Welcome to Scribd, the world's digital library. Read, publish, and share books and documents. See more ➡
Download
Standard view
Full view
of .
Add note
Save to My Library
Sync to mobile
Look up keyword
Like this
6Activity
×
0 of .
Results for:
No results containing your search query
P. 1
Le rapport préliminaire de la Commission d'Audit par le PM Garry Conille

Le rapport préliminaire de la Commission d'Audit par le PM Garry Conille

Ratings: (0)|Views: 4,024|Likes:
Published by jean_juniorj
À la suite du séisme du 12 janvier 2010 provoquant d’énormes dommages dans les Départements de l’Ouest, du Sud-est et des Nippes, le Parlement sur l’initiative de l’Exécutif modifia le 17 avril 2010 la loi d’urgence de 2008 afin de faciliter les travaux de reconstruction dans les zones affectées. Il importe de souligner que la loi de 2010 reprenait quasi in fine celle de 2008. L’état d’urgence a été prévu pour un mois avec possibilité en vertu de l’article 16 de le proroger, par arrêté présidentiel, pour une durée de 18 mois complémentaires.
À la suite du séisme du 12 janvier 2010 provoquant d’énormes dommages dans les Départements de l’Ouest, du Sud-est et des Nippes, le Parlement sur l’initiative de l’Exécutif modifia le 17 avril 2010 la loi d’urgence de 2008 afin de faciliter les travaux de reconstruction dans les zones affectées. Il importe de souligner que la loi de 2010 reprenait quasi in fine celle de 2008. L’état d’urgence a été prévu pour un mois avec possibilité en vertu de l’article 16 de le proroger, par arrêté présidentiel, pour une durée de 18 mois complémentaires.

More info:

Published by: jean_juniorj on Mar 14, 2012
Copyright:Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See More
See less

11/17/2012

pdf

text

original

 
Haiti Observateur 14-21 mars 2012
VoL. XXXXII, no. 28,
14-21 mars, 2012
Texte publié dans Haiti-Observateur,
1
Le rapport préliminaire de la Commission
d’
Audit (CA
)
Justification
À la suite du séisme du 12 janvier
2010 provoquant d’
énormes dommages dans les Départements de
l’
Ouest, du Sud-est et des Nip
 pes, le Parlement sur l’
initiative de
l’Ex
écutif modifia le 17 avril 2010 la loi
d’
urgence de 2008 afin de faciliter les travaux de reconstruction dans les zones affectées. Il importe desouligner que la loi de 2010 reprenait quasi in fine celle
de 2008. L’état d’
urgence a été prévu pour unmois avec possibilité
en vertu de l’
article 16 de le proroger, par arrêté présidentiel, pour une durée de 18mois complémentaires.Le 22 avril 2010 fut
 publié l’
arrêté de prorogation. Sur demande pressante de la Primature exigeant de luifaire par
venir l’
ensemble des contrats
 passés en exécution de la loi d’
urgence sur les douze (12) moisprécédant
l’
investiture du Premier Ministre, le Ministère de la Planification et de la Coopération Externe
(MPCE) n’
a acheminé que quarante-deux (42) contrats dont quarante et un (41) signés entre le 8novembre 2010 et le 12 octobre 2011. Ces contrats portent
sur l’
étude, la construction et la supervisionde: routes, système de drainages, écoles (lycée), bâtiments destinés à héberger des sans-abris, marchéspublics, rénovation urbaine et développement résidentiel,
aménagement d’
infrastructures sportives ;
l’acquisition de fauteuils scolaires, l’
acquisition de trois cent (300) motocyclettes pour la Police Nationale
d’Haïti.
 Afin de vérifier la conformité
des contrats passés sous l’
empire de
la loi d’urgence, s’
assurer que : lespratiques de bonne gouvernance,
les intérêts de l’
Etat, sa crédibilité,
le respect des règles d’
équité et de lalibre concurrence ont été pris en compte, une Commission
d’
Audit (CA) composée de trois membres estmis sur pied par le Premier Ministre et sa mission définie selon les termes de références ci-après.
Termes de références
La Commission d’
audit (CA) a
 pour tâche d’
analyser les contrats conclus durant les douze (12) mois
 précédant l’
investiture du Premier Ministre, Garry CONILLE, et signés, dans le cadre de la
loi d’urgence, par l’
ex- chef de gouvernement, Jean-Max BELLERIVE, afin de vérifier leur conformité aux normes etpratiques de bonnes gouvernances
dans l’
attribution des marchés publics et de la sauvegarde des intérêts
de l’Etat.
 
