Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Coupole_85

Coupole_85

Ratings: (0)|Views: 228|Likes:
Published by fesp_univcaire

More info:

Published by: fesp_univcaire on Nov 14, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

11/14/2011

pdf

text

original

 
 
Mona El Baradei et Jean Félix-Paganon, gypte
Page 2
LA FILIÈRE
 
La vie de la FilièreAgenda
Page 3
L’INTERVIEW
 
Hala El Said, nouvelledoyenne
Page 4
ACTU MEDIA
 
Point de vue
Page 5
ÉTUDIANTS
 
Portrait
Page 6
CULTURE
InfoRendez-vous
Lettre d’information de la Filière franco
phone de la Faculté
d’Économie
et de Sciences Politiques de
l’Université
du CaireNovembre 11N°85
 
Mona El Baradei
, professeure d’économie etdoyenne de la faculté d’Economie et de Scien
cesPolitiques de 2005 à 2008 s
’est vue
remettre le26 octobre 2011
par l’ambassadeur de France, aunom du Ministère français de l’Educationnationale, le titre de chevalier de l’Ordre des
Palmes académiques.
Mona El Baradei et Jean Félix-Paganon, ambassadeur de FranceMohamed El Baradei et Mona El Baradei 
Ce titre honore
l’ensemble de sa
carrièreacadémique et derecherche ainsique ses actions enfaveur de lafrancophonie.a rentrée 2011-2012 est marquée par les premières élections deshauts dirigeants universitaires (doyens et présidents
d’université).
Revendication de la révolution, les plus hauts responsables
universitaires sont désormais élus et non plus nommés comme c’était
lecas sous le précédent régime. Après bien des manifestations
d’enseignants et controverses concernant notamment le mode de
scrutin et le refus de la part du Conseil suprême des forces armées de
démettre les doyens et présidents d’université récalcitrants attachés à
leur poste, les élections se sont tenues fin septembre dans denombreuses facultés et universités égyptiennes, non sans parfois defortes tensions.Dans notre faculté, la campagne
électorale s’est déroulée dans un
climat serein entre les différentscandidats. Hala El Said, professeure
d’économie, a facilement remporté
les élections (lire page 2). Il étaitdonc évident
d’interviewer la
première doyenne élue de la FESP.Elle nous présente ses priorités etses projets pour les trois prochainesannées (lire page 3).
Hala El Said, doyenne FESP
 
Ne manquez pas l’article de Yasmine Farouk, maître de conférences en
science politique sur la sensibilisation des citoyens au vote (lire page 4).La Filière est aussi fière de mettre en avant Ahmed Rizkallah, diplôméen 2010, et tout jeune co-
auteur d’un recueil de nouvelles remportant
un grand succès en librairie (lire son portrait page 5).Contrat largement rempli par la première promotion de la licence
d’économie de l’Université Paris 1 avec un taux de réussite de 90%
!Toutes nos félicitations à Dima Hassan, diplômée en 2001, nouvelledocteure de la Filière. Le 29 septembre 2011 elle a très brillamment
soutenu à l’Université Paris Nanterre, sa thèse de doctorat qui a porté
sur « The Fragility of Financial Institutions : Dependence Structure,Extremal Behaviour and Contagion ».Bienvenue à la nouvelle promotion (lire page 2). Que cette annéeuniversitaire marque une nouvelle ère « révolutionnaire » au sein de la
Faculté d’Economie et de Sciences Politiques.
 Mona Amer et Ola El Khawaa
Nouvelle responsable du CDF
 
res
ponsable d’édition de la C
oupole. Bienvenue àPe
rihan dans l’équipe de
la filière.
L 
 
Perihan Mansour
,diplômée en 2001,vient de joindre
l’équipe de la
Filière entant que responsable ducentrede documentation et
 
