Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword or section
Like this
1Activity

Table Of Contents

0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Max Heindel - Les Vingt Conférences du Christianisme de la Rose-Croix

Max Heindel - Les Vingt Conférences du Christianisme de la Rose-Croix

Ratings: (0)|Views: 70 |Likes:
Published by ArcanaArcanorum

More info:

Published by: ArcanaArcanorum on Feb 08, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as RTF, PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

02/02/2013

pdf

text

original

 
LES VINGT CONFÉRENCESDUCHRISTIANISME DE LA ROSE-CROIXCONFÉRENCES UNE À CINQPAGE 5PRÉFACELes conférences que l'on trouvera ici réunies en volume ont été prononcées par Max Heindel,fondateur de The Rosicrucian Fellowship, à partir de novembre 1908. A l'aide d'un appareil àpolycopier, l'auteur en tirait chaque fois des exemplaires qu'il distribuait gratuitement à la sortie,afin de permettre aux auditeurs de les relire chez eux et, peut-être, d'y intéresser des amis. Ellesreprésentent donc la première diffusion des enseignements que Max Heindel a reçus des FrèresAînés. En effet, à ce moment, la "Cosmogonie des Rose-Croix" existait déjà en manuscrit, maispour diverses raisons, dont le manque de fonds, elle n'a pu être publiée qu'un an après, ennovembre 1909.Ces conférences, au nombre de vingt, ont d'abord été données à Columbus (Ohio) puis dansd'autres villes, toujours dans le même ordre, selon les possibilités. C'est à Seattle que Max Heindelfit la connaissance de William Patterson, dont l'aide et la compétence lui furent très utiles pour éditer la "Cosmogonie des Rose-Croix". Ils se rendirent ensemble à Chicago, où cet ami finança,non seulement cette édition reliée de la "Cosmogonie des Rose-Croix", mais aussi l'impression deces vingt conférences, appelées d'abord "Christianity Series", puis par la suite "RosicrucianChristianity Lectures".PAGE 6Jusqu'à ce jour (1939), elles ont été exclusivement vendues sous cette forme, mais ce recueilpermettra de mieux les conserver ensemble, bien qu'elles continuent à être vendues séparémentpour distribution (il s'agit des brochures en anglais).Max Heindel avait passé l'hiver de 1907 à 1908 en Europe, où il avait pris contact avec les FrèresAînés de la Rose-Croix, et les enseignements qu'il en avait reçus ont été publiés dans la"Cosmogonie des Rose-Croix". Au moment où ces enseignements lui ont été confiés, avec lamission de les diffuser dans un monde en proie à la souffrance, Max Heindel était loin de se douter de l'envergure de l'oeuvre qu'il entreprenait.Depuis la fondation du Rosicrucian Fellowship et la création d'un Siège permanent à Oceanside,Californie, les écrits de Max Heindel ont été traduits en maintes langues. Du monde entier arriventdes demandes au sujet de ces enseignements chrétiens qui jettent une nouvelle clarté sur lesmystères que recèle la Bible.Ces conférences éclairent d'une manière simple et logique les faits concernant l'existence del'humanité, en expliquant des vérités dont l'ignorance a incité des millions d'âmes à se tourner vers le matérialisme et à répudier la Bible.Le fait qu'il s'agit d'un recueil de conférences et non d'un texte primitivement rédigé sous forme delivre explique quelques répétitions. Que nos lecteurs veuillent bien les accueillir avec faveur, en serappelant combien Max Heindel insistait sur le fait que la répétition est la clé de toutdéveloppement spirituel.PAGE 7TABLE DES MATIÈRESPremière conférence -- L'énigme de la vie et de la mort -- page 9Deuxième conférence -- Où sont les morts? -- page 25Troisième conférence -- La clairvoyance et les mondes spirituels -- page 42Quatrième conférence -- Sommeil, rêves, hypnotisme,... médiumnité et démence -- page 58Cinquième conférence -- La mort et la vie au purgatoire -- page 73Sixième conférence -- La vie et l'activité dans le ciel -- page 90
 
