Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
18Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Gilbert Simondon - Imagination Et Invention - 1965-1966

Gilbert Simondon - Imagination Et Invention - 1965-1966

Ratings: (0)|Views: 3,007|Likes:
Published by damnscribed

More info:

Published by: damnscribed on Dec 04, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

07/08/2013

pdf

text

original

 
ts
tô5
T,4\
ç
5II
3
ooË
GILBERT
SIMONDON
u
Ir,rÊun
AUTEURDu
Mod.e d'existence
des
objastechniqur-r,Paris,
Aubier,
l9y8
(réimpr.
1989,
zoor).
L'Indiuidu
et
sa genèse
physico-biologique,
Paris,
PUF,ry6+
(rééd.
Grenoble,
Millon,
rs9).
L'Indiuiduation
psychique
et collectiue,
Paris,
Aubier,
1989.
Deux
leçons
sur
I'animal
et
l'homme,Paris,Ellipses,zoo4.L'Inuention
dans
les
techniques,
Cours
et conférences,Paris,
LeSeuil,
zoo5.
L'Indiuiduation
à
la
lumière
des
notions
dz
forme
et
d'informatioz,
Grenoble,
Millon,
2OO5.
Cours
sur la Perception
Gg6+-rç6),Chatou,
La
Transparence,zoo6.
IMAGINATION
ET
INVENTION
(t965-r966)
Edition
établie
par
Nathalie
Simondon
et
présentée
par
Jean-Yues
Chateau
*
LES
EDITIONS
DE
r-A
TRANSPARENc'I
nHrlos""Jr?à
 
rsBN
978-2-3to5r-q7-8Dépôt
légal :
zoo8, octobre
@Les
Éditions
deLa
Transparence,
zooS8,avenue
des
Pommerots,784oo
Chatou
www.
latransparence.
fr
Assistante
éditoriab:
Nathalie David
N
s
\
r\
,
PRESENTATION
Une théorie
de
l'imageà la lumière
de
k
notion d'inuention
et
dr
I'inuention à
Ia
lumière
de
k
notiond'image
r.
srTUATroN
DU
COURS
nr.
1961-1966
OÂNS
L'ENSETGNEMENT
ET
t'c,uvnn
DE GILBERT
sIMoNDoN
Imagination
et Inuention
'
est
un
cours
professé
en
196;-1966,
à
Ia
Sorbonne
I'Institut
dePsychologiede
la
rue
Serpente), dans
le
cadre
du
certificat
de psychologie générale
qui,
dans
I'organisation
desétudes
alors
en
vigueur, constituait la
base
deslicences
de psychologie
et
l'un
des
quatre certificats obligatoires
de
la
licenced'enseignement de
philo-
sophie.
Ce
système,
dont
nous avons
eu
la
chance
de
bénéficier
justeavant
sa
suppression
à
la
fin
de
I'année suivante,
ry66-r967,
fut
remplacé,
en
philosophie, par
une licence en
trois
années,
donttout
enseignement
de psychologie
fut
supprimé. Ce cours
est
donc
un ultime
témoignagede
ce
qui,
vers
la
fin
de cette époque,
pouvait
se
faire
danscet
enseigne-t.
Le cours
sv
Imagination
et
Inuention
a été
publié
sous
forme
de polycopié
distri-
bué aux étudiants,
puis
dans
le
Bulletin
dz
Psychologie
entrenovembre
1965
et
mairy66.
Nous
en
avons
édité
certains
passages,
qui
correspondaient
à
l'invention
dans
ledomaine
des
techniques,
dans
: Gilbert Simondon, L'Inuention
dans
les
techniques,Courset
confé-rences,
Paris, LeSeuil,zoo5,
édition
établie et
présentée
par
Jean-Yves
Chateau. Pour
ce
qui
est
d'une
présentation
simple
deI'ensemblede
la
pensée
de
Simondon,
on
pourraconsulter
none
Vocabulaire dz Simondoz(Paris,Ellipses, zoo8
;
première
édition
dans
Le
Vocabukire
d.es
philosophes,
vol.
V,
Paris, Ellipses,
zoo6).Dans
la
suite
de
cetteprésentation,
quand
nous
nous réftrerons
au
Cours
sur
Imagination
et
Inuention,
nousdonneronsseulement
I'indication
de
la
page
sans
rappeler
le
titre.
 
