Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more ➡
Download
Standard view
Full view
of .
Add note
Save to My Library
Sync to mobile
Look up keyword
Like this
2Activity
×
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
COMMUNIQUE DE PRESSE DE L'ALLIANCE DES PATRIOTES POUR UN CONGO LIBRE ET SOUVERAIN

COMMUNIQUE DE PRESSE DE L'ALLIANCE DES PATRIOTES POUR UN CONGO LIBRE ET SOUVERAIN

Ratings:

4.0

(2)
|Views: 1,435|Likes:
Published by bahembera
Les APCLS sommes pas d'accord que notre ennemi entre sur notre territoire avec l'aval du gouverenemen
Les APCLS sommes pas d'accord que notre ennemi entre sur notre territoire avec l'aval du gouverenemen

More info:

Published by: bahembera on Nov 25, 2008
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, DOC, TXT or read online from Scribd
See More
See less

06/14/2009

pdf

text

original

 
REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGOPROVINCE DU NORD KIVUALLIANCE DES PATRIOTES POUR UN CONGO LIBRE ET SOUVERAIN
«APCLS»
 COMMUNIQUE DE PRESSEDernièrement, il a été décidé entre le gouvernement congolais et rwandais de mettreen place un groupe composé des agents de renseignements de deux pays pour traquer les milices HUTU basés dans notre pays.Ce groupe sera mixte et compode 370 agents de renseignement du ralKagame. Cela ressemble étrangement à ce qui s’est fait au Rwanda entre 1990-1994.En 1992, quand la guerre faisait rage, il fut décidé de mettre sur pied un grouped’observateurs militaires neutre (GOMN). Il était composé de 15 ougandais, 15zaïrois, 15 burundais, 5 rwandais et 5 militaires du FPR, un mouvement qui avaitattaqué le pays comme le CNDP. Cette intrusion officielle des militaires du FPR auRwanda permit aux rebelles du FPR d’avoir des informations de premier plan et deconquérir un grand territoire à cause des informations recueillis sur leurs adversairesqui avaient leur sanctuaire en Ouganda. En 1993, avec la signature des Accordsd’Arusha, il fut admis que 600 militaires du FPR viennent dans la capitale. Ce fut uneseconde erreur fatale.. Non seulement le FPR en profita pour multiplier cette force par quatre mais également elle sera comme un cheval de Troie qui permit de gagner laguerre en juillet 1994.De même cette force de 370 agents de renseignements ( DMI) du général Kagame quivient d’être admise à venir sur le territoire congolais ne peut qu’être fatale pour le peuple congolais qui vit une guerre imposée par le hommes du Général Kagame. Ilsvont jouer le jeu comme celui qu'ils ont joué au Rwanda avec le GOMN et des 600militaires à Kigali.Pour cela, nous membres de l’APCLS, nous voulons nous imposer à l'imposture denotre adversaire. Nous refusons qu'ils envoient 370 hommes sur notre territoire pour traquer les Interehamwe. Nous refusons que notre adversaire entre dans notre maisonaussi longtemps que nous sommes en guerre car cela lui permettra de voir nos positions. Nous ne voulons pas commettre les mêmes erreurs que celles commises auRwanda et qui ont permis au FPR de prendre le pouvoir. Nous sommes conscients du problème que cause les milices hutu sur notre territoire.Aujourd’hui, cette présence des FDLR sert de justification à Nkundabatware pour sanouvelle guerre. Cette « excuse » ne tient pas. Il ne peut pas accuser le gouvernementde Kinshasa de ne rien faire pour régler le problème de ces rebelles hutu. L’arméerwandaise et celle du RCD-Goma ont occupé la région pendant 6 longues années(jusqu’en 2002). Que n’ont-ils réglé eux-mêmes ce problème, alors qu’ils en avaientles moyens? En fait, la présence des FDLR au Kivu est bien utile au dictateur deKigali: elle lui permet de déstabiliser son voisin et de légitimer son intervention, par  Nkundabatware interposé, dans les affaires intérieures congolaises. Son réel objectif n’est pas de détruire les FDLR, non, Paul Kagame utilise son homme, Laurent

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->