Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Dou Vient La Guerison

Dou Vient La Guerison

Ratings: (0)|Views: 281|Likes:
Published by libelula123

More info:

Published by: libelula123 on Dec 13, 2011
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/13/2011

pdf

text

original

 
 
D'OÙ VIENT LA GUÉRISON?
 
Par Jean-Jacques Dubois Ph.D.,Psychothérapeute, conférencier, auteurMontréal, Qc., Canada.. 
D’OÙ VIENT LA GUÉRISON ?Un champ électromagnétique équilibré crée un terrainfavorable au déclenchement des processus d’auto-guérison
Les causes profondes de nos maladies sont l’émergence et laconcentration de nos souffrances refoulées dans une région ducorps ou dans un organe (maladie physique) ou dans descomportements inadaptés (maladie psychique); nos souffrancessont souvent (sinon toujours) en synergie avec (dynamisées par)les souffrances d’un autre ou d’autres. Des recherches récentes enbiomédecine autorisent à penser que ces souffrances en seconcentrant sont ni plus ni moins des champs électromagnétiquesdéséquilibrés indissociables d’inflammations, de déficiences dusystème immunitaire et de comportements inadaptés. Cessouffrances ou champs électromagnétiques déséquilibrés étantconfusément perçus par l’homme archaïque ou religieux, on les anommés « esprits maléfiques». Ceux-ci délogeaient les espritsbénéfiques (perte de l’âme) de la personne qui tombait alorsmalade. Autrement dit, un champ électromagnétique déséquilibréchasse un champ électromagnétique équilibré, et, ce faisant, créeun terrain propice à la maladie.La guérison va donc inverser cette dynamique. Un champélectromagnétique équilibré (esprits bénéfiques) devra chasser etremplacer le champ déséquilibré (esprits maléfiques) pour ainsicréer un terrain propice au déclenchement des processus deguérison. Lors d’un exercice de guérison par imposition des mainsou d’un exorcisme, deux formes de transfert d’énergie, il se dégagesous les mains du guérisseur ou de l’exorciste une chaleur d’uneintensité étonnante. La chaleur, dit le physicien, c’est de l’énergiedégradée, c’est-à-dire de l’électromagnétisme déséquilibré. Cette
 
chaleur, contrairement à ce que pensent les guérisseursénergétiques et les exorcistes, ne provient pas d’eux-mêmes ou deDieu (Énergie) dont ils ne sont, à leurs dires, que les canaux, maisprovient des patients. En effet, lors du transfert d’énergie, l’énergiedu guérisseur ou de l’exorciste expulse l’énergie dégradée (chaleur= inflammation) de la région malade du corps (imposition desmains), ou de l’ensemble du corps (exorcisme). En chassant lechamp magnétique déséquilibré, on chasse forcémentl’inflammation locale (imposition des mains) ou globale (exorcisme),inflammation indissociable de l’électromagnétisme déséquilibré(énergie dégradée).La guérison est parfois très rapide et spectaculaire. Mais si lamaladie est profondément et depuis longtemps ancrée dans lecorps et l’âme de la personne, la guérison peut parfois prendreplusieurs mois. Dans les deux cas, on chasse un déséquilibre parun équilibre.
Horreurs des médecines énergétiques qui tuent en prétendantguérir
Mais le chasse-t-on vraiment ce déséquilibre ? Il est très rare queles médecines énergétiques (acupuncture, reiki, prière, néo-chamanisme, imposition des mains, etc.) chassent ces mauvaisesénergies. Cependant, elles réussissent souvent là où labiomédecine et la psychologie officielle ont échoué. En réalité, cesmédecines énergétiques n’ont pas expulsé mais refoulé et rediluédans l’inconscient (l’ensemble du corps) ces souffrances quipouvaient au moins, auparavant, évacuer leur trop-plein par lamaladie. Ces souffrances ont donc été retournées là d’où ellesvenaient; et la personne se retrouve, pour un temps, en santé. Leguérisseur a colmaté la brèche; il a bouché la soupape de sécuritédu « presto ». C’est ainsi que souvent, en guérissant, on tue, sinonon rend bien plus malade encore.Un acupuncteur de Hull, en guérissant une personne de sonangoisse, lui a déclenché un cancer mortel. Des religieusescatholiques guérissent par leurs prières un riche résident deGatineau, moyennant l’héritage de sa fortune ; trois mois plus tard,il meurt. Un groupe charismatique de Montréal se met en prièrepour guérir la phlébite d’une amie qui, aussitôt, est guérie ; la «grâce de Dieu » lui a été presque fatale. En effet, Dieu l’a guérie desa phlébite en dilatant la veine de la jambe qui retenait un caillot quis’est ensuite logé dans la veine pulmonaire et qui a provoqué uneembolie. Etc. Les erreurs deviennent souvent des horreurs surtoutquand on s’en remet à Dieu, sous prétexte qu’il ne peut vouloir que
 
le bien de celui qui le prie. Dieu (ou Énergie, ou Univers) ignorebien des choses et son ignorance en fait un incompétent, tout aumoins dans le domaine de la guérison.La véritable guérison commence par l’exorcisme des espritsmaléfiques (libération des souffrances refoulées)Le guérisseur doit donc savoir ce qu’il fait. Et pour ce, il doit bienconnaître le corps et l’âme de l’être humain et bien comprendre lesproblématiques de ses patients. Telle est la condition minimalepour éviter l’horreur.En outre, le guérisseur ne peut s’en tenir qu’au seul transfertd’énergie (par imposition des mains ou à distance). Il doit exorciserles esprits qui se matérialisent dans la maladie. Autrement dit, avecson patient, il doit identifier la provenance, chez ce patient (auto-ensorcellement) et dans son environnement (ensorcellement etpossession), de la souffrance qui s’exprime enfin par la maladie.Dès lors la maladie devient créatrice ou prometteuse d’unenouvelle création de soi. Il est essentiel de bien comprendre laproblématique du patient pour, non pas refouler et rediluer ànouveau la souffrance qui s’exprime dans la maladie, mais pourlibérer le patient de cette souffrance et ainsi éliminer la cause de lamaladie. Il s’agit donc de conscientiser sa souffrance plutôt que dela somatiser dans la maladie ou le comportement inadapté.
La véritable guérison se poursuit par l’adorcisme (rappel de
 
l’âme, ou de l’identité perdue)
Dans les cas d’ensorcellement, il faut d’abord procéder à unexorcisme suivi d’un adorcisme. Exorcisme des esprits maléfiquesvenant de l’extérieur qui ont pris la place de l’âme de la personne etadorcisme ou rappel de l’âme perdue. Il s’agit de « nettoyer » lepatient des mauvaises énergies venant des autres. Les Indiens duMexique appellent cette étape « limpia de las malas influencias »(nettoyage des mauvaises influences). La « limpia » est suivie de la« llamada del alma » (l’appel de l’âme). L’exorcisme doit êtrecomplété par l’adorcisme. Dans tous les cas d’ensorcellement, ilfaut exécuter l’exorcisme-adorcisme le plus rapidement possible.Mais il faut prendre le temps de bien identifier la provenance de lamauvaise influence, sinon l’exorcisme rate sa cible et l’adorcismeest alors impossible.
L’individuation : guérison de la fragilité (propension) àl’ensorcellement-possession

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->