Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
3Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
2012-01-25~1804@USBEK___RICA

2012-01-25~1804@USBEK___RICA

Ratings: (0)|Views: 757 |Likes:
Published by user909

More info:

Published by: user909 on Jan 26, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/24/2013

pdf

text

original

 
USBEK & RICA
42 BOULEVARD DE SEBASTOPOL75003 PARIS
HIVER 12
TrimestrielSurface approx. (cm²) : 1064
Page 1/3
SOUFFLE34086301300502/GNN/OTO/2Eléments de recherche : EDITIONS YVES MICHEL : toutes citations
«OSER S'ATTAQUER
À LA MONNAIE, C'EST
FINIR SA CARRIÈRE
DANS LE MISSOURI »
'Bernard^Lietaer 
 L'économiste belge milite
 pour remplacer notre systèmemonétaire par toute une gamme
de monnaies locales, nationales
et même mondiale. Explications.
» Usbek
Si 
Rica
: Vous dites que lacrise du système monétaire et financier
est structurelle et non conjoncturelle.
Pourquoi
?
Bernard
Lietaer : Qu'y a-t-il de com-mun entre Internet, les écosystèmesnaturels et notre système monétaire ?Ce sont tous des réseaux complexes deflux qui, pour être durables, doiventavoir deux caractéristiques structu-relles : la diversité et Pinterconnecti-vité. Ce que je dis n'est pas théoriquemais empirique : c'est le résultat destravaux de Robert Ulanowicz (profes-seur d'écologie quantitative à l'uni-versité du Maryland), qui a passésa vie à étudier les écosystèmes natu-rels, de l'Amazonie à la petite flaqued'eau d'une basse-cour. Traduction :une monoculture sans diversité peutêtre efficace mais ne sera jamaisdurable. Eh bien, avec l'argent, nousfaisons de la monoculture sansdiversité, car les monnaies ditesnationales sont toutes créées pardes dettes bancaires. Depuis 1970, leFMI a recensé 145 crises bancaires,208 krachs et 72 crises de la dettepublique, soit un total de 425 crisessystémiques. Plus de 10 par an ! Etvoilà déjà plus de trois siècles qu'on joue à ce petit jeu alors qu'il fau-drait que l'économie soit comme unécosystème naturel, avec des mon-naies complémentaires qui diversi-fient structurellement les échanges.
« Pourquoi personne ne toucheau système monétaire '
Les sociétés patriarcales ont tou- jours imposé un monopole monétairecontrôle hiérarchiquement et appli-quant des taux d'intérêt positifs - desmachines à aspirer des ressources,avec un grand chef au sommet. Nosbibliothèques sont remplies de cen-taines de milliers de livres décorti-quant jusqu'au moindre détail lesdifférences entre le communisme etle capitalisme, mais aucun ouvrageà ce jour n'a analyse ce que ces deuxsystèmes ont en commun : ils ont étéfondés par des sociétés patriarcalestrouvant normal d'avoir une mon-naie unique centralisatrice. Seuledifférence : chez les communistes,les banques étaient contrôlées parles gouvernements. Deuxième rai-son : une organisation jouissant d'unmonopole investit toujours beaucoupde ressources pour éviter de le perdre.Et surtout, on entretient un grandflou artistique autour de la monnaie.L'économiste John Kenneth Galbraith
disait :
« Le domaine de la monnaie est, en
économie, celui dans lequel la complexité 
est utilisée pour cacher la réalité plutôt que pour l'expliquer. »
Les lobbies sontultra-sophistiqués sur le plan séman-tique, vous sortent un vocabulaire ausens biaisé et des équations à tomberraide mort. Tout ça n'est pas innocent.Par exemple, quand vous allez faireun emprunt à la banque, vous êtesfier d'avoir du crédit, on vous consi-dère comme un type sérieux... Mais
L'964] CHEQUES-DEJEUNER
La société Chèque-Coopératifpour la Restauration, fondéepar Georges Rmc, émet pour
la première fois en Francedes chèques-déjeuner.
GREEN DOLLAR
Elle devient en 1998
le groupe Chèque Dé|euner.
Pour lutter contre le chômage,
l'Ecossais Michael Linton fonde
au Canada le premier système
d'échange local (SEL), basé sur
locale, le Green Dollar.
Le premier SEL français estlancé en 1994 dans l'Ariège.Depuis, plus de 400 réseaux
le troc à partir d'une monnaie entéte créés dans l'Hexagone.
 
