Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
3Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Histoire Des Discriminations

Histoire Des Discriminations

Ratings: (0)|Views: 2,163|Likes:
Published by Un Bruxellois
Histoire Des Discriminations
Source: http://www.carrefour.be/
Histoire Des Discriminations
Source: http://www.carrefour.be/

More info:

Published by: Un Bruxellois on Nov 08, 2008
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

09/12/2010

pdf

text

original

 
Histoire des discriminations linguistiques ou pour motifslinguistiques, subies par les francophones de la périphériebruxelloise (de 120.000 à 150.000 citoyens belges)
 
Sommaire
Introduction1.Aux origines de l’Etat belge (XIX
è
siècle)2.La première loi linguistique, celle du 31 juillet 19213.La deuxième série de lois linguistiques en 1932 et 19354.Refus du recensement linguistique par les bourgmestres flamands5.La troisme étape des lois linguistiques: deux lois qui imposent une frontière sansconsulterla population6.L’arrêt de Strasbourg du 23 juillet 19687.Premières listes francophones aux élections communales en périphérie et premièresréactions flamandes (fusion de communes)8.L’homogéité culturelle et le principe de territorialité9.La loi de pacification communautaire du 9 at 198810.L’emploi des langues dans les conseils communaux11.Nouvelles pressions sur les facilités, après l’instauration officielle du féralisme en 1993 -les circulaires Peeters et consorts12.La scission du Brabant unitaire13.La vie culturelle en périphérie et l’arrêtrelatif au riodique«Carrefour» du 3 octobre199614.Nouvelles revendications flamandes15.La loi du 13 juillet 2001: transfert de la tutelle sur les communes aux Régions16.Le Conseil de l’Europe et la protection des minoritésnationales17.Le rapport Nabholz-Haidegger et la résolution 1301 du 26 septembre 200218.La note Vandenbroucke d’octobre 2004, les élections de 2006 et 2007 et la non-nomination de bourgmestres francophones19.Le problème de BHV (arrondissement électoral et judiciaire de Bruxelles-Hal-Vilvorde)20.La gifle aux francophones en moins de six mois: un projet de cret contre les écolesfrancophones, voté le 13 Décembre 2007Conclusions provisoires
 
Histoire des discriminations linguistiques ou pour motifs linguistiques 15-02-2008.doc
3
Introduction
Les difficultés pour les francophones de la riphériebruxelloise commencèrent en 1963 lorsquefurent votées les lois linguistiques qui fixèrent de manière arbitraire, non démocratique et injuste,les frontières dites «linguistiques» autour de Bruxelles (19 communes) restée administrativementbilingue et qui réaffirmèrent le principe de l’unilinguisme administratif des Régions (saufBruxelles), ne s’appliquant toutefois que partiellement pour les habitants des communes àfacilités.Toutefois, l’arrondissement électoral et judiciaire bilingue de Bruxelles fut maintenuexpressément et des amendements furent introduits dans la loi sur l’emploi des langues enmatière judiciaire de 1935 pour spécifier certains droits au bénéfice des francophones descommunes à facilités.L’aperçu historique présenté ici relate, après avoir tracé quelques rétroactes de la situation établieaprès la naissance de l’Etat belge (1830), comment, après 1963, les droits subsistant pour cescitoyens belges francophones de la périphérie bruxelloise, se détériorèrent progressivement et defaçon accélérée, après 1993, date de la révision constitutionnelle faisant de la Belgique un Etatfédéral et donnant du fait même à la Région flamande un Parlement élu au suffrage universelavec un Gouvernement.Cette détérioration se fit soit par la jurisprudence imaginative et créative mais de plus en plusradicale et sans nuances d’une Chambre flamandedu Conseil d’Etat (toutefois, celle-ci elle supprimer) avait déjà commencé à se manifester à partir de l’arrêt Germis de 1972), soit par desévolutions législatives ultérieures résultant des compromis communautaires successifs, soit, après1993, par des décrets du Parlement flamand ou par des circulaires ministérielles abusives duGouvernement flamand, soit même encore, plus récemment, par de véritables coups de bluff,menaces sans fondement légal et abus de pouvoir commis par le Gouvernement flamand ou pardes fonctionnaires (ex. le Gouverneur de la Province du Brabant flamand).Aujourd’hui, les droits fondamentaux, culturels et linguistiques, des 120 à 150000 francophonesvivant en région flamande, dans la périphérie bruxelloise sont fortement menacés.Le Gouvernement flamand ne cesse de raboter et démanteler les droits conférés à ces citoyensbelges de langue française, établis sur le territoire de langue néerlandaise, par des lois duParlement belge.Son intention de supprimer les facilités tôt ou tard est clairement affirmée.Depuis les élections communales d’Octobre 2006, le Gouvernement flamand refuse de nommertrois bourgmestres francophones, pourtant élus démocratiquement à une très forte majorité,dans trois communes à facilités de la périphérie.Quand des problèmes ont été posés dans la périphérie bruxelloise par la politique menée par lesreprésentants du Gouvernement flamand, le Gouvernement fédéral, faute de consensus en sonsein, s’est de plus en plus abstenu d’intervenir dans les dernières années pour faire respecter la loifédérale sur les facilités.1.
Aux origines de l’Etat belge (XIX
è
siècle)
La Belgique fut, à l'origine (1830), un Etat unitaire, de jure et de facto, francophone, pour lapolitique, la presse, l'administration et l'enseignement tandis que la plus grande partie de lapopulation, tant au sud qu'au nord, utilisait largement divers dialectes (soit flamands, soitwallons) dans la vie de tous les jours.

Activity (3)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
Robert Clerebaut liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->