Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword or section
Like this
4Activity

Table Of Contents

0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
moyen age fin

moyen age fin

Ratings:

4.5

(2)
|Views: 5,612|Likes:
Published by roseetgris4435

More info:

Published by: roseetgris4435 on Nov 04, 2008
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as DOC, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/05/2012

pdf

text

original

 
13/10Moyen ÂgeIntroductionA.Formation et évolution d’une notion historiographiqueMedia aetas / media tempora« Age Moyen / Temps Moyen » => Période qui sépare de l’empireromain. Tous siècles antérieurs perçus sous couleurs sombres. Dû auxépidémies (peste), guerres, fléaux de toutes sortes toujours bienprésents dans la mémoire collective. Image accréditée que depuis lachute de l’empire romain, que des époques marquées par la souffrance,la guerre, la destruction. Humanistes qui sur le plan politique seréclament de la romantique ou de la cité grecque. Du pt de vueculturel, ces humanistes n’ont que désintérêt, mépris pour tout ce quiles sépare de l’antiquité, toutes les formes culturelles héritées duMoyen Age.Connotation négative pas le propre des humanistes : se maintient aucours des siècles suivants. Va se retrouver au 18
ème
siècle, siècle desLumières, ou des économistes. Périodes d’anarchie, de stagnationéconomique. JJ Rousseau dénonce l’arbitraire, la tyrannie au MoyenAge. Epoque à laquelle les philosophes des lumières attribuent despratiques en totale contradiction avec ce qu’ils préconisent : idéaux deliberté, de raison. Vision négative !19
ème
va réhabiliter le MA : siècle de la restauration en France, duromantisme, de la découverte des identités nationales. On se retournevers le MA (ré intérêt). Un gout prononcé pour cette période qui seconcrétise dans la littérature romantique, des tableaux, des meubles,des châteaux bâtis dans le style (troubadour). Les allemands jouent unrôle particulier. L’Allemagne n’existait pas (petits états) le peupleallemand est à la recherche de ses racines. Ils vont promouvoir desétudes sur le Moyen Age. Tendances romantiques => image idylliquedu MA. >< Positivistes : veulent retrouver MA tel qu’il a vraiment été,restituer les faits.Reconstructions fantaisistes.Prudence : derrière goût allemand pour MA, recherche d’identité etsurtout perception du MA comme une période de corruption progressivedu génie originaire du peuple allemand au contact des civilisationsméditerranéennes, au contact de Rome.Nombreux historiens obsédés par recherche des origines desphénomènes. Origines du capitalisme, bourgeoisie, état moderne,toutes formes d’associations via les corporations. S’efforcent de lestrouver à l’époque médiévale. On se tourne vers ce millénairemédiéval, pré moderne, en quête d’identité (nationale pour allemands,régionale/locale parfois).
 
20
ème
siècle (seconde moitié) : rendu compte que MA était une époquefascinante parce qu’elle a permis la rencontre latino-germanique =>convergence de 2 civilisations qui a conduit à une synthèse n’ayant pasd’équivalent dans l’histoire.B.Limites chronologiques et géographiquesProblème de la périodisation (opération intellectuelle qui vise à mettrede l’ordre ; moyen pédagogique dans un effort de compréhension, ondistingue, on divise l’histoire en tranches, en périodes + ou – longuesqui constituent des blocs relativement homogènes) Période s’étend +ou – du 5
ème
au 15
ème
siècle. Pas de date précise pour la fin del’Antiquité. Pas davantage de dates précises.Vision négative qui a conduit à l’expression Moyen Age. Commence à lachute de l’empire romain au 5
ème
siècle. Chute n’est pas arrivée d’unseul coup. Il fallait une date pour fixer les choses : 476 : déposition deRomulus Augustule, dernier empereur d’occident.Limites chronologiques1453 : chute de Byzance, prise de Constantinople par les Turcs : suite àcette prise, des intellectuels quittent le monde grec pour venir enoccident mais bien avant il y avait déjà eu des départs vers Rome (de laGrèce). Constantinople ne représentait plus qu’un symbole. Aspectculturel.1492 : Découverte de l’Amérique (Colomb) : « Découverte » : il n’étaitpas conscient qu’il avait découvert un nouveau continent. On associel’arrivée des métaux précieux à cette découverte. Aspect économique.1517 : Martin Luther : un moine assez obscur affiche à la porte d’unechapelle une série de propositions de réformes pour l’Eglise maisl’événement n’a pas eu immédiatement retentissement mondial MAISencore un seul aspect : religieux.Chaque fois qu’un seul point de vue particulier : religieux, économique,culturel.Au 18
ème
s., révolution FR, Russie, … MA n’en finit pas de mourir, deséléments vivaces en demeurent dans les institutions, les mentalités del’époque moderne.Situer 5
ème
-15
ème
s.Limites géographiquesOccident : héritage classique se poursuit, se transforme au contact dumonde germaniqueByzance : empire romain d’Orient : relations entre Orient et Occident,tensions,Islam : tensions, relations intellectuelles, artistiques entre Occident etIslam. Certains aspects de la civilisations de l’Islam seront évoqués.Antiquité : Méditerranée unifiée de l’empire Romain
 
