Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
2Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Notes partie III – Enchaîné du 10 fev 12 - copie

Notes partie III – Enchaîné du 10 fev 12 - copie

Ratings: (0)|Views: 392|Likes:
Published by lilliram

More info:

Published by: lilliram on Feb 11, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

06/06/2014

pdf

text

original

 
Notes partie III – Enchaîné du 10 fev 12
Globalement la partie était plus élastique, moins tenue et un peu moins chargée par moments – mais il y avait quand même de bonnes choses. Laura ton « Han ? » = comme un soupir de soulagement après tout ce bordel. Tu pourrais le faire au micro.
1/ Intro Robot
Cette histoire de Robot doit être davantage un événement – bon, il en faudra un plus grand  parce que là il est un peu miteux. Pas grave. La personne qui le dirige doit être dissimulée, par exemple : assise au piano. Bien d’avoir organisé la séquence en avant-scène. Hugo et Salomé, vous devez garder comme ligne : une excitation joyeuse à amener le robot  Hugo, si tu dis « je profite de ce petit arrêt, joins l’action à la parole et saisit l’interstice flottant pour recentrer le débat, qui est parti dans tous les sens. Cette histoire d’influence del’esprit sur la matière est très importante : tu dois le souligner plus que ça, faire monter le suspense pour ton auditoire.
2 / « L’amour est au delà de la douleur » :
Salomé car-crash
Ton virage pour entrer dans la proposition est un peu sec Salomé. J’aimerais que tu essaiesde commencer à la table par « c’est vrai que c’est assez troublant comme question » (comme si tu rebondissait sur le texte d’Hugo). Tu peux prendre le temps de faire venir les larmes enrépétant « c’est troublant », et puis tu enchaînes. Tu dois trouver le moyen de saisir le sèche-cheveux de façon naturelle, il est sur la table ou à proximité. C’est la même idée que lamaldresse d’Hélène avec son thé. Qq doit lancer les images à ta place, c’est le fait de les voir qui engage la suite. Très bien se bander les yeux pendant « l’amour est au-delà de ladouleur ». Après, tu dois foncer à la table ou au banc et monter dessus, les autres aident maisne doivent pas anticiper la chose. Caro, ton micro dois venir pour soutenir la voix deSalomé : là c’était l’inverse, tu as anticipé le micro ; ça faisait très « préparé ». En gros,vous devez suivre Salomé et lui venir en aide, pas préparer le terrain à sa place. Du coup la scène était un peu hésitante…
3 /
« L’amour est au delà de la douleur » :
Laura Bassine
 Bien comment tu as enchaîné Laura ; par contre, ça ne marche pas que tu demandes lamusique. Il faut qu’elle soit lancée. Je crois qu’il faut que tu aies une bouteille d’eau à lamain et qu’en buvant un coup tu commences à t’en mettre partout et du coup on t’apporte unebassine pour qu’il n’y en ait pas trop sur le sol, et après ça tu peux continuer comme tu l’as fait. Je te trouvais moins concrète sur le passage « vivre ça vivre ça etc ». Plutôt que de dire tout le texte, sélectionne quelques phrases qui te semble en correspondance avec ce que tu es entrain de faire, en correspondance avec l’état dans lequel ton action te met. Pauline bien d’avoir versé de l’eau, il devrait y avoir d’autres personnes qui viennent le faire,mais plus par jeu.Sinon il y avait de belles choses dans les glissades etc, c’est à garder  Attention de ne pas tomber (pitié) et quelqu’un doit 
4 / Michel : « des bisoux »
 Le démarrage était chouette ; ça marche très bien que ce soit d’abord parlé. Mais tu doisrépéter la première phrase –en tout cas rester dans l’idée de « au fond qu’est ce qu’on
 
veut ? » et de « prise de tête » car l’histoire des magasins arrivent comme un cheveu sur la soupe. Pareil, aller faire des bisous au premier refrain est prématuré ; après ça patine et vousêtes obligé de refaire tout le temps la même chose. Il faut trouver des variations. Ne ferme pas au public, attention.
5 / Allan : le couloir
 Ne t’assied pas !!! J’aimerais que tu essaies de t’adresser à un spectateur face à face (aumicro), seulement sur les premières phrases du texte. Puis tu changes de spectateur, tu peuxle faire 4 ou 5 fois comme ça. Dans le couloir, c’est nous qui défilions devant toi, là c’est toiqui défile devant chacun d’entre nous. Tu dois recréer un rapport frontal et privilégié avecquelques spectateurs choisis. En revanche tu as retrouvé l’émotion et la fragilité, très bien, c’est ce chemin là.
6 / Salomé : « et là je vous plais ? »
Tu as étiré la proposition ; je trouvais que la durée était plus juste quand on a fait la partie III en salle 19 mercredi dernier.Ton énergie est toujours juste mais ne te perds pas (et ne laisse pas les autres te perdrent !)en commentaires. Il faut que tu trouves une façon de te rhabiller juste après car en le voyant, je trouve bizarreque tu fasses la suite dans cette tenue.Tous : faites gaffes à l’avalanche de commentaires avant que quelqu’un sorte vraiment lablague un peu méchante « t’es une pute » - c’est trop lourd comme ça. Faites en sorte de resserrer. Les interventions sur Salomé doivent être limitées à quelques personnes, je propose : Thomas, Gawel, Hélène.
7 / Pauline : la maman et la putain
Tu as testé le déplacement, très bien, mais il y en avait un peu trop. Repars de ta place assise,centre bien ton propos et autorise toi un déplacement dans l’espace seulement. Attention, avec l’histoire du tampax etc, tu es un peu en force dans la colère, c’est à dire : tu satures vocalement. Descend d’un degré dans la crispation. J’aimais bien quand tu mettais dans le texte le passage avec « chérie il n’y a personne pour ne baiser comme toi »Ça remettait un peu d’humour (noir) à la proposition
8 / les poussins et le robot
 Pauline a cassé l’ambiance pour te défendre Salomé, ça doit être ton moteur pour repartir  sur le robot. Tu sauves la mise et détends l’atmosphère en changeant de sujet. C’était plusconcret dans la parole et dans l’adresse au public, très bien, mais on a absolument besoinque tu reviennes en avant scène, que tu manipules l’objet, que tu inventes un jeu pour expliquer le robot et les poussins avec Hugo.Mettez le dans l’espace, sinon on ne comprend rien au texte.
9 / Hugo « amour intelligence c’est la même chose »
 Hugo introduit ton texte par : « je voulais quand même dire avant de commencer l’expériencedu robot… ». J’aime beaucoup ton essai de déchaînement dans l’espace, ça peut marcher comme ça, comme des sautes d’humeur, mais ne lâche pas le fil et la progression du texte. Tun’as pas joué de Yasnaïa et Michel – en tout cas, tu as fermé la communication à eux en tetournant vers Gawel, c’est dommage.
10 / Gawel « une relation à deux »

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->