USBEK & RICA
42 BOULEVARD DE SEBASTOPOL75003 PARIS
HIVER 12
TrimestrielSurface approx. (cm²) : 1064
Page 2/3
SOUFFLE34086301300502/GNN/OTO/2Eléments de recherche : EDITIONS YVES MICHEL : toutes citations
CARTE D'IDENTITÉ
Né en 1942, l'économiste BernardLietaera été l'un des architectes
de l'écu (European Currency Unit),
l'ancêtre de l'euro, en tant que haut
fonctionnaire à la Banque centrale
de Belgique Ila également présidé
le système de paiement électronique
belge, travaillé comme trader pour
Gaia Fund et enseigne la financeinternationale dans plusieurs
universités (Berkeley, Louvain)ll consacre au|ourd'hui son temps
à la question des monnaies
complémentaires
quand un gouvernement fait la mêmechose, ça s'appelle de la dette. Enfin, ily a le domaine académique. Lors d'uncongrès à Séoul, Paul Krugman, quisort comme moi du MIT, me confiait :
« Hy a un conseil de nos professeurs du
 MIT que j'ai toujours religieusement 
suivi : "Never touch the money system. " »
Si vous osez vous attaquer à la mon-naie, vous finissez votre carrière dansle Missouri.
• Quelles monnaies complémentaires
vous paraissent les plus utiles '
Les monnaies sociales sont utiles pouragir à une petite échelle : leur objectif n'est pas vraiment économique. C'estun peu l'équivalent des vaisseauxcapillaires, ils vous donnent bon teint,mais ne prétendez pas remplacer uneaorte avec ça si vous avez une crisecardiaque ! Ensuite, il y a les mon-naies commerciales comme les Miles,les points Carrefour ou le wir suisse.Enfin, un troisième niveau, essentieldans notre contexte de crise : celui desinitiatives gouvernementales. Si je faispousser des salades sur les toits deBruxelles, je ne serai jamais compétitif avec une monnaie unique car, à 30 kilo-mètres d'ici, un type fait 50 hectaresde salades avec de grosses machines.Supposons maintenant que Bruxellesdécide de devenir une ville vertemodèle : elle émet une nouvelle mon-naie et demande à chaque Bruxellois deconsacrer vingt heures de son temps àdes activités vertes, y compris la plan-tation de salades, rémunérées aveccette nouvelle monnaie, sans avoirpour autant à payer de taxes. La seuleraison pour laquelle une monnaie com-plémentaire est toujours marginale parrapport à l'euro, c'est parce que l'Étatexige le paiement de taxes exclusive-ment en euros.
• Introduire des monnaies
complémentaires serait donc unefaçon de sauver notre systèmemonétaire plutôt que de l'achever ?
Quand on veut de la diversité, on necommence pas par liquider ce quiexiste. Beaucoup de gens proposent denationaliser le processus de créationde monnaie pour que les banques rede-viennent de simples intermédiaires- ce que la plupart pensent d'ailleursqu'elles sont. Pour moi, cela revient
«VOUS AVEZ SÛREMENTDES POINTS CARREFOUR,NON ? EST-CE QUE C'ESTDIFFICILE À GÉRER
à mettre un monopole à la place d'unautre. Et puis je veux tout de mêmedonner crédit au système convention-nel pour avoir permis l'ère industrielle.Sinon, vous n'auriez pas pu faire unaller-retour Paris-Bruxelles en une journêe, et vous ne seriez pas en traind'enregistrer notre conversation dansune petite machine.
» Utiliser une seule monnaie paraît plus
simple Pourquoi en utiliser plusieurs ?
C'est plus complexe et moins « effi-cace ». Mais vous avez sûrement despoints Carrefour, non ? Est-ce quec'est difficile à gérer ? Les gens ne serendent même pas compte qu'ils accu-mulent des Miles. Pourtant, ce n'estpas une monnaie marginale puisqueson échelle dépasse le cadre national.
» Comment expliquer qu'on soit
passé en vingt ans dè 300 à plus de
5 000 monnaies complémentaires
en circulation dans le monde '
Je suis d'accord avec le futurologueJohn Naisbitt : les véritables boule-versements ont lieu quand il y aconvergence entre un changement devaleurs et de nouveaux outils. L'outil,c'est la révolution informatique : s'ilavait fallu une armée de comptablespour dénombrer vos Miles, ça n'aurait jamais démarré. Quant au changementde valeurs, il vient de l'émergence descréatifs culturels, une sous-culture quireprésente déjà aujourd'hui plus d'untiers de la population. Les personnesintéressées par les monnaies
AIR MILES
TIME BANK
La société britannique Loyalty
Management Croup (LMC)
invente les Air Miles, système
de fidélisation par points pour
les voyageurs aériens
Cette monnaie commerciale
s'est ensuite généralisée partoutdans le mondeCréation aux États Unis de lapremiere Time Bank systèmed'échange de services peer
to peer avec l'heure comme
unité de compte
Line monnaie non imposable
et sans intérêts, qui crée
du lien social et valorise les
competences de chacun

Activity (3)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
benss13 liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->