ensemble pour gagner en 2012« Le rassemblement autourde notre candidat »
« Françaises, Français, Je veux d’abord saluer chaleureusementla victoire de François Hollande. Ce soir ilest notre candidat à la Présidentielle de2012. Aujourd’hui, en métropole et dans lesOutremers, le peuple de gauche s’est rendude nouveau massivement, et j’allais dired’ailleurs joyeusement, aux urnes pourparticiper à nos Primaires. Je suis fère de les avoir mises enœuvre, elles sont une grande victoirecitoyenne et elles marqueront, j’en suissûre, durablement et proondément ladémocratie dans notre pays. Je voudrais remercier toutes les emmeset tous les hommes qui ont réponduprésents. Je veux bien sûr remercier aussiles militants et les élus qui ont honneurau Parti socialiste en ayant organisé demanière magistrale le scrutin. Je retrouve mes onctions de Premièresecrétaire à la tête de notre parti, renduplus que jamais levier de l’alternance, parla réussite de cet élan démocratique. Avec le projet que nous avons adopté àl’unanimité à la veille des Primaires, nousavons donné, je crois, un sens à notrecombat, mais aussi un sens au changementque nous préparons pour mai 2012. Avec nos Primaires, il a désormais un nom :François Hollande. Désormais, il incarnel’espoir des socialistes et de la gauche.L’heure est maintenant au rassemblement. Je sais que tous ceux qui m’ont soutenue etque je remercie vraiment du ond du cœur :politiques, membres de la société civile ;toutes ces emmes et ces hommes que j’airencontrés et qui m’ont accompagnée ; etau-delà, tous ceux qui nous ont confance,sont déjà au service de la victoire denotre candidat.Nous les socialistes et la gauche, vous lesavez, c’est une de nos grandes orces, nousaimons le débat. Jusqu’à samedi, c’était ledébat. Aujourd’hui, c’était le vote. Ce soir,c’est le rassemblement autour de notrecandidat. Demain, ce sera l’équipe deFrance du changement, celle qui tournerala page de dix ans de droite et de cinq ansde sarkozysme. Nous socialistes, sommesanimés par une volonté plus orte quetout, celle d’orir au peuple de France le vrai changement qu’il attend en 2012 :redresser la France, redonner la justicepartout et aire que la voix de la France, ànouveau, soit une belle voix qui résonnedans le monde.Le changement, je le veux, pour les emmeset les hommes que j’ai rencontrés et pourtous ceux semblables, des millions d’autres,que j’ai rencontrés, que j’ai vus avec qui j’aidiscuté dans tous les territoires de France.Françaises, Français, vous le savez, depuisque je suis à la tête du Parti socialiste, jen’ai eu qu’un seul objecti : que l’un d’entrenous soit élu le 6 mai 2012.François Hollande est ce soir notrecandidat. Les Primaires, l’ont rendu pluslégitime et plus ort encore pour le combatcontre la droite et contre l’extrême-droite. Je mettrai toute mon énergie et toutma orce et avec moi celles de tous lessocialistes pour qu’il soit, dans sept mois, lenouveau président de la République. Vice la République, vive la France ».Martine Aubry

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->