Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
laConcienceaCorpsPerdu

laConcienceaCorpsPerdu

Ratings: (0)|Views: 13|Likes:
Published by libelula123

More info:

Published by: libelula123 on Dec 13, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/27/2012

pdf

text

original

 
DOSSIER
C
’est arrivé la nuit... Un vrombissement est parti du centre de ma poitrine, près ducœur, et alors, je me suis sentie m’envoler àtoute allure, telle une fusée, dans un tunnel. Je me demandais ce qui m’arrivait, c’était entout cas agréable et inattendu de partir si vite!... À ce moment, je ne pensais pas du tout àla mort... puis je suis arrivée dans une sorted’allée grise, comme un sous-bois, assezsombre et sinistre, ensuite j’ai aperçu tout au loin une petite lumière ! Alors, je me suissentie rassurée, je m’en suis approchée à uneallure vertigineuse et ainsi, je voyais cettelumière grandir au fur et à mesureque je m’en approchais !...
 Anne-Marie 
 J
e me souviens m’être trouvée à lahauteur du plafond. J’ai pris consciencede voir de tous les côtés à la fois, maissurtout, j’éprouvais un sentiment nouveau et incroyable : celui d’exister en dehors de moncorps. Je vous assure que c’est quelque chosede bouleversant de se sentir vivre au-delà desoi. J’ai pris conscience que j’étais l’habitant de mon corps. Celui-ci était étendu surla table d’opération. Je l’ai donc regardéet je ne l’ai pas trouvé beau. J’étaiscadavérique, j’avais des tuyaux qui mesortaient du nez et de la bouche, je n’étaispas du tout à mon avantage…
Nicole 
S
oudainement, les murs de la pièce se sont mis à défiler à la vitesse d’un TGV ; peuaprès, je me suis retrouvé dans un immensetunnel blanc. C’est alors qu’a commencé pourmoi une histoire merveilleuse. Au bout de cetunnel, j’ai aperçu une lumière très intensequi brillait comme une étoile. Autour de moi, je ressentais des présencespositives qui suivaient le même chemin…
Christian
La conscience
Par Pierre-Alain Grevet
Illustration : Laudator
 
NEXUS n°46
septembre-octobre 2006
11
A
nne-Marie, Nicole et Christian
1
,comme des millions de person-nes dans le monde – 15 mil-lions aux États-Unis, 2,5 millions enFrance
2
– ont connu dans leur vieune Expérience de Mort Imminente,EMI (
Near Death Experience
ou NDEen anglais). Un accident, un arrêtcardiaque ou un coma et leur vie abasculé. Selon les dernières études,entre 15 à 20 % des individus qui sesont trouvés en situation de frôlerla mort avec un risque vital important ont vécu uneEMI. Il ne s’agit donc pas d’une expérience rare. Maispersonne ne peut expliquer pourquoi certains vontvivre une EMI et d’autres non. Ce que l’on sait, c’estque pour les expérienceurs
3
d’EMI la race, la religion,la culture, le sexe ou le pays n’est pas un critère, seull’âge semble intervenir dans une certaine mesure.Plus on est jeune et mieux on se souvient de l’expé-rience et mieux l’on peut la rapporter, ce qui excluttoute influence culturelle chez les jeunes enfants.Le docteur Raymond Moody dans son livre
La Vieaprès la vie
4
, paru en 1975, a rassemblé les récitsconvergents d’une centaine d’Américains ayantéchappé à la mort. Les témoignages de ces « rescapésde l’au-delà », comme il les appelle lui-même, lui ontpermis de tirer un modèle type de ces expériences.Dans ce modèle toujours utilisé aujourd’hui, on re-trouve généralement le déroulement suivant :La mise en danger de mort.• La décorporation, sortie du corps, appelée aussivoyage astral ou OBE, Out of Body Expérience.La traversée du tunnel vers la lumière intense. Si ladescription de cette lumière est identique pour tous,son interprétation varie suivant les croyances etl’éducation de chaque individu.
 
