Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
081103.psg.cv

081103.psg.cv

Ratings:

4.0

(2)
|Views: 15|Likes:
Published by daynightsea
Interview Charles Villeneuve - PSG
Interview Charles Villeneuve - PSG

More info:

Published by: daynightsea on Nov 03, 2008
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/09/2014

pdf

text

original

 
LES
SPORTS
18
LUNDI 3 NOVEMBRE 2008
Retrouveznos vidéos
I
Hier et aujourd’hui.
Re-pos. Reprise de l’entraînement demain à 10 heures.
I
Infirmerie.
Arnaud (ge-nou), Pancrate (cheville).
I
Suspendus.
Ceará (PSG -Nancy, 8
e
de finalede la Coupede la Ligue).
I
Rendez-vous.
PSG - Lille,13
e
 journée de L1, dimancheau Parc (21 heures, Canal +).
PSG EXPRESS
Villeneuve:
« L’objectif est de
E NOUVEAU boss pari-sien dit tout et ne mâchepas sesmots : les mauvaisrésultats de la semaine,
L
ses véritables relationsavec Paul Le Guen, la vraie-fausse venue de Ronaldo. Il n’élude aucunsujet. Charles Villeneuve, rencontréhier, veut tordre le cou à ce qui s’ap-parentepourluiàdesidéesreçueset exhorte le club à cultiver enfin le goût de la victoire. Il l’assure en ex-clusivité:LeGuenestl’hommedelasituation et il entend terminer la sai-son avec lui. Entretien décapant.
Après deux défaites en quatre jours, contre Toulouse puisà Nice, le PSG est-il en crise ?
I
CharlesVilleneuve.
 Je ne croispas.C’estagaçant.Samedisoir,nousétions deux à être agacés : Le Guenet moi. Paul l’a exprimé très claire-ment aux joueurs à la mi-temps et nous avons vu la métamorphoseentre la première et la deuxième pé-riode, même si nous avons perdu.Mais faut-il gueuler en permanencepour obtenir ce culte de la victoire ?
Comment avez-vous trouvéPaul Le Guen dans le vestiairede Nice à la mi-temps ?
Bon. Il trouve les mots qu’il faut. Ilfait même appel parfois aux parties génitales afin qu’elles se réveillent.Paul et moi, nous aimons la victoireplus que tout. L’un comme l’autre,nous n’avons pas le sentiment queles joueurs l’aiment autant qu’il fau-drait l’aimer. Rien qu’au regard denos supporteurs et de leur attache-ment, nous n’avons pas le droit deperdre. Makelele et Giuly étaient anéantis dans l’avion du retour deNice.C’estsurtoutçaqu’ilmanqueàceclub:laculturedelavictoire.AvecPaul, nous sommes en parfaite os-mose. Il n’y a pas l’ombre d’un che- veu qui nous sépare.
« On n’est pas certains de finir champion de France, maison ne sera pas loin »
On dit pourtant que vosrelations sont fraîches ?
Quand on cherche à m’opposer àPaul Le Guen, on se trompe totale-ment. Notre entente est parfaite.Nous échangeons tellement tous lesdeux. Je parle football avec lui maisaussi histoire et politique.
Pourquoi beaucoupd’observateurs ont-ilsl’impression que le courantne passe pas entre vous ?
Cela vient de ceux qui veulent prendrelaplacedel’unoudel’autre.Nous avons mis un certain temps àles identifier. Nous savons désor-mais quiilssont. Viendralemoment avec Sébastien Bazin
(NDLR : l’ac-tionnaire principal)
et ses collabora-teurs où nous prendrons les déci-sions qu’il faut. Nous ne pouvonspas écarter les vipères lubriquesquand ellessont àl’intérieurduviva-rium. Tous ne sont pas des pythonsroyaux.
Un club qui marche estun club qui repose sur un lienfort entre son présidentet son entraîneur…
Et entre l’entraîneur et ses joueurs.La force d’un groupe, c’est d’abordl’osmose entre le coach et les joueurs. Il vous a semblé que les joueurs étaient en état de révoltecontre le coach ? Je ne crois pas.Ceux qui sont en état de révolte, cesont ceux qui veulent sa place !
Finirez-vous la saisonavec Paul Le Guen ?
Les objectifs sont clairs : nous espé-rons être dans le premier tiers duclassement, c’est un objectif com-mun. Et l’objectifest biensûr definir la saison avec Paul Le Guen afin demaintenir l’équilibre d’un groupe.C’est très important. Je rends descomptes à un conseil d’administra-tion, à un actionnaire principal. Si jen’étais pas en osmose avec l’action-naire, vous l’apprendriez.
