Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Look up keyword
Like this
9Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Abeilles-Pollenisation-Biodiversité

Abeilles-Pollenisation-Biodiversité

Ratings:

4.0

(1)
|Views: 868|Likes:
Published by benefred

More info:

Published by: benefred on Nov 26, 2008
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/09/2014

pdf

text

original

 
• 3-2005 • n°106 •
 
abeilles & c
ie
 VentAuto-pollinisationpassiveInsectes
Abeilles, pollinisationet biodiversité
Abeilles domestiques, mais aussi bour-dons, mégachiles, xylocopes, osmies ...plus de 2.500 espèces d’abeilles en Eu-rope participent à la pollinisation. Cettepollinisation des plantes à fleurs, c’est-à-dire le transport du pollen des anthèresproductrices aux stigmates récepteurs,résulte principalement en Europe de troismodes de vection : l’auto-pollinisationpassive (transfert par gravité ou contactdirect entre anthères et stigmates), le vent(flux polliniques aériens) et les insectes.L’auto-pollinisation passive ne constitueque rarement le mode de pollinisationdominant, même si c’est le cas pour leblé et le soja. Le vent est le vecteur depollen principal chez seulement 10 % desplantes à fleurs (espèces anémophiles),tandis que les insectes pollinisent tou-tes les autres espèces de façon exclusiveou dominante (espèces entomophiles)(Buchmann & Nabhan 1996, Allen-Wardell et al. 1998).Beaucoup d’insectes floricoles se nourris-sent de pollen et/ou nectar sans intervenirde façon significative dans la pollinisation.Les insectes pollinisateurs comprennentcertains coléoptères (nitidulidés pour les
Magnolia
), lépidoptères (papillons de jourpour les œillets
Dianthus
sp. et papillonsde nuit pour les
Datura
sp.), et diptères(mouches), en particulier les syrphessur les alliacées (oignon) et les ombelli-fères (carotte). Mais ce sont surtout leshyménoptères avec les abeilles qui ontune relation indissociable avec les fleurs(Faegri & van der Pijl 1971). En effet, lamorphologie des abeilles (présence depoils branchus sur le corps), leur régimealimentaire constitué exclusivement denectar et de pollen et leur comportementde butinage (fidélité à une espèce deplante lors d’un voyage) en font des vec-teurs de pollen particulièrement efficaceset précis (Michener 2000). Le mutualisme(relations mutuellement bénéfiques) quilie abeilles et fleurs a conduit à la co-évo-lution et à la diversité des espèces quel’on connaît aujourd’hui (Crepet 1984).
Bernard VAISSI
È
RENicolas MORISONGabriel CARR
É
     B      i    o      d      i    v    e    r    s      i     t     é
Principaux modes de pollinisation en EuropeMorphologie du pollen examinée en microscopie électronique à balayageEspèces entomophiles Espèces anémophilesAmaranthe ( 
Amaranthus sp.
 )Maïs ( 
Zea mays
 )
   ©   B  e  r  n  a  r   d   V  a   i  s  s   i   è  r  e   /   I   N   R   A   A  v   i  g  n  o  n
 Courge ou courgette ( 
Cucurbitapepo
 ) avec pellicule de pollenkitt visible sur l’exine Tournesol ( 
Helianthus annuus
 )
20 m
 
 
abeilles & c
ie
• n°106 • 3-2005 •
Plus de 20.000 espèces d’abeilles dansle monde contribuent à la survie et àl’évolution de plus de 80 % des espè-ces végétales (Burd 1994, Buchmann &Nabhan 1996, Allen-Wardell et al. 1998,Michener 2000).La pollinisation effectuée par les abeillesest remarquable sur les plans quantitatif et qualitatif. En effet, sur le plan quan-titatif, les abeilles transportent couram-ment des dizaines de milliers de grains depollen sur leurs corps et elles en déposentde grandes quantités sur les stigmates,avec pour conséquence une sélection pos-sible des tubes polliniques dans le style jusqu’aux ovules. Sur le plan qualitatif,en allant de fleurs en fleurs, les abeillestransportent du pollen issu d’individusd’une même espèce mais génétiquementdifférents et le dépôt d’allo-pollen permetla fécondation croisée et la reproductionde toutes les espèces auto-incompatibles.Enfin, en déposant sur les stigmates dupollen viable de plusieurs espèces acquislors de plusieurs voyages successifs oudans la colonie (abeilles sociales commel’abeille domestique), les abeilles ontaussi largement contribué à l’évolutiondes espèces végétales en permettant descroisements interspécifiques et intergé-nériques.
B      i    o      d      i    v    e    r    s      i     t     é
Détail de la toison d’une abeilledomestique ( 
Apis mellifera
 ) qui butinait sur une fleur de kiwi.Des grains de pollen de kiwi sont  présents sur les poils branchus.
   ©   F  r   é   d   é  r   i  c   M  a   l  a   b  o  e  u   f   /   I   N   R   A   A  v   i  g  n  o  n   ©   B  e  r  n  a  r   d   V  a   i  s  s   i   è  r  e   /   I   N   R   A   A  v   i  g  n  o  n
Poils branchus qui caractérisent latoison des abeilles (toison d’ 
Agapos-temon angelicus
 , une halicte ; cliché pris en microscopie électronique àbalayage) Stigmates d’une fleur de cotonnier 
(Gossypium hirsutum)
isolée desabeilles (à gauche) et exposée aux abeilles (à droite). Les abeilles ont déposé plusieurs centaines de grainsde pollen en quelques heures (les fleurs de cotonnier restent ouvertesune seule journée.
   ©   B  e  r  n  a  r   d   V  a   i  s  s   i   è  r  e   /   I   N   R   A   A  v   i  g  n  o  n   )   ©   N   i  c  o   l  a  s   M  o  r   i  s  o  n   /   I   N   R   A   A  v   i  g  n  o  n
Les abeilles sont essentielles au main-tien de la biodiversité végétale desmilieux naturels. Lorsqu’un sol nu estlaissé en friche, les premières espècesqui le colonisent sont généralement desplantes à cycle court qui se dévelop-pent rapidement et dont la reproductionsexuée ne fait pas appel aux insectes(mouron des champs, séneçon, de nom-breuses crucifères comme la capsellebourse-à-Pasteur, et des graminées).Ces espèces ont des fleurs très peti-tes qui ne sont presque jamais visitéespar les abeilles. Au contraire, le termefinal des successions végétales en mi-lieu tempéré contient essentiellementdes plantes pérennes, majoritairementallogames, c’est-à-dire nécessitant unefécondation croisée. Beaucoup de cesespèces dépendent largement ou exclu-sivement des abeilles pour assurer leur
 Stigmate d’une fleur de trèfle blanc 
(Trifolium repens)
exposée à une seule visite d’abeille domestique.On voit les grains de pollen qui ont  germé avec les tubes polliniques qui ont pénétré le style. Le trajet deces tubes est visible par la colora-tion au bleu d’aniline qui rend lesbouchons de callose fluorescents(cliché pris en microscopie optiqueà fluorescence). Le trèfle blanc étant auto-incompatible, ces tu-bes polliniques indiquent le dépôt d’allo-pollen sur le stigmate.
   ©   G  u  y   R  o   d  e   t   /   I   N   R   A   A  v   i  g  n  o  n
Exemple de la biodiversité végé-tale rendue possible par la pollini- sation par les insectes. Seules lesespèces pollinisées par les insec-tes présentent des pièces floralesrichement colorées qui sont aussi appréciées par l’Homme!
 