La rencontre d’êtres venant l’accueillir (personnesdécédées ou êtres de lumière).• Le bilan de vie (remémoration en accéléré de sapropre biographie).• L’arrivée à la frontière, une sorte de point de non-retour qui, une fois franchi, est irréversible. Le plussouvent sous forme de porte, de rivière à franchir, dehaie ou de simple ligne.•Puis le retour, accepté ou parfois subi, dans son corpset à la vie. Certains ne comprennent pas pourquoi ilssont revenus.
Dix millions d’orgasmes sans le sexe
Dans l’immense majorité des cas, les personnesreviennent complètement transformées de cevoyage. Il s’agit d’une expérience agréable et lumi-neuse, souvent mystique, et leur vie est alors vouéeau service des autres et à l’amour inconditionnel.Le docteur Sylvie Déthiollaz, du centre Noêsis,témoigne de deux cas de rémissions spontanéesde cancers incurables chez des personnes dont lesheures étaient comptées. Mais certains « expérien-ceurs » vivent mal les bouleversements provoquéspar ce brusque changement de valeurs.Souvent, ils éprouvent de grandes difficultés à enparler. Patrice Van Eersel, l’auteur de
La Sourcenoire
 
5
, nous confiait à Martigues : « Il n’y a pas demots pour décrire ce qu’ils ont vécu. Dix millionsd’orgasmes, mais ça n’a rien à voir avec la sexualité.C’est une béatitude, c’est rapide et c’est lent, c’estchaud et c’est froid. Il y a comme une éruption dequelque chose de très symbolique ».Difficile de mettre des mots sur l’ineffable. Pascal,
U
n événement exceptionnel s’est déroulé le 17 juin dernier à Martigues, dans les Bouches-du-Rhône : les premières Rencontres internationales sur les Expériences de Mort Imminente(EMI), plus connues sous l’appellation anglaise de NDE. Au cours de conférences et de tablesrondes, chercheurs et spécialistes internationaux ont dressé un bilan des trente dernières annéesde recherche scientifique dans ce domaine.
NEXUS 
était présent à ce colloque et a rencontréces hommes et femmes qui apportent de nouvelles réponses aux questions essentielles : quese passe-t-il au seuil de la mort ? La mort du corps est-elle la mort de l’identité ? La consciencesurvit-elle à l’arrêt de toute activité cérébrale, respiratoire et cardiaque ?
à corps perdu
Expérience de mort imminente
 
