Welcome to Scribd. Sign in or start your free trial to enjoy unlimited e-books, audiobooks & documents.Find out more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
7Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Pratiquer la veille multilingue en 4 étapes et 15 outils linguistiques - Practise multilingual web watching in 4 steps

Pratiquer la veille multilingue en 4 étapes et 15 outils linguistiques - Practise multilingual web watching in 4 steps

Ratings: (0)|Views: 765|Likes:

More info:

Published by: Christophe Deschamps on Nov 15, 2008
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

09/28/2010

pdf

text

original

 
Pratiquer la veille multilingue en 4 étapes et 15 outils linguistiques
Christophe Deschampswww.outilsfroids.net
Dire queGoogle Reader permet de faire de la veille multilinguegrâce à ses fonctions detraduction automatique c'est une chose, le démontrer c'est mieux. Il ne s'agit en effetpas seulement de récupérer un flux rss dans une langue étrangère et de cliquer sur lebon bouton. Ca c'est la dernière étape :-)Je vous invite donc à un petit exercice pratique et j'ai choisi à cet effet un thème deveille volontairement complexe et d'actualité :
Que dit la presse russe des positionsfrançaises durant et après le sommet UE - Russie?
Sujet compliqué car :1 : j'ai fait un peu de russe mais c'est tellement loin que je décrypte à peine 50% del'alphabet cyrillique (et que je comprends à peu près 1% de ces 50% ...)2 : c'est une langue à déclinaison qui pourrait poser pas mal de problèmes lorsqu'ils'agira de surveiller un mot-clé puisqu'on le retrouvera avec un nombre incalculable determinaisons. Enfin si calculable mais bon... je n'ai pas vraiment le temps de mereplonger dans la grammaire russe actuellement. Ceci nous apprend toutefois unepremière chose essentielle :
lorsque l'on veut faire de la veille dans un langueprécise il faut s'intéresser un minimum à sa construction grammaticale
: si vouschoisissez un mot dans une forme qui n'est jamais utilisée, sinon par les dictionnaires,vous pourriez ne pas avoir de résultat. Heureusement Google News, grâce lui soit rendu,a pensé à tout et propose dans ses résultats les variantes d'un même mot (pluriel/singulier, masculin/féminin, et donc les déclinaisons. Cette possibilité relativementrécente et très gênante lorsque l'on recherche un mot précis s'avère ici d'une grandeutilité.
Précision :
il est évident que cet article ne prétend pas faire le tour de la question. Dansun processus de veille réel, pour une entreprise par exemple, il s'agirait d'une simplephase de démarrage. Sachant que les mots-clés choisis ici seront ensuite optimisés enfonction des résultats obtenus. La veille c'est forcément itératif et personne ne peutprétendre arriver d'emblée avec un système parfait.
1 - Première étape :choisir ses mots-clés.
Il s'agit ici de choisir les mots-clés que vous allez lancer dans les moteurs. Je nedétaillerai toutefois pas cette étape puisqu'elle n'est pas spécifique à la veille multilingue.En deux mots il s'agira par exemple de trouver les synonymes d'un mot-clé ou encore dele préciser par un second mot (ex : intelligence + économique), ou au contraire d'enétendre la portée par des concepts associés (ex : les termes "veille" ou "lobbying" sonttrès souvent associés à l'expression "intelligence économique").
Notre exemple
:dans notre cas nous nous contenterons du mots-clé "
français
". Nouspartons en effet du principe qu'on pourra le retrouver dans des expressions telles que "leprésident français" ou "les français pensent que". Le conseil le plus important lorsqu'onfait de la veille sur internet c'est de toujours
chercher à se mettre dans la peau de lapersonne susceptible d'avoir écrit l'article qui nous intéresse
afin d'imaginer lesmots-clé qu'elle aurait pu utiliser. C'est pas très scientifique ça me direz-vous? Non. Laveille c'est 80% d'instinct (je vous renvoie à ma thèse préférée sur le sujet :Explorateurs-chasseurs-cueilleurs du web) et 20% de savoirs-faire.
2 - Deuxième étape:traduire ses mots-clés
Traduire les mots-clés choisis est à première vue facile. Les services de traduction
 
