Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more ➡
Download
Standard view
Full view
of .
Add note
Save to My Library
Sync to mobile
Look up keyword
Like this
2Activity
×
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Parc Tournay Solvay

Parc Tournay Solvay

Ratings: (0)|Views: 5,976|Likes:
Published by simon32

More info:

Published by: simon32 on Nov 01, 2008
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See More
See less

06/16/2009

pdf

text

original

 
Le Parc Tournay - SoLvay
Une merveille méconnue
Le Parc Tournay-Solvay est situé à Watermael-Boitsort en lisière de la orêt de Soignes, le long de laligne de chemin de er reliant Bruxelles à Namur. Comptant parmi les plus beaux parcs de la Région deBruxelles-Capitale, il reste injustement méconnu des Bruxellois.
un Peu d’hiSToire
En 1878, Alred Solvay ait construire dans le style néo-renaissance amand en vogue à l’époque une villa(ou petit manoir) en briques rouges ceinturées de bandeaux de pierres blanches sur un terrain gagné surla orêt de Soignes. Ce terrain longe la ligne du chemin de er Bruxelles-Namur et se trouve au lieu-ditKaaregat non loin de la gare de Boitsort qui vient d’être installée. Le parc qui entoure à l’époque la demeuretient compte du relie et des espaces sauvages. Les marécages du ond de la vallée sont transormés enétangs, tandis qu’une partie de la hêtraie d’origine est maintenue. En 1894, la veuve d’Alred Solvay, MarieMasson, étend le périmètre du parc vers la chaussée de La Hulpe.En 1905, Léopold II acquiert les étangs de Boitsort et une partie des terrains attenants pour préserverune partie du site, menacé par le percement du utur boulevard du Souverain et la création des nouveauxquartiers que va générer cette extension de Bruxelles. Ernest Solvay (célèbre rère d’Alred), associé àl’opération, devient ainsi propriétaire d’un ancien lotissement de maraîchers entre le nouveau boulevard etla rue du Silex et l’intègre dans la propriété amiliale en aisant construire deux ponts au-dessus de cettemême rue. C’est de cette époque aussi que date l’ajout d’une double tour à la demeure des Solvay.En 1911, l’architecte paysagiste Jules Buyssens réaménage le parc dans le style paysager que nous luiconnaissons aujourd’hui. Neu ans plus tard, une conciergerie et des dépendances néo-classiques sontconstruites. Puis en 1924, Jules Buyssens intervient à nouveau et dessine, dans un esprit classique, la trèsbelle roseraie.Lorsqu’en 1973 meurt Thérèse Tournay-Solvay, la flle d’Alred Solvay, les héritiers vendent le domaineà une société immobilière qui le laissa à l’abandon. Racheté par la Région bruxelloise en 1980, le parcTournay-Solvay est ouvert au public un an plus tard. En 1984, un incendie détruit le château dont il ne resteaujourd’hui que des ruines. L’année suivante, l’architecte paysagiste Jacques Boulanger-Français restaurela roseraie et le jardin potager-ruitier.
PaGe 1 Sur 5 – Le Parc Tournay- SoLvay – 31/08/07
LES FICHES D’INFORMATION SUR LES ESPACES VERTS DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE
   ©    B  r  u  x  e   l   l  e  s   E  n  v   i  r  o  n  n  e  m  e  n   t   ©    B  r  u  x  e   l   l  e  s   E  n  v   i  r  o  n  n  e  m  e  n   t
 
