Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
1Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Fed Patrimoine - Histoire de La Compagnie Des Machines Bull 1941-1947

Fed Patrimoine - Histoire de La Compagnie Des Machines Bull 1941-1947

Ratings: (0)|Views: 18|Likes:
Published by Fabrice Epelboin

More info:

Published by: Fabrice Epelboin on Mar 02, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

03/02/2012

pdf

text

original

 
02/03/12 Histoire de la Compagnie des Machines Bull1/6www.feb-patrimoine.com/PROJET/histoire_informatique/machines_bull_1941-1947.htm
Histoire de la Compagnie des Machines Bull1941-1947
Le 28 juin 1940, le Major Passow du
 Militärbefeshaber
 
in
 
 Frankreich
rend visite au siègede la Compagnie pour évaluer l'importancestratégique des la Compagnie pour le Reich. Ses visites suivantes seront accompagnées par desdirigeants de la Wanderer Werke qui se par ailleurss'est fait livrer des matériels saisis dans l'armée etles administrations françaises. C'est la Wanderer Werke qui se charge des relations ultérieures avecBull.Le 25 janvier 1941, au cours de la réunion duConseil, Jacques Callies :- relate les conversations menées avec Herr Dr.Klee, directeur général de la Wanderer Werke deChemnitz. Le conseil donne pouvoir à son présidentpour signer avec cette société tous accords relatifs àl'achat, la vente, l'échange de brevets, et tous accordscommerciaux. La négociation engagée durera jusqu'àla fin 1942. L'accord se fera sur un échange de brevets, assorti d'un projet de fabrication souslicence à Chemnitz de matériels d'origine Bull avecune option de commercialisation en Allemagne etterritoires assimilés. Bull conservant la France et laBelgique.- Robert JOURDAIN est de nouveau accueilli commeadministrateur (le nombre de ses mandats n'atteintplus le maximum prévu par la loi).- Les jetons de présence de l'année 1940 sont mis enpaiement. Les résultats de 1940 : Bénéficed'exploitation : 7.261.807 francs. Bénéfice net :1.175.607 francs.En janvier 1941 Un important marché de 36 millionsde francs est signé avec le ministère des finances autitre du Service de la démographie fondé endécembre 1940 par le contrôleur général RenéCarmille pour réaliser un système d'informationstatistique administratif, (SISA).La banque de Paris et des Pays-Bas en avril 1941accepte de concourir au financement des commandesissues du ministère des finances.Le 17 mai 1941, au Conseil d'Administration de CMB:- En raison de son âge et de son état de santé, MarcelBassot quitte le Conseil d'administration dont il
Jacques Callies 
René Carmille
 
02/03/12 Histoire de la Compagnie des Machines Bull2/6www.feb-patrimoine.com/PROJET/histoire_informatique/machines_bull_1941-1947.htm
était vice-président depuis le 16 Avril 1932).- Jacques Callies et Georges Vieillard reçoiventpouvoir de négocier l'achat des locaux industriels jusque là en location, complétés par des terrains et bâtiments situés av. Gambetta (92, 92bis), impassedu Surmelin (25, 27), impasse du Progrès (19 bis).L'ensemble des bâtiments et terrains négociés (deforme irrégulière) représente une surface de3.037,50 m
²
. Le prix principal proposé est de820.500 francs, dont 630.000 au comptant.En 1941, Bull se fait condamner pour contrefaçon des brevets IBM en adoptant la carte perforée à 80colonnes. L'appel suspensif interjeté ne sera jugé enfaveur de Bull qu'en 1947, pour vice de forme, IBMayant délivré des matériels 80 colonnes avant ledépôt du brevet en France.Le 15 juillet 1941, en vue d'un recensement, chaqueFrançais reçoit un numéro national d'identité. Cerecensement a été organisé par René Carmille,utilisant les équipements mécanographiques Bull.Sous couvert de recenser Français de souche etétrangers vivant en France, Carmille préparait uneremobilisation de la France. Il a su ne pas satisfaireles demandes du Commissariat aux Affaires Juiveset des autorités d'occupation, mais finalement sescontacts avec la Résistance à l'occupant le mènerontau camp de déportation de Dachau où il mourra en janvier 1945.Le 12 novembre 1942 au Conseil d'administrationde CMB:- Le président recommande d'augmenter le volumedes locations de matériel par rapport aux ventes.- Le conseil décide d'émettre un emprunt obligataired'un montant maximum de 30 millions de francs. Lemontant de cet emprunt sera réduit à 20 milions defrancs au conseil de février 1943.- Les propriétaires d'un terrain et de bâtimentsmitoyens à l'usine ont fait une offre de vente à laCompagnie (21 impasse du Progrès - superficie 422m2 - prix à payer comptant 160.000 francs).Le 27 mai 1943 Après examen du bilan au 31décembre 1942, le conseil décide la distribution de 8francs par action libérée et de 4 francs par actionlibérée de moitié.Le 26 juin 1943 le Conseil décide l'acquisition :- d'un terrain sis 157 avenue Gambetta (590 m2, prixprincipal 472.000 francs, payable comptant)
photo www.site-marius-autran.com
 
02/03/12 Histoire de la Compagnie des Machines Bull3/6www.feb-patrimoine.com/PROJET/histoire_informatique/machines_bull_1941-1947.htm
- d'un terrain et d'un pavillon sis 159 avenueGambetta (1.000 m2 plus un pavillon à usage de bureaux et d'habitations, plus un atelier, au prixprincipal de 1.300.000 francs payable comptant).Le 29 février 1944 le Conseil décide d'acquérir unterrain et diverses constructions 25 et 27 rue duSurmelin (1.908 m2). Le prix d'acquisition de900.000 francs est converti en rente viagèreannuelle de 100.000 francs au profit de lapropriétaire, Madame Munie.En mars 1944 la Compagnie dépose une demande àla commission des prix une augmentation de 38%des tarifs. Les négociations sont longues et difficiles(alors que l'augmentation des salaires majore de14% les prix de revient et que nos concurrentsétrangers importateurs enregistrent une hausse de45% sur leurs tarifs de 1939).Le 5 mai 1944 le Conseil d'administration note:- Le bénéfice de l'exercice 1943 (2.122.708 francs),augmenté d'un report à nouveau de 384.237 francssera distribué, le dividende net restant le même quel'année précédente.- La Cour d'Appel a décidé d'appeler à l'audiencel'affaire contre la société suisse Bull A.G.- Les restrictions d'électricité et les réquisitions demain-d'œuvre créent des difficultés de travail. Onenvisage la possibilité d'installer comme moyen desecours un moteur à gaz pauvre et un alternateur.Le 16 août 1944, la production de l'usine est arrêtée.Le 26 septembre 1944, Jacques Callies doits'absenter de Paris en raison de son état de santé.Jusqu'au 1er mars 1945, c'est son frère Jean Calliesqui assumera la direction de la société, tout enpouvant déléguer à Georges Vieillard ou à JosephCallies.Le 1 octobre 1944 l'usine de Gambetta reprend laproduction, grâce à l'installation de force motriceavec moteur à gaz pauvre réalisé en juin.Le conseil d'administration constate le 20 octobre1944:- Que le bénéfice brut est en diminution en raisonde la décroissance de l'activité de l'usine, del'augmentation des dépenses, et du retard apportépar la Commission des Prix au réajustement destarifs.

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->