automatique sont en effet légion sur le web. Toutefois le fait qu'ils ne proposent souventqu'une seule traduction pour un mot est un piège qu'il nous faudra contourner. Noussavons tous en effet qu'un même mot peut avoir de nombreux sens dans une langue :un mousse, une mousse (bière), de la mousse (végétale ou autre). Comment faire lebon choix?Simple, il va falloir, en plus du traducteur automatique, trouver un dictionnaire de cettelangue proposant des définitions traduites dans une autre
que vous comprenez
, ceciafin de valider le sens de votre traduction.Euh non, pas si simple en fait mais bon j'ai un peu farfouillé
:-)Services de traduction automatique (pratiques mais insuffisants) :
Google TranslateBabylon translatorPromt/ Reverso traductionSystran boxFagantranslationwizard(agrégateurdeservicesdetraductionautomatique):excellent sur le principe mais pas toujours à jour.Foreignword(agrégateurdeservicesdetraductionautomatique):mêmeremarque avec une interface moins bien pensée.
Dictionnaires de définitions bilingues (très bien mais on y trouve pas toujoursles langues dont on a besoin), à privilégier toutefois quand c'est possible :
Freelang:sériededictionnairesfrançais-étranger(etinversement)enlignemais que l'on peut aussi télécharger.Logosdictionary: le meilleur selon moi.PanImages:servicederecherchequitraduitdirectementvosmots-clésaprèssambiguïsation.LancevotrerequêtetraduitedansGoogleImagesetFlickr.Excellent aussi.Reference translate: uniquement pour l'anglais.
Plugins Firefox :
Foxlingo:indispensablebarred'outils,lecouteausuissedelatraductionenligne.Quicktranslation:indispensablebarred'outils,lecouteausuissedelatraductionen ligne (ah tiens je l'ai déjà dit)
Sites de ressources sur la traduction :
ForeignwordPage de l'Université d'Austin, régulièrement mise à jourAutre solution pour valider le sens d'un mot étranger : ce que j'appelle
la validationvisuelle
, vous allez voir c'est simple : mettons que vous vouliez mener une veille sur lemot "éléphant" dans la presse chinoise (quoi y a pas d'éléphants en Chine et alors?M'étonnerait bien qu'il y en ait pas quelques-uns qui traversent la frontière avec l'Indede temps à autres), donc je disais :1.Vous traduisez le mot "éléphant" dans Google translate et obtenez ceci :
大象
2.Afind'êtresûrquecetidéogrammenedésignepasleséléphantsdemerouceuxduparticommunistechinois,vousallerlecopier-collerdansGoogleImagesversionchinoise.Voustatonnezunpeupourtrouverlebouton"Rechercher"etfinissezparobtenirunepagederésultatspleinedebeauxéléphants(cf.ci-dessous),pasdemeretpascommuniste(quoiquej'avouenepasbienconnaîtrelesystèmepolitiquedeséléphants).Voilà,vousêtesmaintenantsûrquevotremotestlebon.Evidemmentcetteméthodefonctionnebienpourlesanimaux,objetsetpersonnesbres,maisbeaucoupmoinspourlesconcepts,essayezavec"phénoménologie"pourvoir(lepirec'estqu'ilyaquandmême12400résultats, ou comment la philosophie par l'image:-).
 
Notre exemple
:le mot français a été traduit et désambiguïsé avecLogos Dictionnary. Le résultat : "
французский
" qui doit se lire à peu près "françuski".Mais ce n'est pas tout. Il va nous falloir préciser un contexte si l'on ne veut pas obtenirtous les articles en russe qui citent le mot "français" (ex: "ce grand écrivain français","cet incroyable footballeur français", "ce goût typiquement français pour les bonneschoses", "ce fabuleux esprit français que tous les peuples du monde leur envient" oumême "les ravages causés par les éléphants français dans les plaines beauceronnes",etc).J'ai choisi tout simplement le mot "Nice", ville où se tient ce sommet.Logos Dictionnary ne proposant pas de traduction je me suis retourné vers GoogleTranslate qui m'a donné "
Ницца
", c'est-à-dire "Nissa". Je suis ensuite allé taper ce motdans PanImages. Pas de problème, les milliardaires russes sont bien sur les photos.
3 - Troisième étape: lancer sa requête et la mettre soussurveillance
Nous voici maintenant armés de deux mots-clés validés. Il ne reste plus qu'à allerinterroger les moteurs qui agrègent la presse russe. Encore faut-il en trouver!Faisons simple pour l'instant :Google News en russe (forcément) : a priori 400 sources de presse indexéesIlestbiensûrpossibled'interrogerdirectementdestitresdelapresserusseenlignemaisleschosessecompliquentpuisqu'ilsfautqu'ilsproposentunfilRsscorrespondantàvotrerequête.S'iln'yenapasonpeuttoujoursutiliserunservicedetypeFeedBeater,quivaalorscréerunfilrss,pasparfaitmaisplusieurs tests que j'ai effectué ont donné des résultats corrects.Voicitoutdemêmedeuxservicesquivouspermettrontd'identifierdestitresdepresse ligne classés par pays.The World pressGiga PresseNewsdirectoryAprès avoir lancé votre requête
Французский Ницца
dans Google News en russe vousobtenez évidemment les articles dans lesquels se trouvent ces deux mots et vous pouvezutiliser les fonctionnalités avancées pour affiner encore les résultats.Il va falloir maintenant intégrer le flux RSS de cette requête dans votre Google Reader

Activity (7)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads
vigielist3469 liked this
nikodinz liked this
nikodinz liked this
slkj12220 liked this
pinardo liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->