deScriPTi GeneraL : du naTureL au PaLiSSé
Cheminant au gré des sentiers sinueux, le promeneur appréciera la beauté paysagère et la diversitéécologique du parc Tournay-Solvay. Gagné jadis sur la orêt de Soignes, ce parc combine un éventaild’espaces des plus domestiqués aux plus sauvages. On y trouve au sommet, un jardin classique à l’anglaisecomprenant, dans les pelouses, des arbres d’essence exotique et une roseraie ; sur les pentes, une hêtraieet une orêt plus naturelle ; dans la vallée, des espaces semi-naturels à la végétation typique des zoneshumides et deux étangs ; puis derrière ceux-ci, un verger composé de quelques variétés de pommiers etde cerisiers, précède le potager.Le parc se caractérise par des dénivelés importants. Les architectes paysagistes qui s’y sont succédésdepuis sa création ont donc utilisé ce relie pour dégager des perspectives plongeantes (vers les étangsnotamment) et ici et là, des endroits plus intimes.Le potager du château, entouré comme il se doit de hauts murs, a été rénové à l’ancienne. Exploitéaujourd’hui par des privés, il n’en conserve pas moins une vocation didactique. Il est ceinturé de ruitiers enespaliers, de ruitiers basses tiges et de parterres de plantes médicinales, condimentaires ou vivaces.Entourée d’une haie de buis, la roseraie rassemble près de 150 variétés de rosiers horticoles et sauvages.Son dessin circulaire est de conception classique, mais l’ensemble reste très original par l’étagement detrois terrasses soutenues par des murs d’égale hauteur.La Promenade Verte passe par le Tournay-Solvay.
aune eT Lore remarquabLeS
Plusieurs arbres du parc Tournay-Solvay, sont considérés comme remarquables, notamment un noisetierde Bysance ( 
Colrylus Colurna
 ), seule espèce de noisetier en arbre, mais aussi des tsugas du Canada
Tsuga canadensis
 ), un très bel hêtre pourpre ( 
Fagus Sylvatica f.purpurea
 ), des tilleuls à large euille ( 
Tilia platyphyllos
 ), un cornouiller du Japon ( 
Cornus Kousa
 ), un tilleul du Caucase ( 
Tilia x euchlora
 ), un cèdre duLiban ( 
Cedrus libani
 )…Dans les parties basses proches de l’étang, oisonnent le lys jaune, la spirée des marais, la reine després, les populages des marais… On y remarque aussi des massis d’iris jaune des marais ( 
Iris pseudacorus
 ) et des telekia ( 
Telekia speciosa
 ) originaires du sud-est de l’Europe. En réalité, plusde 120 espèces herbacées sont répertoriées dans ces prairies. La rive du petit étang est tapissée depétasites ( 
Petasites albus
 ) aux énormes euilles qui ont penser à de la rhubarbe. A proximité, dans un petitravin ombragé, s’étalent des ougères scolopendre.La aune est également très variée et particulièrement riche dans la partie basse du parc. Autour de l’étang,citons notamment la grenouille rousse, le uligule morillon, des canards, des hérons… Et dans les étangs,la perche, le brochet, le gardon, la tanche et la brème. L’ancienne glacière sert de reuge aux chauves-souris.
PaGe 2 Sur 5 – Le Parc Tournay- SoLvay– 31/08/07
LES FICHES D’INFORMATION SUR LES ESPACES VERTS DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE
   ©    B  r  u  x  e   l   l  e  s   E  n  v   i  r  o  n  n  e  m  e  n   t   ©    B  r  u  x  e   l   l  e  s   E  n  v   i  r  o  n  n  e  m  e  n   t
 
PrinciPe de GeSTion
Le Parc Tournay Solvay bénéfcie d’une gestion diérenciée, c’est-à-dire une gestion qui s’adapte auxcaractéristiques des diérentes zones du site et aux usages qui leur sont défnis. Ainsi, la préservation dela nature sauvage y est-elle avorisée. Le bois mort par exemple, est laissé au sol pour servir d’abri et denourriture aux mammières, aux insectes, aux oiseaux et aux champignons. Les alentours de l’étang nesont auchés qu’une ois par an, pour ne pas déranger l’habitat et le terrain de chasse du crapaud communet des grenouilles rousses…
monumenTS eT ScuLPTureS remarquabLeS
monumenTS
Ls s  ât
Solvay détruit par un incendie en 1982 et aujourd’hui progressivement recolonisépar la végétation.
Ls s  ât
construites par Georges Collin en 1920 ont été restaurées en 1992 pour y accueillirle
ct rgl ’itt à l’elg
(CRIE). Dirigé par l’asbl Tournesol, ce centre d’éducationà l’environnement propose à diérents publics, mais en particuliers aux écoles bruxelloises, des visitesguidées, des stages-nature et des ateliers d’écologie dans le parc Tournay-Solvay ou dans d’autres sitesde la région.Construite au début du 20
e
siècle en style Art Nouveau,
l ll l
ou villa des amis des Tournay-Solvay, abrite aujourd’hui la
« t p p l slpt »
qui a ait du parc son lieud’exposition.
 
ScuLPTureS
G tgl g
(1996)Le sculpteur italien Mauro Staccioli a choisi un majestueux hêtre pourpre du parc pour y appuyer sontriangle en équilibre et signifer ainsi que le remède au déséquilibre humain se trouve dans la nature.
rpl  l Têt lè °8
(2002) trouvée au Mexique dans le village de San Lorenzo. Une œuvred’Ignacio Pérez Solorzano.
Kl  T etl Spg
(Mémorial Sparenberg - 1998)Ce bronze, réalisé par Thérèse Chotteau, est un hommage à une jeune emme, aujourd’hui disparue, quivenait se détendre régulièrement dans le parc. Ses parents ont voulu y élever une sculpture à son image.
eSPaceS verTS ProcheS
 Au nord-est, le parc du Jagersveld et le parc du Leybeek. Au nord-ouest, le bois de la Cambre. A l’est, le domaine du Silex et les étangs de Boitsort. Au nord-ouest, au sud, à l’est et à l’ouest, la orêt de Soignes. Signalons notamment à proximité, une airerécréative drève des Tumili (en sortant du potager et après le pont du chemin de er), la vallée du Vuilbeeket de l’autre côté la vallée du Krarregatbeek avec les étangs des Enants noyers et du Fer à cheval.
Spf :
7 hectares 41 ares.
Tplg :
parc de promenade assurant des onctions récréative, éducative, culturelle, sociale etdécorative.
Ppt :
La Région de Bruxelles-Capitale.
Gst :
Bruxelles Environnement-IBGE.
clsst :
Le site est classé.
PaGe 3 Sur 5 – Le Parc Tournay- SoLvay – 31/08/07
LES FICHES D’INFORMATION SUR LES ESPACES VERTS DE LA RÉGION DE BRUXELLES-CAPITALE

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->