Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more
Download
Standard view
Full view
of .
Save to My Library
Look up keyword
Like this
3Activity
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Journal de L'Oie blanche du 14 Mars 2012

Journal de L'Oie blanche du 14 Mars 2012

Ratings: (0)|Views: 1,129 |Likes:
Published by nblavoie
Journal coopératif MRC Montmagny, L’Islet, Bellechasse • 21 912 copies

Volume 27 • Numéro 11 • Mercredi 14 mars 2012

Authentique P 15
TOUT POUR BÂTIR CE QUI VOUS CONVIENT

desjardins.com/maison

PRÊTS HYPOTHÉCAIRES ET ASSURANCE PRÊT ASSURANCE HABITATION

Ça négocie!
page 3
35

418 248-4884

602J11-12

Eau potable à L ’Islet?

5

|

Religieuse-sexologue

6

|

Le 95 gagne

WWW.RESIDENCEBOULANGER.COM
633J39 09

NOUS FABRIQUONS: • CHEVRONS • MURS • PLANCHERS

|

RÉSIDENTIEL

|

COMMERCIAL

|

INS
Journal coopératif MRC Montmagny, L’Islet, Bellechasse • 21 912 copies

Volume 27 • Numéro 11 • Mercredi 14 mars 2012

Authentique P 15
TOUT POUR BÂTIR CE QUI VOUS CONVIENT

desjardins.com/maison

PRÊTS HYPOTHÉCAIRES ET ASSURANCE PRÊT ASSURANCE HABITATION

Ça négocie!
page 3
35

418 248-4884

602J11-12

Eau potable à L ’Islet?

5

|

Religieuse-sexologue

6

|

Le 95 gagne

WWW.RESIDENCEBOULANGER.COM
633J39 09

NOUS FABRIQUONS: • CHEVRONS • MURS • PLANCHERS

|

RÉSIDENTIEL

|

COMMERCIAL

|

INS

More info:

Published by: nblavoie on Mar 13, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

05/13/2014

pdf

text

original

 
Eau potable à L’Islet? 5 | Religieuse-sexologue 6 | Le 95 gagne 35
Ça négocie!
page 3
 Journal coopératif
MRC Montmagny, L’Islet, Bellechasse • 21 912 copies
 Volume 27 • Numéro 11 •
Mercredi 14 mars 2012
Authentique
 
P 15
418 248-4884
         6         0         2         J         1         1    -         1         2
 
PRÊTS HYPOTHÉCAIRESET ASSURANCE PRÊTASSURANCE HABITATION
desjardins.com/maison
TOUT POURBÂTIRCE QUIVOUSCONVIENT
       2       1       5       A       1       1   -       1       2
 WWW.STRUCTUREX.CA • 1 877 248-3999
|
RÉSIDENTIEL 
|
COMMERCIAL 
|
INSTITUTIONNEL 
|
AGRICOLE
|
NOUSFABRIQUONS:
• CHEVRONS• MURS• PLANCHERS
 
NOUSFABRIQUONS:
• CHEVRONS• MURS• PLANCHERS
WWW.RESIDENCEBOULANGER.COM 
          6          3          3          J          3          9                0          9
 
   M   E   R   C   R   E   D   I   1   4   M   a   R   s   2   0   1   2
     2     L     ’     O     I     E
   B   L   a   N   C   H   E
   w   w   w  .   o     i   e     b     l   a   n   c  .   c   o   m
214, du Manoir Est,Cap-Saint-Ignace
T
 
él. : 418 246-5611Sans frais: 1-877-287-5611
 vendredi : 8 h à 17 hSamedi : 9 h à midisur rendez-vousLundi, mardi, mercredi, Jeudi : 8 h à 20 hAutres heures
214, du Manoir Est,Cap-Saint-Ignace
T
 
él. : 418 246-5611Sans frais: 1-877-287-5611
 vendredi : 8 h à 17 hSamedi : 9 h à midisur rendez-vousLundi, mardi, mercredi, Jeudi : 8 h à 20 hAutres heures
LIVRAISON GRATUITEDANS LA RÉGION
MATELASMODÈLESATISFACTION
PLATEAUEURO-TOPAVEC MOUSSEBIOLOGIQUE DEQUALITÉ SUPÉRIEUREGARANTIE 10 ANS
399
$
699
$
299
$
54’’54’’
39’’
499
$
60’’
679
$
 
