Welcome to Scribd. Sign in or start your free trial to enjoy unlimited e-books, audiobooks & documents.Find out more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Freud, Sigmund - 1901 - Psychopathologie de La Vie Quotidienne

Freud, Sigmund - 1901 - Psychopathologie de La Vie Quotidienne

Ratings: (0)|Views: 4|Likes:
Published by Sheze Zed

More info:

Published by: Sheze Zed on Feb 09, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

06/03/2015

pdf

text

original

 
 
Sigmund FREUD
PSYCHOPATHOLOGIE DELA VIE QUOTIDIENNE
 Application de la psychanalyse à l'interprétationdes actes de la vie quotidienne
(1901)Traduit de l'Allemand par le Dr. S. Jankélévitch, en 1922.Traduction de l'Allemand autorisée par l'auteuret revue par l'auteur lui-même, 1922.
    É    d    i   t    i   o   n    d   u   g   r   o   u   p   e  «   E    b   o   o    k   s    l    i    b   r   e   s   e   t   g   r   a   t   u    i   t   s  »
 
 
- 3 -
1. Oubli de noms propres
J'ai publié, en 1898, dans
 Monatsschrift für Psychiatrie und  Neurologie,
un petit article intitulé : « Du mécanisme psychiquede la tendance à l'oubli », dont le contenu, que je vais résumer ici,servira de point de départ à mes considérations ultérieures. Danscet article, j'ai soumis à l'analyse psychologique, d'après unexemple frappant observé sur moi-même, le cas si fréquentd'oubli passager de noms propres; et je suis arrivé à la conclusionque cet accident, si commun et sans grande importance pratique,qui consiste dans le refus de fonctionnement d'une facultépsychique (la faculté du souvenir), admet une explication quidépasse de beaucoup par sa portée l'importance généralementattachée au phénomène en question.Si l'on demandait à un psychologue d'expliquer comment il sefait qu'on se trouve si souvent dans l'impossibilité de se rappelerun nom qu'on croit cependant connaître, je pense qu'il secontenterait de répondre que les noms propres tombent plusfacilement dans l'oubli que les autres contenus de la mémoire. Ilciterait des raisons plus ou moins plausibles qui, à son avis,expliqueraient cette propriété des noms propres, sans se douterque ce processus puisse être soumis à d'autres conditions, d'ordreplus général.Ce qui m'a amené à m'occuper de plus près du phénomène del'oubli passager de noms propres, ce fut l'observation de certainsdétails qui manquent dans certains cas, mais se manifestent dansd'autres avec une netteté suffisante. Ces derniers cas sont ceux oùil s'agit, non seulement d'oubli, mais de
 faux souvenir.
Celui quicherche à se rappeler un nom qui lui a échappé retrouve dans saconscience d'autres noms, des
noms de substitution,
qu'ilreconnaît aussitôt comme incorrects, mais qui n'en continuentpas moins à s'imposer à lui obstinément. On dirait que leprocessus qui devait aboutir à la reproduction du nom cherché asubi un
déplacement,
s'est engagé dans une fausse route, au boutde laquelle il trouve le nom de substitution, le nom incorrect. Jeprétends que ce déplacement n'est pas l'effet d'un arbitraire

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->