Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Intro Et Chapitre 1

Intro Et Chapitre 1

Ratings: (0)|Views: 16|Likes:
Published by Hélène Hofbauer

More info:

Published by: Hélène Hofbauer on Oct 30, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as ODT, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

10/30/2011

pdf

text

original

 
Méthode de recherche
Communication : dans le carde du travail, relations entre les gens et relation entre les gens etl'espace.Rigueur : il faut fixer une façon de travailler. Mais il faut faire preuve d'innovation, d'adaptabilité,savoir adapter les modèles en fonction des situations (-> créativité)L'exigence scientifique :- quand on fait une recherche on décrit la façon de travailler (ancrée dans un certain nombre decontrainte), argumenter pour montrer en quoi c'est pertinent par rapport au sujet aux questions qu'onse pause.- une recherche doit être discutable (il faut donc donner une base de critique), il faut se mettre endanger. Il faut rendre les choses reproductibles (d'où explication de la méthode de recherche et detravail).Les perspectives : implication , « champ de la communication », « mouiller son maillot », rigueur etcréativité.
1. Approches empiriques
• « alchimie du terrain » (rabinow) et contrôleInduire un certain nombre d'éléments qui permettent de garder le contrôle de la situation (qui peutêtre changeante d'un jour à l'autre)• exigence méthodologique• Recherche descriptiveSortir de notre façon de voir préétablie, de notre vision, notre personnalité. Regarder les choses defaçon objective.• Expérience socialeExpérience de rencontre .
2.Les SIC – perspective anthropologique
• -> une ethnologie de la performanceRéalisation concrète, quelque chose d'effectué. (terrasse, activités,...)• modèle orchestral et situationnelCe qui ce passe c'est un partition une réalité parceque les choses, les gens se conbinnent aux autres pour créer ce que l'on voit. Les choses se combinent au fur et a mesur de l'évolution.Situationel : la où on se trouve, le context globale (personnel, politique, social, économique) oùnous somme a une influence sur ce qui se passe. Nous sommes toujours dans une réalité de laquelleon ne s'extrait pas.
3.Un ancrage ethno
2 sens : Ethnographique : aller a la rencontre des personnes, contact direct.Ethnométodologie : courent de sociologie né aux USA qui pausait un principe simple.Discipline qui essaye de comprendre les ethnométhode (les savoir partagés par les personnes, lessavoirs communs, règles de base qui font qu'on est pas tout le temps obliger de définir la situationdans laquelle on est, accord implicite)
 
4.Inspirations bibliographiques
• Robert Park Journaliste début 20ème siècle. Enquète sociale, impliquer dans le parti démocrate,cré un département de sociologie à chicago. Pour lui un sociologue c'est un journaliste qui a plus detemps. Pas besoin de quitter le monde de la ou l'on vient pour faire ses observation.• Edgar MorinSociologue. A la fin de la guerre 45 il a suivit les troupe alliées en allemangne. Aécrit « L'an zéro de l'allemagne » il décrit ce qui se passe.Plosévèque (petit village) : Travail phénoménographique: participer, être la dans la vie de la population pour comprendre ce qui se passe. Fondateur avec Roland Bart de la revue« communication »• Raymond DepardonPhotographe français, fils de paysanr, est parti travailler a Paris. Reportage deguerre. Il étai au coeur de l'événement. Il a fondé une grosse agence photo « Gamma ». Il adévelopper un travaille photographique documentaire en France même. Il a produit et réalisé plusde 25 films, en majorité des documentaires.
 Projection d'un extrait de Profils paysans;(Perso : caméra subjective (on entend la voix de depardon derrière la caméra), voix off, confiance, situation temporel (21H30, été) présentation des personnages, détails personnels,rencontre avec une personne qui a un point de vue à la fois interne et externe (cécile qui vient du pas de calais) Point de vue d'un enfant (camille la fille de cécile) Filmer deux personnes ensembles (interaction))
Logique de progressivité dans l'entretien, question générales vers des choses plus précises. Nousn'aurons pas un degré d'intimité qu'a ici Depardon avec les gens.Intervieuw : espaces privés, plan fixe (pas des gros plans)-> cré un détachement,le contexte doit bouger le moins possible.Cadre général primaire, décrit la situtation le context et la façon dont il travaille (avant chaqueintervieuw)
 La vie moderne
Pour des approches empiriques en communication1.Un positionnement• Croisements de méthodes• Savoirs de sens commun et savoirs scientifiques (emic(SSC)/etic(SS)) 2 visions différentes : rupture totale ou équivalence en les deux savoir. Nous nous situons aumilieu. Essayer d'aller au delà du savoir ordinaire. Notre savoir se construit a partir du savoir ordinaire, nous devons le faire surgir pour pouvoir le traiter.• Prise en compte de l'observateur -> triple irréductibilité- observation
 
Malgré les règles, nous ne voyons pas tous les choses de la même façon.- interprétationsLe travail d'interprétation est nourrit de nos lectures, rencontres,...- perturbation réciproque Notre présence provoque toujours une perturbation sur le lieu. (Sauf dans des très grandsespaces comme un stade de foot par exemple) Nous n'avons donc pas la possibilité a partir de notre travail de dégager un savoir scientifique.2. Les caractéristiques• Approche compréhentive• Approche situationnelle- « Indexicalité »Des choses qui se passent dans une situation n'ont pas un sens absolut, le sens se dégage del'endroit, du lieu, du moment auquel ca se passe. (le contexte) Les choses ne prennent leur sens que parce qu'ils sont impliqués dans une situation.-> Contexte(Situation globale générale qui vient marqué le moment, le lieu observé.Politique, économique et social), cadre(contexte plus limité, ramené à la sitation. Ex : il s'est mis à pleuvoir, il y a eu un contrôle policier,...), cotexte(Facon dont les choses s'enchainent dans lediscours des personnes, logique d'énonciation)• Engagement périphériqueOn va au contact direct des personnes mais on travaille sur des univers qui ne sont pas les nôtres.On révèle qui on est et ce qu'on cherche (on peut rester assez vague et générale)• Approche dynamiqueAdaptation, le travail tiens compte de la situation• Approche réflexiveOn fait l'effort de se regarder sois même entrain de chercher. De s'évaluer, exercer une critiqueréflexive sur la démarche et le travail qu'on fait.3.Détachement épistémologique• Ici et maintenant• Non-appartenance à des cadres communs• Indifférence ethno4. Modalités d'investigation• LocaleO(bjet de recherche) = T(errain)Essayer de comprendre comment un groupe humain fonctionne, sous tous points de vue.• LocaliséeO au seins du terrain. Question précise qui ne relève pas de l'ensemble de la vie des gens.On n'étudie la question qu'a un endroit précis.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->