DOSSIER 
NEXUS n°46
septembre-octobre 2006
12
infirmier à Toulouse, nous écrit : « C’est impossiblede vous décrire ce que j’ai ressenti, le vocabulairen’existe tout simplement pas. Les dimensions nesont pas suffisantesdans la physique mo-derne pour pouvoirvous faire partagermon voyage ».Comme nous le rap-pelle Marc-Alain Des-camps, président duCentre d’étude surles expériences demort imminente
6
, ontrouve déjà des récitsde telles expérienceschez Platon, Plutar-que, Bède, et le pa-pe Saint Grégoire leGrand. Ils rejoignentles descriptions faitesdans le
Bardo Thödol
 des Tibétains, ou rap-pellent les voyages du Ka chez les Égyptiens.Qu’ont donc expérimenté ces millions de personnesà la frontière de la mort ? Une incursion dans l’au-delà ? C’est en tout cas la conviction profonde detous ceux qui l’ont vécue. Avec le perfectionnementcroissant des techniques de réanimation, le nombrede témoignages d’EMI se multiplie chaque jour dansle monde. Et les études scientifiques se font elles aussiplus nombreuses, principalement dans les domainesde la médecine, de la psychiatrie et de la psycholo-gie, et plus récemment en neurosciences. On recenseaujourd’hui plusieurs grandes études, dont la plusimportante est celle du cardiologue néerlandais Pimvan Lommel, qui fait autorité dans le domaine. Lesrésultats de cette analyse prospective entreprise surdix années dans dix hôpitaux néerlandais et sur plusde 340 personnes en état de mort clinique, ont étépubliés en 2001 dans
The Lancet,
l’une des plus gran-des revues médicales au monde.À la même période, Sam Parnia, médecin et cher-cheur à l’hôpital général de Southampton (Grande-Bretagne) mène sa propre étude dans son service desoins intensifs. Auparavant, à la fin des années 90,une enquête américaine dirigée par Kenneth Ring
7
sur les EMI de personnes aveugles, dont plusieurs,aveugles de naissance, pose d’une manière étonnan-te les questions de la « vision » dans les EMI.Citons également, en neurosciences, les travaux dudocteur Beauregard, spécialiste de « neurothéologie »– étude des états mystiques profonds – à l’universitéde Montréal et les recherches sur la décorporationmenées avec le docteur Sylvie Déthiollaz, en Suisse.En France, la publication en 2005 de
Derrière lalumière,
livre-témoignage de Jean-Jacques Charbo-nier
8
, médecin anesthésiste réanimateur à Toulouse,nous interroge à tra-vers ses récits autobio-graphiques sur le phé-nomène de l’après-vie.Il bouleverse les para-digmes scientifiquespar une accumulationde nouvelles preuvesde notre survivanceaprès la mort.Car c’est bien ausside cela qu’il s’agit, àl’écoute de ces récitsd’expériences de mortimminente, et notresociété ne peut qu’ensortir grandie si ellerouvre et se réappro-prie cette grande ques-tion, « ce grand débatessentiel, commente le philosophe Marc Sautet, queles religieux et les scientifiques se sont bien arrangéspour bloquer. Les premiers affirmant que l’au-delàexiste, mais que ce “mystère” ne saurait faire l’objetde discussion, les seconds n’acceptant le débat quedans un seul dessein, prouver à tout prix que l’au-delàn’existe pas »
9
.
 
Pierre-Alain Grevet 
Notes
1. Témoignages de l’association de témoins d’EMI « NotreExpérience ». Site Internet :
 
www.notre-experience.net. Ce site estdirigé par Martine Oberson, en Suisse.2. Pim van Lommel, entretiens et conférence lors des premièresRencontres internationales de mort imminente de Martigues 2006.3.
 
Terme employé pour désigner les personnes ayant vécu une EMI.Créé à partir du mot américain NDEr, Near Death Experiencer. Lemot témoin est également utilisé en français.4.
 
Life after life 
, traduit en 26 langues et vendu à 20 millionsd’exemplaires, et publié en français sous le titre
La Vie après la vie 
,en 1977, chez Robert Laffont.5.
 
 Journaliste, rédacteur en chef de la revue
Nouvelles Clés
. Auteurde
La Source noire 
chez Grasset en 1986 et de
Réapprivoiser lamort,
Albin Michel, 1997.6.
 
CEEMI, Centre d’étude sur les expériences de mort imminente àParis. Site Internet : http://www.europsy.org/ceemi/ - Livre :
Les Témoins de lumière 
aux éditions Trismégiste.7.
 
Kenneth Ring, docteur en psychologie de l’université duConnecticut, cofondateur et ancien président de l’Associationinternationale pour l’étude des NDE (IANDS).8. Jean-Jacques Charbonnier, médecin anesthésiste réanimateurauteur de
Coma dépassé 
et
Derrière la lumière,
aux Editions CLC.9. Marc Sautet, philosophe français, fondateur du premier Café dephilosophie – celui des Phares, place de la Bastille –
Rencontre et dialogue avec Raymond Moody 
 
par Patrice Van Eersel 
.
Qu’ont donc expérimenté ces millionsde personnes à la frontière de la mort ?Une incursion dans l’au-delà ? Telle estla conviction de ceux qui l’ont vécue.
Patrice Van Eersel et Raymond Moody.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->