Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more ➡
Download
Standard view
Full view
of .
Add note
Save to My Library
Sync to mobile
Look up keyword
Like this
4Activity
×
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Nouvel Observateur | Rapport parlementaire sur les sociétés militaires privées

Nouvel Observateur | Rapport parlementaire sur les sociétés militaires privées

Ratings: (0)|Views: 19,789|Likes:
Published by nouvelobs
Les députés Christian Ménard (UMP) et Jean-Claude Viollet (PS) ont présenté mardi 14 février devant la commission de la défense et des forces armées de l’Assemblée nationale un rapport en faveur de la légalisation des sociétés militaires privées (SMP). Celles-ci pourraient ainsi fournir une aide d’appoint aux militaires de l'Etat pour la sécurisation de sites stratégiques, de représentations françaises à l'étranger comme les ambassades ou le transport maritime.
Les députés Christian Ménard (UMP) et Jean-Claude Viollet (PS) ont présenté mardi 14 février devant la commission de la défense et des forces armées de l’Assemblée nationale un rapport en faveur de la légalisation des sociétés militaires privées (SMP). Celles-ci pourraient ainsi fournir une aide d’appoint aux militaires de l'Etat pour la sécurisation de sites stratégiques, de représentations françaises à l'étranger comme les ambassades ou le transport maritime.

More info:

Published by: nouvelobs on Feb 15, 2012
Copyright:Traditional Copyright: All rights reserved

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See More
See less

07/10/2013

pdf

text

original

 
 
N
°
——
ASSEMBLÉE NATIONALE
CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958
TREIZIÈME LÉGISLATURE
Enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 14 février 2012.
RAPPORT D’INFORMATION
DÉPOSÉ
en application de l’article 145 du Règlement 
PAR LA COMMISSION DE LA DÉFENSE NATIONALE ET DES FORCES ARMÉES
 
sur les
sociétés militaires privées
ET PRÉSENTÉ PAR
 
MM
. C
HRISTIAN
M
ÉNARD ET
J
EAN
-C
LAUDE
V
IOLLET
,
 Députés.——
 
 
 
3
S O M M A I R E _____ 
Pages
 
INTRODUCTION
.................................................................................................................................... 5
I. — UN SECTEUR D’IMPORTANCE QUE LA FRANCE NE PEUT IGNORER
........................... 7
A. UNE ACTIVITÉ ANCIENNE QUI S’EST PARTICULIÈREMENT DÉVELOPPÉE AU COURSDES DERNIÈRES ANNÉES
........................................................................................................ 7
1. Un phénomène ancien
......................................................................................................... 7
2. Un fort développement sur quelques théâtres récents
.............................................. 10
B. UNE OFFRE DE SERVICES VARIÉE D’ABORD ADRESSÉE AUX ÉTATS
........................ 12
1. Des acteurs intimement liés à leur État
.......................................................................... 12
2. Un modèle économique particulier reposant d’abord sur les externalisations
... 15
3. SMP et Nations Unies
.......................................................................................................... 18
C. RÉFÉRANTS SÉCURITAIRES DES GRANDES ENTREPRISES
......................................... 19
D. DES ACTEURS ESSENTIELS FACE À LA PIRATERIE MARITIME
..................................... 22
1. La résurgence d’un phénomène dangereux et coûteux
............................................ 22
2. Les équipes de protection embarquées : une réponse efficace mais aux capacitéslimitées
...................................................................................................................................... 23
3. Le secteur privé offre une réponse complémentaire
.................................................. 25
4. Les acteurs français semblent disposés à une ouverture
......................................... 28
II. — L’OFFRE FRANÇAISE PARAÎT RELATIVEMENT FRAGILE
............................................... 31
A. DES RÉTICENCES D’ABORD CULTURELLES
....................................................................... 31
1. La crainte du mercenaire
..................................................................................................... 31
2. L’externalisation comme enjeu sous-jacent
................................................................... 32
B. LE RELATIF SILENCE DU DROIT FRANÇAIS
......................................................................... 34
1. Les principes généraux
........................................................................................................ 34
2. La loi du 12 juillet 1983 comme modèle intellectuel
.................................................... 35
3. Le décret du 6 mai 1995 fixant le régime des matériels de guerre, armes etmunitions
.................................................................................................................................. 37
4. La loi de 2003 sur le mercenariat
...................................................................................... 38
C. UN SECTEUR ENCORE PEU STRUCTURÉ EN FRANCE
.................................................... 39
D. UNE SITUATION QUI POSE UN PROBLÈME DE SOUVERAINETÉ
................................... 41

Activity (4)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 hundred reads
1 thousand reads

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->