La CA dans l’
accomplissement de
sa mission se rapportant à l’
examen des contrats met
l’
accent sur : Lesaspects administratif et légal
des Dossiers d’Appel d’
Offres (DAO).
La loi d’urgence, notamment l’arti
cle7 alinéa 5 renvoyant aux procédures célères prévues par la loi du 10 juin 2009 sur la Passation deMarchés Publics. Le respect des obligations fiscales par les entreprises contractantes.
L’état d’
avancementdes contrats versus les montants déjà décaissés. En fonction de la complexité
de l’a
ttribution de certainsmarchés, les services
d’
experts techniques peuvent être sollicités au besoin par la CA. Conformément auxnormes
internationales d’
audit, la CA doit relater dans son ou ses rapports les
situations d’
irrégularités etde violations généralement quelconques des lois et procédures en vigueur.
Méthodologie
L’analy
se a été effectuée conformément aux dispositions de la norme professionnelle applicable à la
mission d’
examen limité. Un travail de cette nature ne comprend pas tous les contrôles propres à un auditmais se circonscrit à un examen de certains aspects des dossiers soumis. A partir des informationscontenues dans les différents contrats, un tri par bénéficiaire et par
date a été réalisé afin d’
élabore une
 
Haiti Observateur 14-21 mars 2012
VoL. XXXXII, no. 28,
14-21 mars, 2012
Texte publié dans Haiti-Observateur,
2
grille d’anal
yse
(voir en annexe). Les bénéficiaires et les dates de signature de ces contrats ont été
regroupés. L’
analyse a été conçue sous les angles légaux et
d’
équité ; notamment en référence
à l’article 1
de la loi du 10 juin 2009 sur la passation des marchés pub
lics, la CA s’
est astreinte dans
l’
accomplissement de sa mission
à vérifier l’
observance des principes suivants :
 
Le libre accès à la commande publique ;
 
L’égalité de traitement des candidats et transparence des procédures;
 
 
Le respect de l’éthique ;
 
 
L’effi
cacité des dépenses publiques.Aux fins de sa mission, la CA a consulté les documents ci-dessous :
 
Loi d’urgence du 17 avril 2010 ;
 
 
L’arrêté présidentiel du 22 avril 2010 ;
 
 
La loi du 10 juin 2009 sur la Passation des Marchés Publics ;
 
Arrêté précisant les
modalités d’application de la loi fixant les Règles Générales relatives auxMarchés Publics et aux Conventions de Concession d’Ouvrage de
Services Publics;
 
Arrêté sanctionnant le
 Manuel de Procédure pour la Passation des Marches Publics
et auxConventions d
e Concession d’Ouvrage de Services Publics ;
 
 
Décret du 29 septembre 2005 sur l’Impôt sur le Revenu ;
 
 
Le Code de Commerce ;
 
Les modèles de contrats de la Fédération Internationale des Ingénieurs Civils (FIDI) ;
Types de contrats analysés
La CA s’
est penchée sur deux (2) types de contrats :
 
Appel d’offres restreint (6 contrats
pour 3 marchés)
 
Gré à gré (35 contrats pour 35marchés)
Quelques irrégularités constatées
L’
analyse préliminaire des contrats a permis de constater un certain
nombre d’
irrégularités susceptibles desoulever des interrogations quant aux conditions dans lesquelles ils ont été signés. Elles se rapportent auxpoints suivants :
 
Les procédures de passation de marchés publics (transparence, bonne gouvernance)
 
La distribution des contrats (équité: égalité de traitement et libre concurrence)
 
La protection des intérêts de
l’Etat
.
Les procédures de passation de marchés publics
Sous l’empire de la loi d’urgence
 
du 17 avril 2010 et de l’
arrêté présidentiel du 22 avril 2010, leGouvernement Haïtien par le biais du Ministère de la Planification et de la Coopération Externe (MPCE)a signé des contrats avec des entreprises
 pour des travaux d’
études, de construction et de supervision.
L’
article 7 alinéa 5 de la loi
d’urge
nce dispose que le gouvernement peut passer des contrats en tenantcompte des procédures célères prévues par la réglementation sur les marchés publics.La CA a analysé quarante et un (41) contrats. De ce nombre, six (6) contrats pour un total de trois (3)marchés publics ont été attribués
suivant une procédure d’
appel
d’
offres restreint et trente-cinq (35)contrats de gré à gré.
 