 
La Filière
Rentrée universitaire historique
Premières élections libres du poste de doyen de la Facu
lté d’Economie et de Sciences
Politiques
Hala El Said
 
a remporté les premi
ères élections au poste de doyen de la Faculté d’Econ
omie et de Sciences Politiques quise sont tenue le 24 septembre 2011.
L’ensemble du corps enseignant a pu participer a
u vote, le poidsdes voix des assistants de recherche ne représentant toutefois pasle même poids.
Hala El Said, professeure d’économie a largement remporté le
premier tour avec 71 voix face à ses concurrents, Samy El
Sayed, professeur d’écono
mie (37 voix), Ikram Badr El Din,professeur de science politique (19 voix) et Abdallah AbdelGhaly, professeur de statistique (17 voix). Le 25 septembre2011,
Samy El Sayed s’est désisté au second tour
permettant àHala El Said de devenir la première doyenne élue de la Faculté
d’Economie et de Sciences Politiques de l’Universit
é du Caire.Lire interview page 3.
Laila El Khawaga
 
et
Ikram Badr El Din
 
ont été élus respectivement chefs du département d’économie et de scien
cepolitique en août 2011 par les membres des conseils de département. Plus récemment,
Hossam Kamel
, président sortant
de l’Université du Caire a été
élu par un collège électoral de professeurs.
Première promotion de la révolution
Alors que la Filière accueille en général une cinquantaine d’étudiants par promotion, cette année, 91 étudiants ont été
sélectionnés et admis directement par le bureau « Tanseeq », sans tenir compte des
critères d’admission de la Facultéd’Economie et de Sciences Politiques. Cet engouement est certainement dû à l’intérêt croissant pour les questionspolitiques et économiques depuis la révolution et à la mise en place du double diplôme d’économie avec l’Un
iv. Paris 1.Des évaluations écrite et orale du niveau de languefrançaise organisées en coopération avec
l’Institut Françaisd’Egypte (IFE)
se sont tout de même tenues le 28 août etles 5 et 6 septembre 2011. Parmi les 80 étudiants qui sesont présentés aux tests, 52 étudiants ont obtenu la
moyenne. Un séminaire d’intégration organisé par l’IFE
du25 au 29 septembre 2011 a accueilli les étudiants ayantéchoué au test de français dans le but de les familiariser auxtechniques de travail académique. Finalement, après
désistement de nombreux étudiants, l’effecti
f de lapremière année est de 72 étudiants. La plupart sont
titulaires d’un
baccalauréat égyptien ; seuls 3 étudiants ontun baccalauréat français, 2 étudiants sont originaires duTchad et une étudiante a un diplôme secondaire anglais.
 Résultats
 
excellents de la première promotion de la licence d’économie
 
de l’Université Paris 1
 
A l’issue de la 2
ème
session (5 et 6 septembre 2011), les résultats définitifs de la première promotion de la licence
d’économie sont excellents
: parmi les 50 étudiants inscrits en 2010-2011, 45 ont obtenu le diplôme de licence
d’économie, ce qui correspond à un taux de réus
site de 90%. Surtout, 13 étudiants ont obtenu la mention Très Bien(26%), 16 la mention Bien (32%) et 15 la mention Assez Bien (30%). Parmi les cinq étudiants en échec, quatre étudiantsont décidé de se réinscrire. Ils ne repasseront que la(les) matière(s)
dans lesquels ils n’ont pas obtenu la moyenne.
 
NDDélivrande;10
Sacré-Coeur; 9Mère deDieu; 8
Franciscaines; 8
BonPasteur; 7NDApôtres -Zeitoun; 4Bacfrançais; 3Autresbacsétrangers;3Autres; 20
Répartition des étudiants de 1ère année parlycée d'origine
 
 
Dr. Hala's pic.bmp.qrnsg15.partial
 
 
Dr Hala, pouvez-vous nous donner un petit aperçu devotre parcours ?
 J’ai été dipl
ômée de la facult
é d’Economie et de Sciences
 