 
679
$
 699
$
 
 
699
$
 949
$
 
 
949
$
 
FAUTEUIL BERÇANT ET INCLINABLEEN CUIR COMBO
(DISPONIBLE EN 4 COULEURS :ROUGE, BLANC, BRUN OU NOIR)
MOBILIER CHAMBRE 5 MORCEAUX
(COMPREND TÊTE DE LIT, BUREAU, MIROIR ET 2 TABLES DE NUIT)COMMODE ET CHIFFONNIER AUSSI DISPONIBLES
SOFA-LIT EN TISSU(PLUSIEURS CHOIXDE TISSUS)
699
$
Spécial 
 
Spécial 
rég. : 899
$
rég. : 1199
$
MODULAIRE EN MICROFIBRE
Quantitélimitée
 
Quantitélimitée
Joignez-vous à nous sur
        3        0        1        G        1        1    -        1        2
FABRICATIONQUÉBÉCOISEFABRICATIONQUÉBÉCOISE
Profitezde nosplansde financement
MOBILIER DE CUISINE5 MORCEAUX
 
M C DI  M s  0 
 3 L  ’    OI   
N C H
www . oi    e b l    an c  . c  om
 ACTUALITÉS
Garage:
418 248-2312
• Sans frais: 1 866 748-2602 •
418-248-2602
 