VIII
IMAGINATION
ET
IN
ment
depsychologie
générale,
qui
constituait
une
part
importante
de la
formation
desphilosophes,
du
moinsde
ce
que
Gilbert
Simondon
y
faisait,
car
il
ne
faut
pas
méconnaître
la
force de
sa
personnalitéet
son
originalité.
Le
Coursdery65-r966
porte
sur
l'imaginationetI'invention.
D'un
certain
point
de
vue,
cela
limitait
parprincipeI'ampleur
du
dévelop-
pement
et
le
degréde
détail
desanalyses
qu'il
était
possiblede
consacrer
à
chacunedes
deuxnotions,même
si,
on
le
verra,
c'est une
théorie
réunissant
organiquementlesdeux
qui
est
présentée
ici,
et
oir,
par
principe,
aucune
des
deux
ne
peutpâtir
de
la
place
consacrée
à
I'autre.
Mais,
de
plus,
divers
élémentsPeuvent
être
considérés
en
complémentde
ce
cours,
tant
en
ce
qui
concerne
I'imagination
que
I'invention,qui
étaient disponibles
à
l'époque
pour
les
étudiants,
outre
ceux
qui
nous
sont
accessibles
aujourd'hui
dans
les
cours
ultérieurs
de
Simondon.
a)
En
ce
qui
concerne
I'irnagination,
Simondonavait donné
I'annéeprécédente
(1964-196),
à
la
Sorbonne,
un
cours surla
perception',
dans
lequel
il
abordait
les relations
entreperception
et
imagination,
d'unefaçon
qui
anticipe,
nous
y
reviendrons,
la
perspective
et
les
thèses
du
.o.rrc
d.
ry65-t966,
en
cequ'elles
ont
deplus
novateur
et de
plus
radical.Dansla
deuxième
partie
proPosde
n
I'imageintra-perceptive
dans
la
percepdon
desformes
)
et
du
(
contour
subjectif
o,
p'
8z),
il
se
réftre explicitement
à ce passage
de
soncours surla
perception.
D'autrepart,
dansson
cours
sur
lrnagination
et
Inaention
(notam-ment
dansles
n
lectures
conseillées
)
et dansla
troisième
Partie,
p-
r27
et
r3o), Simondon
renvoie
à
un
courssur
I'imagination
qui
avaitété
fait
en
ry62-r961
par
un
autre
professeur
de
psychologie,
Juliette
Favez'
Boutonier,
et
publié
au
CDU
(en
1965).
Ce
cours
présentait
les
princi-
pales
théories
classiques
de
I'imaginationque
l'on
trouve
chez
des
philosophes
ou
des
psychologuesprochesdela
philosophie'notamment
depuis
Taine
(comme
Ribot,
Bergson,Sartre,
Husserl,Freud,
Jung,
Eliade,
Lacan,
Ortigues,
Bachelard,Piaget).
Simondon
considèrecomme
acquise,grâce
à
ce
coursrécent,la
connaissancede
base
de
ces
doctrines,atrxquelles
il
se
réftre
sans
les
réexposer
dans
leurs
éléments
et
leurs
détails,
et
il
caractérise
sonproPrecours,
à
la
première
phrase
de
son
Préambule,
commela présentation
d'une
<
théorie
"
(p.
l).
Cecours,
en
r.
Ce cours,
qui
avait
été
distribué
aux étudiants
sous
forme
depolycopié,puis
avaitété
publié
dans
le
Bulletin
d.e
Prychologie(de
janvier
à
mai
1965), a
été
édité
en
z0o6
aux
éditions
deLa Transparence,
avec
une
préface
deRenaud
Barbaras,sous
le
titre :
Cazrrs
sur
la
Perception
Q964-ry6).
pnÉspNrettoNrxeffet,si
on le
compare
à
celui
qui
avait
été proposé
aux étudiantstroisans auparavant,
à
la
fois
est
nourri
de
réftrences internationales
très
nombreuses
à
des travaux
spécialisés
de
psychologie
