Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
7Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Sociologie des Medias

Sociologie des Medias

Ratings:

4.33

(3)
|Views: 5,893|Likes:
Published by delkassas

More info:

Published by: delkassas on Nov 01, 2008
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/30/2012

pdf

text

original

 
Sociologie des médias
 Dina El Kassas
 
1
 
Université Paris III Sorbonne Nouvelle Année 2007 2008
La société égyptienne de la fermeture à l’ouverture numériqueLa société égyptienne de la fermeture à l’ouverture numériqueLa société égyptienne de la fermeture à l’ouverture numériqueLa société égyptienne de la fermeture à l’ouverture numérique
1.
 
Introduction
Dans la présente étude, je mène une réflexion personnelle sur l'évolution de lasociété égyptienne au contact de la télévision en me basant sur mon vécu en tantqu'une personne appartenant à la classe moyenne supérieure.Selon Reporters sans frontières, l'Egypte est classé 143
ème
sur 167 pays en cequi concerne la liberté de presse. Comment ce climat est-il vécu en Egypte ? La pressetélévisée subit-elle le même sort ? Comment la situation a-t-elle évoluée au cours destrente dernières années ? La télévision est-elle entrain de changer le vécu despopulations arabes ? Quel était le contact de la famille, la mienne, avec la télévision ?Comment avons-nous vécu l'introduction de la télévision satellitaire ? Et commentvivons-nous l'introduction de l'ordinateur et de l'Internet ?En me basant sur mon expérience personnelle et sur des observations sur monentourage direct, je vais réfléchir sur ces questions en survolant l'histoire de l'écran enEgypte. Puis, je vais montrer comment ma famille a vécu l'introduction de l'écran ausein de notre foyer.A travers ce travail, nous allons découvrir comment la société égyptienne apassé d'un monde régi par une télévision nationale dont la seule source d'informationest le gouvernement à un monde de pluralité médiatique. Je vais mettre en exergue ladimension transnationale du paysage audio-visuel arabe et montrer comment letéléspectateur s'est transformé d'un utilisateur passif à un utilisateur actif de la
 
Sociologie des médias
 Dina El Kassas
 
2
 télévision et comment il réagit avec les téléshows à dimension sociale. Je vais aussimontrer, brièvement, comment le militantisme passe à travers l'écran de l'ordinateur(les blogs) et le téléphone mobile (les sms) sous le joug d'autorités répressives.
2.
 
Histoire de l’écran en Egypte2.1
 
De 1960 jusqu’aux années 80 : deux chaînes nationales
La télévision égyptienne compte parmi les plus larges et effectives télévisionsdes pays sous-développés en Afrique et en Asie grâce à son importante industrie desfilms et les services radio qui était déjà en place avant son inauguration. Cependant, ledéveloppement de la télévision a été toujours entravé par des facteurs culturels etsociaux.La télévision égyptienne a été inaugurée le 21 juillet 1960 à la suite d'unaccord signé avec Radio Corporation of America (RCA). Jusqu’à la fin des années 80,il n'y avait que deux chaînes nationales diffusant environ 15 heures par jour chacune.Dès son inauguration, la télévision égyptienne était perçue comme la voix dugouvernement et du parti politique régissant. En effet, le directeur de l'Union de laRadio et Télévision Egyptiennes (ERTU de l'anglais) est nommé par le ministère del'information.La dimension culturelle de la télévision était évidente après la défaite de 1967contre Israël. Immédiatement après la guerre, la chaîne 3 sur laquelle étaient émis lesprogrammes étrangers essentiellement anglo-saxons a été annulée. Il était jugéinacceptable d'importer des programmes télévisés de pays avec qui les relationsdiplomatiques ont été rompues. Presque toutes les émissions de l'époque mettaient enexergue le sentiment de nationalisme ou focalisaient sur l'éducation et la religion.
 
Sociologie des médias
 Dina El Kassas
 
3
 Les émissions de la télévision étaient marquées par une forte stabilité et unerépétitivité monotone :
 
Le feuilleton égyptien de 19h sur la chaîne 1.
 
Le feuilleton non arabe (généralement américain au moins depuis les années 80)à 21h sur la chaîne 2.
 
Des émissions de soirée hebdomadaires fixes : chansons étrangères le mercredisur la 2, film égyptien le jeudi sur la 1, pièce de théâtre comique le vendrediencore sur la 1, film américain le samedi sur la 2.
2.2
 
La fin des années 80 et le début des années 90 : sept chaînes régionales
La fin des années 80 a témoigné de l’inauguration de deux chaînes satellitairestransmises par le satellite
 Arabesat 
lancé par l'Arabie Saoudite (
 ESC 
diffusant enarabe et
 Nile TV 
diffusant essentiellement en anglais) et de six chaînes publiquesrégionales couvrant les différents gouvernorats de l'Egypte (seul le gouvernorat de laGrande Caire "Al Qahira Al Kobra" reçoit la totalité des chaînes) :-
 
la chaîne 3 couvrant le Gouvernorat de la Grande Caire : Al Qahira, AlGiza et Al Qalyoubiya-
 
la chaîne 4 couvrant le gouvernorat d'Ismaïlia et Canal de Suez-
 
la chaîne 5 couvrant Alexandrie, Béhéra et Matruh-
 
la chaîne 6 couvrant Tanta et la Delta central-
 
la chaîne 7 couvrant Al Minya, Al Fayoum, Bani Suwaif et Assiut-
 
la chaîne 8 couvrant Aswan, et le sud de la Haute EgypteIl s’agit de chaînes au service de l’environnement et du développement social.N’étant pas mises en place dans un esprit compétitif, ces chaînes offraient peu dechoix additionnels et je me permets de dire que vingt ans plus tard elles n’ont pas

Activity (7)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
NEGRETISSA liked this
Mouna Mtibaa liked this
ihcenus liked this
Einfachlacm liked this
talioo liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->