Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Projet Patrimonial

Projet Patrimonial

Ratings: (0)|Views: 27|Likes:
Published by Andrea A. M. Gatti

More info:

Published by: Andrea A. M. Gatti on Jan 18, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

12/30/2012

pdf

text

original

 
Projet par:Andrea Gatti45b, rue Ménard 30000 Nîmes06 47129197; +39 3485146127andrea.gatti1987@gmail.com;andrea.gatti6@studenti.unimi.itwww.scribd.com/waldo_stano
 
PROJET PATRIMONIALProposition d’utilisation non-occasionnelle de la Chapelle des Jésuites comme lieud'exposition adjoint au Musée des Beaux Arts de NîmesIDEE:L'idée fondamentale de ce projet est celle de répondre à deux différents besoins, relatifs àdeux importantes institutions de la vie culturelle de la ville de Nîmes:
Le
Musée de Beaux Arts
a besoin des espaces plus grands pour la mise-en-placede ses expositions. Aujourd'hui, pendant les expositions, les organisateurs sontobligés de changer de places de nombreuses œuvres de la collection permanente,en empêchant aux visiteurs de jouir du musée en entier.
La
Chapelle des Jésuites
a besoin d'être optimisé comme lieu d'exposition. Elleest historiquement liée avec l'École supérieure des Beaux Arts et, en cohérence àce voisinage, elle est souvent utilisée comme lieu d'exposition privilégiée pour sesélèves et enseignants. Mais par contre, elle semble souffrir d'une certainegénéralité, et elle n'a pas de continuité d'exposition, ni par rapport au temps (étantsouvent vide), ni par rapport à la qualité des artistes choisis ou des projetsproposés.Donc ce que l’on veut faire est d’utiliser la Chapelle des Jésuites comme «
vedette
» oumieux comme une vitrine/avant-garde détachée à travers de laquelle les visiteurs,occasionnels ou non, puissent lire une invitation à la découverte du Musée lui-même. FINALITE:La finalité primaire de ce projet c'est donc de donner à la Chapelle des Jésuites un statutplus convenable à sa potentialité en augmentant le niveau de qualité des expositions sur place, mais cependant en gardant aussi sa vocation à être une vitrine privilégiée destravaux des étudiants. De plus, le but est de mieux intégrer l'institution du Musée desBeaux Arts dans le contexte urbain en lui garantissant beaucoup plus de visibilité etd'accessibilité.Plus généralement, la finalité secondaire est cependant de réunir l'École supérieure desBeaux Arts et toutes les forces culturelles de la Ville (l'Université, les amis des musées,etc.) avec le Musée des Beaux Arts en un projet commun, pour le bénéfice de tous et pour créer une base à des collaborations toujours plus serrés entre eux.POTENTIALITE DU SITE:Le site devrait donc être une vitrine qui en même temps, ramène deux avantages:1) Cela concède au musée différentes solutions d'organisation spatiale:- il peut diviser une grande exposition en deux sections: une «dégustation»de l'exposition à la Chapelle et la deuxième partie plus importante auMusée.- il peut décider aussi bien de placer toute l'exposition dans la Chapelle enlaissant au Musée la seule exposition de ses collections.
 
2)
Il permettra au Musée d'avoir plus de visibilité dans le centre-ville, ce qui lui feraépargner argent et forces dans la communication et attirera des visiteurs.Quel qu'il soit, toutes les expositions ici organisées devront être impérativement petites: jamais plus qu’une dizaine d'œuvres. Il faut rappeler que il ne s'agit pas d'un deuxièmesiège du Musée, mais plutôt de son vestibule. Cette invitation doit RENVOYER au Musée,le véritable bonbon, l'attraction finale: les visiteurs ne doivent pas être satisfaits tant qu’ ilsn’auront pas achevée la visite de toutes les collections dans son siège primaire.HISTOIRE:La «
Chapelle des Jésuites
» de Nîmes (église Saint-Ignace) a été construite de 1673 à1678 sur un projet du Père Mathieu de Morgues auquel on reconnaît un remarquabletalent d'architecte. Avec cette construction un nouveau style classique vient introduit àNîmes, jusqu'alors inconnu (en étant encore dominant l'architecture gothique surtout enrelation avec la reconstruction des anciennes églises endommagées par les guerres dereligion) et elle devient un des plus remarquables édifices de la ville, par qualité etoriginalité.L'édifice a un plan central à nef unique, flanquée de tribunes disposées en ordre régulier et parfaitement symétrique et un décor inspiré de l'antique, très simple et austère. Safaçade rectangulaire, surmontée d'un fronton est unique dans l'architecture des Jésuitesde France, et elle rappelle aucunes exemplaires de l'architecture baroque italienne dumeme période. Son éclairage par des lanternons placés au centre des voutes de chacunede ses parties est exceptionnel, d'autant qu'aux trois édicules en saille sur la toiture dontce dispositif détermine la présence, viennent s'en ajouter six autres dont les uns sontfonctionnels et les autres non, en conférant à l'édifice une silhouette très originale. En1973, le site est classé monument historique ce qui permet d’importants travaux derénovation. Longtemps méconnue, l'église Saint-Ignace est maintenant considéréecomme un élément majeur du patrimoine architectural nimois.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->