scientifique
et
présente
une conception
d'une
grande
originalité,
oir
lesautres
doc-
trines,notammentphilosophiques, interviennent non
pas
tant
pour
être
exposées,
mais
examinées,
discutées,
analysées,
situées.
Ce
coprs
est
ainsi,
en
mêmetemps, plus scientifique
et
technique
parI'information
qu'il
expose,
et
plus théoriqueet philosophique parlaconceptiond'en-semble
qu'il
propose. Des
diverses
doctrines
étudiées,
scientifiques ou
philosophiques, c'est
la
portée philosophique
qui
est
avant
tout
et
constamment
recherchée,
la manière
dont
elles
permettent
de
construire
non
pas
une théorie au
sens
d'une doctrine
exclusive des autres, mais
une
perspective
d'ensemble
qui,
sans
chercher
à
discuter
le
détail
des
autres
doctrines
si
ce
n'est
pas
utile
aupropos
essendel,
les
présente
surtout
pour
faire
apparaître
par
leur
moyen
lesproblèmes
qu'on
ne
peut
manquer
de
se
poser
à
propos
de
I'imagination.
Simondonne
fait
pas
une grande confiance à
la
dialectique
ou
à
la
discussion
réfutative
pour
avancer
vers
la
vérité,
ni
même
pour
I'exposer.
Bien
sûr
tout
ne
se
vaut
pas,
et
sa
(
théorie
,
disqualifie un certain nombre
de
thèses,
mais
il
cherche
toujours
avant
tout
ce
qui
peut
être
positif
en
elles
et,
chaque
fois
que
cela est
possible,
un
point
de
vue
suscepdble de
faire
apparaître
lesthèses
en
conflit
comme
des
positions
qui ont
quelque
chose de
juste
mais
qui
sont
partielles, et
qui
se
complètent
lorsque
I'on
trouve
le
point
neutrepar
rapport
auquel
elles
se
répartissent.
Lathéorie
recherchée
est
celle
qui
permet de
prendre les
choses
defaçon
suffisamment
globale
pour
queles
diversesréalités
et
les
divers niveaux
d'analyse,
qu'il
fautsavoir
distinguer
sansnécessairement
les
séparer,
puissent être
mis
en
relation.C'est
ce
que
I'onpeut
rapporter
à
la
méthode
<
génétique,
de
Simondon.
Or
ce
cours
se
caractérise
précisément par
l'ampleur
de
la
conceptionproposée,
qui
se fonde
sur
la
psychologie
scientifique,
telle
qu'onI'entend ordinairement,
la
psychanalyse,
la
psychologiegénétique,lapsychologie animale, mais
aussi
la
biologie,
la
zoologie,
l'éthologie,
la
littérature,
I'esthétique,
la
sociologie,
autantque sur
la
philosophie.
Dans
la
perspective retenue,
la
connaissance
des travaux
scientifiques
d'actualité
exposés
n'empêche
pas
Simondon
dereprendreet
de
justifier
certaines
des analyses des
psychologues
anciens,
tels que
Taine
ou
Ribot,
loindu
mépris
oir
certains,
pourtant
moins
savants,
avaient
tendance
à
les
teniren
lesdéclarant
o
dépassés
o
(attitude
fréquente
de
Sartre).
L'ampleur
de
la
conception
se
manifeste
aussi
par
le
fait
qu'elle
se
pré-

Activity (18)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
pret2046 liked this
andersand liked this
hilladeclack liked this
Nys Nous liked this
hilladeclack liked this
Elli Daskalaki liked this
vercingtorix0880 liked this
zaadig liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->