C.Sources de l’histoire médiévaleSe démarque de l’Antiquité grecque, romaine. Au fur et à mesure qu’onprogresse dans le temps, les sources deviennent plus nombreuses.Sources : informations écrites ou non léguées aux chercheurs(historiens (d’art), archéologues, …) qui doivent les mettre en œuvre.-sources écrites : se répartissent de façon fort inégale au cours de cemillénaire. Au fur et à mesure qu’on se rapproche de nous, lesdocuments deviennent plus nombreux. Plus grand nombre, mieuxconservés. Volume des sources écrites croît essentiellement à partirdu 13
ème
s. En rapport avec le développement des états qui vontmettre par écrit une série de textes (diplomatiques, politiques).D’autre part, cet accroissement résulte aussi d’un recours écrit à lavie sociale. Conscient toutefois que ce recours n’est pas le fait detoutes les couches de la société : surtout religieux, moines.Progressivement, d’autres couches de la société, laïques, vont sefamiliariser à l’écriture. Moines pratique en premier lieu l’écrit, leconsacrent à des préoccupations religieuses. Récits de miracles,travaux d’historien, … Souverains souhaitent mettent par écritl’histoire des ancêtres. Avant l’an mil, dans les pays méditerranéens,l’usage de l’écrit l’emporte sur l’oralité. Quand il y aura litige, l’écritsera une preuve de droit. L’usage de l’écrit l’emporte plus tard dansnos régions. A partir du 12
ème
s., le papier (- couteux, contribue àgénéralisation de l’écrit) > parchemin (couteux ! utilisé avecparcimonie, réutiliser ; on gratte et réutilise). Fait que le latin est peuà peu remplacé par les langues vernaculaires (contrats français,allemand, italien, espagnol). Dans sources écrites héritées du MA, ondistingue 2 grandes catégories : sources littéraires (fiction, épique,romans de chevalerie), ouvrages didactiques (enseignement : jeunesnobles qui se forment, traités politiques pour jeunes princes, travauxhistoriques, chroniques (histoire d’une abbaye, dynastie), annales(événements consignés année par année), écrits hagiographiques,(récits de vie de saints, miracles ou autres faits marquants, quivisent à édifier lecteurs et distraire)) ; Sources de la pratique, textesque l’on rédige comme archive du pouvoir (diplômes, traités,documents comptables, notariaux, documents à caractèreéconomique).-sources matérielles : cathédrale, abbaye, œuvres d’arts, objetspurement usuels, de la vie courante. (ex : chartes, nécropoles(comment/à quel âge mourait-on, statut social), … Sourcesimportantes spécialement pour les époques pour lesquelles il y arelativement peu d’écrits (plus anciennes, premiers siècles du MA,antérieurs à l’an mil). Importance de l’archéologie : menée danscertains pays dès avant la 2
nde
guerre mondiale (Allemagne,Angleterre, N-E de l’Europe) : prospection des sol, photographieaérienne (tracés routiers anciens, implantation de l’habitat, objetsde la vie matérielle, outils, …). Enceintes urbaines, châteaux,

Activity (4)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
Boutheina Lahlou liked this
Boutheina Lahlou liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->