• 3-2005 • n°106 •
 
abeilles & c
ie
Bourdon ( 
Bombus terrestris)
en train de vibrer une fleur de tomate
(Lycopersicon esculentum)
et, ce fai- sant, de la polliniser 
   ©   N   i  c  o   l  a  s   M  o  r   i  s  o  n   /   I   N   R   A   A  v   i  g  n  o  n
Colonies d’abeilles domestiques appor-tées en début de floraison pour polli-niser un champ d’oignons porte-graine pour la production de semenceOmbelle d’oignon
(Allium cepa)
en fleursavec une abeille sauvage en train de buti-ner - exemple de culture porte-graine d’unlégume (oignon) qui dépend des abeilles pour la production de semence
   ©   N   i  c  o   l  a  s   M  o  r   i  s  o  n   /   I   N   R   A   A  v   i  g  n  o  n
fécondation. On peut citer des essencesforestières comme certaines rosacées(alisier, merisier, sorbier), des érables,les espèces ligneuses comme les genêts,les hélianthèmes, les éricacées (airelle,bruyère, callune), et aussi des espècespérennes herbacées comme les saugeset les orchidées. Les abeilles contri-buent à la survie de toutes ces espè-ces ainsi qu’au cortège de vie sauvagequi leur est associée (insectes, oiseaux,rongeurs, mammifères,…)Lorsque l’on parvient à quantifier l’ac-tion des autres vecteurs de pollen commel’auto-pollinisation passive et la pollini-sation par le vent, on réalise combien lerôle des abeilles est important. Ainsi, uneméthodologie récemment mise au pointdans notre laboratoire a montré qu’enparcelles de production d’oignon porte-graine, la pollinisation par les abeillescontribue pour 66 % de la production desemence dans une variété dont les plan-tes auto-fertiles produisent du pollen.Au-delà du simple rendement, la qualitégerminative des graines issues des fleursvisitées par les abeilles est plus de 10 %supérieure à celle des graines produitespar les fleurs pollinisées sans interventiondes insectes. Ces chiffres ont été obtenusdans les conditions d’un peuplementvégétal très dense et uniforme puisqu’il s’agissait d’une variété cultivée dans unchamp de plusieurs hectares. Ils seraientcertainement bien supérieurs dans le casde plantes sauvages isolées. Notons éga-lement qu’en agriculture, les abeilles in-terviennent dans la pollinisation de trèsnombreuses cultures dans quatre secteursprincipaux : l’arboriculture fruitière, enparticulier les rosacées fruitières (abri-cotier, amandier, cerisier, pêcher, poi-rier, pommier et prunier) et le kiwi ; lesgrandes cultures (sarrasin, cultures oléa-gineuses : colza et tournesol, et protéagi-
Fleur de fraisier 
(Fragariax ananassa)
 butinée par une abeille domestique
   ©   N   i  c  o   l  a  s   M  o  r   i  s  o  n   /   I   N   R   A   A  v   i  g  n  o  n
Une bonne pollinisation assurée par les abeilles est essentielle pour  produire des fraises bien formées. A gauche, fraise issue d’une fleur isolée des abeilles
     B      i    o      d      i    v    e    r    s      i     t     é

Activity (9)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads
malik liked this
ldb-nadia liked this
Paskytorus liked this
manureva2010 liked this
Myryad liked this
sellakway liked this
mohmed48 liked this

You're Reading a Free Preview

Download
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->