Garage:
418 248-2312
• Sans frais: 1 866 748-2602 •
418-248-2602
MONTMAGNY
488, avenue Saint-David
Confiez votre voiture
à des EXPERTS
         6         1         9         J         1         1    -         1         2
• Techniciens qualifiés• Service de qualité
• Nous effectuons les réparationssur tous les modèles et marques de véhicules
HEURES D’OUVERTURE :
Lundi au mercredi de 7 h 30 à 17 h 30Jeudi et vendredi de 7 h 30 à 21 hSamedi de 7 h 30 à 17 h
Coop-IGA:Lock-out maintenu,mais ça négocie!
Le lock-out a été maintenu, la semaine dernière, au magasin d’alimentation Coop-IGA de Mont-magny. Mais bonne nouvelle, les négociations vont bon train!
Réunis mardi soir dernier, les employés syndi-qués CSD ont en effet décidé de ne pas voter surla proposition de la coopérative de lever le lock-out sous conditions qu’il n’y ait pas de moyensde pression, ni grève, durant un dernier blitz denégociation avant l’arbitrage. «Comment peut-onavoir conance à des personnes qui nous propo-sent ce qui avait été refusé par les membres de lacoopérative la veille», a résumé le porte-parolede la CSD, M. Patrick Cyr, en parlant du fameuxdélai de 60 jours qui, même s’il n’avait pas étéadopté par les membres de la coopérative lundisoir, était tout de même soumis dans la proposi-tion au syndicat le lendemain. Le syndicat CSD ditconsidérer cette proposition des dirigeants de lacoopérative comme étant invalide.Il faudra donc attendre la suite des négocia-tions et une entente de principe avant d’espérerla réouverture du marché d’alimentation qui esten lock-out depuis deux mois, soit le 13 janvierdernier.
RetouR à LA tAbLe vendRedI
Les négociations ont repris jeudi dernierpour quatre jours consécutifs. «Le normatif estpratiquement terminé et on a commencé le mo-nétaire. Rendu là, ça devrait aller assez rapide-ment», a indiqué lundi matin le porte-parole dela coopérative, M. Bertrand Proulx.Les parties patronale et syndicale serontde retour à la table des négociations ce ven-dredi 16 mars. On ne pouvait pas avant, car laconciliatrice n’était pas disponible, a indiqué M.Proulx.
Sylvain Fournier 
oieblanc.presse@globetrotter.net
Les travailleurs du magasin d’alimentation Coop-IGA de Montmagny sont en lock-out depuis maintenant deux mois.
des sociétaires font part e leurs inquiétues
Une dizaine de membres sociétaires du magasin d’alimentation Coop-IGA de Montmagny ont convoqué les médias, jeudi matin, afn de aire part publiquement de leurs inquiétudes concernant lelock-out qui aecte non seulement le marché d’alimentation et ses travailleurs, mais une partie de l’économie de Montmagny.
Ces personnes, disant n’être associées à aucungroupe, mais qui se sont plutôt réunies au l des cir-constances de ce conit de travail, en avaient long àraconter et à dénoncer, à partir des événements quiont causé le déclenchement du lock-out jusqu’auxdeux assemblées spécialesdes membres.Chose certaine, ils ne por-tent pas le conseil d’adminis-tration de la coopérative dansleur cœur et afrment que lelien de conance est brisé.
dIffICuLtésfInAnCIèRes?
Leur porte-parole, M.Réal Martineau a parlé del’impact économique dulock-out avec une perte qu’ilestime à plus de 5 millions $depuis la fermeture du maga-sin le 13 janvier, mais ausside ses effets sur les employéssans salaire et aussi sur lesmembres qui «sont désorga-nisés sur le plan de leur ap-provisionnement alimentaire».M. Martineau se demande si la coopérative nesera pas en difcultés nancières à la suite de ceconit s’il continue à perdurer.«La décision d’aller en lock-out n’a pas étéprise, elle a été laissée aux événements. C’est du jamais vu!», a mentionné M. Martineau.Le groupe a aussi qualié d’antidémocratiquesles assemblées spéciales tenues depuis deux semai-nes. «Depuis quand une proposition ne peut pasêtre modiée selon la volonté des membres», sequestionne-t-on.
un CAdRe à LA néGo!
M. Martineau a rappelé que, lors de l’assembléespéciale du 5 février, des membres avaient présentéune modication à la proposition 4.1, favorisant unsprint de négociation de 20 jours, sous le principede la non précarisation des emplois et sur la base dela convention collective exis-tante, parce qu’ils voulaientdonner un cadre à la reprisedes négociations «pour queça se règle» et an de «sé-curiser les employés qui sontdehors».Selon le groupe, une or-ganisation hybride commeune coopérative, ne peutaccorder le droit à un comitéde négociation de pouvoirdéclencher un lock-out sansrecevoir l’approbation duconseil d’administration oude l’assemblée des membres.Jeudi, ce groupe n’en-tendait pas porter d’actionssupplémentaires commeorganiser une autre pétitiondemandant la tenue d’une autre assemblée spéciale.«Pas pour le moment», a mentionné M. Martineau.
RéACtIons dIsCRètes!
Invitées à réagir aux propos de ce groupe, lesparties patronale et syndicale sont demeurées dis-crètes, disant vouloir mettre leurs énergies sur lesprésentes négociations.Lors d’un entretien téléphonique, le porte-paro-le de la CSD, M. Patrick Cyr, a précisé que le syndicatse dissociait de tous les propos tenus par le groupe.«Nous ne nous associons pas aux actions et proposde ce groupe. Nous voulons nous concentrer sur lesnégociations», a indiqué M. Cyr.Même son de cloche du côté patronal où M.Bertrand Proulx a afrmé que les réactions de cegroupe de sociétaires ne font que mettre une pres-sion indue sur ces négociations. «Depuis le début,s’il n’y avait pas eu tout cela, les employés seraientdéjà de retour au travail», a commenté M. Proulx endisant que les négociations avançaient bien.Tant du côté syndical que patronal, les partiesont convenue de n’émettre aucun commentaire pu-blic sur le contenu des négociations.
Le mAIRe Commente!
Invité à donner ses réactions à ce conit de tra-vail, le maire de Montmagny, M. Jean-Guy Desro-siers, a afrmé qu’il valait mieux laisser le comitéde négociation faire son travail an que le conit serègle au plus vite.«Il faut arrêter de regarder en arrière, et regar-der en avant. Il faut que le processus de négociationse règle à l’interne, car nous n’avons pas assez deconnaissances à l’externe. Après le règlement, lesgens pourront faire le bilan et poser des actions,mais là ça doit se régler au plus vite», a commentéM. Desrosiers en précisant que ce lock-out avait un«impact majeur» sur l’économie de Montmagny.«Il y a des répercutions sur plusieurs commercesde Montmagny. On ne peut pas se permettre celaencore longtemps», a indiqué le maire Desrosiers.
Sylvain Fournier 
oieblanc.presse@globetrotter.net
M. Réal Martineau est le porte-parole d’un groupe de sociétaires mécontents.«Il y a des répercutions sur plusieurs commercesde Montmagny. On ne peut pas se permettrecela encore longtemps», a indiqué le maire Jean-Guy Desrosiers.De gauche à droite, Jean-Louis Labonté, Roland Guimont, Réal Martineau, porte-parole du groupe, Lucelle Béland,Normand Delisle, Léandre Cloutier, Raymond Gaudreau, Claire Tardif, Roger Guillemette et Michel Guillemette. Absente,Marie Létourneau.

Activity (3)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->