Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword or section
Like this
6Activity
P. 1
Enquête CIR - décembre 2011

Enquête CIR - décembre 2011

Ratings: (0)|Views: 5,791 |Likes:
Published by julielesechos

More info:

Published by: julielesechos on Dec 12, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/13/2011

pdf

text

original

 
EnquêteRéalité et perception du Crédit d’Impôt Recherchepar les entreprisesGestion et contrôle du CIR
Décembre 20112
ème
édition
 
Toute utilisation ou reproduction, intégrale ou partielle, de la présente étude, faite sans le consentement de Lowendalmasaï,est strictement interdite. Sa représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçonsanctionnée par les dispositions des articles L.122-1 et suivants du Code de la Propriété Intellectuelle.
 
Cette deuxième édition de notre étude annuelle
Réalité et perception du Crédit d’Impôt Recherche par les entreprises - Gestion et contrôle du CIR 
propose de mesurer les évolutions survenues depuis2010 dans la maîtrise du dispositif par les entreprises et dans l’approche de l’administration, à traversles contrôles qu’elle diligente.A l’heure où cette étude paraît, le débat sur les niches fiscales va bon train. Lorsque l’on voit lesbonnes notes qui lui ont officiellement été attribuées
1
, on se demande en quoi le CIR serait une niche,ou constituerait un « effet d’aubaine ». Certains observateurs et parlementaires, manifestementéloignés de la réalité des entreprises, considèrent encore le CIR comme une variable d’ajustementdans les discussions sur les finances publiques. Nous souhaitons que l’évaluation globale du CIR,prévue en 2013, permette enfin de rationaliser l’approche de ce dispositif vertueux et de rompre avecce type d’idées préconçues.Dans ce contexte, la question du contrôle du CIR par l’administration est essentielle.Dans un système fiscal déclaratif comme le nôtre, le contrôle est totalement légitime car ilcorrespond à un impératif de gouvernance publique, dont l’origine est inscrite dans l’article 14 de laDéclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen de 1789. Son intensité et sa portée révèlenttoutefois les équilibres que souhaite privilégier l’administration.Nos lecteurs découvriront sans doute des enseignements particulièrement instructifs à la lecture denotre enquête. Cette étude, menée entre mai et septembre 2011 auprès de 4 000 entreprisesfrançaises (PME, ETI et grandes entreprises) de tous secteurs d’activité, met en évidence le souci del’administration de détecter et de punir les abus, à un moment où le CIR profite à un nombre croissantd’entreprises (plus de 16 000). A travers cette enquête, Lowendalmasaï poursuit ainsi son rôled’accompagnement des entreprises dans leur gestion du CIR et dans leur maîtrise du risque fiscal.
1
Rapport de l’Inspection Générale des Finances, juin 2011 : le CIR s’est vu attribuer la note maximale de 3 pour son utilité.
© Lowendalmasaï 2011
 // 3
Edito
Pierre LasryPrésident du directoirede Lowendalmasaï 

Activity (6)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
phmollard liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->