Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword or section
Like this
1Activity
P. 1
Enquête 2010 Sur L'Emploi Au Québec

Enquête 2010 Sur L'Emploi Au Québec

Ratings: (0)|Views: 15 |Likes:
Published by Caroline Baillez

More info:

Published by: Caroline Baillez on Dec 08, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/08/2011

pdf

text

original

 
Enquête sur le recrutementet l’emploi au Québec (EREQ)
 Volume 10
Enquête 2010 sur les données de 2009
CETECH
En collaboration avec 
l’Institut de la statistique du Québec 
 
CETECH
2
EREQ - Enquête 2010 (données de 2009)Enquête sur le recrutement et l’emploi au Québec, enquête 2010 (données de 2009)
Cette publication est réalisée par le CETECHDirection de l’analyse et de ll’information sur le marché du travail (DAIMT) - Emploi-QuébecCoordination : Marie-France MartinAnalyse et rédaction : Marie-France Martin, économisteBanque de données :Conception et développement informatiques : Omar ChoucairProduction de données et préparation de l’annexe statistique : Carole Gravel et Bryan SpeightConception graphique et mise en pages : Stéphane LerouxCollaboration pour la réalisation de l’enquête : Institut de la statistique du QuébecAbonnement et changement d’adresse :CETECH276, rue Saint-Jacques, 6
e
étageMontréal (Québec) H2Y 1N3Téléphone : (514) 864-8234Télécopieur : (514) 864-7870Courrier électronique : cetech@mess.gouv.qc.caDépôt légal :Bibliothèque nationale du Québec, 2011Bibliothèque nationale du Canada, 2011ISSN 1499-688X (imprimé)ISSN 1499-6898 (pdf)Cette publication est aussi publiée en ligne sur le site du CETECH : www.cetech.gouv.qc.caCe document fait partie de la série Les Indicateurs du CETECHISSN 1717-3280 (imprimé)ISSN 1717-3299 (pdf)
 
3
Faits saillants
Faits saillants (données de 2009)
Le taux de roulement est à la baisse en 2009.
Il est passé de 38,3 % en 2008 à 33,2 % en2009. L’année 2009 a été marquée par une baisse de l’activité économique et on peut supposer quece ralentissement n’est pas étranger à la baisse du taux de roulement.
Le nombre de postes vacants s’est chiffré à 54 754 au printemps 2010, un gain de 5,8 %par rapport au printemps 2009.
Ramenées en proportion de l’emploi, les vacances totalesreprésentaient 2,8 % de l’emploi, ce qui constitue également une augmentation par rapport auprintemps 2009.
Les secteurs des services de haute technologie enregistrent les plus fortes croissancesdu nombre de postes vacants et du taux de vacances au printemps 2010.
L’architecture, legénie et services connexes (5,8 %) et la conception de systèmes informatiques (5 %) ont d’ailleursenregistré les plus forts taux de l’ensemble des secteurs. À l’opposé, le secteur de la fabricationde haute technologie et plus particulièrement les sous-secteurs de la fabrication des produitsélectroniques et informatiques (1,9 %) ainsi que celui des produits aérospatiaux (1,8 %) enregistrentles taux de vacances les plus faibles.
Le nombre de postes vacants de longue durée (quatre mois et plus) s’est chiffré à 11 851 auprintemps 2010, en hausse de 5,5 % par rapport au printemps 2009.
Ramenés à l’ensemblede l’emploi (taux de vacances de longue durée), les postes vacants de longue durée représentent0,6 % de l’emploi.
Le nombre de postes vacants est en forte augmentation chez les travailleurs hautement
qualiés en 2009 (+ 28,9 %).
Les travailleurs hautement qualiés contribuent d’ailleurs davantage
cette année à l’ensemble des postes vacants que l’année dernière. Ce constat n’est pas surprenant
puisque l’emploi « hautement qualié » est en forte croissance depuis plusieurs années.
Les établissements qui ont nancé ou offert de la formation représentent 53,4 % des
répondants en 2009, soit une hausse de trois points de pourcentage par rapport à 2008.
Les établissements semblent considérer de plus en plus la formation dans leur gestion de ressourceshumaines.
En considérant l’ensemble des établissements, 27 % offrent des mesures de conciliation
travail-famille à l’exception des horaires exibles.
Les grands établissements (32 %) et les
secteurs à forte concentration de travailleurs hautement qualiés, tels que la fabrication de produits
pharmaceutiques (51 %) et les services professionnels (44 %) en offrent dans de plus grandeproportion.
5 % des établissements offrent des mesures plutôt formelles de conciliation travail-famille.
Certains secteurs afchent de plus fortes proportions, notamment, la fabrication de produits
aérospatiaux (21%) et la fabrication de produits pharmaceutiques (18 %). Parmi les mesures deconciliation travail-famille mentionnées, notons la consultation des employés sur les besoins enconciliation travail-famille (17 % des mentions), un système de remplacement pour absences
imprévues (14 %), le télétravail (10 %), la bonication des congés (7 %) et des services offerts sur
le lieu de travail (1 %).
Les nouvelles technologies engendrent dans de très rares occasions des suppressionsd’emplois.
Les établissements ont dans de rares occasions fait des mises à pied à la suite del’implantation d’une nouvelle technologie (seulement 5,4 % des mentions). Par contre, le changementdans l’organisation du travail est l’effet le plus souvent mentionné avec 64,1 % des mentions.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->