Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more ➡
Download
Standard view
Full view
of .
Add note
Save to My Library
Sync to mobile
Look up keyword
Like this
3Activity
×
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
1956. ¿Qu'est-ce que fonder, Deleuze

1956. ¿Qu'est-ce que fonder, Deleuze

Ratings: (0)|Views: 193|Likes:
Published by gozznl

More info:

Published by: gozznl on Dec 02, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See More
See less

04/06/2013

pdf

text

original

 
Gilles Deleuze
QU’EST-CEQUE FONDER?
Cours hypokhâgne, Lycée Louis le Grand, 1956Notes manuscrites prises par Pierre Lefebvre
 
 2
(
Le début manque: Deleuze commençait par évoquer les héros  fondateurs de la mythologie. Ex. Ulysse 
)…Les empiristes ont raison: ce que nous réalisons cesont les fins naturelles.Mais le comportement a peut-être d’autres dimensions.Peut-être y a-t-il dans le comportement des fins que laréalisation passe dans l’inconscient?L’homme, d’une part, peut réaliser des fins naturelleset en même temps, du fait qu’il est homme ne se produit ilpas quelque chose en lui? Il transforme les fins naturelles.Quelle est la fonction d’une cérémonie et d’un rite? Celui-ci sedistingue de la fin naturelle. Soit un groupe social, la famille,dans son aspect cérémoniel. Elle agit bizarrement. Ellearrache à la nature des déterminations pour en faire desévènements de l’histoire: manger, aimer, dormir et mourir. Lafonction de la famille c’est la nourriture en commun,La sexualité, le sommeil, la mort. La mort est unedétermination de la nature. La famille en fait un évènementde l’histoire en la recueillant dans la mémoire.Cette activité du rituel il faut l’appeler cérémonie. Demême la sexualité devient évènement de l’esprit sous la formepar exemple du consentement. La nature est portée auniveau de l’histoire au cours de la cérémonie.C’est en même temps que l’homme transforme…et qu’ilréalise des fins naturelles par des moyens indirects.Le comportement humain a donc trois pôles: les finsnaturelles sont des fins naturelles transformées, les fins
 
 3
naturelles subsistent en elles-mêmes en dehors de lacérémonie. L’homme les réalise donc. Mais si l’homme neréalise pas les fins naturelles cela ne veut pas dire qu’ellesn’existent pas. Elles ne se donnent pas à réaliser parce que latransformation des fins naturelles en fins culturelles rendcelles-ci infinies. Il faut prendre cela à la lettre. Les morts quenous aimons c’est une tâche pour nous inépuisable. Peuimporte qu’on s’en détache. Elle n’en reste pas moins infinie.Dire je t’aime au lieu de dire je te désire c’est se proposer unetâche infinie. Celle-ci ne se présente donc pas comme àréaliser. Mais à quoi sert-elle? On dira qu’elles sontseulement pensées, senties.Si alors la mythologie est l’imaginaire c’est que lestâches infinies ne sont pas à réaliser. La mythologie nousprésente cet état des tâches infinies qui nous sollicitentautrement qu’à réaliser.Les dieux passent leur temps à boire une boisson quileur est réservée. En essayant de vivre un symbole on enretrouve le sens. Les Dieux immortels passent leur temps àboire. A l’origine il y a deux groupes de surhomme qui luttentpour devenir des dieux. L’enjeu de la lutte est la boisson quirend immortel. Alors les dieux sont immortels parce qu’ilsboivent. C’est la transformation de la fin naturelle, boire, enune tâche infinie. Si les dieux cessaient de boire ils neseraient plus immortels.Ce à quoi les tâches infinies servent c’est que seuleselles permettent à l’homme de réaliser les fins naturellesd’une façon qui ne soit plus simplement directe. C’est

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->