Septième conférence -- Les quatre phases de la naissance -- page 107Huitième conférence -- Alimentation, santé et prolongation de la jeunesse -- page 124Neuvième conférence -- Les allégories astronomiques de la Bible -- page 141PAGE 8Dixième conférence -- L'astrologie, sa portée et ses limites -- page 155Onzième conférence -- Vue et pénétration spirituelles -- page 170Douzième conférence -- Parsifal, le célèbre drame mystique de Wagner -- page 188Treizième conférence --Les Anges et leur rôle dans l'évolution -- page 203Quatorzième conférence -- Lucifer, tentateur, bienfaiteur ou les deux? -- page 218Quinzième conférence --Le mystère du Golgotha et le Sang purificateur -- page 233Seizième conférence -- L'étoile de Bethléem, fait mystique -- page 247Dix-septième conférence -- Le mystère du Saint-Graal -- page 263Dix-huitième conférence -- L'oraison dominicale -- page 278Dix-neuvième conférence -- La force de l'Avenir -- page 294Vingtième conférence -- La Fraternité et la Race future -- page 310Index -- page 322PAGE 9Première ConférenceL'ÉNIGME DE LA VIE ET DE LA MORTA chaque naissance, ce qui paraît être une vie nouvelle entre dans le monde. Lentement la petiteforme grandit, vit et se meut parmi nous, elle devient un facteur qui compte dans nos vies; maisfinalement vient un moment où cette forme devient inerte et se décompose. La vie qui est venue,nous ne savons pas d'où, est retournée dans l'invisible au-delà. Alors, dans le chagrin etl'angoisse, nous nous posons les trois grandes questions qui touchent à notre existence: d'oùsommes-nous venus? Pourquoi sommes-nous ici? Et où allons-nous?.Sur chaque seuil, le redoutable spectre de la Mort projette son ombre. Elle visite aussi bien lepalais que l'hospice. Nul n'échappe: jeunes ou vieux, malades ou bien-portants, riches ou pauvres,tous, tous doivent sans exception passer par sa sombre porte. Et à travers les âges a retenti unepitoyable clameur demandant une solution de l'énigme de la vie et de la mort.PAGE 10Malheureusement, des gens qui ne savaient rien ont émis beaucoup de vagues conjectures; de làest venue l'opinion courante que rien de précis ne peut être connu touchant cette partie siimportante de notre existence qu'est la Vie avant sa manifestation par le portail de la naissance, etau-delà des portes de la mort.Cette idée est erronée. Une connaissance personnelle précise peut être acquise par tous ceux quiveulent faire l'effort de cultiver le "sixième sens", latent chez tous. Quand ce sens est acquis, ilouvre nos yeux spirituels, nous permettant de percevoir les esprits qui sont sur le point d'entrer dans la vie physique par la naissance, et ceux qui viennent de retourner dans l'au-delà après lamort. Nous les voyons avec autant de clarté et de précision que nous connaissons les êtrephysiques par notre vue ordinaire. D'ailleurs, l'information directe sur ce qui touche les mondesintérieurs n'est pas indispensable pour satisfaire l'esprit du chercheur, tout comme il n'est pasnécessaire de visiter la Chine pour apprendre quelles y sont les conditions de vie. Nousconnaissons les pays étrangers par les récits des voyageurs qui en reviennent; or nous avonsautant de connaissances sur le monde de l'au-delà que sur l'Afrique, l'Australie ou la Chine.La solution du problème de la Vie et de l'Etre offerte ici repose sur les témoignages concordantsde nombreuses personnes qui ont cultivé la faculté en question et sont ainsi qualifiées pour explorer les mondes hyperphysiques d'une manière scientifique. Cette solution est ne harmonieavec les faits scientifiques; elle constitue dans la nature une vérité éternelle, qui gouverne leprogrès humain, tout comme la loi de gravitation guide invariablement les planètes sur leur orbiteautour du soleil.Trois théories ont été avancées pour résoudre l'énigme de la vie et de la mort, et il semble êtreuniversellement admis qu'une quatrième théorie est impossible à concevoir. S'il en était ainsi, une
 