Pour conclure sur ce sujet,comment autant demensonges, si l’on vous suitbien, peuvent-ils être ditssur la nature de votre ticket ?
Celam’intrigue:quiracontedetellesbêtises à notre propos ? Je croisqu’un certain nombre de gens aime-raientquePaulparte,persuadésqu’iln’y arrivera pas compte tenu dupassé et qui essaient de planter uncoin dans l’espace de notre relation.On en parle tous les deux. On semarre de ça. Il a beaucoup d’hu-mour. Nous avons une relation trèslibreet trèsclaire.Iln’est pas dupe emoi non plus, alors, entre nous, celamarche bien.
Vous aviez demandédes résultats mais aussi du jeu. Sentez-vous un progrèsdans ce domaine-là ?
On a très bien joué à Marseille.C’était magnifique ! Quand Paul dit qu’il ne faut pas péter plus haut queson cul, cela veut dire que nous nesommes pas certains de finir cham-pion de France, mais on ne sera pasloin. Contre Toulouse puis Nice, onadilapidélecréditd’unevictoirehis-torique à Marseille. Ce que noussommes capables de faire à Mar-seille, nous devons être capables dele refaire. Alors faisons-le !
« Diriger le PSG, je kiffe,c’est passionnant »
Le PSG a-t-il l’effectifsuffisant pour atteindrecet objectif ?
Oui, nous avons un potentiel et uneffectif suffisants pour faire un bonparcours. Nous avons perdu cinq matchsdejustessequenousaurionspu gagner. Si on avait au moins ob-tenu le nul lors de ces cinq défaites,on aurait 22 points et on serait troi-sièmes. C’est notre place ! Dans lepremier tiers du tableau en tout cas,et largement ! C’est une année detransition.Lasaisonprochaine,nouspartirons à la conquête du titre.Entre-temps, il faut emmagasiner cette culture de la victoire.
L’équipe n’aurait-elle pasfait le deuil des deuxdernières saisons ?
C’est possible. Nous avons au- jourd’hui 17 points à la 12
e
 journée,ce qui était le total de points à la19
e
 journée l’année dernière.
Kezman va coûter 3,5 M
"
au club et il joue rarement.Est-ce un problème ?
Cela viendra. Paul me dit : « On luifait confiance, on le protège, commeon a fait pour Hoarau. » Il a fait unebonne entrée à Nice.
Ronaldo viendra-t-il à Paris ?
Les effets de l’anesthésie pratiquéesurluile14févrierderniersontdissi-pés, mais, à le suivre, je suis assezperdu. Il veut venir au PSG, nous ensommes très honorés ; mais, pour l’instant, nous n’avons jamaiséchangé avec lui ou son entourage.Sincèrement, c’est lui qui distille cesinformations et elles sont variables.
Aux dernières nouvelles, ilaimerait rejoindre Flamengo,club de Ligue 1 brésilienne…
(Ironique.)
Qui?Les seulesnouvellesque j’ai viennent du médecinduPSG,EricRolland,quil’aopéré.Ilne faut jamais fermer la porte à cetype de proposition, mais, pour l’ins-tant,ellen’estmêmepasentrouverte.
Que pensez-vous del’abondante littératureconcernant le PSG et publiéerécemment. Rothen, Cayzac,Pauleta se sont tous livrésà cœur ouvert…
 Je ne les ai pas lus. Quand on est àl’intérieur d’un cercle, on s’exprime àl’intérieur du cercle. Je ne suis doncpas très fan.
Prenez-vous du plaisirà diriger le PSG ?
 Je kiffe ! C’est passionnant, assezdif-ficile, mais, pour l’instant, mon tem-pérament ne me conduit pas à subir dansl’avenirunegreffecardiaque. Jesais garder mes distances.
Propos recueillispar Laurent Perrinet Dominique Sévérac
FOOTBALL, PSG.
Au tiers du championnat, Paris est 11
e
du classement.Pour Charles Villeneuve, l’équipe de la capitale mérite mieux. Le président, qui fait confianceà son entraîneur, affirme même qu’elle pourra viser le titre la saison prochaine.
CAMP DES LOGES (YVELINES), VENDREDI.
« La saison prochaine, nous partirons à laconquête du titre », prévient Charles Villeneuve, président du PSG.
(LP/GUILLAUME ROUJAS.)

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->