Haiti Observateur 14-21 mars 2012
VoL. XXXXII, no. 28,
14-21 mars, 2012
Texte publié dans Haiti-Observateur,
3
Les contrats attribués sous
la rubrique d’appel d’
offres restreint
Il convient de rappeler les dispositions de la loi du 10 juin 2009 sur
l’appel d’offres restre
int :
art 33.-
 L’appel d’ 
offres est dit restreint, lorsque seuls peuvent remettre des offres les candidats
qui y ont été invités par l’ 
autorité contractante.
 Le nombre de candidats
 
 admis à soumissionner
 
 doit assurer une concurrence
 
 réelle
. Il est ensuite procédé com
me en matière d’appel d’ 
offres
ouvert, ainsi qu’ 
il est indiqué aux articles 29 et 29-1 de la présente loi
1
.art 33-1.- Il ne peut être recouru à
la procédure de l’appel d’ 
offres restreint que lorsque lesbiens, les travaux ou les services, de par leur nature extrêmement complexe ou spécialisée, nesont disponibles
qu’auprès d’ 
un nombre limité 
d’ 
entrepreneurs, de fournisseurs ou de prestataires de services. Le recours à la procédure
de l’appel d’ 
offres restreint est motivé sur labase des critères pré établis par la Commission Nationale des Marchés Publics.
 L’a
utorité contractante qui décide
d’ 
 y recourir en fait une demande de non-objection avant de passer lemarché.
La CA n’
a pas retrouvé dans la documentation mise à sa disposition
la preuve d’
une quelconque demandede non-objection sollicitée de la Commission Nationale des Marchés Publics (CNMP).
Six (6) contratsont été attribués à :
CONSTRUCTURA ROFI S.A (3
 
contrats) ; CONSTRUCTURA
 
HADOM S.A (1contrat) et CONSTRUCCIONES Y DISENOS
 
R.M.N S.A (2 contrats).
 
Dans les documents d’appel
 
d’
offres (DAO) préparés par le MPCE les critères de qualifications
sont spécifiés. A titre d’
exemple, lessoumissionnaires auraient dû être invités en fonction de leur expérience (5ans), le nombre de contrats déjàexécutés dont le plus bas coût est estimé à cent million Dollars américains (USD 100,000,000.00).
Il a été constaté que :
La Firme haïtienne CONSTRUCTURA HADOM S.A, adjudicataire du marché de construction du PalaisLégislatif pour un montant de $
USD 33,765,66.08
, a été créée le 28 juillet 2010 (
Réf 
. Moniteur du 13septembre 2010). Au moment de la signature du contrat
 par l’ex
-Premier Ministre, Jean- MaxBELLERIVE, le 8 novembre 2010, elle avait près de trois
(3) mois d’
existence. Donc, elle ne répond pasau critère des cinq
(5) années d’expérience tel qu’
énoncé dans le DAO.
Pour l’
attribution de ce marché,
le Comité d’Evaluation des
Offres était constitué de : Hervé DAY, Michel CONTENT et Lionel
GRAND’PIERRE.
 La Firme dominicaine CONSTRUCTIONES Y DISENOS R.M.N.S.A, adjudicataire du marchérénovation urbaine et développement résidentiel de Bowenfield pour un montant global de $
USD135,309,218.65
, a été créée le 29 mai 2006 et a signé deux (2)
contrats (phase I et II) avec l’
ex- PremierMinistre, Jean-Max BELLERIVE, le 8 novembre 2010. Par conséquent, elle avait moins de cinq (5)
années d’
expérience
contrairement à l’
un des
critères d’
éligibilité du DAO.
Pour l’
attribution de cemarché,
le Comité d’
Evaluation des Offres était constitué de : Hervé DAY, Michel CONTENT et
Lionel GRAND’PIERRE.
 La Firme dominicaine CONSTRUCTORA ROFI S.A, adjudicataire du marché de rénovation urbaine etdéveloppement résidentiel de Fort National pour un montant global de
USD 178,
 
951,296.90
, avait sept(7) années
d’ex
istence lors de la signature de trois (3) contrats (Phase I, II et III)
avec l’
ex-PremierMinistre, Jean-Max BELLERIVE, le 8 novembre 2010. Suivant le critère de
cinq (5) années d’
expérience,ROFI S.A était la seule firme qualifiée
à participer à l’appel d’
offres restreint. Cependant, Monsieur FélixRamon BAUSTISTA ROSARIO, détenant la majorité des actions dans les firmes HADOM S.A et ROFIS.A et, investi de la fonction de Président Directeur Général dans ces deux firmes, le principe de la réelleconcurrence est mis en cause et la possibilité
d’
entente entre ces deux firmes
n’
est pas à écarter.
Pour

Activity (6)

You've already reviewed this. Edit your review.
1 thousand reads
1 hundred reads
Go_Guy added this note|
oo
Giovanni Jules liked this

You're Reading a Free Preview

Download
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->