des trois doit être la solution vraie, ou sinon l'énigme reste insoluble, du moins pour l'intelligencehumaine.PAGE 11L'énigme de la vie et de la mort est un problème fondamental: chacun de nous doit le résoudre un jour; et l'acceptation de l'une de ces théories est d'importance capitale pour chaque être humainpris individuellement, car elle orientera sa vie entière. Pour nous permettre de faire un choixintelligent, il est nécessaire de les connaître toutes trois, de les analyser, de les comparer et debien les peser, en gardant notre esprit ouvert, dégagé de toute idée préconçue, et prêt à accepter ou rejeter chacune des théories selon ses mérites.Citons d'abord ces trois théories; puis voyons comment elles s'accordent avec les faits établis dela vie, et à quel point elles sont en harmonie avec d'autres lois connues de la nature, comme nouspouvons raisonnablement le supposer si elles sont vraies; car l'inharmonie est impossible dans lanature.1. La Théorie Matérialiste soutient que la vie est un voyage du berceau à la tombe; que les facultésmentales sont le produit de la matière; que l'homme est la plus haute intelligence du Cosmos; etque cette intelligence meurt lorsque le corps se désintègre après la mort.2. La Théorie Théologique affirme qu'à chaque naissance une âme nouvellement sortie de la mainde Dieu entre sur la scène de la vie; qu'à la fin d'une courte période de vie dans le monde matériel,elle entre par les portes de la mort dans l'invisible au-delà, pour y rester; que son bonheur ou sasouffrance y sont déterminés pour l'éternité par sa foi juste avant sa mort.3. La Théorie de la Renaissance enseigne que chaque esprit est partie intégrante de Dieu, qu'ilcontient en germe toutes les possibilités divines, comme la semence contient en germe la plante;qu'au moyen de nombreuses existences dans un corps physique de qualité graduellementcroissante, ses pouvoirs latentes sont lentement transformés en pouvoirs dynamiques; qu'aucunde ces esprits ne se perd dans cette évolution, mais que tous atteindront finalement leur but, laperfection et la réunion avec Dieu, en apportant avec eux les trésors d'expériences qui sont le fruitde leur pèlerinage à travers la matière.PAGE 12En comparant la théorie matérialiste avec les lois connues de l'univers, nous trouvons qu'elle esten contradiction avec certaines de ces lois bien établies, comme par exemple celles qui disent quela matière et la force sont indestructibles. Conformément à ces lois, le mental ne saurait êtredétruit à la mort comme l'affirme la théorie matérialiste, car si rien ne peut être détruit, le mental nesaurait faire exception.Bien plus, le mental est évidemment supérieur à la matière, car il modèle le visage de manière àêtre reflété par lui. Nous savons aussi que tous les éléments de nos corps se renouvellent sanscesse, et qu'un changement complet se produit au moins tous les sept ans. Si la théoriematérialiste était correcte, notre conscience, elle aussi, devrait subir un changement complet; lamémoire du passé s'effacerait totalement, de sorte que personne ne pourrait se rappeler unévénement datant de plus de sept ans.Nous savons que tel n'est pas le cas. Nous nous souvenons de notre vie entière; le plus petitincident, quoique oublié dans la vie courante, est rapidement remémoré par quelqu'un qui se noie,ou est en état de léthargie. Le matérialisme ne tient aucun compte de ces états de subconscienceou de superconscience; il ne peut les expliquer, aussi les passe-t-il sous silence. Mais, en face desrecherches scientifiques qui ont affirmé sans discussion possible la véracité des phénomènespsychiques, le système qui consiste à ne pas tenir compte de ces faits au lieu de les réfuter est undéfaut sérieux pour une théorie qui prétend résoudre le plus grand problème de la vie: la Vie elle-même.La théorie matérialiste a bien d'autres imperfections qui ne nous permettent pas de l'accepter,mais nous en avons suffisamment dit pour en justifier le rejet et pour passer à l'examen des deuxautres.PAGE 13Ce qui rend la doctrine des théologiens difficilement acceptable, est son insuffisance manifeste.

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->