Politiques en 1979, et en 1989 j’ai soutenu ma thèse de
doctorat qui a porté sur le « Système bancaireinternational
». J’ai
ensuite travaillé en tant que conseillère à
l’IDSC (Information and Decision Suppo
rt Center), puisconseillère auprès du gouverneur de la Banque centrale.
Enfin, de 2003 à 2011 j’
ai été directeur exécutif del
« Egyptian Banking Institute » qui dépend de la Banquecentrale. Tout
ceci en parallèle avec l’enseignement
de lafinance à la faculté.
Pourquoi vous êtes-vous présentée au poste de doyen ?
 Je me suis présentée au poste de doyen car j’ai
vouluparticiper activement et être témoin des premières élections
démocratiques de la faculté, permettant aux candidats d’être
 élus en fonction de leurs compétences et de leursaccomplissements. De même, je me suis dit
qu’après avoiracquis beaucoup d’expériences
tout au long de ma carrière
professionnelle tant au niveau administratif qu’au niveau
social, il était temps de déployer mes efforts et mesconnaissances au sein de la faculté qui a toujours été la raisonde mon succès.
 
Comment voyez-vous le rôle du doyen ?
A mon avis, le doyen devrait en priorité prendre en charge ledéveloppement des contenus de cours et assurer à nosdiplômés un niveau de connaissances remarquable et descompétences qui seront valorisées sur le marché du travail.Par ailleurs, je souhaite mettre en place plus
d’insti
tutionnalisation, développer le centre dedocumentation et accorder plus de responsabilité à sonpersonnel. Il y a aussi toute une réflexion à mener sur lamanière de former les chercheurs.
 
D’autr
e part, et surtout dans cette période post-révolutionnaire, la faculté doit jouer un rôle dans leschangements à la fois politiques et économiques.
 
 Je cherche aussi en priorité à moderniser et développer
l’aspect acad
émique pour que la faculté puisse suivre lerythme des universités homologues.
Il est également primordial d’améliorer les compétenc
es deson corps professoral et notamment les jeunes, ainsi que lescapacités administratives et institutionnelles de la faculté. Lafaculté doit être considérée comme une seule institutionglobale où la diversité et la complémentarité de ses sections,centres et programmes restent le facteur contribuant à sonaspect concurrentiel.
 
Il est aussi indispensable de favoriser la participation dupersonnel de la faculté ainsi que celle des étudiants à lasensibilisation politique et économique.
Finalement, il me tient à cœur d’encourager les
activités desétudiants au sein de la faculté, surtout que cette dernière
 bénéficie d’une diversité intellectuelle et politique.
 
Quelles sont vos perspectives vis-à-vis de la Filière enparticulier ?
La Filière francophone, créée depuis plus de 17 ansmaintenant, a contribué de façon remarquable à la distinctionde notre faculté parmi les autres. Je suis très satisfaite de
l’engagement de l’Université Paris 1 en économie, et j’ai
 bien constaté les excellents résultats de la première
promotion de la licence. Je suis également ravie d’avoir au
sein de la faculté de plus en plus de jeunes docteurs,diplômés de cette filière participant de manière productiveau processus de son développement. Je souhaite en priorité, renforcer le partenariat avec
l’Université Paris 1 dans le domaine de la
science politique,
pour que les deux sections s’enrichissent mutuellement dans
des domaines qui leur sont communs et développent par
ailleurs des activités de recherche et d’enseignement qui leur
sont propres.
Avez-vous une recette secrète pour le succès durable dela faculté ?
La faculté est pionnière dans son domaine, et je dois avouerque le secret de
ce succès durable est l’accumulation des
efforts déployés par les enseignants ainsi que les diplômés decette faculté, qui ont longtemps contribué à son succès et àson originalité.
 
Propos recueillis par Perihan Mansourle jeudi 10 Octobre 2011
Nouvelle doyenne
Hala El Said
, professeure
d’économie
a remporté les premières élections au poste de doyenne.
La faculté doit jouer un rôle dans les changements àla fois politiques et économiques
” 
 
“ 
 

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->